Archives de l’étiquette : green cross

Green Cross sera du 9 au 17 novembre à la CoP 23 à Bonn

Green Cross sera présent du 9 au 17 novembre à la CoP 23 à Bonn, et notamment en partageant les éléments suivants:

 

Nous interviendrons dans de nombreuses tables rondes et conférences, et en particulier :

9 Novembre

  • 14.30, pavillon fidjien: « Eau et adaptation dans les îles« , organisé par le Partenariat Français pour l’Eau avec le support de Green Cross, et la participation de Nicolas Imbert
10 Novembre
  • 09.00, pavillon marocain: « Gouvernance de l’Eau« , organisé par la Coalition Marocaine pour l’Eau avec le support de Green Cross, et la participation de Nicolas Imbert
  • 12.00, pavillon fidjien: « Résilience des îles et zones littorales« , organisé par Green Cross
11 Novembre
  • 17.00, pavillon français: rencontres informelles sur l’économie bleue
14 Novembre
  • Lancement de l’Alliance pour les Technologies Propres (lieu et heure à préciser)
16 Novembre
  • 15.00, pavillon fidjien: lancement de l’Ocean Pathway Partnership
  • 17.30, pavillon français: adaptation au changement climatique, organisation Comité 21, ouvert par Jean-Michel Cousteau, Président de Green Cross Franc et Territoires

 

Au plaisir de retrouver celles et ceux d’entre vous qui feront le déplacement, et de tenir informés les autres.

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/green-cross-sera-du-9-au-17-novembre-a-la-cop-23-a-bonn/

Juin 08 2017

OCEAN: des clés pour AGIR 2017 lancé pour la Journée Mondiale de l’Océan

Chers amis du Climat et de l’Océan,

« Plus que jamais, nous devons agir concrètement pour préserver l’Océan et le Climat, car si nous protégeons l’océan, nous nous protégeons nous-même » dit Jean-Michel Cousteau, Président de Green Cross France et Territoires.

« Avec mon père, le Commandant Jacques-Yves Cousteau, j’ai passé ma vie à explorer l’océan. Depuis que mon père m’a jeté par-dessus bord, à l’age de 7 ans, je n’ai eu de cesse d’explorer, découvrir et comprendre les merveilles de l’océan. Mais nous en savons plus sur la surface de la lune que sur notre propre océan. Comment protéger – et comment aimer –  ce que nous ne connaissons pas ?

C’est pourquoi Green Cross lance pour la journée mondiale de l’océan un ouvrage « OCEAN: des clés pour AGIR » permettant à chacun de mieux comprendre l’océan, pourquoi il est important de le garder en bonne santé, et quelles sont les solutions pour agir.

L’ouvrage sera disponible à partir du 8 juin dans les librairies, auprès des libraires en ligne et en suivant le lien http://bit.ly/jeveuxOCEAN2017

Nous vous en offrons dès maintenant votre copie numérique disponible ICI (en français)

Bien à vous,
l’Equipe Green Cross
__________________



Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/ocean-des-cles-pour-agir-2017-lance-pour-la-journee-mondiale-de-locean/

Déc 19 2016

Message de Jean-Michel Cousteau et Nicolas Imbert

En cette fin d’année 2016, Green Cross a plus que jamais besoin de VOUS. Ce sont vos contributions financières, vos dons et nos cotisations, qui nous permettent d’effectuer nos activités et missions au service de l’intérêt général.

En 2017, nous souhaitons utiliser vos adhésions, dons et contributions pour soutenir nos activités selon 3 directions complémentaires:

  • continuer la préservation de l’océan, via l’information autour de nos ouvrages des clés pour agir, une sensibilisation de toutes et tous (grand public, collectivités locales, entreprises, réseaux associatifs) et l’accompagnement des territoires insulaires et littoraux les plus vulnérables (Pacifique Sud, Océan Indien, Afrique et Magrebh…mais aussi les façades atlantiques et méditerranéenne de la France Métropolitaine,
  • en particulier, via l’initiative 2017: stop plastics in the sea, aider à une mobilisation collective d’ampleur sans précédent pour cesser de déverser du plastique dans l’océan (via l’économie circulaire notamment…) et récupérer les gisements de déchets existant dans l’océan, en commençant par les plus dangereux, et en créant un modèle économique favorable,
  • continuer notre mobilisation écologiste et humaniste pour que la déclaration universelle des droits de l’humanité soit reconnue le plus largement possible, tant par les Etats que par les Collectivités Locales et les Entreprises, et rendue effective le plus rapidement possible,
  • faire levier par des propositions opérationnelles issues de nos think-tanks sur l’alimentation et l’agriculture, l’énergie, l’économie circulaire, la ville durable, alimentent positivement le débat des élections présidentielle et législative à venir, et se traduisent en mesures concrètes et  initiatives pilotes.

Pour savoir comment vos contributions de cette année ont été utilisées, vous trouverez ici notre rapport d’activité ainsi que son annexe financière.


Nous soutenir ?C’est très simple: il vous suffit de vous rendre sur la page http://gcft.fr/WP/soutenir/ pour une adhésion, une ré-adhésion ou un don en ligne, ou bien de remplir le formulaire ci-joint et de nous le retourner accompagné de votre don.

Tous les dons et adhésions reçues en ligne avant le 31 décembre 2016, ou postées avant cette date (le cachet de la poste faisant foi), donneront lieu à un reçu fiscal au titre de l’année 2016.

Pensez également à partager ce message, et à parler de Green Cross autour de vous, aidez-nous à mieux faire connaitre nos actions et contenus, par exemple en copiant-collant et en partageant le message ci-après.
Plus que jamais, il est possible de mettre en valeur les contenus www.desclespouragir.fr, à savoir:

Tous ces ouvrages peuvent être commandés individuellement sur le site www.desclespouragir.fr, auprès des libraires en ligne.

En ce moment, nous lançons une grande campagne de don et d’adhésion, accessible en ligne ou via le formulaire papier ci-joint. Pour tout don supérieur ou égal à 100 euros effectué au profit de GCFT avant le 31 décembre 2016, nous vous offrons (port compris) un exemple de « A la Poursuite de l’Endurance« , le dernier ouvrage de Luc Hardy.Vous souhaitant d’excellentes fêtes de fin d’année

Bien à vous,
Jean-Michel Cousteau, Nicolas Imbert et toute l’équipe de Green Cross

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/message-de-jean-michel-cousteau-et-nicolas-imbert/

Nov 18 2016

La CoP 22,est une CoP de transition, mais aussi d’adaptation.

Perturbée par l’actualité internationale, en attente d’actions concrètes quant au financement effectif, sur les territoires, de l’adaptation et de l’atténuation, cette CoP 22 fut particulièrement peu intense en son cœur historique, les salles de négociations.

Mais nous aurions tort de penser qu’il ne s’y est rien passé, bien au contraire. Les thématiques de l’eau et l’agriculture connaissent des avancées, notamment par une mobilisation de l’Afrique qui se structure de plus en plus concrètement. Un énorme élan d’enthousiasme, et d’action de terrain, s’est dégagé du Women Leader’s Forum, avec de très belles initiatives entrepreneuriale. Et, plus que jamais, la MEDCOP, dont la prochaine édition sera en Sicile, les Oceania Meetings et autres forums régionaux multi-acteurs ont montré leur pertinence pour accélérer, par des initiatives volontaires et des coalitions d’action sur le terrain, la transition écologique de nos sociétés…et ce, via l’eau et l’assainissement, l’alimentation, l’énergie, la mobilité, le littoral et l’océan, le tourisme, la finance et l’économie,, la culture et les savoirs traditionnels.

Dans ce contexte, la création du fond vert pour les femmes sous l’égide du R20, des fondations Schwarzenegger, Di Caprio et Albert de Monaco, sont remarquables par leur caractère immédiatement opérationnel, la qualité des projets candidats au financement et leur capacité à être répliqué. Mais ces initiatives, quelle que soit leur valeur, ne doivent faire oublier une mobilisation étatique qui n’est pas à la hauteur des enjeux.

La CoP 21 avait consacré et mis en avant les îles et territoires insulaires, petits par leur surface terrestre mais grands territoires maritime. L’Accord de Paris insistait en particulier sur l’importance d’un accompagnement à la résilience, à l’adaptation et à l’atténuation des émissions  de ces îles et territoires insulaires.mais, ils  sont malheureusement inaudibles en ce début de CoP 22. Le Maroc a invité les petits Etats Insulaires, mais l’agenda de négociation ne leur permet pas une expression à la hauteur des enjeux.

D’un point de vue symbolique, il est essentiel, si il est encore temps, de tout mettre en oeuvre pour que la mobilisation sur l’océan de Juin 2017 ainsi que la prochaine Conférence des Parties puissent non seulement être présidées par Fidji, mais également avoir lieu sur le sol Fidjien et dans l’océan Pacifique.

M. Anthony Lecren, Ministre de l’Environnement et des Affaires Coutumières de Nouvelle-Calédonie, initiateur des Oceania Meetings, précise « il n’y a pas de compétition, mais un océan de solidarité entre le Pacifique et l’Afrique, dont le Maroc est au cœur. Nous devons désormais avancer beaucoup plus vite, et beaucoup plus concrètement. C’est pourquoi nous allons mettre en place, en 2017, le Green Pasifik Festival permettant de rendre concrète pour tous la nécessaire transition écologique de nos territoires terrestres et marins. C’est une manière concrète de mettre en mouvement toutes nos forces des territoires, des associations et des entreprises, en n’oubliant ni les échanges culturelles, ni les réalisations concrètes, ni les solidarités humaines ».

M. Bran Quinquis, Délégué intergouvernemental au dérèglement climatique pour la Polynésie Française, enchaîne « avec le Polynesian Leaders Group, nous mettons en place les outils et moyens pour améliorer notre résilience, tant en atténuation qu’en adaptation, et pour protéger notre océan commun, principal régulateur du climat mondial. Mais nous avons besoin d’être soutenus, notamment car les moyens mobilisés ne sont que très partiellement à la hauteur du dérèglement climatique que nous subissons. Et ce, de manière coordonnée avec tous nos collègues des grands pays océaniques. »

Demandée par le Président François Hollande en prévision de la CoP 21, la Déclaration des Droits de l’Humanité peut permettre dans ce contexte d’apporter des outils juridiques adaptés à la transition écologique et humaine  que nos sociétés réclament. Le groupe de travail ayant conduit à cette déclaration, présidée par Mme Corinne Lepage, a été très présent lors de cette première partie de la CoP. Il a notamment obtenu la reconnaissance de l’Union des Comores, via son président M. Azali Assoumani, qui devient ainsi le premier chef d’Etat à reconnaître la déclaration.

Mme Corinne Lepage, avocate, ancienne ministre et coordinatrice de la mission sur la Déclaration des Droits de l’Humanité, déclare : « nous avons de nombreux Etats intéressés par la Déclaration. Les territoires, en particulier les Régions et villes capitales suivent actuellement l’exemple donné par Paris et Strasbourg, premières villes ayant reconnu cette déclaration des Droits de l’Humanité. Dans un contexte où les conférences des parties doivent démontrer des acquis concrets par rapport à leurs parties prenantes, cette Déclaration est un très bon outil, à reconnaitre rapidement et mondialement pour marquer concrètement la mise en action du cadre ratifié de l’Accord de Paris ».

Mme Houria Tazi Sadeq, Présidente de la Coalition Marocaine pour l’Eau, témoigne « La COP 22 a,  après 21  COP , replacé la question de l’eau à sa juste place. Première victime des changements climatiques, l’eau se révèle via les INDC être LA priorité des pays du Continent africain. C’est une question transversale, qui  devrait être abordée selon une approche globale dans le cadre du cycle de l’eau. Dès lors le littoral, cet entre deux entre la terre et la mer , exige une attention complémentaire. La résilience pour le Continent africain passe par des mécanismes multi acteurs, un financement conséquent, le renforcement des capacités et surtout une solidarité. C’est pourquoi la Déclaration pour l’Humanité se présente comme un texte pertinent qui renforcerait le droit a l’eau et encouragerait à son effectivité! »

Nicolas Imbert, directeur de Green Cross, confirme « Il y a donc urgence, dans les 72 heures de négociation restant, à agir concrètement pour que cette CoP 22 soit vraiment la conférence des solutions, par des financements à la hauteur des engagements déjà pris, par une meilleure mobilisation vis-à-vis des territoires insulaires, et par une transition écologique de nos sociétés, via notamment la Déclaration des Droits de l’Humanité. Ceci est encore possible, mais doit faire l’objet d’une volonté politique et opérationnelle de chaque instant. »

En conclusion,  Jean-Michel Cousteau, Président de Green Cross France et Territoires, Chairman de Green Cross International, confirme « en assurant la transition écologique de nos économies, nous avons l’opportunité de créer des millions de jobs non délocalisables. C’est comme ceci que l’espèce humaine sera capable de prendre les mesures pour se sauver elle-même. Agissons maintenant encore plus et plus vite, il y a urgence ! Et commençons en 2017 par sortir les déchets plastiques de l’océan, en changeant nos comportements et en réparant la planète. »

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/la-cop-22-une-cop-de-transition-mais-aussi-dadaptation/

Financer la transition écologique des territoires – séminaire le 24 novembre de 14h30 à 17h30 à Paris

Le 24 novembre, de 14h30 à 17h30, Green Cross organise dans les locaux du Groupe la Française, 128 bd Raspail, 75 006 Paris, un séminaire « Financer la transition écologique des territoires »,

Entrée gratuite, inscription obligatoire. Inscrivez-vous dès maintenant sur https://www.eventbrite.com/e/financer-la-transition-ecologique-de-leconomie-sur-les-territoires-seminaire-green-cross-tickets-29483722608

Voici le programme:

  • Mot d’accueil, introduction et mise en perspective
  • Quels financements innovants à l’échelle des territoires ?
  • Comment vivrons-nous en 2050 ? Financement et modes de vie à hauteur d’humain
  • Financer quoi pour quels résultats ? Transition carbone ou transition écologique ? Innovation et investissement ? Désinvestissement et changement de modèle ? 

Avec les contributions de: Xavier Lépine (la Française), Christian de Perthuis (chaire Economie du Climat), Corinne Lepage (MENE – sous réserve), Nicolas Imbert (Green Cross), Erwan Boumard (Enercoop), Elisabeth Cassagnes (membre du C.A. de Green Cross, co-rapporteur de la note « finance durable »), Alexandre Rambaud (Paris Dauphine), Rodolphe Bocquet (Beyond Ratings – sous réserve), Vaia Tuuhia (Association 4D), Perinne Dutronc (Inflection Point – à confirmer), Myriam Maestroni (Economiesdenergie.fr), Guillaume Sainteny (Ecole Polytechnique), Jean-Pascal Tranié (Aloe Ventures – à confirmer)

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/financer-la-transition-ecologique-des-territoires-seminaire-le-24-novembre-de-14h30-a-17h30-a-paris/

Oct 31 2016

La COP22 en bref

Infos essentielles pour les impliqués de Green Cross

logo_0_1La COP22 aura lieu du 7 au 18 novembre 2016, sur un terrain de 25 hectares situé à Bab Ighli à Marrakech.

La COP21 de Paris a été historique (cf. cop21.mobi) car elle a enregistré un accord global, l’Accord de Paris, qui entrera en vigueur le 4 novembre 2016, et permet d’avoir des contributions nationales concrètes (INDC puis NDC) précisant les engagements de chacun pour réaliser cet accord.

A ce jour, 84 pays représentant 61% des émissions carbone de la planète, ont ratifié l’Accord. Après cet accord historique, la COP22 se veut être celle de l’action, dans la continuité de la COP21.

 

Les 5 axes de la COP22 annoncés par le gouvernement marocain

 

Axe 1 : Être dans la continuité de l’accord de Paris

Axe 2 : Maintenir l’élan de mobilisation impulsé par l’ensemble des parties

Axe 3 : Réduire les émissions de gaz à effets de serre d’ici 2020

Axe 4 : Consolider la mobilisation des acteurs non-étatiques

Axe 5 : Développer le système financier Fond vert pour le climat impulsé par la COP15 de Copenhague

 

LES 11 OBJECTIFS DE GREEN CROSS POUR LA COP 22

7 objectifs relevant de la négociation :

  1. Accroître rapidement, et d’ici à mi-2017, la ratification de l’Accord de Paris, et s’assurer de la bonne mise en place de ces engagements
  2. Mieux faire reconnaitre les liens entre santé, climat et environnement, ainsi que l’importance d’une approche inclusive de la santé environnementale
  3. Continuer la publication des INDC, et vérifier la bonne transcription des INDC en NDC
  4. Développer l’accès aux financements, tant en adaptation et en atténuation, pour les territoires les plus vulnérables
  5. Développer la reconnaissance et la mise en réseau des savoirs traditionnels
  6. Reconnaître et faire reconnaître la Déclaration des Droits et Devoirs de l’Humanité (DuDHu) comme outil juridique structurant pour la transition écologique des territoires
  7. Mettre en place une stratégie inclusive et opérationnelle de coopération et de coconstruction internationale sur la préservation de l’océan, en commençant par le littoral

4 objectifs relevant des territoires :

 

  1. Mettre en place des schémas et plans d’adaptation opérationnels et territorialisés
  2. Développer ou accélérer des politiques territoriales ambitieuses de transition écologique
  3. Généraliser les démarches d’économie circulaire territoriale
  4. Encourager la co-construction territoriale

 

COMMENT PARTICIPER ?

Sur place, 2 zones :

  • zone bleue directement géré par le Secrétariat Général de la CCNUCC. Les accréditations sont closes, sauf pour la presse.
  • zone verte / société civile gérée par la Présidence marocaine de la CoP22. Pour y accéder, faire parvenir liste des personnes et numéros de CNI (ou de passeport) à societecivile@cop22.ma.

 

EVENEMENTS GREEN CROSS (et ses partenaires) PENDANT LA COP22

semaine1

semaine2

Précisions : les petit-déjeuners des Acteurs du Changement : ils se dérouleront au 14 derb Zouina Riad Zitoun El Jdid, Marrakech. C’est à 15 minutes du site de la CoP22. Pour s’inscrire et contribuer : cop22@gcft.fr – Ces petit-déjeuners alimenteront la webTV de Green Cross (http://tv.cop22.mobi), et pourront notamment être co-organisés ou repris par notre partenaire levert.ma.


CONTACTS ET ADRESSES UTILES

 

Site de la CoP 22 : Bab Ighli, boulevard Mohammed VI, le long des remparts de la Medina.

Fil rouge Green Cross: cop22@gcft.fr

Et sur Internet:

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/la-cop22-en-bref/

Oct 24 2016

Jean-Michel Cousteau élu Chairman de Green Cross International

Ce vendredi 21 octobre 2016, Jean-Michel Cousteau, plongeur, réalisateur, fils du commandant Jacques-Yves Cousteau et Président de Green Cross France et Territoires, a été élu Chairman de Green Cross International.

Le Président-fondateur de Green Cross Mikhaïl Gorbatchev, a tenu à annoncer la nouvelle lui-même via twitter, à l’issue d’un conseil d’administration de Green Cross International qui s’est tenu le 21 octobre à Moscou.

Jean-Michel Cousteau se félicite de cette décision, au service de notre planète de terre et d’eau:
« Nous sommes dans une étape stratégique, et indispensable pour construire, solidairement et sereinement, les piliers d’un futur désirable. Plus que jamais, il nous faut agir pour l’eau et l’océan, parce qu’en les préservant nous nous préservons tous. Et maintenir le lien entre paix et climat. »

Jean-Michel Cousteau continuera également son engagement de Président de Green Cross France et Territoires, les deux modes d’actions étant éminemment complémentaires, notamment pour renforcer les thématiques eau littoral et océan, alimentation, économie circulaire et coopérations.

A quelques jours de l’ouverture de la 22ème Conférence Climat à Marrakech, cette élection permet à Green Cross de développer plus encore ses plaidoyers et ses projets concrets, dans une belle dynamique d’action co-construite via les 30 bureaux régionaux de Green Cross.

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/jean-michel-cousteau-elu-chairman-de-green-cross-international/

Oct 24 2016

Green Cross se prépare pour la CoP22

Dans la continuité du travail accompli lors des précédentes CoP climat, Green Cross sera présente à Marrakech du 6 au 18 novembre, avec de nombreux événements et contenus:logo_0_1

  • Nous serons particulièrement mobilisés, avec les 60 têtes de réseaux provenant de 30 pays, représentés par l’initiative Climat: objectif OCEAN (http://ocean.cop22.mobi), sur la thématique OCEAN (qui a de nombreuses interconnections avec les thématique résilience et migrations environnementales), et le partage de nos clés pour agir (http://www.desclespouragir.fr),9791093022185
  • Nous coordonnons une initiative « 2017: sortons le plastique de l’océan » qui, le 11 novembre de 11h00 à 12h00 mobilisera les expéditions, les institutions de science, les entreprises, les territoires, les acteurs associatifs et représentants des sociétés traditionnels pour collectivement prendre des engagements et mettre en place des dispositifs pour que 2017 soit l’année où l’on tarisse la production de plastiques qui finissent dans l’océan, et où l’on mette en place les moyens appropriés pour traiter les « continents » de plastiques qui avec leur cortège de micro-débris et perturbateurs endocriniens mettent à mal la santé de l’océan et des organismes vivants,
  • Nous co-animons le dispositif Solutions Jeunesse CoP22, qui mobilise les acteurs de la société civile, en particulier les jeunes, autour du partage d’expérience et de la mise en place de solutions opérationnelles issues du terrain, avec un focus tout particulier sur l’Afrique, l’Innovation et les Territoires.

 

Vous trouverez ci-après notre calendrier pour la CoP22. N’hésitez pas si vous le souhaitez à nous suggérer un contenu ou un événement, la construction de ce calendrier se passant en mode participatif. Le guide Green Cross de la CoP22, seront diffusés la semaine prochaine.

Calendrier de la première semaine de la CoP22 – Green Cross

7 novembre

  • 8h45 – 9h30 – 11 mois après la CoP21, quelles attentes ?
    • Petit-déjeuner informel sur invitation (contact@gcft.fr), à 800m du lieu de la CoP22
    • Le petit-déjeuner sera suivi de 5 passages webTV. Si intéressé, merci de candidater à contact@gcft.fr
  • 14h00 – 16h00 – Agriculture et alimentation
    • En zone verte, espace Solutions Jeunesse CoP22, en partenariat avec la FAO
    • Informations: contact@gcft.fr

8 novembre

  • 15h00 – 16h30 – Climate is Water: zone bleue

9 novembre

  • 13h30 – 16h00 – Water dialogue: ensemble pour le nexus eau et climat: un objectif partagé – zone bleue
    • En zone bleue
    • Organisation: Coalition Marocaine pour l’Eau

10 novembre

  • 11h00 – 12h30 Eau et Climat dans les Territoires Insulaires
  • heure à confirmer –  Water & Climate Security
    • Lieu: à confirmer
  • 13h30 – 16h00 – Solutions Jeunesse CoP22 spécial Energie
    • Lieu: zone verte, espace Solutions Jeunesse Cop22
    • Informations: contact@gcft.fr

11 novembre

  • 11h00 – 12h30 – 2017: sortir le plastique de l’océan

  • 13h30 – 16h00 – Projection-débat: à la poursuite de l’Endurance

12 novembre

  • OCEAN – session en cours de calage

14 novembre

  • 09h00 – 17h00 – Financer la mutation durable des territoires (sommet des élus locaux et régionaux pour le Climat)
    • Informations:  contact@climatesummit4localandregional leadersmarrakech.com

15 novembre

  • Horaire à confirmer – Agenda des solutions concrètes pour la Méditerranée
  • 10h00 – 16h00 – journée « consommation responsable » 
    • Lieu: zone verte, espace Solutions Jeunesse Cop22
    • Informations: contact@gcft.fr

 

16 novembre

  • Horaire à confirmer – Women leaders and the Global Transformation Summit
    • Lieu: Palmeraie Golf Palace, Marrakech
    • Informations: contact@womenglobaltransformationsummit.com
  • 11h00 – 12h30 – Gouvernance multi-acteurs et multi-niveaux pour la mise en oeuvre de l’accord de Paris
    • Lieu: zone verte, espace conférences
    • Organisateurs: Club France Développement Durable, CESE, Comité des Régions et OCDE
  • 15h00 – 16h30 – Contribution des enseignes du commerce organisé au déploiement des solutions et innovations dédiées à l’Afrique
    • Lieu: zone verte, salle à confirmer
    • Contact: Jocelyne Leporatti: jocelyne@generation-responsable.fr

17 novembre

  • 11h30 – 13h00 – Financing climate-resilient and low carbon urban water and waste management in Emerging Cities
    • Lieu: zone verte, salle Méditerranée
    • Organisateurs : OECD, ISWA, IWA – Contact : Corinne Trommsdorff – Corinne.Trommsdorff@iwahq.org
  • 14h00 – 16h00 – Journée finance durable – Solutions Jeunesse CoP22
    • Lieu: zone verte, espace Solutions Jeunesse Cop22
    • Informations: contact@gcft.fr

18 novembre

  • 13h15 – 14h45 – Innover et mobiliser pour améliorer la résilience des populations dans les PMA – expérience du Niger
    • Lieu: zone verte, salle Pacifique
    • Organisateurs : Niger, Energies 2050
    • Contact: kamayemaazou@yahoo.fr – stephane.pouffary@ energies2050.org

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/green-cross-se-prepare-pour-la-cop22/

Oct 11 2016

Conférence Green Cross du 10 octobre suite à l’A.G. – la synthèse

Le 10 octobre s’est tenue l’Assemblée Générale annuelle de Green Cross France et Territoires. A cette occasion, une soirée-conférence a été organisée dans les locaux de La Française à Paris.

img_0024

C’est Xavier Lépine, président du directoire de La Française, qui a ouvert la conférence de l’Assemblée Générale annuelle de Green Cross. La Française Groupe est l’un des principaux partenaires et mécènes de GCFT. M. Lépine a ouvert la soirée en évoquant des thèmes comme l’investissement durable, la digitalisation comme facteur de rapprochement, et la nécessaire évolution du droit, qui va devoir précéder la société plutôt que de la suivre comme jusqu’alors afin d’accélérer la transition écologique.

 img_0014

« Le pessimisme est d’humeur, l’optimisme est de volonté » Alain.

Ont suivi 5 personnalités, présentant chacun une note ayant éclairé l’actualité de Green Cross durant l’année écoulée.

Retour sur un an d’activité

Arnaud Daguin, cuisinier, consultant en alimentation et membre actif du Think&Do Tank Alimentation de Green Cross, a présenté le projet des des Riches Terres. L’ambition de ce projet est, entre autres, la création d’une échelle des Riches Terres qui apporterait une réponse à la question fondamentale « Qu’est-ce qu’un bon produit? » en évaluant les produits alimentaires selon trois axes: environnemental, santé, et économique/social. Ainsi, cette échelle constituerait un accélérateur de la conversion de notre production alimentaire vers des pratiques vertueuses. Arnaud Daguin a également présenté les activités du Think&Do Tank Alimentation de Green Cross, qui rassemble un grand nombre d’acteurs du milieu de l’alimentation et est actuellement en train de passer en phase opérationnelle.

Henri Robert, conseiller stratégique de Green Cross France et Territoires, a rappelé les avancées sur la thématique de l’Océan, « core business » de GCFT. Cela fait maintenant un an que la déclaration Climat : objectif Océan a été rédigée. C’est d’ailleurs plus qu’une déclaration, car la particularité de l’approche de Green Cross est d’aller au-delà des constats et de proposer des solutions. Le littoral et les zones insulaires sont essentiels dans l’approche de Green Cross sur l’Océan, car ces derniers sont les premières victimes des dérèglements climatiques.

Jean-Claude Lévy, historien, géographe,  conseiller spécial à l’Institut de l’économie circulaire, a rappelé l’importance de la transition d’une économie linéaire (où l’on possède, consomme et jette) vers une économie circulaire. L’économie « linéaire » dans laquelle nous vivons actuellement principalement consacrée à la reproduction élargie du capital, ne saurait mener qu’à la décharge en ce qui concerne les ressources naturelles, et à la dévalorisation absolue de ce capital dans la crise systémique qui perdure depuis  2008. Contributeur majeur de l’ouvrage Green Cross Economie circulaire et coopération décentralisée : des clés pour agir, M. Lévy a rappelé qu’autour de l’hypothèse et des expérimentation d’une économie circulaire, cette publication faite  d’une grande diversité d’exemples concrets, est un petit ouvrage d’économie politique.

 

img_0023

Adam Koniuszewski, trésorier de GCFT et COO de Green Cross International, est revenu sur l’histoire de la création de Green Cross et sur les fondements de l’association. Créée en 1993 à l’issue de la conférence de Rio un an plus tôt, GCI s’est illustrée sur des programmes comme le programme de sécurité environnementale, l’évaluation environnementale post-conflit après l’invasion du Koweït,  plus récemment le projet « Smart water for green schools », les nombreux programmes éducatifs, ainsi que sur sa position marquée concernant la sortie du nucléaire.

Enfin, Augustin Mercier, directeur du développement de Heoh, a présenté la borne de dons Heoh dédiée à Green Cross pour La Française. Vous pouvez retrouver ici le dernier article de Green Cross sur le sujet. Les participants se sont montrés très enthousiastes quant aux solutions de financement innovantes présentées par Heoh.

Table ronde

Après ce retour sur un an d’activité, les intervenants de la table-ronde ont débattu librement autour de la question : « 1 an après la COP21, la COP22 tiendra-t-elle ses promesses de conférence des solutions ? ».

Dominique Martin Ferrari, journaliste, documentaliste et productrice (magazine Gaïa), a félicité la ratification de l’accord de Paris, notamment par la Chine et les Etats-Unis, tout en rappelant que si l’Union Européenne l’a ratifié, ce n’est pas le cas par exemple de la Pologne, ce qui pose la question de l’unité européenne. Mme Martin Ferrari a donné un aperçu du calendrier des étapes à suivre : le Conseil des Ministres le 12 octobre, la conférence Habitat III à Quito du 17 au 20 octobre, le Conseil général du Fond Vert pour le Climat.

Bettina Laville, Conseillère d’Etat et présidente du Comité 21, a annoncé la tenue de la COP23 à Berlin, et a mentionné les prochains grands rendez-vous pour le climat qui pourront être vecteurs de changement : 2018 (avec un rapport spécial du GIEC sur l’impact d’un réchauffement global de 1,5°), 2020 et 2023. La COP22 sera importante notamment car elle affirmera le leadership marocain et à traitera des questions de transition énergétique.

Christian Huglo, fondateur de Huglo Lepage & Associés Conseil spécialisé dans le droit de l’environnement, a présenté les avancées sur la Déclaration des Droits de l’Humanité (à retrouver ici). Ce texte, en 16 articles (4 principes, 6 droits et 6 devoirs), constitue une reconnaissance pour l’avenir et définit des limites à ne pas franchir pour le bien-être des générations futures. Il a été ratifié par la ville de Paris, de Strasbourg, et continue sa circulation. Se pose notamment la question de l’application d’un accord international autour de ce texte.

Olivier Touzé, directeur développement durable du Groupement des Mousquetaires (enseigne Intermarché Netto, Bricomarché, Bricocash, Roady et Poivre Rouge), a présenté les activités du groupement, Il regroupe en France, Pologne, Belgique et Portugal 3000 chefs d’entreprises indépendants propriétaires de points de vente intégrés dans le tissu local avec par exemple pour la France 1 Intermarché tous les 17kms et un pôle industriel, Agromousquetaires regroupant 64 usines.

Membre du Club Génération Responsable (regroupant 70 enseignes de distribution), Olivier Touzé a mis en avant la nécessité pour un acteur de la grande distribution,de participer aux actions pour le climat avec 4 sujets d’actualités : le  développement des filières d’achats responsables, l’amélioration de l’efficacité énergétique, la valorisation de l’ensemble des déchets et la lutte contre le gaspillage alimentaire. Et tout ceci, pour un bénéfice consommateur : le prix et le développement d’une offre de produits responsables

Nicolas Imbert a profité de l’occasion pour annoncer le nouveau partenariat avec Groupement des Mousquetaires, nouveau mécène de l’Association, et pour le remercier chaleureusement au nom de toute l’équipe Green Cross.

 nouveau-logo-intermarche-360x360           

Nicolas Imbert a également salué l’arrivée du mécène Bioviva, qui réalisera autour de la COP22 des jeux et contenus pédagogiques permettant de mieux percevoir les enjeux du climat.

logo-bioviva2014-sans-ombre-copie

Pour Philippe Guettier, directeur général du Partenariat Français pour l’eau, beaucoup est attendu de la COP22 sur la question de l’eau. Rappelant les 3 alliances concernant l’eau (les bassins, les grandes villes du monde, et la business alliance), M. Guettier a soulevé les questions des « empreintes eau » de certaines entreprises, qu’il faut optimiser. Il a aussi mentionné le lancement de l’Agenda 2030 avec un objectif Eau. Si l’eau était pour la première fois véritablement visible à la COP21, il n’y a plus qu’à espérer qu’elle soit encore plus mise en avant lors de la COP22 (il y aura d’ailleurs une journée entièrement consacrée à l’Eau).

img_0028

Lors des discussions de la table-ronde, Dominique Martin-Ferrari a rappelé l’importance de la question des peuples autochtones, qui de plus en plus arrivent à faire valoir leurs savoirs traditionnels. En 2015, l’UNESCO a travaillé sur les savoirs traditionnels autour du climat, et la prochaine étape pourrait être celle des savoirs traditionnels autour de l’habitat. Lorsque Nicolas Imbert a demandé à chacun des intervenants de la table ronde de faire part de leurs espoirs pour la COP22, les réponses ont été multiples :
Une COP qui fait la part belle aux initiatives des jeunes pour passer le flambeau, une COP qui donne aux jeunes étudiants l’envie de faire du marketing responsable, une COP qui initie le renforcement du droit de l’environnement, une COP qui reprends l’idée des casques verts de Gorbatchev, une COP qui accélère la mise en place d’un prix carbone, et une COP qui inclura aux débats sur l’adaptation les principaux concernés. Autant d’espoirs à porter à Marrakech dans quelques semaines…

La soirée de conférence s’est finie sur deux présentations dynamiques et enthousiasmantes : une présentation de trois acteurs du changement par la chroniqueuse Cyrielle Hariel, et un retour d’expérience de Marie Verrot et Delphine Blumereau, co-fondatrices de Escapademos (article sur le sujet à retrouver ici) et tout juste rentrées d’un long voyage de 6 mois pour explorer les initiatives démocratiques à travers la France et l’Amérique Latine.

Merci à tous les intervenants et participants pour cette conférence qui fut riche de points de vue et pleine d’espoirs!

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/soiree-conference-assemblee-generale-compte-rendu/

Sep 22 2016

Assemblée Générale annuelle de Green Cross

Chers adhérents,

Nous vous convoquons par la présente à l’Assemblée Générale Statutaire, qui aura lieu le 10 octobre 2016 à 17h30, au siège de la Française (128 boulevard Raspail, 75 006 Paris), en présence notamment de notre président Jean-Michel Cousteau.

Comme chaque année, cette Assemblée Générale sera suivie de notre conférence annuelle et d’un cocktail.

L’ordre du jour en est le suivant:

1. Point sur l’activité de l’année
2. Rapport financier
3. Election des administrateurs et membres du C.A.
4. Orientations proposées par le conseil d’administration
5. Questions diverses
6. Présentation des résultats des élections et élection du bureau de l’association.
Cette Assemblée Générale Statutaire se tiendra notamment en la présence de Jean-Michel Cousteau, et sera suivie d’une soirée-événement de 18h45 à 21h, avec de nombreuses surprises.
L’Assemblée Générale est réservée aux seuls adhérents à jour de cotisation la veille de l’Assemblée Générale, soit le 9 octobre.

Cet avis tient lieu de convocation.

L’entrée et le vote sont réservés aux seuls adhérents à jour de cotisation la veille de l’A.G., soit le 9 octobre 2016. Pensez à actualiser votre cotisation dès maintenant: http://gcft.fr/WP/soutenir/

Au cas où vous ne pourriez être présent, vous pouvez nous renvoyer le bon pourpouvoir téléchargeable en cliquant ICI rempli et signé afin que votre voix soit comptabilisée.

Pour s’inscrire (gratuit et obligatoire, les dons sont bienvenus): http://www.eventbrite.com/e/ag-statutaire-green-cross-tickets-27754507479

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/assemblee-generale-annuelle-de-green-cross/

Articles plus anciens «