Archives de la Catégorie : Espace presse

Juin 08 2016

Journée Mondiale de l’Océan ce 8 juin: nous agissons

Green Cross se mobilise internationalement pour la Journée Mondiale de l’Océan, le 8 juin 2016.
  • Nous faisons tout d’abord le point sur les initiatives des 60 têtes de réseau de Climat: objectif OCEAN,et des engagements pris par les 60 têtes de réseau représentant 30 000 organisations dans 60 pays,
  • Nous dévoilons notre INFOGRAPHIE extraite de l’ouvrage à paraître « OCEAN: des clés pour AGIR » – réservez d’ores et déjà votre soirée du 5 juillet pour la conférence de lancement de l’ouvrage,
  • Nicolas Imbert intervient le 8 juin au Sénat pour présenter nos travaux sur la Ville Littorale au colloque organisé par Métamorphoses Outremers, Outremers 360 et BeYOU. Programme et inscriptions sur http://bit.ly/1tetehM
  • Enfin, Jean-Michel Cousteau et Nicolas Imbert seront, ainsi que Gilles Boeuf, les grands témoins de la Nuit de l’Océan organisée par France Télévisions: http://www.francetelevisions.fr/nuit-ocean2016
____________________

« Climat: Objectif OCEAN » – le point en 4 dimensions, 1 an après le 8 juin 2015

Le 8 juin 2015, plus de 60 têtes de réseau, représentant 30 000 organisations dans 30 pays, se retrouvaient pour créer ParisClimat2015 : Objectif OCEAN, une mobilisation autour de la signature et de la mise en œuvre de 18 propositions pour la santé des océans, un climat et une humanité préservés.

Le 3 décembre 2015, ces propositions ont été présentées à la CoP21 lors de la Journée de l’Océan, et sont devenues Climat : Objectif OCEAN. Le 12 décembre 2015, la Déclaration de Paris était signée, positionnant les milieux terrestres et aquatiques au cœur des enjeux climat.

Le 22 avril 2016, la période de ratification commençait par une cérémonie des Nations-Unies à New York, et Green Cross autour de Jean-Michel Cousteau distribuait à toutes les délégations son « Message aux Leaders de l’Océan », accessible sur http://bit.ly/OceanLeaders

Ces propositions et les réalisations associées seront mises en débat du 26 au 28 septembre 2016 lors du sommet international Climate Chance à Nantes, et ensuite portées à la CoP22 à Marrakech, du 7 au 18 novembre 2016.

Les signataires, au vu des travaux engagés cette année, ont également souhaité compléter leurs engagements par 3 initiatives complémentaires :1 sur l’élimination des micro-débris, des déchets plastiques et perturbateurs endocriniens, une relative aux migrants, et la dernière mettant en avant les pistes de solutions apportées par la Déclaration Universelle des Droits et Devoirs de l’Humanité.

Voici la synthèse de l’avancement de nos travaux et plaidoyers :

  • La gestion harmonisée des activités littorales a été au cœur de l’agenda des territoires, avec une belle mobilisation sur les territoires. Les mots-clés en sont résilience, adaptation, atténuation. Points d’attention :des aires marines protégées à plus doter et mieux organiser (mer de corail notamment), une mobilisation du fonds vert à mieux gérer à l’échelle des territoires.  Satisfactions : belle mobilisation et consolidation dans les forums non étatiques et multiacteurs (Oceania 22, Forum de la Mer d’El Jadida, MEDCOP, Climate Chance, Habitat III + CoP22), avancées en France via la loi Leroy sur l’économie maritime
  • L’alimentation et la santé des océans et des hommes a vu se développer le passage à l’acte vers une information plus transparente et plus précise sur le contenu de nos assiettes, l’accentuation de la veille scientifique, le développement de la pédagogie. Points d’attention : engagements attendus plus fort de l’Europe et des Etats sur l’affichage, la transparence et l’information, ainsi que dans la sensibilisation et la pédagogie. Satisfactions : succès des colloques thématiques (Seafood Fuzion, Restauration Durable…) et lancement de « océan : des clés pour agir » en juillet 2016.
  • Les transports et navires du futur ont vu se développer une forte mobilisation des professionnels et des territoires. Points d’attention : l’absence d’avancée sérieuse sur le prix du carbone est particulièrement problématique, et ne donne pas le signal positif attendu pour faire migrer des filières qui sont prêtes à cette transition. Satisfactions : la loi Leroy sur l’économie maritime fixe un cadre ambitieux et pose des jalons concrets qui place la France et son pavillon à l’avant-garde.
  • La sécurité et surveillance pour le développement durable a bénéficié d’une forte mobilisation, internationale, des acteurs non étatiques, notamment des grandes ONG internationales (WWF, Conservation International…), ainsi que d’un intérêt accru des représentants du secteur privés. Points d’attention : la nécessaire législation pour une propriété publique des données et des standards. Satisfactions : la réalisation par le GIEC d’un rapport spécial sur l’océan et les avancées sur l’Arctique, ainsi que la mobilisation des forums non étatiques et multiacteurs (Oceania 22, Forum de la Mer d’El Jadida, MEDCOP, Climate Chance, Habitat III + CoP22)

Le détail des engagements, de leur avancement et des signataires se trouve ICI.
________________________

INFOGRAPHIE « les multiples visages de l’OCEAN« 

En avant-première, vous trouverez ci-joint l’INFOGRAPHIE de notre ouvrage océan: des clés pour agir qui sera lancé à Paris le 5 juillet à 18h (détails à venir) et complétera notre collection http://www.desclespouragir.fr/#publications

(c) Green Cross France et Territoires« .
Green Cross remercie l’ensemble de ses mécènes et partenaires ayant rendu possible la réalisation de cet ouvrage, et en particulier Sopra Steria, Léa Nature, le Groupe La Française, le Collège des Directeurs du Développement Durable, l’IPAG, les Associations MerTerre, Orée, Vacances Propres, la fondation WaterTrek et le 1% pour la Planète.
_________________________

8 juin – vos rendez-vous avec Green Cross

  • Green Cross est partenaire de la journée effectuée par Outremer Métamorphose et Outremers 360 et BeYou, sur le thème ville tropicale en métamorphoses. Nous y parlerons de la ville littorale, sujet essentiel si il en est, et que nous allons ensuite présenter et coconstruire à la MEDCoP, à Climate Chance, à Habitat III, à la CoP22 et sur les différents projets territoriaux, de Dunkerque à Nouméa et de Marseille à Tanger. Programme et inscriptions sur http://bit.ly/8juinSénat
  • Les 23 et 24 juin, Green Cross interviendra aux GreenDays Génération Responsable pour y présenter nos travaux et retours d’expérience sur l’agriculture, l’alimentation, le bien-manger et les territoires. Renseignements sur http://www.generation-responsable.fr
  • Le 30 juin, nous serons au 21ème anniversaire du Comité 21, dont Green Cross est administrateur et coordinateur du collège des associations. Informations et inscriptions sur http://www.comite21.org/
  • Le 5 juillet, nous dévoilerons notre ouvrage OCEAN: des clés pour agir, qui rejoindra alors la collection desclespouragir.fr
  • Le 6 juillet, nous lancerons notre groupe de travail alimentation, agriculture, pêche et territoires. Informations: contact@gcft.fr
  • Le 7 juillet à 16h pour la rencontre Climat de France Stratégie, à Grenoble. Dates, programme et modalités en cours de confirmation
Voici également les prochains rendez-vous internationaux sur lesquels Green Cross sera présent:
  • 18 et 19 juillet, Tanger: deuxième MEDCoP. Plus d’information sur http://bit.ly/MEDCOP
  • 26 au 30 septembre, Nantes: Climate Chance. Plus d’informations sur http://www.climatechance2016.com/fr/
  • 7 au 18 novembre, Marrakech: CoP22, 11 mois après l’accord de Paris, une CoP essentielle pour la mise en oeuvre des solutions. Green Cross y sera présent, et contribuera via le site http://www.cop22.mobi

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/journee-mondiale-de-locean-ce-8-juin-nous-agissons/

Economie circulaire et coopération décentralisée – une belle conférence de lancement

C’était le 27 avril à l’Hotel de Ville de Paris

9791093022161

A l’invitation d’Antoinette Guhl, adjointe à la Maire de Paris en charge de l’Economie Sociale et Solidaire, de l’innovation sociale et de l’économie circulaire, Green Cross a mis en débat l’ouvrage « économie circulaire et coopération décentralisée: des clés pour agir », disponible depuis ce jour sur le site http://www.desclespouragir.fr

 

 

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France, Antoinette Guhl adjointe à la Maire, Ville de Paris.

En introduction, Antoinette Guhl a rappelé les engagements de Paris, et la mise en place d’une réelle stratégie de coopération dans l’économie circulaire. Elle a également salué la diversité des actions locales d’économie circulaire, et présenté comment une mise en synergie des initiatives locales et avec les collectivités jumelées pouvait avoir des résultats concrets et opérationnels.

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France, Jean-Claude Lévy

 

Jean-Claude Lévy a rappelé alors que  l’économie circulaire est un processus graduel, intégratif, applicable à tous les niveaux,  qui s’impose mais qui ne s’impose pas seul. C’est une hypothèse qui s’exprime par le concept tout autant que par l’action. L’économie circulaire est un outil qu’il nous faut apprivoiser, une manière de penser et d’agir pour et sur le territoire, elle ouvre des possibilités extraordinaires pour un processus décisionnel.

 

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France, Jean-Luc Da Lozzo, Cler-Verts, Nicolas Imbert, Director Green Cross France

Lors de la première table ronde, modérée par Henri Landes, Denis Dangaix a fait part des retours d’expériences de la coopération initiée par l’ARENE avec Dakar – plus qu’un projet d’agro-écologie, de production d’énergie ou de développement local, c’est une coopération effective ayant permis l’apprentissage mutuel entre deux cultures, le développement économique et la rencontre de deux systèmes de gouvernance. Jean-Luc Da Lozzo a alors présenté le retour d’expérience du projet Cler’Verts et la synergie locale créée dans l’agglomération toulousaine entre des producteurs de fermentescibles, des utilisateurs de composts et d’énergie. Chacun peut le faire: la reproduction d’Organic’ Vallée est possible partout en France, et au-delà. Nicolas Imbert, présentant alors les éléments de méthodologie mis en valeurs dans l’ouvrage, rappelle que ces travaux impliquent des choses opérationnelles, réplicables. L’économie circulaire ne se décrète pas, elle se vie, se détecte, s’identifie, s’analyse et se fertilise: le top down ne marche pas en économie circulaire.

Les différentes expériences et contributions démontrent l’imbrication des enjeux sociaux et environnementaux dans l’économie circulaire. La coopération décentralisée y joue un rôle majeur et l’exemple de la coopération entre la région de Dakar et de celle de l’Ile de France menée par l’ARENE IDF en témoigne. Cette collaboration ne peut s’envisager sans une approche au plus près des territoires et des populations.

 

A l’issue de cette table ronde, Corinne Lepage a notamment préciser que beaucoup de choses pouvaient être effectuées, dès maintenant, et ce sans attendre de nouvelles mesures législatives. Ainsi, sur les 100 mesures préconisées dans son rapport sur les acteurs du nouveau monde, remis à Ségolène Royal en 2015, 80 peuvent être mis en place dès maintenant.

La mise en réseau est essentielle, tout comme la transversalité, permettant à chacun de contribuer.

 

Après cette première table ronde, il a été procédé à la remise des prix et au lancement de l’exposition photo: économie circulaire et coopération décentralisée, en présence des lauréats.

Le palmarès a été promulgué:

3ème prix – 3 ex-aequo: Séverine Beaudot, Marie’L, Anita Pouchard Serra

2ème prix – 2 ex-aequo: Maylïs Rebeyrotte et Fred Payet

1er prix: Baudouin Mouanda

Prix spécial du jury: Ania Freindorf

Il a ensuite été procédé au lancement de l’exposition.

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors de la seconde table ronde, de nombreux échanges passionnés ont eu lieu sur l’importance de l’éducation, de la mobilisation de tous, entreprises, territoires, dirigeants et sociétés civiles. L’échelle pertinente d’une économie circulaire est celle du territoire, de sa population, de son économie et surtout informelle.  Michèle Sabban a ainsi rappelé que les régions était un échelon particulièrement pertinent pour  mettre en place la transition écologique, comme le montre le réseau R20+ créé au lendemain de la Conférence de Copenhague et qui porte le thème de la subsidiarité comme une réponse aux enjeux environnementaux.

Comme l’a rappelé Claire Tutenuit, La question de l’intégration de l’économie circulaire, qui ne soit pas une simple addition de fonctionnalités, sur ou -à la place – d’une économie linéaire pose question. Son acceptation aussi est l’une des clés à déterminer car l’économie circulaire doit s’imposer, certes, mais ne s’impose pas seule – elle est l’apanage d’entreprises, de territoires travaillant ensemble avec des citoyens.

Comment la détecter, comment la définir, comment la financer  à l’échelle territoriale mais aussi dans les politiques de développement dans le cadre de l’aide au développement, constituent autant de points de questionnement auxquels les intervenants ont apporté par leurs expériences des réponses réplicables.

Une réponse au défi de l’intégration de l’économie circulaire réside incontestablement dans l’éducation  tout au long de la vie. L’exemple fourni par l’IPAG Business School de Paris, que Dominique Bonet Fernandes a présenté, montre comment on peut intégrer cet enjeu au cœur de l’apprentissage en croisant les expériences, les domaines, les secteurs, comme en témoigne une étude du business model d’Emmaüs réalisée par des étudiants. Il illustre aussi que insertion, développement durable peuvent signifier rentabilité. C’est d’ailleurs le levier de la rentabilité qui fait intégrer l’économie circulaire dans les business models classiques des entreprises comme  en atteste les exemples d’Etam ou de Paprec.  Les flux offrent des opportunités de circularité mais aussi parfois des limites dues à l’éloignement des entreprises complémentaires. Cela suscite l’émergence de rôles nouveaux pour les entreprises et les collectivités comme le montre le projet Organic’Vallée.

Comme l’a rappelé en conclusion Mohammed Taoufik Adyl, la COP 21 cite l’économie circulaire comme solution et la COP 22 sera le temps des solutions. La problématique de l’eau au Maroc trouve des solutions dans une  démarche locale puis régionale. Ces solutions peut  être répliquées dans d’autres endroits du globe.

Le propre des clés est que celui qui les reçoit se les approprie pour, à son tour, ouvrir des possibilités. C’est en ce sens que l’ouvrage est désormais lancé, et que chacun peut s’en emparer.

Comment se procurer l’ouvrage ? ICI


 

Quelques photographiques complémentaires pour revivre l’événement.

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France, Antoinette Guhl adjointe à la Maire, Ville de Paris.

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France, Jean-Claude Lévy

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France, Dominique Bonet Fernandez, IPAG

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France, Henri Landes, Energy and Climate Policy Advisor for the President of Assemblée nationale

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France, Jean-Luc Da Lozzo, Cler-Verts

Jean-Luc Da Lozzo, Cler-Verts

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France, Nicolas Imbert, Director Green Cross France, Henri Landes, Energy and Climate Policy Advisor for the President of Assemblée nationale

Nicolas Imbert, Henri Landes

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France, Corinne Dominique Marguerite Lepage, French politician.

Corinne Lepage

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France, Nicolas Imbert, Director Green Cross France

Beaudouin Mounda

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France, Nicolas Imbert, Director Green Cross France

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France, Michèle Sabban, French politician

Michèle Sabban

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France, Mohammed Taoufik Adyel

Mohammed Taoufik Adyel

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France, Nicolas Imbert, Director Green Cross France

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France

NGO, GCFT, Green Cross France et Territoires, Conference Economie Circulaire, Cooperation Decentralisee, Des cles pour agir, Hotel de Ville, Paris, France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/economie-circulaire-et-cooperation-decentralisee-une-belle-conference-de-lancement/

Avr 12 2016

Avis de concours photo – océan: des clés pour agir

Avis de concours photo – OCEAN : des clés pour agir

Clôture des candidatures : 9 MAI 2016

Green Cross, organise un jeu-concours qui débouchera sur la réalisation d’une exposition itinérante et l’illustration d’un ouvrage à paraître avant septembre 2016, sur le thème océan : des clés pour agir. Cet ouvrage tout comme l’exposition associée cherchent à mettre en avant les merveilles de l’océan, mais aussi son quotidien, et la nécessité de le préserver.

Vous êtes photographe ? Participez à notre concours !

Envoyez-nous un portfolio de 2 à 8 clichés (ainsi que les légendes 150 mots max en français et en anglais) en JPEG ou TIFF haute définition (email jusque 10 Mo, Dropbox au-delà), accompagnée d’une note d’intention de 500 mots en français, qui soit en rapport avec au moins 1 des 10 thématiques suivantes :

  1. Merveilles de l’océan,
  2. Santé de l’océan,
  3. Océan et humanité (femme, enfant, homme…),
  4. Territoires littoraux, territoires pionniers
  5. Océan dans notre assiette, océan à préserver,
  6. Maritimisation du Monde,
  7. Sureté et surveillance pour un développement plus durable,
  8. Innovation durable (navire, infrastructures, préservation…)
  9. Littoral, océan et dérèglement climatique,
  10. Comment réduire les macrodéchets plastiques

Toutes les localisations peuvent concourir, mais nous examinerons avec un intérêt tout particulier les travaux photographiques réalisées dans les régions et pays du monde suivants : Amérique du Sud, Cameroun, Campagnes et Villes françaises, Chine, Cuba, golfe de Guinée, îles pionnières (toutes mers du monde), Maroc, Nouvelle-Calédonie, Québec, Sénégal.

Nous pourrons retenir entre 1 et 3 clichés par lauréat.

Le concours est doté de 3 prix principaux (que le jury pourra décider de compléter avec des prix spéciaux), dotés financièrement comme suit :

  • Premier prix : 500 euros,
  • Deuxième prix : 300 euros,
  • Troisième prix (et éventuels prix spéciaux du jury) : 200 euros chacun.

Les lauréat(e)s bénéficieront d’une mise en visibilité sur le lieu de l’exposition, sur l’ouvrage « des clés pour agir » et sur le catalogue, et seront cités pendant 1 an comme partenaire de Green Cross, et invités à différentes manifestations de Green Cross et de ses partenaires.

En répondant, le candidat autorise Green Cross, si il est lauréat, à reproduire et adapter son œuvre pour l’intégrer à l’exposition, pour l’utiliser également dans le catalogue, distribué en format papier et électronique, et dans les ouvrages de la série « les clés pour agir / keys to act », également distribués en format papier et électronique, et ce sans autre rétribution que le prix ci-avant cité.

Les candidatures sont à envoyer par email exclusivement, à contact@gcft.fr, avant le 9 mai 2016 à 23h59.

Elles comprendront:

  • de 2 à 8 clichés, format JPEG ou TIFF haute définition (email jusque 10 Mo, Dropbox au-delà), tous légendés en français et en anglais (150 mots max en français et en anglais).
  • une note d’intention de 500 mots en français.
  • une photo portait du photographe (format 4/3), une description en 250 signes en français / 250 signes en anglais, ainsi que 2 liens vers un site web (idéalement 1 en français, 1 en anglais).
  • les prénoms et nom d’artiste du photographe (si différent du nom d’expéditeur).

 

 

Clôture des candidatures : 9 MAI 2016

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/avis-de-concours-ocean-des-cles-pour-agir/

Mar 17 2016

Evénements Green Cross des prochaines semaines

Vos prochains rendez-vous avec Green Cross

 
  • 18 mars à 13h00, Paris, Salon du livre, Porte de Versailles, Hall 1 Stand R69: intervention de Nicolas Imbert à la table ronde Quelle est l’implication de l’Afrique pour la COP 22 ?, débat organisé par livres et auteurs du bassin du Congo,
  • 22 mars, Casablanca: eau et changements climatiques: enjeux pour les entreprises, de 17h00 à 20h00 au siège de la CGEM – table ronde avec Mme Houria Tazi Sadeq, M. Driss El Yazami, M. Mohammed Ait Kadi,  M. Nicolas Imbert,
  • 25 mars 2016, 8h15, la Roche sur Foron: petit-déjeuner presse « CoP21, dérèglement climatique et enjeux environnementaux – le bilan depuis Naturellia »
  • 11 au 13 avril, Nouvelle-Calédonie: forum Océania 21, en présence de Jean-Michel Cousteau, Luc Hardy et Nicolas Imbert,
  • Seconde quinzaine d’avril: lancement de « coopération décentralisée et économie circulaire: des clés pour agir » (en cours de calage – premiers éléments descriptifs de l’ouvrage disponibles sous embargo),
  • 4 au 8 mai 2016: Forum de la Mer d’El Jadida, avec la participation de Green Cross
  • Dès le 11 mai: Green Cross présent au Festival de Cannes, autour de Jean-Michel Cousteau et de son film Odyssea 3D, 60 ans après la palme d’or du Monde du Silence:  http://bit.ly/jAimeOdyssea3D
  • 8 juin 2016: Journée Mondiale de l’Océan, autour de Climat: Objectif OCEAN (http://ocean.cop22.mobi)

Pour en savoir plus: contact@gcft.fr
___________

Nos actions vous intéressent et vous souhaitez vous engager ? Pensez à adhérer à l’association ou nous faire un don. Votre don et votre cotisation sont nécessaires à notre fonctionnement (et déductibles à hauteur de 60%). Pensez à nous soutenir maintenant, depuis la page https://gcft.fr/WP/category/soutenir/

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/evenements-green-cross-des-prochaines-semaines/

Mar 17 2016

La Roche sur Foron – petit-déjeuner presse Naturellia & Green Cross le 25 mars

En 2015, le salon Naturellia a permis à ses visiteurs de suivre et de vivre la CoP21 via Green Cross, depuis la Roche sur Foron, et de réaliser à quel point la résilience au dérèglement climatique est nécessaire au cœur des activités du quotidien. Ceci a également l’occasion de présenter le film « A la Poursuite de l’Endurance » et de revivre 100 ans après l’expédition de Shackelton.

Nous vous proposons désormais, en tout petit comité, un petit-déjeuner presse le vendredi 25 mars 2016 à 8h15, à Rochexpo, La Roche Sur Foron (74).

N’hésitez pas à nous confirmer votre présence soit par retour de mail, soit à ecaillat@rochexpo.com.

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/la-roche-sur-foron-petit-dejeuner-presse-naturellia-green-cross-le-25-mars/

Mar 02 2016

Agenda Green Cross – mars 2016

Nous vous donnons rendez-vous prochainement à quelques événements:
  • Le 8 mars à 18h30, Nicolas Imbert participe à une table ronde à la Maison du Japon à Paris, coordonnée par François-Xavier Ménage, sur le thème « Fukushima, 5 ans après« . Renseignements et inscriptions: http://www.mcjp.fr/fr/agenda/fukushima-5-ans-apres-ou-en-est-on,
  • Le 10 mars à 16h30, Nicolas Imbert intervient à une table ronde avec Christian de Perthuis et Jacques Degroote organisée par la Société des Ingénieurs du Pétrole, sur le thème « Après COP21, entre opportunités et renoncements?« .Inscriptions et renseignements ICI.
  • Du 11 au 13 avril, Green Cross sera présent à la Conférence Oceania 22, en Nouvelle-Calédonie, et appelle dès maintenant à la solidarité avec le peuple Fidjien, premier à ratifier l’accord de Paris et durement touché par un cyclone de catégorie 5: bit.ly/1QfgSxK  – l’occasion également de revoir les impacts dramatiques du cyclone PAM au Vanuatu, il y a un an: https://vimeo.com/143362136
  • Réservez d’ores et déjà la date du 13 mai pour entendre parlez dès maintenant d’Odyssea 3D, une page majeure dans la sensibilisation aux océans, en 3D et focalisée sur la base de la vie océanique, 60 ans après la Palme d’Or et l’Oscar du Monde du Silence. Jean-Michel Cousteau en est le réalisateur, François Mantello le producteur. Bande-annonce disponible sur le site de crowdfunding du film: http://bit.ly/jAimeOdyssea3D
  • Et nous vous donnons d’ores et déjà rendez-vous à Paris, le 8 juin 2016, pour écrire une nouvelle page de Climat – Objectif OCEAN: http://ocean.cop22.mobi

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/agenda-green-cross-mars-2016/

Fév 24 2016

Fukushima, 5 ans après – conférence-débat le 8 mars

FUKUSHIMA, 5 ANS APRÈS, OÙ EN EST-ON ?

フクシマから5年

CE DÉBAT EST ORGANISÉ PAR L’ASSOCIATION DE PRESSE FRANCE-JAPON.

Le président de l’APFJ, François-Xavier Ménage, auteur de l’ouvrage « Fukushima, le poison coule toujours » (Flammarion) a réuni les intervenants suivants :

Kenichi Watanabe, réalisateur, spécialiste de Fukushima, Nicolas Imbert, directeur exécutif de Green Cross et Thierry Charles, directeur de la sureté à l’IRSN (Institut de Radioprotection et de sureté nucléaire).

Réservation obligatoire :

• apfj@orange.fr
• 06 14 93 40 75 / 01 44 37 95 39

Durée : 1h30

Pour en savoir plus: http://www.mcjp.fr/fr/agenda/fukushima-5-ans-apres-ou-en-est-on

C’est également l’occasion de revoir la vidéo effectuée lors de la venue de Naoto Kan à Paris, à l’invitation de Green Cross: http://gcft.fr/WP/conference-fukushima-du-24-fevrier-premiers-elements-de-synthese/

(c) Ania Freindorf - Green Cross France et Territoires

(c) Ania Freindorf – Green Cross France et Territoires

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/fukushima-5-ans-apres-conference-debat-le-8-mars/

Fév 04 2016

Concours photo – économie circulaire et coopération décentralisée – appel à candidatures

Avis de concours photo

Economie circulaire et coopération décentralisée

Page actualisée le 24 février 2016:

Nous souhaitons tout d’abord, au nom de l’ensemble des équipes de l’Institut de l’Economie Circulaire, de Jean-Claude Lévy et de Green Cross, vous remercier pour la qualité de vos dossiers de candidature, leur richesse et leur diversité.
Nous sommes heureux et honorés de la confiance que vous nous avez témoigné en nous confiant et travaux, et souhaitons bonne chance à chacun d’entre vous, mais surtout souhaitons vous remercier profondément, et personnellement, pour vos travaux qui chacun à leur manière mettent en avant l’économie circulaire, la coopération décentralisée, et l’action de terrain.
Nous avons reçu plus de 30 dossiers, illustrant l’économie circulaire sur les 5 continents, le littoral et l’océan, de la manière la plus diversifiée qui soit.
Vous recevrez dans le courant du mois de mars un message vous informant des résultats du jury et de la suite donnée à votre candidature. Nous aurons également plaisir à accueillir tous les candidats, sélectionnés ou non, lors de la conférence de lancement de l’ouvrage « économie circulaire et coopération décentralisée » que nous effectuerons autour de Jean-Claude Lévy en avril ou en mai, et dont la date vous sera communiquée en mars.
En l’attente, nous vous souhaitons une excellente semaine et vous remercions encore chaleureusement pour ces candidatures diverses et brillantes, comme autant de pépites de l’économie circulaire.
Green Cross France et Territoires est présente sur les réseaux sociaux Facebooktwitter et LinkedIn.

Soutenir Green Cross – http://gcft.fr/WP/soutenir


Revivez la CoP21 avec Green Cross sur cop21.mobi et sa webTV sur tv.cop21.mobi

Clôture des candidatures : 22 février 2016

Green Cross, organise, avec le soutien de l’Institut de l’Economie Circulaire, un jeu-concours qui débouchera sur la réalisation d’une exposition itinérante et l’illustration d’un ouvrage à paraître au premier semestre 2016, sur le thème économie circulaire et coopération décentralisée : des clés pour agir. Cet ouvrage tout comme l’exposition associés cherchent à mettre en avant celles et ceux qui concrètement, sur les territoires, mettent en place l’économie circulaire, en nous faisant partager leur vécu.

 

Vous êtes photographe ? Participez à notre concours !

Envoyez-nous un portfolio de 2 à 8 clichés (ainsi que les légendes 150 mots max en français et en anglais) en JPEG ou TIFF haute définition (email jusque 10 Mo, Dropbox au-delà), accompagnée d’une note d’intention de 500 mots en français, qui soit en rapport avec les thématiques suivantes :

  1. Acteurs et territoires de l’économie circulaire (éco-conception et fabrication, recyclage, économie de la fonctionnalité, don et partage, monnaies alternatives et complémentaires, savoirs traditionnels pour une utilisation optimisée de la matière…),
  2. Habitat, agriculture et alimentation, énergies, mobilités – structuration de la société autour de l’économie circulaire,
  3. Portraits de celles et ceux qui font concrètement l’économie circulaire.

 

Toutes les localisations peuvent concourir, mais nous examinerons avec un intérêt tout particulier les travaux photographiques réalisées dans les régions et pays du monde suivants : Amérique du Sud, Cameroun, Campagnes et Villes françaises, Chine, Cuba, golfe de Guinée, îles pionnières (toutes mers du monde), Maroc, Nouvelle-Calédonie, Québec, Sénégal.

Nous pourrons retenir entre 1 et 3 clichés par lauréat.

Le concours est doté de 3 prix principaux (que le jury pourra décider de compléter avec des prix spéciaux), dotés financièrement comme suit :

  • Premier prix : 500 euros,
  • Deuxième prix : 300 euros,
  • Troisième prix (et éventuels prix spéciaux du jury) : 200 euros chacun.

Les lauréat(e)s bénéficieront d’une mise en visibilité sur le lieu de l’exposition, sur l’ouvrage « des clés pour agir » et sur le catalogue, et seront cités pendant 1 an comme partenaire de Green Cross, et invités à différentes manifestations de Green Cross et de l’Institut de l’Economie Circulaire.

En répondant, le candidat autorise Green Cross, si il est lauréat, à reproduire et adapter son œuvre pour l’intégrer à l’exposition, pour l’utiliser également dans le catalogue, distribué en format papier et électronique, et dans les ouvrages de la série « les clés pour agir / keys to act », également distribués en format papier et électronique, et ce sans autre rétribution que le prix ci-avant cité.

Les candidatures sont à envoyer par email exclusivement, à
contact@gcft.fr, avant le 22 février 2016 à 23h59.

Elles comprendront:

  • de 2 à 8 clichés, format JPEG ou TIFF haute définition (email jusque 10 Mo, Dropbox au-delà), tous légendés en français et en anglais (150 mots max en français et en anglais).
  • une note d’intention de 500 mots en français.
  • une photo portait du photographe (format 4/3), une description en 250 signes en français / 250 signes en anglais, ainsi que 2 liens vers un site web (idéalement 1 en français, 1 en anglais).
  • les prénoms et nom d’artiste du photographe (si différent du nom d’expéditeur).

 

Clôture des candidatures : 22 février 2016

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/concours-photo-economie-circulaire-et-cooperation-decentralisee-appel-a-candidatures/

Déc 23 2015

Les cartes de vœux 2016 sont arrivées

Deux visuels sont disponibles.

Un issu de l’exposition WondersToSave, porte ouverte sur la mer, photographie de Margaux Michel.

MargauxMichel

Et un second, de l’expédition A la Poursuite de l’Endurance, photographie de Luc Hardy.

LucHardy

Les deux visuels seront disponibles dès le 5 janvier au siège de l’association. Vous pouvez également les commander par correspondance, au prix de 30 euros les 20, via le bon de commande ci-joint, soit de manière électronique par email et / ou Paypal (adresse de paiement:contact@gcft.fr), soit en envoyant un chèque du montant correspondant à l’adresse de Green Cross.

COMMANDE EN LIGNE

Nombre de cartes de voeux



 

BON DE COMMANDE A IMPRIMER

Je soussigné souhaite commander des cartes de vœux, avec le visuel de:

Luc Hardy        ⃝ Margaux Michel

Je commande (TTC, 1 seul point de livraison, port compris):
⃝ 20 exemplaires: 30 euros,
⃝ 50 exemplaires: 50 euros,

Nom :………………………………………………Prénom : …………………………………………..

Organisation :………………………………………………………………………………………………

Adresse  :…………………………………………………………………………………………………….

Code postal : …………………………Ville : …………………………………………………….……

Téléphone : ………………………….Email : …………………………………………………….……

A retourner à :

Green Cross, 33 rue Chaptal, 92 300 Levallois-Perret contact@gcft.frwww.gcft.fr

Si vous souhaitez en profiter pour commander également A la Poursuite de l’Endurance, c’est ici: http://bit.ly/LHEndurance 

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/les-cartes-de-voeux-2016-sont-arrivees/

Déc 05 2015

Mi-CoP21: texte en demi-teinte

Et si la CoP accouchait d’une souris, d’un accord à minima ? Le 5 décembre est action day, la journée de l’action, et malheureusement de ce point de vue, le texte proposé ce jour est plutôt décevant. Chacun peut se faire son idée sur http://www.cop21.gouv.fr/en/the-new-draft-agreement-is-online/

On note en particulier la reconnaissance du rôle des gouvernements locaux qui a disparu, celle des savoirs traditionnels également – les éléments les plus concrets proposant des objectifs et des axes de travail sur l’océan et l’eau, l’agriculture et l’alimentation, la transition énergétique des territoires….ne sont plus là non-plus. Seule maigre source de consolation, une formule qui persiste, rattachement timidement les droits (et devoirs) humains et le dérèglement climatique.

Face à ceci, nous devons rester mobilisés: il est de la responsabilité de la société civile du pays d’accueil de mettre en place la pression opportune pour que les choses se passent.
Les side-events et travaux depuis le début de la CoP, si besoin était, les réelles réussites apportées par les approches inclusives, concrètes, opérationnelles, sur les territoires. Ces solutions se mettent en place, concrètement, au nord comme au sud: on parle eau littoral et océan, agriculture, transport, bâtiment, transition énergétique – ce sont des co-constructions entre les collectivités locales, les entreprises et les associations, englobant la science, les savoirs coutumiers, le partage d’expériences et la coopération décentralisée.
Pourtant, dans les négociations de la CoP, tout se passe ici et maintenant comme si le message fort des chefs d’état et de gouvernements avait été oublié sitôt prononcé…les négociateurs sont repartis dans l’approche techniciste sur lesquelles dont les CoP sont en départage depuis Copenhague au lieu de construire du consensus.
Il nous semble important que les parties, dès lundi matin :
  • entendent et mettent en oeuvre le message des chefs d’état et de gouvernement, reprenant les attentes fortes et largement partagées des sociétés civiles,
  • incorporent, dès la CoP21 et encore plus sur la trajectoire CoP21 / CoP21, les avancées concrètes des acteurs non étatiques, et fassent réellement du texte issu de la Cop21 la trajectoire des solutions, du concret, des engagements,
  • reformatent le dispositif de négociation pour une approche inclusive sur les territoires, intégratrice, et un agenda climat connecté aux agendas géopolitiques, économiques, sociaux.
Nous avons des outils pour ceci:
  • la référence à la Déclaration des Droits de l’Humanité (http://www.droitshumanite.fr) dans le texte commun,
  • la réinsertion dans le texte du rôle des gouvernements locaux, et de la nécessité d’une approche inclusive, intégratrice sur les territoires,
  • la mobilisation autour des engagements opérationnels, notamment ceux qui peuvent être pris via l’économie circulaire, les zones marines et littorales, l’évolution de l’alimentation, de l’agriculture et la transition écologique des territoires.
Et, plus que jamais, nous devons agir ! Maintenant
2015-12-01 16.36.30

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/mi-cop21-texte-en-demi-teinte/

Articles plus anciens «