ADHEREZ, SOUTENEZ-nous et IMPLIQUEZ-vous pour Green Cross

Nos actions vous intéressent et vous souhaitez vous engager ? Pensez à adhérer à l’association ou nous faire un don. Votre don et votre cotisation (déductibles à hauteur de 60%) sont nécessaires à notre fonctionnement.

Pour adhérer : http://bit.ly/JeRejoinsGCFT

____________

Pour donner :

Formulaire propulsé par HelloAsso. Vous pouvez aussi adhérer ici
Vous pouvez aussi télécharger notre formulaire d’adhésion et nous le retourner par courrier.
Les informations recueillies sont nécessaires pour votre adhésion et la bonne tenue de l’association et de ses membres. Elles ne sont pas cédées à des tiers. Elles font l’objet d’un traitement informatique non soumis à la déclaration au titre de la dispense n°8 de la délibération CNIL n°2006-130 (J.O. du 3 juin 2006). Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification ou d’opposition vous concernant. Pour l’exercer, n’hésitez pas à nous contacter !
Green Cross France et Territoires est une association d’intérêt général enregistrée à la Préfecture de Police de Paris sous le n° W751211388.

Soirée annuelle GCFT – réalisations de l’année passée et plan de travail des prochains mois

Alors que la conférence s’est retrouvée en concurrence avec l’allocution du Président de la République, et que le pays allait connaitre son 3e confinement, elle a été l’occasion de partager les réalisations de l’année, mais également de revenir sur les perspectives concrètes des années à venir.

A la suite de la présentation du compte rendu de l’AG, et après la présentation des équipes Green Cross, Nicolas Imbert a rappelé les nombreux projets sur lesquels Green Cross s’est engagée pour cette nouvelle année. Jacques Degroote, trésorier de >Green Cross, a ajouté que ces réalisations n’ont été rendues possibles que par les fortes mobilisations des impliqués, ces bénévoles adhérents et partenaires qui font vivre Green Cross au quotidien.

Parmi les interactions entre Green Cross et ses partenaires, 3 ont fait l’objet d’une présentation par celles et ceux qui les font vivre au quotidien :

  • Présentation de la démarche partenariale avec le Prix Carmignac –par Margaux Granjou (Fondation Carmignac)
    • Un partenariat actif depuis plusieurs années
    • Après l’accompagnement du Prix Carmignac par la rédaction de plaidoyer sur l’Arctique et l’Amazonie, cette nouvelle année se focalise sur la situation en RDC
    • Une dynamique transverse qui se programme sur la Villa Carmignac, et permet des réalisations concrètes.
  • Présentation de la Déclaration Universelle des Droits de l’Humanité –par Corinne Lepage
    • Rappelle l’importance d’un tel outil juridique pour la reconnaissance des droits & devoirs de l’humanité
    • Un document qui continue à circuler et à être signé par de nombreuses parties prenantes
  • Présentation de la coopération entre Green Cross France et Territoires et Green Cross Italia–par Elio Pacilio (Green Cross Italia)
    • Face aux difficultés que nous connaissons actuellement et aux défis à venir, besoin d’une action à l’échelle européenne pour des projets d’envergure
    • Nos deux Green Cross oeuvre de concert et de manière très complémentaire, en France et en Italie, pour aller de l’avant,
    • A quelques mois de notre anniversaire des 30 ans, nous espérons que cette démarche de coopération opérationnelle inspire non seulement d’autres Green Cross, mais également de nombreux partenaires.

La soirée s’est terminée par un échange avec les participants et une belle photo de groupe.

Tribune de Nicolas Imbert, directeur de Green Cross, le 3 avril: http://bit.ly/Covid1AN


 

Il y a un tout petit peu plus d’un an, le 30 mars 2020, Green Cross a publié ses 10 propositions pour des territoires plus résilients (also available in english– en espanol). 

Depuis, entre dérèglement climatique et urgence sanitaire, atteintes à la biodiversité et enjeux sociétaux, tout pousse à la fois à faire évoluer drastiquement nos priorités, à accélérer et rendre plus impactantes les transformations, et à reconquérir rapidement un vivre ensemble serein et perenne.

Force est de constater que la France, en particulier dans sa gouvernance, a énormément de mal à entendre cette voix (et cette voie), pourtant précisée et décrite tant par la Convention Citoyenne pour le Climat, le Haut Conseil pour le Climat ou la One Planet Task Force – pour ne citer que quelques instances consultatives nouvellement créées sur le sujet. Auprès des instances européennes, et à quelques mois désormais de la Présidence Française de l’Europe (janvier à juin 2020), quelques prises de position sont particulièrement inquiétantes:

  • en cherchant une nouvelle fois à maintenir un modèle agricole monolithique et industrieux ne correspondant plus ni aux besoins de consommation, ni à la nécessité impérieuse de reconquérir la qualité de nos eaux, de nos sols et de nos systèmes alimentaires.
  • et en s’acharnant sur une demande d’intégration de l’énergie nucléaire (fissile et générant des déchets dangereux de long terme) parmi les énergies renouvelables, notre pays bloque le processus européen de transition vers des économies décarbonées, pourtant déjà relativement timide. De plus, cette requête mortifère ne peut que mettre à mal l’efficacité européenne, puisque à supposer qu’elle aboutisse elle serait ensuite cassée par les instances légales car incompatible avec les traités internationaux et avec l’urgence climatique et environnementale. Pourtant, notre pays s’isole, avec pour seuls alliés de circonstance la Hongrie, la Pologne et la Roumanie, et s’éloigne dangereusement des dynamiques d’innovation écologique durable et structurée autour de l’efficacité énergétique, des énergies renouvelables et d’une filière hydrogène vert pragmatique, incrémentale et opérationnelle.

Afin de pouvoir sortir de cette impasse rapidement et efficacement, des mouvements citoyens, comme #onestpret, notamment impulsé par Camille Etienne, réalisent une interpellation aussi nécessaire que salutaire.

Il nous appartient, en tant que Green Cross, plus que jamais, de proposer des clés pour agir, des retours d’expériences et des inspirations qui montrent à quelle point la transformation rapide vers une humanité réconciliée avec la planète, via l’économie et les territoires, est essentielle, enthousiasmante, et beaucoup plus créatrice de performance écologique, sociétale, et économique. C’est vital pour l’humanité. Nos 10 propositions sont plus que jamais d’actualité, l’urgence d’agir également via la co-construction et en écoute attentive du message des jeunes générations.

Un levier essentiel pour ceci est l’inflexion de nos économies. C’est pourquoi nous vous proposons, le 6 avril de 15h00 à 16h30,en partenariat avec Innopolis, un webinaire sur l’économie régénérative. http://bit.ly/RenegenerEconomie6avril – Y seront notamment présents Isabelle Delannoy, Pascal Petit et Fabienne Durand.

Un autre levier est la reconquête de nos politiques de santé, par exemple via la santé globale. Nous avons organisé un colloque en ce sens en janvier avec le Collectif Santé en Danger (à revivre ici), et vous revenons prochainement avec de nouvelles propositions.

Un troisième levier est la transformation active pour un quotidien plus résilient, en particulier en faisant évoluer fortement à l’échelon territorial – en particulier des régions – par des choix de gouvernance en accord avec l’urgence environnementale, notamment sur les thématiques de l’eau, de l’alimentation de l’agriculture et de la pêche, de l’habitat, des mobilités, de l’énergie, de l’économie circulaire, et des solidarités.

D’ici à la Journée de la Terre (le 23 avril), nous vous ferons parvenir des propositions concrètes et structurées en ce sens.

Et nous vous reviendrons – on l’espère vivement – dès juillet 2021 avec un programme de conférences, rencontres et événements festifs en commun, sur les territoires.


Entretemps, soyons tous solidaires contre le Covid-19, intégrons les gestes barrières et mesures à notre quotidien, et utilisons ce temps si particulier pour repréciser nos priorités, faire entendre nos propositions et coconstruire la transformation à la hauteur des enjeux climatiques, environnementaux et sanitaires.

Nous vous souhaitons un bon week-end de Pâques, en mode confiné, et un excellent mois d’avril, 

Prenez soin de vous, prenons soin de notre planète terre et mer

Nicolas Imbert, Directeur exécutif

Covid-19 – un an après, sommes-nous sur la bonne trajectoire face à l’urgence climatique, environnementale et sanitaire ?

Il y a un tout petit peu plus d’un an, le 30 mars 2020, Green Cross a publié ses 10 propositions pour des territoires plus résilients (also available in english– en espanol). 

Depuis, entre dérèglement climatique et urgence sanitaire, atteintes à la biodiversité et enjeux sociétaux, tout pousse à la fois à faire évoluer drastiquement nos priorités, à accélérer et rendre plus impactantes les transformations, et à reconquérir rapidement un vivre ensemble serein et perenne.

Force est de constater que la France, en particulier dans sa gouvernance, a énormément de mal à entendre cette voix (et cette voie), pourtant précisée et décrite tant par la Convention Citoyenne pour le Climat, le Haut Conseil pour le Climat ou la One Planet Task Force – pour ne citer que quelques instances consultatives nouvellement créées sur le sujet. Auprès des instances européennes, et à quelques mois désormais de la Présidence Française de l’Europe (janvier à juin 2020), quelques prises de position sont particulièrement inquiétantes:

  • en cherchant une nouvelle fois à maintenir un modèle agricole monolithique et industrieux ne correspondant plus ni aux besoins de consommation, ni à la nécessité impérieuse de reconquérir la qualité de nos eaux, de nos sols et de nos systèmes alimentaires.
  • et en s’acharnant sur une demande d’intégration de l’énergie nucléaire (fissile et générant des déchets dangereux de long terme) parmi les énergies renouvelables, notre pays bloque le processus européen de transition vers des économies décarbonées, pourtant déjà relativement timide. De plus, cette requête mortifère ne peut que mettre à mal l’efficacité européenne, puisque à supposer qu’elle aboutisse elle serait ensuite cassée par les instances légales car incompatible avec les traités internationaux et avec l’urgence climatique et environnementale. Pourtant, notre pays s’isole, avec pour seuls alliés de circonstance la Hongrie, la Pologne et la Roumanie, et s’éloigne dangereusement des dynamiques d’innovation écologique durable et structurée autour de l’efficacité énergétique, des énergies renouvelables et d’une filière hydrogène vert pragmatique, incrémentale et opérationnelle.

Afin de pouvoir sortir de cette impasse rapidement et efficacement, des mouvements citoyens, comme #onestpret, fondée en 2018 par Magali Payen et qui autour de Camille Etienne et de nombreuses autres personnalités, réalisent actuellement une interpellation aussi nécessaire que salutaire.

Il nous appartient, en tant que Green Cross, plus que jamais, de proposer des clés pour agir, des retours d’expériences et des inspirations qui montrent à quelle point la transformation rapide vers une humanité réconciliée avec la planète, via l’économie et les territoires, est essentielle, enthousiasmante, et beaucoup plus créatrice de performance écologique, sociétale, et économique. C’est vital pour l’humanité. Nos 10 propositions sont plus que jamais d’actualité, l’urgence d’agir également via la co-construction et en écoute attentive du message des jeunes générations.

Un levier essentiel pour ceci est l’inflexion de nos économies. C’est pourquoi nous vous proposons, le 6 avril de 15h00 à 16h30,en partenariat avec Innopolis, un webinaire sur l’économie régénérative. http://bit.ly/RenegenerEconomie6avril – Y seront notamment présents Isabelle Delannoy, Pascal Petit et Fabienne Durand.

Un autre levier est la reconquête de nos politiques de santé, par exemple via la santé globale. Nous avons organisé un colloque en ce sens en janvier avec le Collectif Santé en Danger (à revivre ici), et vous revenons prochainement avec de nouvelles propositions.

Un troisième levier est la transformation active pour un quotidien plus résilient, en particulier en faisant évoluer fortement à l’échelon territorial – en particulier des régions – par des choix de gouvernance en accord avec l’urgence environnementale, notamment sur les thématiques de l’eau, de l’alimentation de l’agriculture et de la pêche, de l’habitat, des mobilités, de l’énergie, de l’économie circulaire, et des solidarités.

D’ici à la Journée de la Terre (le 23 avril), nous vous ferons parvenir des propositions concrètes et structurées en ce sens.

Et nous vous reviendrons – on l’espère vivement – dès juillet 2021 avec un programmes de conférences, rencontres et événements festifs en commun, sur les territoires.


Entretemps, soyons tous solidaires contre le Covid-19, intégrons les gestes barrières et mesures à notre quotidien, et utilisons ce temps si particulier pour repréciser nos priorités, faire entendre nos propositions et coconstruire la transformation à la hauteur des enjeux climatiques, environnementaux et sanitaires.

Nous vous souhaitons un bon week-end de Pâques, en mode confiné, et un excellent mois d’avril, 

Prenez soin de vous, prenons soin de notre planète terre et mer

Nicolas Imbert, Directeur exécutif

Table-Ronde: Construire l’économie régénérative : Pourquoi maintenant et comment?

Evénement reporté au 20 avril 17h00 – modalités à venir

En préparation du Salon Innopolis Expo des 21 & 22 septembre , Green Cross co-organise cette table à laquelle Nicolas Imbert et Isabelle Delannoy interviendront pour évoquer les enjeux de l’économie régénérative.

La situation pandémique actuelle et la crise économique et sociale qui en découle auront mis en exergue l’interdépendance entre les êtres humains et l’environnement.

Il est apparu très clairement le besoin d’un changement de paradigme, en reconstruisant cette symbiose entre l’ensemble des éléments de la société et son environnement, et garantissant la régénération des ressources pour une gestion durable.

Le concept d’économie régénérative offre des clés de réflexion qu’il reste à appliquer afin de réintégrer l’être humain au cœur de son écosystème.

Déroulé: Nous aborderons notamment lors de cet atelier :

  • en quoi l’économie régénérative apporte des réponses systémiques et économiquement étayée à la crise sanitaire, sociale, écologique et humaine actuelle,
  • quels sont les retours d’expériences des territoires pionniers de la transition,
  • les rôles complémentaires des citoyens engagés, des collectivités, des entreprises, des financeurs,
  • Comment passer à l’acte maintenant – tant en termes de bénéfices attendus que de raison d’agir,
  • les freins – et comment les dépasser.

Retour sur l’Université d’hiver E5T 2021

PORTS & TRANSPORT MARITIME, NOUVEAUX CARBURANTS ET PROPRETÉ DES OCÉANS

Le 17 mars se tenait sous format digital la nouvelle édition des Universités d’hiver organisé par notre partenaire E5T.

Le lien pour le replay : 
https://www.youtube.com/watch?v=cExXuCFjyZ4&t=2s

A cette occasion, Nicolas Imbert s’est exprimé sur le sujet de la santé des océans en rappelant que « Yes we can, all together ».

Face aux menaces grandissantes qui pèsent sur le monde marin, les déchets, les perturbateurs endocriniens, ou encore le réchauffement climatique, la nécessité d’une réponse urgente apparait désormais comme une évidence pour la majorité d’entre nous.

Il reste toutefois le besoin d’une action coordonnée, inclusive et multisectorielle afin de faire face à cet enjeu collectif.

Cette approche synergique serait notamment une solution face aux problèmes des déchets qui polluent le monde marin. Tarir à la fois le gisement et neutraliser le stock, par le passage du jetable au durable par exemple, ne pourra être réalisable que par le partenariat de l’ensemble des acteurs, consommateurs, scientifiques, entreprises etc…

Alexandre Thévenet – Conseiller senior communication et développement

Dirigeant de groupes médias et communication pendant 20 ans, Alexandre Thévenet a créé les guides de l’environnement dans la Caraïbe et le Pacifique.

Puis depuis cinq années, il gère la communication d’entreprises impliquée dans l’économie durable, ainsi que des associations ou fonds de dotation.

Il a organisé une douzaine de conférences et événements environnementaux dans le monde entier (conférence sur l’élévation du niveau de la mer, protection des océans et des récifs, protection de la forêt amazonienne, etc.).

Il a travaillé sur des projets environnementaux avec les gouvernements suivants :

  • Bahamas
  • Bermudes
  • France
  • Polynésie française
  • Grenade
  • Egypte
  • Italie
  • UAE

En mars: vos rencontres avec Green Cross

Plus que jamais, nous mettons nos activités en rapport avec l’urgence d’agir pour une humanité préservée et un futur serein, en étant toujours orienté vers l’action, les résultats concrets, et un état d’esprit transverse et fédérateur.

Voici vos rendez-vous avec Green Cross pour ces prochaines semaines:

La partie statutaire de l’Assemblée Générale étant réservée aux seul.e.s membres à jour de cotisation, n’hésitez pas si nécessaire à renouveler votre cotisation sur http://www.desclespouragir.fr/adherer/.

Jusqu’au 31 mars 2021, notre adresse postale reste Green Cross France et Territoires, 37 avenue Franklin D. Roosevelt, 75 008 Paris.

A partir du 1er avril 2021 – et sous réserve de validation par l’Assemblée Générale – notre nouvelle adresse postale sera Green Cross France et Territoires, 19 rue de Miromesnil, 75 008 Paris.

Quelques autres événements à venir:

  • 21 au 23 mai: Voiles de l’Energie et de l’Environnement à Marseille, 4ème édition (programme à venir très prochainement)
  • 6 au 17 juillet: présence de Green Cross au Festival de Cannes, événements à préciser
  • 3 au 11 septembre : congrès mondial de l’UICN, avec notamment un témoignage Green Cross en cœur de Congrès et des side-events (en particulier sur les îles et la biodiversité)

Vous pouvez également revivre la eConférence du 15 février, organisée par la Ville de Saint-Cyr sur Mer, présentée par Anne Laure Beaudouin et effectuée autour de Green Cross avec Margot Coesnon et Nicolas Imbert: https://www.youtube.com/channel/UCk2SsfAFB21HYgLoWIJNirw?fbclid=IwAR1lqstNS6vQ1Q34VDVZIAPT3kY_yzu14kTRrmvQzmv5TiJ6vBtGZFIyOcw

Excellent anniversaire à Mikhaïl Gorbatchev, Président Fondateur de Green Cross

Ce 2 mars 2021 est un moment particulièrement émouvant pour chacune et chacun de nous.

En ces temps où la résilience est devenue une discipline du quotidien, alors que plus que jamais santé humaine, préservation de la paix et protection de l’environnement sont intimement liées, toutes et tous les impliqués de Green Cross France et Territoires souhaitent un excellent anniversaire à Mikhaïl Gorbatchev, président fondateur de Green Cross.

Un homme qui, au-delà de son prix Nobel de la Paix et des nombreuses distinctions qui lui ont été remises, incarne une vision et une capacité à convaincre pour faire de l’écologie la pierre angulaire d’une Humanité réconciliée.

Et nous vous attendons avec impatience de pouvoir célébrer autour de notre Président Mikhaïl Gorbatchev les 30 ans de Green Cross en 2023, mais également écrire ensemble les lignes d’action de notre futur commun.

Bon anniversaire, cher Président.

L’équipe Green Cross France et Territoires

Mikhaïl Gorbatchev à Genève, septembre 2012 - D.R. Luc Hardy

Mikhaïl Gorbatchev à Genève, septembre 2012 – D.R. Luc Hardy

Avec les impliqués Green Cross à Marseille, en mars 2012

Avec les impliqués Green Cross à Marseille, en mars 2012

 

 

Vous pourrez également retrouver ici le reportage que la photojournaliste Ania Freindorf lui a consacré, lors de son déplacement à Genève en 2013 pour les 20 ans de notre organisation.

 

 

Nicolas Imbert

Green Cross France et Territoires, teamIngénieur de formation, Nicolas exerce professionnellement depuis plus de 15 ans sur des enjeux de transition écologique de l’économie. Actuellement directeur exécutif de Green Cross, ONG créée en 1993 par M. Mikhaïl Gorbatchev, présidée actuellement par Jean-Michel Cousteau, il a auparavant exercé de consultant à senior manager dans des cabinets de conseil en stratégie, sur des sujets de transition écologique, de développement durable et de ville durable.

Nicolas a notamment contribué à la structuration des propositions de la société civile structurée autour des conférences climat (depuis 2009), de la ville durable, de la résilience territoriale ou de la prévention des conflits environnementaux. Il coordonne ou prend part à différentes actions de prospective territoriale (ville durable, économie littorale, territoires en transition), de transition de filières et de coopération autour des thématiques environnementales et humanistes.

Margot Coesnon – chef de projets et de communication

Deux ans après un stage de fin d’année d’études en développement durable, Margot est de retour à Green Cross France et Territoire en qualité de chef de projets et de communication, notamment en charge des sujets eau/littoral et alimentation.

Lors de ces deux années écoulées, elle s’est enrichie d’expériences à l’international dans le domaine du développement durable, de l’agroécologie et de la diplomatie de l’eau.

Elle a notamment été en charge d’un projet zéro déchet et recyclage au sein d’une permaculture en Bosnie Herzégovine, et fait partie d’un comité de création de jeu sérieux sur la thématique de la gouvernance des eaux transfrontalières du Rhin.

Elle est également aujourd’hui à titre personnel, déléguée des Parlements Européen et Mondial des Jeunes pour l’Eau (EYPW et WYPW) et porte la parole des jeunes leaders engagés pour la préservation de la ressource en eau.