Archives de la Catégorie : Communiqués de presse

Oct 06 2017

Green Cross salue le prix Nobel de la Paix décerné à la Coalition internationale pour l’abolition des armes nucléaires

Ce jour, le Prix Nobel de la Paix a été décerné à la Coalition Internationale pour l’abolition des armes nucléaires (ICAN).

Green Cross salue cette décision et félicite l’ICAN pour le travail effectué et cette reconnaissance. La sortie du nucléaire militaire, sujet cher au Président Mikhaïl Gorbatchev, était au cœur de l’Assemblée Générale 2017 de Green Cross International s’étant tenu du 2 au 4 octobre à Genève.

Nous avons désormais, avec le traité bannissant l’arme atomique adopté le 7 juillet 2017 par les Nations-Unies au terme de 3 semaines de négociation avec 141 Etats, avec la Déclaration Universelle des Droits et Devoirs de l’Humanité, les outils nécessaires pour une sortie rapide de l’arme nucléaire.

Il est désormais temps que la France puisse sortir de sa logique d’opposition à la démilitarisation nucléaire et s’inscrive positivement dans cette démarche qui fait pleinement écho à l’Accord de Paris.

Pour en savoir plus sur le Prix Nobel accordé à l’ICAN: Le Monde, édition du 6 octobre 2017: http://www.lemonde.fr/prix-nobel/article/2017/10/06/le-prix-nobel-de-la-paix-decerne-a-la-coalition-internationale-pour-l-abolition-des-armes-nucleaires_5197010_1772031.html#Zd8IDeQYrBY4LbSB.99

Pour en savoir plus sur les enjeux Défense, dissuasion et Climat, on retrouvera avec attention la synthèse du colloque du 13 mars 2017, en présence notamment de M. Paul Quilès et N Hulot.

 

Retour sur le colloque « Défense, dissuasion et climat : quelles évolutions dans un monde qui change ? »

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/green-cross-salue-le-prix-nobel-de-la-paix-decerne-a-la-coalition-internationale-pour-labolition-des-armes-nucleaires/

Le 10 octobre: séminaire international SESAME – Agriculture et gestion intégrée ressources et climat – à Montpellier

La 5ème édition de Séminaire international SESAME se tiendra à Montpellier le 10 Octobre sur le thème « Agriculture, gestion intégrée des ressources et climat : quelle nouvelle gouvernance territoriale pour un développement durable en Méditerranée et en Afrique de l’Ouest ? ».

SesameParmi les défis que la Méditerranée (Nord et Sud) et l’Afrique de l’Ouest ont à relever, le plus crucial est peut-être celui, croisé:

  • de la sécurité alimentaire,
  • du changement climatique,
  • et de la préservation/gestion/valorisation durable des ressources naturelles (eau, sols, forêts)

Alors que les besoins en alimentation et en emplois, déjà mal satisfaits, sont en très forte croissance au Sud, les 3 sous-régions se caractérisent en effet par la vulnérabilité de leurs systèmes productifs au dérèglement du climat. Elles sont toutes trois condamnées à réussir des transitions tout en devant raisonner leurs interrelations en termes de solutions.

C’est pourquoi, les Conseils généraux des Ministères de l’agriculture de la France et du Maroc ont décidé, depuis 2013, d’organiser chaque année, avec l’appui de l’AFD  et d’autres partenaires, un séminaire international (SESAME) qui va « de la science à la politique en passant par le terrain ».

Plateforme de réflexion partagée Nord-Sud, SESAME vise à expliciter les défis à relever, à mettre en exergue des exemples de solutions et à réfléchir aux stratégies alternatives à promouvoir. Les 4 premières éditions ont porté respectivement sur les thèmes suivants :

  • L’eau et la sécurité alimentaire (Montpellier, 2013)
  • La mise en dynamique de l’agriculture familiale (Meknès, 2014),
  • Sécurité alimentaire et changement climatique : quel agenda pour la COP 21 ? (Paris, 2015),
  • De la COP 21 à la COP 22 : quelle évolution de l’agriculture pluviale (transition agro-écologique) pour relever le triple défi sécurité alimentaire, adaptation et atténuation ? (Meknès, 2016)

La 5ème édition, accueillie par Agropolis International, porte sur la question plus transversale de la gouvernance territoriale et de l’activation intégrée des ressources (humaines, naturelles et culturelles)  pour la réussite du développement durable.  Green Cross France et Territoires est une des institutions partenaires. Les notes ou rapports de synthèse des 4 premiers SESAME et la note de présentation du SESAME 5 ainsi que le projet de programme sont consultables à l’adresse http://www.agropolis.fr/actualites/2017-sesame-eau-securite-alimentaire-mediterranee.php

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/le-10-octobre-seminaire-international-sesame-agriculture-et-gestion-integree-ressources-et-climat-a-montpellier/

Revue de presse: «Crèmes solaires, perturbateurs endocriniens, santé humaine et impact sur les récifs coralliens»

Voici la liste des publications relatives aux travaux de Green Cross au sujet «Crèmes solaires, perturbateurs endocriniens, santé humaine et impact sur les récifs coralliens» de Green Cross France & Territoires, qui ont été portées à notre connaissance à ce jour :

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/revue-de-presse-cremes-solaires-perturbateurs-endocriniens-sante-humaine-et-impact-sur-les-recifs-coralliens/

à l’occasion des JO de Paris : APPEL « 2024 ZERO PLASTIQUE JETABLE » ! – par une série de personnalités…

APPEL

« 2024 ZERO PLASTIQUE JETABLE »

Communiqué de lancement – 14/09/17

Premiers signataires :

Fanny AGOSTINI (journaliste) , Jeanne ALLAIRE (militante associative), Delphine BLUMEREAU (association écologique), Jean-Marc BRULÉ (délégué général de Green Lotus Foundation), Kti DEVOS (championne de parapente), Patrick FABRE (président de Oceanoplastic, co-fondateur The Sea Cleaners), Stéphanie GAY-TORRENTE (organisatrice d’événements, économie verte), Marjorie HAGOBIAN (association de tourisme), Nicolas IMBERT (directeur exécutif de Green Cross), Sébastien JOLIE (entrepreneur), François-Michel LAMBERT (député, président de l’Institut de l’économie circulaire), Serge LEPELTIER (ancien Ministre) Stéphane MURIGNIEUX (directeur général du Fonds Sylvain Augier), Niki NIKI (artiste), Serge ORRU (environnementaliste), Katinka RAMBERT (fondation développement durable), Gilles ROGERS-BOUTBIEN(entrepreneur), Jean-Charles TROUABAL (conférencier, ex-recordman du monde d’athlétisme), Françoise VAN DEN BEMPT (industrielle)…

contact :

jmbrule@gmail.com

06 89 91 96 92

Aujourd’hui 14 septembre 2017, les Français se sont réveillés avec la nouvelle de la victoire de Paris et de la France pour l’organisation des Jeux Olympiques en 2024.

C’est une chance fantastique pour le rayonnement des valeurs de l’olympisme, parmi lesquelles : humilité, solidarité, engagement, audace.

C’est aussi une chance d’atteindre les objectifs de responsabilité écologique que s’est fixée la candidature de Paris, contenus dans sa Charte Environnementale, comme le prouve l’un des 43 engagements de cette candidature :

objectif Zéro déchet en 2024 !

…avec l’aide d’une « charte des évènements écoresponsables ».

Comme le dit Nicolas Hulot, Ministre de la Transition Ecologique & Solidaire, ce jeudi : « 100 ans après à @Parisdes Jeux Olympiques qui seront écologiques et solidaires. »

Nous, premiers signataires de cet appel, pensons que Paris 2024 a besoin de l’appui de toute la France pour atteindre ses objectifs de responsabilité écologique et solidaire à l’occasion des JO.

Nous pensons, dans le même temps, qu’un tel événement est l’occasion de nouveaux challenges, à la hauteur de l’esprit des Jeux.

C’est pourquoi nous appelons la France (son gouvernement, son économie, sa société civile…) à s’engager en faveur d’un objectif ambitieux et réalisable :

« Zéro Plastique Jetable en France en 2024 ! ».

Le plastique jetable, des sacs plastiques au suremballage, en passant par les bouteilles ou les gobelets, sont parmi les pires polluants de la planète, et les pires ennemis de notre biodiversité. En témoignent les tristement fameux « continents » de plastique qui polluent nos océans, et qui seront bientôt plus massifs que l’ensemble des réserves halieutiques !

Le plastique est aussi un colossal contributeur à l’effet de serre et au réchauffement climatique, puisque son origine se retrouve essentiellement dans… le pétrole !

Identifiable par tous les citoyens, à la fois présent partout dans notre quotidien, mais aussi plus facile à combattre, le plastique jetable est sûrement l’un des meilleurs symboles de la bataille à mener par tous pour sauver la planète… et l’humanité !

Pour un tel challenge, il s’agit bien sûr de sensibiliser, mais surtout de permettre l’émergence et la promotion d’alternatives, en offrant « une gamme de solutions » : pour le citoyen, le distributeur, l’événement, le restaurant…

Un tel mouvement doit être lancé auprès de tous les acteurs concernés : entreprises, consommateurs, pouvoirs publics… Tous doivent participer, dans une démarche « gagnant-gagnant » !

Une nouvelle économie est possible, de nouveaux modes de vie et de consommation sont réellement possibles.

Cette dynamique se doit d’être en résonance avec les initiatives similaires qui éclosent de par le monde :

Déjà, le Costa Rica, l’un des pays les plus écologiques de la planète, s’est engagé vers « Zéro Plastique Jetable » en 2021 ! Déjà, New Delhi, la capitale de l’Inde, a formulé une interdiction similaire dès décembre 2016 !

Surtout, ce projet se trouve dans la continuité de l’Accord de Paris, et des travaux des COP 21 & 22.

Oui, il s’agit d’un changement de civilisation, mais la planète le vaut bien !

Oui, il s’agit d’un défi sans pareil, mais les JO de Paris 2024 le valent bien !

Soyons à la hauteur de l’Histoire !

Aujourd’hui, les premiers signataires de cet appel lancent…

le Mouvement « 2024 Zéro Plastique Jetable » !

Vous pouvez retrouver dès maintenant l’Appel en PDF, en cliquant ICI

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/a-loccasion-des-jo-de-paris-appel-2024-zero-plastique-jetable-par-une-serie-de-personnalites/

Juin 30 2017

OCEAN: les clés pour AGIR

L’ouvrage 2017 OCEAN: les clés pour AGIR, sorti le 8 juin pour la Journée Mondiale de l’Océan, en français ou en anglais, est désormais disponible en ligne et librement téléchargeable (5 euros l’exemplaire papier, port compris) depuis le site http://www.desclespouragir.fr/ en français et le site http://www.keystoact.com/ en anglais.

(c) Ania Freindorf

 

Green Cross prépare actuellement le lancement prochain (début 2018 en France, nous vous tiendrons au courant) de Wonders of the Sea 3D, un festival visuel avec un message important, réalisé par son Président Jean-Michel Cousteau et Jean-Jacques Mantello, produit par Arnold Schwarzenegger et François Mantello, qui nous émeut sur la beauté de l’Océan.

Arnold Schwarzenegger était la semaine dernière à Paris et a invité Laurent Fabius, Président de la CoP21, à regarder le film lors d’une projection privée facilitée par le R20, 3D Entertainment Films et Green Cross. Retrouvés quelques images volées de la projection sur https://vimeo.com/222925103/34b847d750, les messages de Arnold Schwarzenegger et Jean-Michel Cousteau au sujet du film sur youtube.com/watch?v=FWtQqyg0TTc, et des photos complémentaires de la soirée sur http://aniafreindorf.photoshelter.com/gallery/Arnold-Schwarzenegger/G0000Bs.ezyvTDPE/C0000MBq.xdpgWyU

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/ocean-les-cles-pour-agir/

Juin 08 2017

OCEAN: des clés pour AGIR 2017 lancé pour la Journée Mondiale de l’Océan

Chers amis du Climat et de l’Océan,

« Plus que jamais, nous devons agir concrètement pour préserver l’Océan et le Climat, car si nous protégeons l’océan, nous nous protégeons nous-même » dit Jean-Michel Cousteau, Président de Green Cross France et Territoires.

« Avec mon père, le Commandant Jacques-Yves Cousteau, j’ai passé ma vie à explorer l’océan. Depuis que mon père m’a jeté par-dessus bord, à l’age de 7 ans, je n’ai eu de cesse d’explorer, découvrir et comprendre les merveilles de l’océan. Mais nous en savons plus sur la surface de la lune que sur notre propre océan. Comment protéger – et comment aimer –  ce que nous ne connaissons pas ?

C’est pourquoi Green Cross lance pour la journée mondiale de l’océan un ouvrage « OCEAN: des clés pour AGIR » permettant à chacun de mieux comprendre l’océan, pourquoi il est important de le garder en bonne santé, et quelles sont les solutions pour agir.

L’ouvrage sera disponible à partir du 8 juin dans les librairies, auprès des libraires en ligne et en suivant le lien http://bit.ly/jeveuxOCEAN2017

Nous vous en offrons dès maintenant votre copie numérique disponible ICI (en français)

Bien à vous,
l’Equipe Green Cross
__________________



Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/ocean-des-cles-pour-agir-2017-lance-pour-la-journee-mondiale-de-locean/

Avr 18 2017

Retour sur la session plénière « Climat : Objectif Océan » du 13 avril

Jeudi 13 avril a eu lieu la journée « Littoral, Océan et Climat », organisée par Green Cross France et Territoire, sous la présidence de Jean-Michel Cousteau, et  l’Agence Spatiale Européenne (ESA), avec notamment Nathalie Meusy, ‎Responsable du Développement Durable au sein de l’ESA.

 

Le colloque « Climat : Objectif Océan » de l’après-midi a été co-organisé avec l’Agence Spatiale Européenne (ESA), Sud Radio et Presidency Key Brief, avec la participation du Comité 21, de la Coalition Marocaine pour l’Eau, de l’Institut pour la Prospective et la Sécurité en Europe, de la Fondation Goodplanet, de Humanité et Biodiversité, de l’Institut de l’Economie Circulaire, d’Outremers 360, du Partenariat Français pour l’Eau, de la Revue de la Marine Marchande, du R20+ Regions of Climate Action….

 

Afin de répondre aux priorités 2017 et aux urgences, confirmées notamment par les travaux des Conférences Climat (COP et conférences régionales MEDCOPs et Oceania Meetings), comme par le rapport spécial à venir du GIEC sur la cryosphère et l’océan, ce colloque a été articulé en trois parties :

  • Améliorons la résilience et la gestion écologique des territoires littoraux et des îles,
  • Stoppons le plastique dans l’océan,
  • Rendons par l’innovation et les engagements le transport maritime plus écologique.

 

Les débats ont été animés par Fanny Agostini, journaliste TV et présentatrice météo, Philippe David, journaliste et animateur Sud Radio sur Sud Radio, et Nicolas Imbert, directeur exectif de Green Cross France et Territoires.

 

Ils parlent de notre événement sur Twitter :

Hashtag: #ClimatOcean

@_GCFT ; @technoscopie ; @Ale_moreau ; @AmadouCleverBa ; @Emdupuy ; @PlasticOdyssey ; @R20Paris ; @sandrinebelier ; @HenriRobert6 ; faimano ; @Amelie_Rouvin

 

N’hésitez pas à télécharger nos ouvrages « Eau, des clés pour agir » et « Océan, des clés pour agir » sur la plateforme suivante : http://www.desclespouragir.fr/

 

Et à contribuer à l’édition 2017 « Océan, des clés pour agir » par ici : JE SOUHAITE CONTRIBUER 

 

LES PHOTOGRAPHIES DE L’EVENEMENT SONT A RETROUVER ICI

 

Bettina Laville - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Bettina Laville – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Houria Tazi Sadeq - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Houria Tazi Sadeq – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Philippe Guettier - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Philippe Guettier – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Thierry Touchais - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Thierry Touchais – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Sandrine Bélier - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Sandrine Bélier – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Fanny Agostini - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Fanny Agostini – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Jacques Degroote - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Jacques Degroote – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Patrick Fabre; Henri Robert - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Patrick Fabre; Henri Robert – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Amadou Ba - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Amadou Ba – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Hervé Deiss - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Hervé Deiss – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Carole Carpentier - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Carole Carpentier – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

GCFT, Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

GCFT, Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Jean-Michel Cousteau - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Jean-Michel Cousteau – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Carmen Bouley de Santiago - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Carmen Bouley de Santiago – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Philippe David - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Philippe David – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Nathalie Meusy - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Nathalie Meusy – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Jean-Michel Cousteau - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Jean-Michel Cousteau – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Philippe Rigout - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Philippe Rigout – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Nicolas Imbert - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Nicolas Imbert – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/retour-sur-la-session-pleniere-climat-objectif-ocean-du-13-avril/

Avr 14 2017

Retour sur la session de travail «2017 : Stoppons le plastique dans l’Océan »

Jeudi 13 avril a eu lieu la journée « Littoral, Océan et Climat », organisée par Green Cross France et Territoire, sous la présidence de Jean-Michel Cousteau, et  l’Agence Spatiale Européenne (ESA), avec notamment Nathalie Meusy, ‎Responsable du Développement Durable au sein de l’ESA.

Dans la continuité des travaux effectués le 11 novembre 2016 à Marrakech, lors de la CoP22 (https://vimeo.com/196260464), la matinée « Stoppons le plastique dans l’Océan » a été conçue dans une dynamique de workshop, avec une table de co-construction, pour s’attaquer à deux dimensions : tarir les gisements de plastique; et gérer les déchets plastiques déjà présents. Elle a permis de progresser dans la consolidation de nos propositions collectives (expéditions, associations, collectivités locales, entreprises, scientifiques, journalistes et institutions gouvernementale), afin de présenter lors de la journée mondiale de l’océan, le 8 juin 2017, un plan d’action à la hauteur des enjeux.

Jean-Michel Cousteau, Président de Green Cross France et Territoires, a su souligner à quel point nous sommes dépendants de la qualité des océans, mais aussi que « nous sommes la seule espèce qui peut décider de ne pas disparaître ».

De nombreuses initiatives existent déjà, comme la campagne de sensibilisation initiée par Vacances Propres, et parrainée par Jean-Michel Cousteau. La 6ème édition de l’opération « Je navigue, je trie » complètement dédiée à la prévention des déchets marins et au tri, a d’ailleurs permis de sensibiliser 131000 plaisanciers, notamment grâce à un slogan accrocheur « Rien par-dessus bord, tous mes déchets au port ! ».

Le projet The Sea Cleaners consiste, quant à lui, à fabriquer un multicoque de 72 mètres de large, le Manta, afin de ramasser les macro-déchets plastiques, pour, d’une part, nettoyer les océans, en priorité dans les zones les plus critiques, et, d’autre part, être un symbole de cette lutte contre la pollution plastique et de la nécessité de prises de décision de la part des Etats. La démarche se décompose en trois volets : la collecte ; l’analyse scientifique ; et l’éducation.

Il en est de même pour Expedition MED, qui se veut être un laboratoire citoyen pour la protection de l’environnement marin, et qui a d’ailleurs spécifié que « dans certaines zones avaient pu être trouvés autant de déchets plastiques que de plancton ». Les déchets plastiques, c’est 100000 mammifères étouffés ou asphyxiés par an. De plus, il existe un lien, peu évident, et pourtant très fort entre le plastique et le climat : la moitié du captage de CO2 de l’atmosphère se fait via les phytoplanctons, qui s’avèrent être très perturbés par les substances plastiques, et notamment par les perturbateurs endocriniens.

Cependant, 70% des macro-déchets coulent, rendant difficile le nettoyage des mers : il faut donc agir d’urgence en amont, et mettre en place, par exemple, des filières de collecte et de valorisation des filets de pêche, qui s’avèrent avoir des effets dévastateurs en mer.

Cette matinée a donc permis de voir émerger des lignes de force, et surtout l’importance, d’une part, que tiennent l’éducation et la sensibilisation dans la réduction de la présence de plastique dans l’océan, mais aussi la nécessité indubitable de créer une plateforme permettant de publier et partager l’ensemble des découvertes, études et conclusions scientifiques concernant le plastique, mais également de former une alliance, une coalition réunissant l’ensemble des acteurs mettant en œuvre des projets et des actions dans le sens d’une réduction de la quantité de déchets plastiques dans l’océan. Il est vital de mettre en commun les référencements et les données existants, d’où, d’ailleurs, le lancement par l’ESA de Copernicus, ce programme européen d’observation de la Terre, qui permet d’enregistrer une quantité de données essentielles à la compréhension du changement climatique et des bouleversements qu’il crée et pourra engendrer dans un futur proche si les prises de décision ne sont pas rapides et à la hauteur des enjeux.

 

Différents projets et expéditions à retrouver sur :

 

Ils parlent de notre événement sur Twitter :

#STOPplasticsINtheSEA

@_GCFT ; @technoscopie ; @Ale_moreau ; @AmadouCleverBa ; @Emdupuy ; @PlasticOdyssey ; @R20Paris ; @sandrinebelier ; @HenriRobert6 ; @faimano ; @Amelie_Rouvin

 

N’hésitez pas à télécharger nos ouvrages « Eau, des clés pour agir » et « Océan, des clés pour agir » sur la plateforme suivante : http://www.desclespouragir.fr/

Et à contribuer à l’édition 2017 « Océan, des clés pour agir » par ici : POUR CONTRIBUER 

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/retour-sur-la-session-de-travail-2017-stoppons-le-plastique-dans-locean/

Mar 14 2017

Retour sur le colloque « Défense, dissuasion et climat : quelles évolutions dans un monde qui change ? »

Dans un contexte où l’armement nucléaire représente 15% du budget de la défense français, mais s’avère absent des scènes médiatique et politique à l’approche des élections présidentielles, il semblait essentiel de faire un point sur ce sujet : Green Cross organisait avec le support du groupe La Française, le 13 mars, un colloque abordant les enjeux de la défense, de la dissuasion nucléaire et des bouleversements climatiques auxquels nous faisons face.

Si les liens entre défense et bouleversements climatiques n’apparaissent pas toujours évidents, la première table ronde a permis de mieux appréhender les phénomènes à l’œuvre : Emmanuel Dupuy, président de l’Institut Prospective et Sécurité en Europe (IPSE) a souligné a quel point le changement climatique est un multiplicateur de menaces, mais aussi une source de vulnérabilité pour les Forces Armées, notamment au terrorisme et aux groupes criminels. La criminalité environnementale est en effet la quatrième source d’enrichissement en Afrique.

Nicolas Hulot, journaliste-reporter, animateur-producteur de télévision, écrivain et président de sa Fondation, a su rappeler qu’en plus d’une monopolisation très importante de la Garde nationale, notamment aux Etats-Unis, la situation environnementale conditionne les enjeux de paix et de stabilité.

« Les bouleversements climatiques rajoutent de l’injustice, des inégalités et des tensions dans un monde qui n’en avait pas besoin. » – Nicolas Hulot

D’ailleurs, Winiki Sage, président du Conseil économique Social et Culturel (CESC) de la Polynésie française, a pointé du doigt les dangers du réchauffement climatique pour les îles de Polynésie, mais aussi les risques liés à la piraterie de par une armée française de moins en moins présente pour surveiller les eaux du Pacifique, ou encore les enjeux économiques terribles (tourisme; déplacement des poissons nuisant à la pêche locale). Et par ailleurs, qu’un serait-il de la zone économique et exclusive de la France si ces îles venaient à être englouties ? Serait-elle amputée, tout comme une partie de l’humanité ?

De même, la rareté des ressources, comme par exemple les métaux et terres rares en provenance de Chine, et mise en exergue par Gilles Pennequin, vice-président du Forum International des Technologies et de la Sécurité, est aussi un défi majeur dans la stabilité des relations internationales.

Et le bouleversement climatique, qui raréfie les ressources disponibles, aggrave les tensions et incite les Etats à user de la dissuasion nucléaire, comme l’a souligné Jean-Marie Collin, expert en désarmement nucléaire.

Paul Quilès, président de l’association Initiatives pour le Désarmement Nucléaire (IDN), président de la Commission de la Défense Nationale et des Forces Armées à l’Assemblée Nationale de 1997 à 2002, ancien Ministre (Défense et Intérieur) a pu ajouter que « dire qu’un monde avec armes nucléaires serait forcément moins dangereux que sans est un dogme » lors de la seconde table ronde « Dissuasion et arme nucléaire : comment s’adapter dans un monde qui change ? ».

D’ailleurs, « la France s’engage dans un programme de modernisation qui n’est autre qu’une course à l’armement nucléaire, et qui s’avère extrêmement dangereux » selon le Général Bernard Norlain, général d’armée aérienne (2S), chef de cabinet militaire (de 1986 à 1990) des Premiers Ministres Jacques Chirac puis Michel Rocard. « Si l’arme nucléaire était un facteur de stabilité durant la Guerre Froide, elle est aujourd’hui source d’instabilité ».

Autrement dit, les bouleversements climatiques engendrent des tensions et des conflits qui poussent à l’utilisation de la dissuasion, et donc de l’armement nucléaire, qui lui-même rend les relations encore plus conflictuelles et l’environnement planétaire plus dangereux.

Ainsi, comme l’ont également soutenu Corinne Lepage, ancienne Ministre de l’Environnement, avocate et femme politique française engagée dans la Protection de l’Environnement, et Joël Guerriau, sénateur, secrétaire de la Commission des Affaires Etrangères, de la Défense et des Forces Armées du Sénat, Président du groupe interparlementaire France-Iran, il est essentiel d’aller dans le sens d’une non-prolifération de l’armement nucléaire, et même d’envisager un désarmement.

Il est donc indispensable pour les décideurs politiques de s’engager sur ce sujet, notamment à l’approche des élections présidentielles françaises.

Et comme a très justement cité Nicolas Hulot en conclusion de ce colloque :

“Si le monde explose, la dernière voix audible sera celle d’un expert disant que la chose est impossible.”,

Peter Ustinov, L’amour des quatre colonels

 

Quelques photographies de l’événement :

Prima Donna, lingerie, underwear.

Prima Donna, lingerie, underwear.

Prima Donna, lingerie, underwear.

Prima Donna, lingerie, underwear.

Prima Donna, lingerie, underwear.

Prima Donna, lingerie, underwear.

Prima Donna, lingerie, underwear.

2017-03-13 15.02.36

Prima Donna, lingerie, underwear.

2017-03-13 16.38.22

Prima Donna, lingerie, underwear.

Et ils parlent de notre événement sur Twitter, #DéfenseClimat :

@Ale_moreau @technoscopie @jmc_nonukes @IDNuc @Emdupuy @Cleantuesday @emiegaillard @clemetivier @AnneBeaufume

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/retour-sur-le-colloque-defense-dissuasion-et-climat-quelles-evolutions-dans-un-monde-qui-change/

Défense, Dissuasion et Climat – Quelles évolutions dans un monde qui change ?

Dans un contexte où l’armement nucléaire représente 15% du budget de la défense français, mais s’avère absent des scènes médiatique et politique à l’approche des élections présidentielles, il est essentiel de faire un point sur ce sujet : mettre en lumière les acquis, repérer les risques, et distinguer les perspectives qui s’offrent à nous.

Mikhaïl Gorbatchev, notamment, souligne que, face à l’évolution des profils de conflits, il est nécessaire de changer de regard sur le monde, et en particulier sur la doctrine militaire, et éventuellement ouvrir un nouveau chapitre dans le désarmement, global et nucléaire…  (http://bit.ly/MGDirectMatin)

Il s’agit donc de considérer les nouveaux types de menaces et de conflits, allant de pair avec les bouleversements climatiques : insécurité alimentaire, migrations contraintes des populations, épuisement des ressources…

Mais aussi de questionner l’opportunité d’un abandon progressif des armements nucléaires à l’heure où un processus de création d’un traité d’interdiction des armes nucléaires est lancé à l’ONU.

Sans oublier la gestion raisonnée de l’armement nucléaire existant, dans la dynamique progressive de la ratification de l’accord de Paris, et à la suite des nouvelles orientations politiques du gouvernement Trump et des futures élections présidentielles françaises.

https-cdn.evbuc.comimages284518621383696183481original

Retrouvez ainsi des thématiques palpitantes et pleines d’enjeux : stratégie, défense, sécurité, à des niveaux de gouvernance nationaux et internationaux…

Et pour ce faire, nous aurons le plaisir d’accueillir de nombreux experts : Jean-Marie Collin, Emmanuel Dupuy, Joel Guerriau, Nicolas Hulot, Corinne Lepage, Général Bernard Norlain, Gilles Pennequin, Paul Quilès, Winiki Sage, Hubert Védrine (témoignage vidéo).

Le colloque sera structuré en trois parties :

  • Défense et climat : quels liens ? – Jean-Marie Collin, Emmanuel Dupuy, Gilles Pennequin, Winiki Sage
  • Quels acquis et quelles évolutions depuis la conférence « Défense et Climat » de novembre 2015 à Paris ? – Nicolas Hulot
  • Dissuasion et arme nucléaire : comment s’adapter à un monde qui change ? – Corinne Lepage, Général Bernard Norlain, Paul Quilès, Hubert Védrine (témoignage vidéo), Joel Guerriau

Le colloque sera présenté par Fanny Agostini, journaliste climat et environnement, et Nicolas Imbert, directeur Green Cross.

N’hésitez pas à réserver vos places dès maintenant, l’inscription préalable est obligatoire pour participer à ce colloque sur invitation.

Informations et inscriptions:  http://bit.ly/13MarsDefenseClimat

Accès à l’invitation : Invitation_13_mars_Défense_Dissuasion&Climat

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/defense/

Articles plus anciens «