Archives de la Catégorie : Energie

18/09 – GCFT à la conférence « Quel mix énergétique en France pour 2050 »

 

Nicolas Imbert, directeur exécutif de Green Cross France et Territoires, interviendra lors de la conférence « Quel mix énergétique en France pour 2050 » du lundi 18 septembre 2017 de 18h30 à 20h à la REcyclerie (83 Boulevard Ornano, 75018 Paris).

Pascal Gréboval, rédacteur en chef du magazine Kaizen, en qualité de modérateur accueillera aussi:

  • Stéphane Signoret, Ambassadeur de négaWatt, association qui promeut et développe le concept et la pratique Négawatt dans la société française.
  • Bernard Laponche, Consultant international en politiques et en maîtrise de l’énergie et co-fondateur de l’association Global Chance.
  • un membre du Ministère de la Transition écologique et solidaire,

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/1809-conference-quel-mix-energetique-en-france-pour-2050/

Août 22 2017

Quels enjeux pour le gaz dans la transition énergétique ?

Alors que les débats et décisions sur la transition énergétique sont souvent focalisés sur la transition électrique, et sur une politique de l’offre mono-énergie, Green Cross a souhaité mettre en avant les enjeux et outils liés au gaz dans la transition énergétique, les capacités de solidarité énergétique, notamment dans une logique de maîtrise de la demande. Nous publions aujourd’hui une note, Quels enjeux pour le gaz dans la transition énergétique ?, fruit de 18 mois de travaux de notre think&do tank « économie circulaire, énergie, villes et territoires durables ». Ce document fera l’objet d’une mise en débat avec les différentes parties prenantes, qui aura lieu entre septembre et décembre 2017, et dont le calendrier sera communiqué début semaine. Le document est téléchargeable ici.

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/quels-enjeux-pour-le-gaz-dans-la-transition-energetique/

Août 22 2017

Le Pacifique, un océan sous forte tension

Nicolas Imbert, directeur de Green Cross, était présent à Nouméa pour la venue de la Ministre des Outre-Mers et les 70 ans de la Commission du Pacifique Sud. Nous avons notamment assisté à la signature d’un accord de coopération technique entre la Communauté du Pacifique et l’Agence internationale de l’Energie atomique (AIEA)  (https://www.facebook.com/agencepressepacifique/videos/180573002483344/?fref=mentions)

Alors que la contamination de l’Océan Pacifique par les eaux radioactives de Fukushima se poursuit en toute impunité, cette dérive nous semble particulièrement dangereuse. Nicolas Imbert a fait part de son analyse à l’Agence Presse Pacifique: https://www.facebook.com/notes/agence-presse-pacifique/-le-nucl%C3%A9aire-est-d%C3%A9finitivement-un-fl%C3%A9au-dont-il-faut-prot%C3%A9ger-le-pacifique-/181287682411876/

Cet accord, dont la pertinence nous échappe, intervient alors que la contamination nucléaire des poissons dans le Pacifique est préoccupante, en particulier suite à la catastrophe nucléaire de Fukushima-Daïchi. Nous avons un devoir moral de vigilance et d’alerte, mais aussi de condamner moralement la volonté japonaise de déverser 700 000 tonnes supplémentaires d’eaux irradiées (et donc contaminées) de Fukushima-Daichi. C’est pourquoi Green Cross appelle à signer la pétition européenne condamnant le déversement de 700 000 tonnes d’eaux contaminées de Fukushima-Daichi. Vous trouverez plus d’informations sur les liens http://www.globalresearch.ca/fukushima-tell-the-japanese-government-dont-dump-radioactive-nuclear-waste-into-the-ocean/5601606 et https://actions.sumofus.org/a/japan-stop-tepco-dumping-nuclear-waste-in-the-pacific

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/le-pacifique-un-ocean-sous-forte-tension/

Déc 09 2016

Pollution à Paris – Green Cross appelle à la responsabilité des dirigeants du pays hôte de la CoP21

Quelques jours après que se soit tenue la CoP22 qui ré-insistait, dans la continuité de la CoP21, sur les liens entre santé, environnement et climat, Green Cross apporte tout son soutien à la mise en place de la circulation alternée pour limiter les risques sur la santé des parisiens, et appelle à une sortie au plus vite du diesel en ville.

La qualité de l’air dans l’agglomération parisienne appelle à des réactions d’urgence, et de prévention. Nicolas Imbert, directeur de Green Cross France et Territoires, précise « nous sommes exposés depuis mercredi dernier à un pic de pollution aux particules fines très important. C’est le sixième pic de pollution de l’année. Le dispositif législatif prévoit pour ceci une mise en place de la circulation alternée, qui devait arriver dimanche ou lundi. Dans ce contexte, le refus d’agir de la préfecture de police est non seulement incompréhensible, mais de plus inconséquent. C’est la santé des parisiens et des franciliens qui est sacrifiée, alors même que les habitants réclament des réactions à la hauteur de l’urgence ».

Green Cross en appelle à la Ministre de l’Environnement, Présidente de la CoP21, Madame Ségolène Royal, et au premier Ministre Manuel Valls, pour que la loi soit respectée et la circulation alternée mise en place sans délai. Il s’agit non seulement de la santé des parisiens et franciliens, mais également demontrer que la France ne le laissera pas détourner des objectifs climat et environnementaux issus de la CoP21 par quelques intérêts particuliers, sur des questions aussi simples et essentielles que la qualité de l’air et la santé environnementale.

Les mesures visant à rendre aux piétons les voies sur berge contribuent à permettre à la capitale de respirer à nouveau, tout comme le développement des mobilités douces diversifiées. A moyen et long terme, il est également essentiel que la France fasse toute la lumière nécessaire sur les tricheries aux émissions de particules fines et de CO2 qui rendent certains véhicules très répandus en France beaucoup plus émissifs que la loi ne les y autorisent, notamment à froid et en ville. Cette situation doit être clarifiée très vite pour reconquérir une meilleure qualité de l’air.

Vous pourrez retrouver des contenus complémentaires sur la webTV Green Cross: https://vimeo.com/GCFT

Retrouvez également le plateau du Grand Référendum Sud Radio du 9 décembre, avec Nicolas Imbert, sur http://www.sudradio.fr/Podcasts/Le-Grand-Referendum/Pollution-Nous-sommes-nous-reveilles-trop-tard

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/pollution-a-paris-green-cross-appelle-a-la-responsabilite-des-dirigeants-du-pays-hote-de-la-cop21/

Nov 18 2016

La CoP 22,est une CoP de transition, mais aussi d’adaptation.

Perturbée par l’actualité internationale, en attente d’actions concrètes quant au financement effectif, sur les territoires, de l’adaptation et de l’atténuation, cette CoP 22 fut particulièrement peu intense en son cœur historique, les salles de négociations.

Mais nous aurions tort de penser qu’il ne s’y est rien passé, bien au contraire. Les thématiques de l’eau et l’agriculture connaissent des avancées, notamment par une mobilisation de l’Afrique qui se structure de plus en plus concrètement. Un énorme élan d’enthousiasme, et d’action de terrain, s’est dégagé du Women Leader’s Forum, avec de très belles initiatives entrepreneuriale. Et, plus que jamais, la MEDCOP, dont la prochaine édition sera en Sicile, les Oceania Meetings et autres forums régionaux multi-acteurs ont montré leur pertinence pour accélérer, par des initiatives volontaires et des coalitions d’action sur le terrain, la transition écologique de nos sociétés…et ce, via l’eau et l’assainissement, l’alimentation, l’énergie, la mobilité, le littoral et l’océan, le tourisme, la finance et l’économie,, la culture et les savoirs traditionnels.

Dans ce contexte, la création du fond vert pour les femmes sous l’égide du R20, des fondations Schwarzenegger, Di Caprio et Albert de Monaco, sont remarquables par leur caractère immédiatement opérationnel, la qualité des projets candidats au financement et leur capacité à être répliqué. Mais ces initiatives, quelle que soit leur valeur, ne doivent faire oublier une mobilisation étatique qui n’est pas à la hauteur des enjeux.

La CoP 21 avait consacré et mis en avant les îles et territoires insulaires, petits par leur surface terrestre mais grands territoires maritime. L’Accord de Paris insistait en particulier sur l’importance d’un accompagnement à la résilience, à l’adaptation et à l’atténuation des émissions  de ces îles et territoires insulaires.mais, ils  sont malheureusement inaudibles en ce début de CoP 22. Le Maroc a invité les petits Etats Insulaires, mais l’agenda de négociation ne leur permet pas une expression à la hauteur des enjeux.

D’un point de vue symbolique, il est essentiel, si il est encore temps, de tout mettre en oeuvre pour que la mobilisation sur l’océan de Juin 2017 ainsi que la prochaine Conférence des Parties puissent non seulement être présidées par Fidji, mais également avoir lieu sur le sol Fidjien et dans l’océan Pacifique.

M. Anthony Lecren, Ministre de l’Environnement et des Affaires Coutumières de Nouvelle-Calédonie, initiateur des Oceania Meetings, précise « il n’y a pas de compétition, mais un océan de solidarité entre le Pacifique et l’Afrique, dont le Maroc est au cœur. Nous devons désormais avancer beaucoup plus vite, et beaucoup plus concrètement. C’est pourquoi nous allons mettre en place, en 2017, le Green Pasifik Festival permettant de rendre concrète pour tous la nécessaire transition écologique de nos territoires terrestres et marins. C’est une manière concrète de mettre en mouvement toutes nos forces des territoires, des associations et des entreprises, en n’oubliant ni les échanges culturelles, ni les réalisations concrètes, ni les solidarités humaines ».

M. Bran Quinquis, Délégué intergouvernemental au dérèglement climatique pour la Polynésie Française, enchaîne « avec le Polynesian Leaders Group, nous mettons en place les outils et moyens pour améliorer notre résilience, tant en atténuation qu’en adaptation, et pour protéger notre océan commun, principal régulateur du climat mondial. Mais nous avons besoin d’être soutenus, notamment car les moyens mobilisés ne sont que très partiellement à la hauteur du dérèglement climatique que nous subissons. Et ce, de manière coordonnée avec tous nos collègues des grands pays océaniques. »

Demandée par le Président François Hollande en prévision de la CoP 21, la Déclaration des Droits de l’Humanité peut permettre dans ce contexte d’apporter des outils juridiques adaptés à la transition écologique et humaine  que nos sociétés réclament. Le groupe de travail ayant conduit à cette déclaration, présidée par Mme Corinne Lepage, a été très présent lors de cette première partie de la CoP. Il a notamment obtenu la reconnaissance de l’Union des Comores, via son président M. Azali Assoumani, qui devient ainsi le premier chef d’Etat à reconnaître la déclaration.

Mme Corinne Lepage, avocate, ancienne ministre et coordinatrice de la mission sur la Déclaration des Droits de l’Humanité, déclare : « nous avons de nombreux Etats intéressés par la Déclaration. Les territoires, en particulier les Régions et villes capitales suivent actuellement l’exemple donné par Paris et Strasbourg, premières villes ayant reconnu cette déclaration des Droits de l’Humanité. Dans un contexte où les conférences des parties doivent démontrer des acquis concrets par rapport à leurs parties prenantes, cette Déclaration est un très bon outil, à reconnaitre rapidement et mondialement pour marquer concrètement la mise en action du cadre ratifié de l’Accord de Paris ».

Mme Houria Tazi Sadeq, Présidente de la Coalition Marocaine pour l’Eau, témoigne « La COP 22 a,  après 21  COP , replacé la question de l’eau à sa juste place. Première victime des changements climatiques, l’eau se révèle via les INDC être LA priorité des pays du Continent africain. C’est une question transversale, qui  devrait être abordée selon une approche globale dans le cadre du cycle de l’eau. Dès lors le littoral, cet entre deux entre la terre et la mer , exige une attention complémentaire. La résilience pour le Continent africain passe par des mécanismes multi acteurs, un financement conséquent, le renforcement des capacités et surtout une solidarité. C’est pourquoi la Déclaration pour l’Humanité se présente comme un texte pertinent qui renforcerait le droit a l’eau et encouragerait à son effectivité! »

Nicolas Imbert, directeur de Green Cross, confirme « Il y a donc urgence, dans les 72 heures de négociation restant, à agir concrètement pour que cette CoP 22 soit vraiment la conférence des solutions, par des financements à la hauteur des engagements déjà pris, par une meilleure mobilisation vis-à-vis des territoires insulaires, et par une transition écologique de nos sociétés, via notamment la Déclaration des Droits de l’Humanité. Ceci est encore possible, mais doit faire l’objet d’une volonté politique et opérationnelle de chaque instant. »

En conclusion,  Jean-Michel Cousteau, Président de Green Cross France et Territoires, Chairman de Green Cross International, confirme « en assurant la transition écologique de nos économies, nous avons l’opportunité de créer des millions de jobs non délocalisables. C’est comme ceci que l’espèce humaine sera capable de prendre les mesures pour se sauver elle-même. Agissons maintenant encore plus et plus vite, il y a urgence ! Et commençons en 2017 par sortir les déchets plastiques de l’océan, en changeant nos comportements et en réparant la planète. »

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/la-cop-22-une-cop-de-transition-mais-aussi-dadaptation/

Oct 31 2016

La COP22 en bref

Infos essentielles pour les impliqués de Green Cross

logo_0_1La COP22 aura lieu du 7 au 18 novembre 2016, sur un terrain de 25 hectares situé à Bab Ighli à Marrakech.

La COP21 de Paris a été historique (cf. cop21.mobi) car elle a enregistré un accord global, l’Accord de Paris, qui entrera en vigueur le 4 novembre 2016, et permet d’avoir des contributions nationales concrètes (INDC puis NDC) précisant les engagements de chacun pour réaliser cet accord.

A ce jour, 84 pays représentant 61% des émissions carbone de la planète, ont ratifié l’Accord. Après cet accord historique, la COP22 se veut être celle de l’action, dans la continuité de la COP21.

 

Les 5 axes de la COP22 annoncés par le gouvernement marocain

 

Axe 1 : Être dans la continuité de l’accord de Paris

Axe 2 : Maintenir l’élan de mobilisation impulsé par l’ensemble des parties

Axe 3 : Réduire les émissions de gaz à effets de serre d’ici 2020

Axe 4 : Consolider la mobilisation des acteurs non-étatiques

Axe 5 : Développer le système financier Fond vert pour le climat impulsé par la COP15 de Copenhague

 

LES 11 OBJECTIFS DE GREEN CROSS POUR LA COP 22

7 objectifs relevant de la négociation :

  1. Accroître rapidement, et d’ici à mi-2017, la ratification de l’Accord de Paris, et s’assurer de la bonne mise en place de ces engagements
  2. Mieux faire reconnaitre les liens entre santé, climat et environnement, ainsi que l’importance d’une approche inclusive de la santé environnementale
  3. Continuer la publication des INDC, et vérifier la bonne transcription des INDC en NDC
  4. Développer l’accès aux financements, tant en adaptation et en atténuation, pour les territoires les plus vulnérables
  5. Développer la reconnaissance et la mise en réseau des savoirs traditionnels
  6. Reconnaître et faire reconnaître la Déclaration des Droits et Devoirs de l’Humanité (DuDHu) comme outil juridique structurant pour la transition écologique des territoires
  7. Mettre en place une stratégie inclusive et opérationnelle de coopération et de coconstruction internationale sur la préservation de l’océan, en commençant par le littoral

4 objectifs relevant des territoires :

 

  1. Mettre en place des schémas et plans d’adaptation opérationnels et territorialisés
  2. Développer ou accélérer des politiques territoriales ambitieuses de transition écologique
  3. Généraliser les démarches d’économie circulaire territoriale
  4. Encourager la co-construction territoriale

 

COMMENT PARTICIPER ?

Sur place, 2 zones :

  • zone bleue directement géré par le Secrétariat Général de la CCNUCC. Les accréditations sont closes, sauf pour la presse.
  • zone verte / société civile gérée par la Présidence marocaine de la CoP22. Pour y accéder, faire parvenir liste des personnes et numéros de CNI (ou de passeport) à societecivile@cop22.ma.

 

EVENEMENTS GREEN CROSS (et ses partenaires) PENDANT LA COP22

semaine1

semaine2

Précisions : les petit-déjeuners des Acteurs du Changement : ils se dérouleront au 14 derb Zouina Riad Zitoun El Jdid, Marrakech. C’est à 15 minutes du site de la CoP22. Pour s’inscrire et contribuer : cop22@gcft.fr – Ces petit-déjeuners alimenteront la webTV de Green Cross (http://tv.cop22.mobi), et pourront notamment être co-organisés ou repris par notre partenaire levert.ma.


CONTACTS ET ADRESSES UTILES

 

Site de la CoP 22 : Bab Ighli, boulevard Mohammed VI, le long des remparts de la Medina.

Fil rouge Green Cross: cop22@gcft.fr

Et sur Internet:

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/la-cop22-en-bref/

Oct 24 2016

Green Cross se prépare pour la CoP22

Dans la continuité du travail accompli lors des précédentes CoP climat, Green Cross sera présente à Marrakech du 6 au 18 novembre, avec de nombreux événements et contenus:logo_0_1

  • Nous serons particulièrement mobilisés, avec les 60 têtes de réseaux provenant de 30 pays, représentés par l’initiative Climat: objectif OCEAN (http://ocean.cop22.mobi), sur la thématique OCEAN (qui a de nombreuses interconnections avec les thématique résilience et migrations environnementales), et le partage de nos clés pour agir (http://www.desclespouragir.fr),9791093022185
  • Nous coordonnons une initiative « 2017: sortons le plastique de l’océan » qui, le 11 novembre de 11h00 à 12h00 mobilisera les expéditions, les institutions de science, les entreprises, les territoires, les acteurs associatifs et représentants des sociétés traditionnels pour collectivement prendre des engagements et mettre en place des dispositifs pour que 2017 soit l’année où l’on tarisse la production de plastiques qui finissent dans l’océan, et où l’on mette en place les moyens appropriés pour traiter les « continents » de plastiques qui avec leur cortège de micro-débris et perturbateurs endocriniens mettent à mal la santé de l’océan et des organismes vivants,
  • Nous co-animons le dispositif Solutions Jeunesse CoP22, qui mobilise les acteurs de la société civile, en particulier les jeunes, autour du partage d’expérience et de la mise en place de solutions opérationnelles issues du terrain, avec un focus tout particulier sur l’Afrique, l’Innovation et les Territoires.

 

Vous trouverez ci-après notre calendrier pour la CoP22. N’hésitez pas si vous le souhaitez à nous suggérer un contenu ou un événement, la construction de ce calendrier se passant en mode participatif. Le guide Green Cross de la CoP22, seront diffusés la semaine prochaine.

Calendrier de la première semaine de la CoP22 – Green Cross

7 novembre

  • 8h45 – 9h30 – 11 mois après la CoP21, quelles attentes ?
    • Petit-déjeuner informel sur invitation (contact@gcft.fr), à 800m du lieu de la CoP22
    • Le petit-déjeuner sera suivi de 5 passages webTV. Si intéressé, merci de candidater à contact@gcft.fr
  • 14h00 – 16h00 – Agriculture et alimentation
    • En zone verte, espace Solutions Jeunesse CoP22, en partenariat avec la FAO
    • Informations: contact@gcft.fr

8 novembre

  • 15h00 – 16h30 – Climate is Water: zone bleue

9 novembre

  • 13h30 – 16h00 – Water dialogue: ensemble pour le nexus eau et climat: un objectif partagé – zone bleue
    • En zone bleue
    • Organisation: Coalition Marocaine pour l’Eau

10 novembre

  • 11h00 – 12h30 Eau et Climat dans les Territoires Insulaires
  • heure à confirmer –  Water & Climate Security
    • Lieu: à confirmer
  • 13h30 – 16h00 – Solutions Jeunesse CoP22 spécial Energie
    • Lieu: zone verte, espace Solutions Jeunesse Cop22
    • Informations: contact@gcft.fr

11 novembre

  • 11h00 – 12h30 – 2017: sortir le plastique de l’océan

  • 13h30 – 16h00 – Projection-débat: à la poursuite de l’Endurance

12 novembre

  • OCEAN – session en cours de calage

14 novembre

  • 09h00 – 17h00 – Financer la mutation durable des territoires (sommet des élus locaux et régionaux pour le Climat)
    • Informations:  contact@climatesummit4localandregional leadersmarrakech.com

15 novembre

  • Horaire à confirmer – Agenda des solutions concrètes pour la Méditerranée
  • 10h00 – 16h00 – journée « consommation responsable » 
    • Lieu: zone verte, espace Solutions Jeunesse Cop22
    • Informations: contact@gcft.fr

 

16 novembre

  • Horaire à confirmer – Women leaders and the Global Transformation Summit
    • Lieu: Palmeraie Golf Palace, Marrakech
    • Informations: contact@womenglobaltransformationsummit.com
  • 11h00 – 12h30 – Gouvernance multi-acteurs et multi-niveaux pour la mise en oeuvre de l’accord de Paris
    • Lieu: zone verte, espace conférences
    • Organisateurs: Club France Développement Durable, CESE, Comité des Régions et OCDE
  • 15h00 – 16h30 – Contribution des enseignes du commerce organisé au déploiement des solutions et innovations dédiées à l’Afrique
    • Lieu: zone verte, salle à confirmer
    • Contact: Jocelyne Leporatti: jocelyne@generation-responsable.fr

17 novembre

  • 11h30 – 13h00 – Financing climate-resilient and low carbon urban water and waste management in Emerging Cities
    • Lieu: zone verte, salle Méditerranée
    • Organisateurs : OECD, ISWA, IWA – Contact : Corinne Trommsdorff – Corinne.Trommsdorff@iwahq.org
  • 14h00 – 16h00 – Journée finance durable – Solutions Jeunesse CoP22
    • Lieu: zone verte, espace Solutions Jeunesse Cop22
    • Informations: contact@gcft.fr

18 novembre

  • 13h15 – 14h45 – Innover et mobiliser pour améliorer la résilience des populations dans les PMA – expérience du Niger
    • Lieu: zone verte, salle Pacifique
    • Organisateurs : Niger, Energies 2050
    • Contact: kamayemaazou@yahoo.fr – stephane.pouffary@ energies2050.org

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/green-cross-se-prepare-pour-la-cop22/

Agenda d’été et de rentrée pour Green Cross

  • les 23 et 24 août, nous vous convions au Festival du Film Francophone, dont Green Cross est partenaire « environnement ». A l’occasion du festival, nous présenterons le mercredi 24 août, à 10h, le film ‘A la poursuite de l’Endurance », de Luc Hardy. La journée du 23 août étant placée sous le signe de l’aventure familiale Cousteau, nous effectuerons également une présentation-débat autour de l’ouvrage « OCEAN: des clés pour AGIR » co-écrit par Jean-Michel Cousteau et Nicolas Imbert, disponible dans les librairies physiques et en ligne (prix de vente 5 euros) et sur le site www.desclespouragir.fr, avec la version PDF en téléchargement gratuit.
  • le 7 septembre, session de travail du think&do tank « villes et territoires durables, économie circulaire et énergie », réservée aux seuls membres du groupe de travail. Renseignements: contact@gcft.fr
  • le 8 septembre, réunion du Club des Mécènes et Partenaires de Green Cross. Renseignements: contact@gcft.fr
  • le 9 septembre, à Montpellier, nous serons présents pour parler de la Déclaration Universelle des Droits et Devoirs de l’Humanité à l’Observatoire International du Bonheur. Programme sur www.oib-france.com/wp-content/uploads/Programme-Assises-Internationales.pdf, inscriptions sur www.oib-france.com
  • Le 14 septembre, session de travail du think&do tank « alimentation, agriculture, pêche, aquaculture et territoires durable », réservée aux seuls membres du groupe de travail. Renseignements: contact@gcft.fr
  • les 16 et 17 septembre, nous co-organisations les rencontres Crises de l’Eau et Migrations, organisées à Casablanca par l’Alliance Marocaine pour l’Eau,
  • le 21 septembre, nous serons à l’ouverture des Etats Généraux de l’Economie Circulaire de la Ville de Paris.
  • du 26 au 28 septembre, Green Cross est partenaire de Climate Chance à Nantes. Nous co-organisatons les travaux sur l’adaptation, l’océan et le littoral, l’eau et le climat. Programme et inscriptions sur climatechance2016.com,
  • du 28 au 30 septembre, Green Cross sera présent aux assises de l’économie circulaire organisées par NEXA en Région la Réunion,
  • réservez dès maintenant votre soirée du 10 octobre (18h30 à 21h) pour l’Assemblée Générale de Green Cross à Paris, et le 12 octobre pour une soirée surprise autour de Jean-Michel Cousteau, à Nîmes.
  • le 13 octobre, Green Cross est partenaire contenu des Rencontres Territoriales de l’Energie, à Rabat, événement labellisé CoP22,
  • le 25 octobre, nous serons à Marseille pour une grande rencontre « Droit et Environnement »,
  • et, du 7 au 18 novembre, nous aurons de nombreuses animations autour de la CoP22, à Marrakech mais aussi en France.

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/agenda-dete-et-de-rentree-pour-green-cross/

Mai 03 2016

Enjeu méthane – faire du déchet fermentescible une source d’énergie : le potentiel de la pyro-gazéification

Faire du déchet une ressource…cet adage de l’économie circulaire prend notamment tout son sens dans les îles, les secteurs en développement et chez les acteurs industriels développant leurs activités d’écologie industrielle.

A la demande de la société Pyrobio, Green Cross a travaillé sur le potentiel et les enjeux d’un procédé de pyro-gazéification à l’échelle d’une entreprise ou d’un territoire producteur de déchet fermentescible et de fibre.

D3_picture1

Le rapport est téléchargeable ICI

 

 

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/enjeu-methane-faire-du-dechet-fermentescible-une-source-denergie-le-potentiel-de-la-pyro-gazeification/

Fév 24 2016

Fukushima, 5 ans après – conférence-débat le 8 mars

FUKUSHIMA, 5 ANS APRÈS, OÙ EN EST-ON ?

フクシマから5年

CE DÉBAT EST ORGANISÉ PAR L’ASSOCIATION DE PRESSE FRANCE-JAPON.

Le président de l’APFJ, François-Xavier Ménage, auteur de l’ouvrage « Fukushima, le poison coule toujours » (Flammarion) a réuni les intervenants suivants :

Kenichi Watanabe, réalisateur, spécialiste de Fukushima, Nicolas Imbert, directeur exécutif de Green Cross et Thierry Charles, directeur de la sureté à l’IRSN (Institut de Radioprotection et de sureté nucléaire).

Réservation obligatoire :

• apfj@orange.fr
• 06 14 93 40 75 / 01 44 37 95 39

Durée : 1h30

Pour en savoir plus: http://www.mcjp.fr/fr/agenda/fukushima-5-ans-apres-ou-en-est-on

C’est également l’occasion de revoir la vidéo effectuée lors de la venue de Naoto Kan à Paris, à l’invitation de Green Cross: http://gcft.fr/WP/conference-fukushima-du-24-fevrier-premiers-elements-de-synthese/

(c) Ania Freindorf - Green Cross France et Territoires

(c) Ania Freindorf – Green Cross France et Territoires

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/fukushima-5-ans-apres-conference-debat-le-8-mars/

Articles plus anciens «