ADHEREZ, SOUTENEZ-nous et IMPLIQUEZ-vous pour Green Cross

Nos actions vous intéressent et vous souhaitez vous engager ? Pensez à adhérer à l’association ou nous faire un don. Votre don et votre cotisation (déductibles à hauteur de 60%) sont nécessaires à notre fonctionnement.

Pour adhérer : http://bit.ly/JeRejoinsGCFT

____________

Pour donner :

Formulaire propulsé par HelloAsso. Vous pouvez aussi adhérer ici
Vous pouvez aussi télécharger notre formulaire d’adhésion et nous le retourner par courrier.
Les informations recueillies sont nécessaires pour votre adhésion et la bonne tenue de l’association et de ses membres. Elles ne sont pas cédées à des tiers. Elles font l’objet d’un traitement informatique non soumis à la déclaration au titre de la dispense n°8 de la délibération CNIL n°2006-130 (J.O. du 3 juin 2006). Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification ou d’opposition vous concernant. Pour l’exercer, n’hésitez pas à nous contacter !
Green Cross France et Territoires est une association d’intérêt général enregistrée à la Préfecture de Police de Paris sous le n° W751211388.

Lucile Pillot – Chargée de Projet

Après des études à Sciences Po Lille, Lucile s’est tournée vers la sociologie puis vers l’urbanisme. Sensible aux questions de protection des ressources environnementales et d’inégalité écologique, elle s’est formée aux enjeux liés à l’aménagement urbain et aux mobilités durables. Dans le cadre d’un Master en Urbanisme et Aménagement (parcours stratégie, projets, mobilités dans la ville de demain), à la Sorbonne, elle réalise son stage de fin d’étude à Green Cross France et Territoires.

Lors d’un échange universitaire d’une année, en Inde, elle a suivi des cours de « Disaster Management » et « Environmental Science », ce qui lui a permis de découvrir les problématiques environnementales spécifiques de régions en proie à l’urgence climatique. Plus tard, elle a eu l’occasion de participer à un atelier de recherche européen nommé « Resilient Cities » sur la notion de résilience en milieu urbain et le stratégies comparées des villes de Rouen, Heidelberg et Prague.

Enfin, après un stage effectué au sein de l’Agence de Développement Durable, d’Urbanisme et d’Aménagement de Martinique, où elle a participé à une étude sur l’évolution des centres-bourgs martiniquais, Lucile a souhaité s’engager et contribuer à un aménagement des territoires plus durable au niveau environnemental et social, mettant en relation les multiples enjeux urbains (gestion des ressources, inégalités sociales, mobilité des personnes et marchandises, bâti…) 

Appel « Sauvons nos Océans »

Le 6 décembre 2021, Jean-Michel Cousteau lance un appel « Sauvons nos Océans »

Appel de Jean-Michel Cousteau, lancé le 6 décembre 2021 à 18h30

« Sauvons nos Océans »

Nos océans sont en danger, et la décennie à venir est cruciale pour les sauver.

Je plonge depuis l’âge de 7 ans, et j’ai appris à connaître l’océan, à l’aimer, donc à le respecter et à le protéger. J’ai vu que nos activités humaines mettent l’océan en danger, chaque jour davantage. Nous sommes arrivés à un stade d’urgence tant écologique, climatique, économique que sanitaire.

Si je m’adresse à vous maintenant, c’est que nous pouvons agir, maintenant. L’océan se répare dès lors que l’on en prend soin, et en le protégeant, on se préserve soi-même. Plus de la moitié de l’oxygène que nous respirons, et notre alimentation quotidienne sont issus de l’océan. L’eau que nous buvons, c’est l’océan.

La décennie pour l’océan voulue par les Nations-Unies est désormais ouverte. La communauté internationale se doit de passer des paroles aux engagements et aux actions, maintenant. Nous sommes ce que nous sommes en train de faire, et nos actions pourront faire la différence.

L’année 2022 verra se tenir au moins 5 rencontres internationales sur l’océan, dont le One Ocean Summit à Brest du 9 au 11 février, la conférence Our Ocean à Palau les 16 et 17 février, la Monaco Ocean Week du 21 au 25 mars, le Blue Climate Summit Tetiaroa du 14 au 21 mai, la conférence des Nations-Unies sur l’Océan à Lisbonne du 27 juin au 1er juillet et probablement d’autres événements….Ce ne peut plus être du « bla-bla », demandons à nos dirigeants d’agir, maintenant, fermement.

C’est pourquoi je lance un appel aujourd’hui pour que, à l’occasion de la présidence française de l’Europe, 10 engagements soient pris dès maintenant et mis en œuvre d’ici à décembre 2022, le plus tôt étant le mieux :

·         Zéro plastique : la fin effective du plastique jetable et un engagement pour que zéro plastique ne finisse dans l’océan,

·         Zéro pêche illégale commercialisée : l’arrêt de la commercialisation du produit de la pêche illégale, et de toute pêche menacée au sens de l’UICN, avec affichage obligatoire et systématique du statut de l’espèce commercialisée,

·         Zéro cétacé en captivité : la fin de l’enfermement des cétacés et autres mammifères marins, et le développement de sanctuaires pour la fin de vie des mammifères marins actuellement enfermés,

·         Zéro exploitation minière des grands fonds : la signature et la ratification du moratoire sur l’exploitation minière des fonds marins proposée à l’UICN lors du Congrès de Marseille,

·         Une Méditerranée et un Pacifique Sud préservés :  la classification en zone ECA (haute qualité de l’air) de l’ensemble de la Méditerranée et au moins 5 % de la Méditerranée en Aires Marines Protégées (AMP) budgétées et correctement gérées en 2022, puis 10 % d’AMP correctement gérées en 2024, une gestion de la Mer de Corail à la hauteur des enjeux évoqués par son plan de gestion en 2014 et non encore mis en place, et la mise en réseau de nouvelles AMP y compris en Haute Mer dans le Pacifique Sud, par une coopération régionale accrue,

·         Moins de bruit sous-marin : un plan d’urgence priorisant la lutte contre le bruit sous-marin, en particulier sur le littoral,

·        Des eaux de qualité : une sanctuarisation de la qualité des eaux littorales, dans la continuité des #GreenCrossAct4Water,

·         Un transport de marchandise basse émission et novateur : la labellisation d’un transport de marchandises maritime « basses émissions », visible du donneur d’ordre comme du consommateur, qui deviendrait la norme en Europe avant 2030, et le développement du transport maritime à la voile comme moyen de propulsion principal ou secondaire par un plan de soutien opérationnel sur les 3 prochaines années,

·         Des plans de relance écologiquement ambitieux : la priorisation des financements des plans de relance sur la préservation de l’océan et du littoral, et l’arrêt définitif sur les marchés intérieurs et à l’exportation du tout financement public aux énergies fossiles et fissiles.

·       Une humanité préservée : la réaffirmation que la dignité de l’humanité passe par le respect des droits humains et des écosystèmes en mer, que ce soit dans les zones sous juridiction ou en haute mer. 

Nous ne pouvons rester dans l’inaction, ni face au climat, ni face à l’océan. Les jeunes nous poussent à agir, ce sont eux qui ont raison.

Parce que je vais continuer à plonger et à préserver l’océan encore et encore, je vous rendrai compte de cet appel « Sauvons nos Océans », que j’adresse formellement ce jour aux chefs d’Etats et aux dirigeants d’entreprises de la Planète, et en particulier au Président de la République Emmanuel Macron qui présidera et ouvrira le One Ocean Summit, premier sommet international de l’année, à Brest et sous présidence française et européenne, le 11 février 2022.

 Jean-Michel Cousteau, Président-fondateur de Ocean Futures, Président de Green Cross France et Territoires 

Jean-Michel Cousteau a également écrit un ouvrage-témoignage « Sauvons nos Océans », paru le 25 octobre aux Editions de l’Archipel et disponible sur https://www.leslibraires.fr/livre/17003027-sauvons-nos-oceans–jaclyn-m-mandoske-jean-michel-cousteau-archipel

CALL for OCEANS

On December 6th, Jean-Michel Cousteau will unveil a call for action « Save Our Ocean »

Page to be updated on Dec 6

COP 26 – Regards croisés sur le Pacte climatique de Glasgow

Les informations-clés :

COP 26 – Regards croisés sur le Pacte climatique de Glasgow L’ambition au défi de l’action
7 décembre 2021 – 18h00 (précises) à 19h30 (Heure de Paris – GMT+1)

Intervenants confirmés :
Stéphane POUFFARY, Directeur Général, ENERGIES 2050
Mohamed NBOU, Directeur Climat, Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique)
Esther LOISELEUR, Présidente, Jeunes Ambassadeurs pour le Climat (JAC)
Corinne LEPAGE, Ancienne Ministre de l’Environnement, Avocate et Présidente Déclaration Universelle des Droits de l’Humanité (DDHu)
Nicolas IMBERT, Directeur Exécutif, Green Cross France et Territoires
Hasmik BARSEGHYAN, Présidente, Parlement Européen des Jeunes pour l’Eau

Pas besoin d’inscription préalable: il vous est possible de vous connecter dès 17h55 le 7 décembre 2021 via le lien https://bit.ly/CoP26regards

Par téléphone: (Nº du webinaire : 890 6440 6898 – accès téléphone +33 1 7095 0350 ou https://us06web.zoom.us/u/kbAVoDwvTt )

Green Cross à l’AG de SMILO sur l’île de Kerkennah

Du 22 au 25 novembre 2021, Green Cross a participé à l’Assemblée Générale de SMILO, le réseau des petites îles durables, partenaire de Green Cross. Cette Assemblée Générale s’est tenue sur l’île de Kerkennah en Tunisie, et Green Cross y était représentée par sa cheffe de projet Margot Coesnon.

A cette occasion, l’Île de Kerkennah se vit remettre le label Île durable « In Progress » grâce aux actions mises en œuvre de récolte et de préservation de la ressource en eau et de la récupération et revalorisation des déchets plastiques.

Remise du prix Label In progress à la Commune de Kerkennah par le Président de SMILO

L’évènement a permis la rencontre et le dialogue des différents porteurs de projet sur les îles partenaires de SMILO, la présentation des activités de l’Association et la réflexion des participants aux propositions d’action en faveur des petites îles et de leur transition écologique.

Pêcheur de Kerkennah: les crabes bleus, une espèce invasive
A Kerkennah, les nasses en plastique ont remplacé les nasses en feuilles de palmier et constituent un enjeu majeur de pollution dans les mers
Remise du cadeau de la Ville au Président de SMILO: bateau traditionnel de Kerkennah
Récupérateur d’eau de pluie sur l’île de Kerkennah

Offre d’emploi: chargé.e de communication

Soyez l’activateur de la transformation écologique concrète des territoires.

Green Cross France et Territoires, ONG créée en 1993 par Mikhaïl Gorbatchev et présidée par Jean-Michel Cousteau, recrute un(e) chargé(e) de communication en contrat à durée indéterminée, à partir de janvier 2022.

Le poste consiste à accompagner et structurer la communication de l’association, tant à travers ses événements que via son site web (qui sera refait fin 2021), les réseaux sociaux et en interaction avec les media et blogs influents. Il intègre aussi la communication interne de l’association et à destination des adhérents.

Le/la candidat(e) idéale aura :

  • 0 à 5 ans d’expérience en communication ou bien en collaborateur.trice d’un élu,
  • Une forte rigueur, une culture analytique, des capacités d’organisation personnelle et une connaissance initiale des méthodes de gestion de projet,
  • De grandes qualités rédactionnelles, tant en français par l’anglais, et d’excellentes capacités de communication à l’écrit, à l’oral et par l’image,
  • Une fluidité dans l’utilisation des outils de traitement d’image et de vidéo,
  • Une bonne autonomie, des capacités de coopération et de solidarité et la volonté de contribuer au quotidien d’une petite structure associative.

Green Cross mettra à disposition :

  • Un plaidoyer et des contenus au cœur des enjeux écologiques d’aujourd’hui, et à valoriser,
  • Des projets passionnants œuvrant au quotidien pour une meilleure résilience territoriale,
  • La mobilisation d’un réseau d’experts de grande qualité, de ses conseil d’administration, comité d’orientation et adhérents autour de ces projets et des missions de Green Cross,
  • Un environnement de travail agréable – avec des possibilités de télétravail – et une bonne visibilité via les projets et missions de l’association.

Le poste est à pourvoir dès janvier 2022, en contrat à durée indéterminée, statut cadre. Il est basé dans les locaux de l’association,  à Paris. Des déplacements en France et à l’étranger sont à prévoir.

Salaire attractif, à négocier selon expérience

Intéressé(e) ? Merci de faire parvenir vos CV et lettre de motivation par email au directeur exécutif de Green Cross, Nicolas Imbert, avant le 1er décembre 2021 : imbert@gcft.fr

Green Cross est un réseau d’organisations non gouvernementales (ONG) de plaidoyer et de projets créé par Mikhaïl Gorbatchev en 1993, dans la continuité du Sommet de la Terre à Rio, en 1992. Présidée par Jean-Michel Cousteau, dirigée par Nicolas Imbert, Green Cross France et Territoires en est le représentant français. L’association contribue à donner des clés pour agir et accentuer la transformation écologique de nos sociétés, qu’il s’agisse d’eau et d’océan, d’alimentation, de villes et territoires durables, d’économie circulaire, de coopération et de solidarités.

www.gcft.frcontact@gcft.frwww.desclespouragir.fr

Offre d’emploi: chef.fe de projets « transition écologique »

Offre d’emploi

chef.fe de projets « transition écologique »

Soyez l’activateur de la transformation écologique concrète des territoires.

Green Cross France et Territoires, ONG créée en 1993 par Mikhaïl Gorbatchev et présidée par Jean-Michel Cousteau, recrute un(e) chef.fe de projets « transition écologique », en contrat à durée indéterminée, à partir de janvier 2022.

Le poste consiste à accompagner et coordonner de manière systémique (eau, alimentation, énergie, économie circulaire, enjeux économiques et humains…) la transformation des territoires sur les projets de Green Cross, tout en contribuant à la mise en œuvre et à l’évolution de la méthodologie « de la vulnérabilité à la résilience » développée par l’association.

Le/la candidat(e) idéale aura :

  • 2 à 5 ans ou 5 à 10 ans d’expérience, idéalement acquise dans un cabinet de conseil, une collectivité locale ou une entreprise engagée dans la transition écologique de l’économie,
  • Une formation initiale en école de commerce ou d’ingénieur,
  • Une forte rigueur, une culture analytique, des capacités d’organisation et une bonne expérience d’une gestion de projet structurée à l’écoute des parties prenantes,
  • De grandes qualités rédactionnelles, tant en français par l’anglais, et d’excellentes capacités de communication à l’écrit, à l’oral et par l’image,
  • Une bonne autonomie, des capacités de coopération et de solidarité et la volonté de contribuer au quotidien d’une petite structure associative.

Green Cross mettra à disposition :

  • Des projets passionnants œuvrant au quotidien pour une meilleure résilience territoriale,
  • La mobilisation d’un réseau d’experts de grande qualité, de ses conseil d’administration, comité d’orientation et adhérents autour de ces projets et des missions de Green Cross,
  • Un environnement de travail agréable – avec des possibilités de télétravail – et une bonne visibilité via les projets et missions de l’association.

Le poste est à pourvoir dès janvier 2022, en contrat à durée indéterminée, statut cadre. Il est basé dans les locaux de l’association,  à Paris. Des déplacements en France et à l’étranger sont à prévoir.

Salaire attractif, à négocier selon expérience

Intéressé(e) ? Merci de faire parvenir vos CV et lettre de motivation par email au directeur exécutif de Green Cross, Nicolas Imbert, avant le 1er décembre 2021 : imbert@gcft.fr

Green Cross est un réseau d’organisations non gouvernementales (ONG) de plaidoyer et de projets créé par Mikhaïl Gorbatchev en 1993, dans la continuité du Sommet de la Terre à Rio, en 1992. Présidée par Jean-Michel Cousteau, dirigée par Nicolas Imbert, Green Cross France et Territoires en est le représentant français. L’association contribue à donner des clés pour agir et accentuer la transformation écologique de nos sociétés, qu’il s’agisse d’eau et d’océan, d’alimentation, de villes et territoires durables, d’économie circulaire, de coopération et de solidarités.

www.gcft.frcontact@gcft.frwww.desclespouragir.fr

Stakeholder Forum – Face à l’urgence, financer au mieux la transformation écologique des îles

Video-Icon-PNG-Free-Download - Sassy Marketing and Communications

Voir le replay : https://vimeo.com/608324745

Le 7 septembre, Green Cross, en partenariat avec le Centre d’Economie de Paris Nord et avec le soutien de SMILO, de la Ville et le Musée d’Histoire de Marseille, organisait un forum des parties prenantes : Face à l’urgence, financer au mieux la transformation écologique des îles.

Le forum a permis de partager des retours d’expérience de cas concrets sur les enjeux, opportunités, risques et menaces vécus par les économies insulaires et d’ébaucher des propositions sur les modalités d’accompagnement financier des transformations qui s’imposent.

Parmi les intervenants ayant pris part à la manifestation :

  • Isabelle Delannoy – Ingénieure agronome, fondatrice et dirigeante de Do Green-Economie Symbiotique, conseil et innovation en modèles durables émergents
  • Laura Faxas – Ambassadrice de République Dominicaine en Autriche
  • Nathalie Hilmi – Docteur en économie, Centre Scientifique de Monaco
  • Robert Kapoeri – Premier Vice-Président de la Province des Iles Loyautés (Nouvelle-Calédonie)
  • Jean-Charles Lardic – Directeur de la Prospective de la Ville de Marseille
  • Laurent Lhardit – Adjoint au Maire de Marseille en charge du dynamisme économique, de l’emploi et du tourisme durable
  • Stéphane Linou – Expert en résilience alimentaire, auteur de « Résilience Alimentaire et Sécurité Nationale »
  • Hervé Menchon – Adjoint au Maire de Marseille en charge de la Biodiversité Marine, de la Gestion, de la Préservation et de l’Aménagement, des Espaces Marins, Littoraux et Insulaires, des Plages et des Equipements Balnéaires, du Nautisme, de la Voile et de la Plongée, du Développement de la Tradition de la Mer et du Large
  • Emile Mene – Secrétaire Général de la Province des Iles Loyauté (Nouvelle-Calédonie)
  • Pascal Petit – Directeur de recherche émérite au Centre d’Economie de l’Université Paris Nord
  • Maxime Prodromides – Co-fondateur et Président de Small Island Organisation
  • Winiki Sage – Président de la Fédération des Associations de Protection et de l’Environnement de Polynésie

 
Le forum a fait émerger plusieurs propositions concrètes en termes d’orientations stratégiques, de méthodes de gouvernance et d’élaboration de politiques, de projets et de communication, et d’opportunités de financements des transformations insulaires. Un recueil de ces propositions est désormais disponible!

Green Cross était au séminaire Moyenne Montagne et Changement Climatique de la Caisse des Dépôts à La Bresse

Le séminaire Moyenne Montagne et Changement Climatique a été précédé par la signature de la convention Avenir Montagne avec le Pays de Remiront dont fait partie la ville de La Bresse.


Les échanges de l’après-midi furent l’occasion de partager données et études sur les réalités du changement climatique sur les climats de montagne et retours d’expériences locaux mais également nationaux et internationaux.


Les débats entre parties prenantes du monde de la montagne, qu’ils soient privés ou publics, ont fait émerger des enjeux de communication et de coordination des actions à mener face au changement climatique, principalement en lien avec l’activité touristique de la moyenne montagne, secteur structurant pour tout le territoire de La Bresse. Au cœur des préoccupations : la diversification des activités vers un tourisme Quatre Saisons, transformation qui vient en complément de l’offre de ski qui reste encore aujourd’hui la source principale de revenus des exploitants de domaines.


Nicolas Imbert s’est exprimé en conclusion de l’événement et a formulé cinq recommandations à appliquer pour une transition réussie des aires de montagne ;
• Optimiser l’usage plutôt que bâtir du nouveau,
• Construire la résilience via l’économie circulaire,
• Innover dans le développement d’une offre touristique intégrée,
• Mettre la rencontre avec la nature au cœur de l’offre pour que la neige ne soit plus un critère décisif,
• Mettre en place de laboratoire de la désirabilité des habitats et modes de vie en montagne permettant la mise en valeur des terroirs dans leur complétude.


(Signature de la Convention Avenir Montagne Ingénierie avec le Pays de Remiront en présence du Préfet)

(Visite de l’usine de neige de culture de la station de La Bresse)

Voiles de l’Energie et de l’Environnement – Contribution des Ports à la Transition Ecologique – conférence-débat V2E par GCFT

La synthèse est à retrouver ici: https://www.v2e.eu/post/contribution-des-ports-%C3%A0-la-transition-ecologique-synth%C3%A8se-%C3%A9crite-des-d%C3%A9bats-v2e-du-15-octobre-2021

Le 15 octobre 2021 à la CCIAMP à Marseille se tenait la conférence-débat « la contribution des Ports à la Transition Ecologique » à l’occasion de la 4ème édition des Voiles de l’Energie et de l’Environnement, co-organisé par l’association v2e et Green Cross France & Territoires. Cet événement fait suite au webinaire du 21 mai dernier « Les ports du 21ème siècle seront écologiques ou ne seront pas ? », qui initiait le dialogue sur les enjeux du Port durable, et dont vous pouvez retrouver la synthèse sur https://bit.ly/V2Eportsdurables.

Les travaux seront structurés autour de trois thèmes principaux ;

  • Mers & énergies,
  • Ports de commerce,
  • Ports de plaisance.

Le débat fit émerger des propositions concrètes sur les fonctions servies par les ports au sein de leur-s territoire-s ; à l’interface de l’espace maritime, littoral et de l’arrière-pays ; pour diminuer leur empreinte écologique (carbone, eau et biodiversité), et pour des feuilles de route optimisant les travaux et la gestion portuaire, les mobilités, les enjeux d’eau, d’énergie et de déchets et pour une plus grande ouverture à la biodiversité, à une pêche et une aquaculture plus responsable.

Les rencontres du 15 octobre étaient suivies de 2 jours de régates, et cette année d’éco-régate, les 16 et 17 octobre 2021, en partenariat avec l’Union Nautique de Marseille (34 Bd Charles Livon, 13007 Marseille). Ces journées ont permis de tester et préfigurer la Charte Eco-régates, et d’offrir un espace de dialogue entre acteurs de l’énergie et de l’environnement, entre étudiants et entreprises.

Parmi les intervenants :

  • Anne-Laure BEAUDOIN – Conseillère municipale à la ville de Saint-Cyr-sur-Mer, déléguée aux activités nautiques – en visioconférence
  • Frédéric BERINGUIER – Directeur ENEDIS, Bouches-du-Rhône
  • Carole CARPENTIER – Déléguée générale chez Gestes Propres
  • Hervé DELISLE – Secrétaire de l’Association Cassidenne des Bateaux de tradition
  • Céline DUBREUIL – Directrice des programmes Plan Bleu
  • Benoît DUEE – Responsable département développement et commercialisation d’Elengy
  • Jean-Hubert FELIX – Directeur des affaires publiques RTE Méditerranée
  • François FREY – Président d’Esprit de VELOX – en visioconférence
  • Marc FRILET – Président de session « Port de plaisance », Secrétaire Général du Centre d’Excellence CEE-ONU Infrastructure Concession et PPP
  • Nicole HUISSOUD – Skipper professionnelle
  • Christophe MADROLLE – Président de la Commission Biodiversité, Mer et Littoral au Conseil Régional Sud
  • Claire MERLIN – Directrice de la stratégie et du pilotage Grand Port Maritime de Marseille
  • Bernard MOURET – Président de session « Port de commerce », élu CCI Nice Côte d’Azur, et élu Union pour l’Entreprise des Alpes Maritimes (UPE 06)
  • Pierre NOUGUE – Co-fondateur et PDG d’ECOSYS Group
  • Géraldine PLANQUE– Chargée de mission Conseil de développement et collectivités au Grand Port Maritime de Marseille
  • Didier REAULT – Vice-Président aux Solutions Fondées sur la Nature (département 13), Président du Parc National des Calanques
  • Jean RIDOLFI – Président de la Société Nautique de Porquerolles
  • Lili SEBESI – Marin, Société Nautique de Marseille – vidéo
  • Georges SEIMANDI – Fondateur des Voiles de l’Energie et de l’Environnement (V2E)
  • Jamel TAYARI – Direction Territoires et Action Régionale EDF
  • Véronique TOURREL – Déléguée générale Union des Ports
  • Jean-Rémy VILLAGEOIS – Directeur Général – Grand Port Maritime de la Martinique
  • Philippe ZICHERT – Membre élu CCIAMP et Président de Via Marseille Fos