Fabienne Durand – Conseiller Senior Plaidoyer et Impact

Fabienne Durand est politologue, et après une longue expérience en communication d’influence et relations publiques au niveau international, elle est devenue consultante en durabilité et senior advisor pour SmartNations Foundation en Californie.

Nous avons désormais l’honneur de la compter au sein de notre réseau de Green Cross en qualité de Conseiller Senior pour nos travaux de plaidoyer.

***

Fabienne Durand is a political scientist, and after a long experience in influence communication and public relations at the international level, she became a sustainability consultant and Senior Advisor and Board Director for SmartNations Foundation in California.

She now does us the honor of participating to our Green Cross network as Senior Advisor for our advocacy projects.

Anne Lambert – Chargée de projets


C’est dans le cadre de son stage de fin d’études, qu’Anne rejoint Green Cross France et Territoires en tant que chargée de projets.

Tout d’abord formée aux disciplines de l’Histoire et de l’Archéologie, c’est à l’université qu’elle développe son intérêt pour les enjeux de société ainsi que son envie de s’engager professionnellement sur ces thématiques. Elle intègre par la suite un master de management des arts et de la culture afin d’acquérir des compétences et des outils techniques pour servir ce projet.
Originaire de Dunkerque, c’est au cœur de cette ville qu’elle constate les liens intrinsèques entre les questions sociales, environnementales et culturelles au travers d’initiatives locales.


Cette période de stage est l’occasion pour Anne de donner du sens à sa première expérience professionnelle en s’investissant en faveur des causes défendues par Green Cross France et Territoires.

4 ème rencontre V2E : Les Ports, l’Energie et l’Environnement

Cette rencontre, le 21 mai de 10h00 à 12h00, aura pour thème Ports et Energie, Ports et Environnement. Pendant 2 heures, nous débattrons autour de la question Les ports du 21ème siècle seront écologiques ou ne seront pas ? Le débat comportera une phase de co-construction structurée en 2 ateliers :

  • Les ports de plaisance,
  • Les ports de commerce.

Pour nous rejoindre ou contribuer, c’est ici:

Par le fait de vous inscrire, vous acceptez d’utiliser la plateforme zoom qui sert à la retranscription des débats, et acceptez que les débats auxquels vous participez sont enregistrés en vue de diffusions ultérieures, et que vos éventuelles contributions pourront être contenus dans ces enregistrements.

Afin de vous permettre d’apporter vos éclairages à ce débat et à sa préparation, nous avons d’ores et déjà ouvert un formulaire de contribution, disponible ici : http://bit.ly/V2EPorts – les résultats seront exploités en préparation des ateliers. En répondant à ce questionnaire, vous acceptez que vos contributions soient rendues publiques et partagées dans le cadre de nos travaux et de ses suites. Si vous le souhaitez, vous pouvez contribuer de manière anonyme en cochant la case adéquate dans le formulaire.

Parmi les premiers intervenants confirmés : Béatrice ALIPHAT (Présidente de la commission permanente du Conseil Maritime de façade méditerranéenne, conseillère régionale), Jean-Christophe BAROIN (délégué régional, EDF), Cédric BOISSIER (Directeur régional ENEDIS), Jean Philippe BONNET (Délégué régional Méditerranée, RTE), Nicolas IMBERT (Green Cross), Hervé MARTEL (Président du Directoire du Grand Port Maritime de Marseille), Georges SEIMANDI (Président des Voiles de l’Energie et de l’Environnement), Giuseppe SPOTTI (directeur stratégie, développement et commercialisation, ELENGY), Mathieu STORTZ (directeur des terminaux méthaniers de Fos-sur-Mer, Elengy), Véronique TOURREL (Déléguée Générale UPACA), Philippe ZICHERT (Elu CCIAMP)…

Invitation à la 4ème rencontre des Voiles de l’Energie et de l’Environnement, 2021.

Mon Restaurant passe au Durable – 4 ans d’engagement de Green Cross, en partenariat avec METRO, pour une transformation concrète

Via son Think&Do Tank Alimentation, Agriculture et Pêche, Green Cross s’est engagé il y a maintenant 5 ans afin d’accompagner au quotidien les restaurateurs sur le chemin de la transition.

Cet engagement, appuyé par l’engagement de nos partenaires et en particulier METRO France, a pris la forme d’espaces d’échanges au sujet du développement durable au sein de la restauration via les 5 éditions du colloque : « Mon restaurant passe au durable ».

Après une première édition et un tour des bonnes pratiques en 2016, le 27 Novembre 2017, GCFT a coconstruit avec METRO la 2ème édition consacrée à la réflexion autour de 4 thématiques : « L’assiette », « Le positive impact », « Le rôle sociétal du restaurateur » et « Le restaurant éco-responsable ».

Colloque « Mon restaurant passe au durable », édition 2017.

L’année suivante, le 12 Novembre 2018, Nicolas Imbert – directeur exécutif de GCFT – est intervenu lors de la 3ème édition (détails ici) traitant des problématiques suivantes : Quels enjeux et quels défis pour la restauration de demain ? Face aux nouveaux modèles économiques et aux futures tendances de consommation, quelle nouvelle dimension sociétale pour la restauration ?

Le 9 Décembre 2019 marquait la 4ème édition du colloque « Mon restaurant passe au durable » lors de laquelle les clés pour agir en faveur d’une restauration durable prenaient forme (détails ici).

Suite à cette édition, lors du salon international de l’Agriculture, en Mars 2020, était publié le livre blanc « Mon restaurant passe au durable » (à retrouver ici) bénéficiant ainsi d’un rayonnement international. Cet ouvrage marquait l’aboutissement de 4 années de travail en co-construction pour accompagner les restaurateurs dans la transition de leur(s) restaurant(s) (article GCFT à ce sujet ici). L’écrit, alimenté par les retours d’expériences d’exemples inspirants, propose un ensemble de clés pour agir afin d’orienter la restauration vers des pratiques concrètes et durables. Parmi lesquelles : se fournir auprès de filières responsables, consommer local, favoriser le bio et « de saison », maîtriser ses consommations d’eau et d’énergie, remplacer les produits d’entretien chimiques et corrosifs par des produits naturels, abandonner le plastique jetable à usage unique, gérer les déchets et réduire le gaspillage alimentaire…

1ère de couverture du Livre blanc, 2020.

Dans la continuité, en Novembre 2020 METRO a dévoilé ses fiches pratiques à destination des restaurateurs (consultables ici) et dont le contenu est détaillé dans l’article datant du 6 Novembre 2020 disponible ici.

Pour finir, le 16 Mars dernier, la 5ème édition en ligne du colloque « Mon restaurant passe au durable » mettait la focale sur la place du consommateur dans la transition de la restauration. Vous pouvez retrouver la rediffusion dans son intégralité ici.

Ces 4 années de travail collectif aux côtés de METRO ont permis de faire avancer le projet d’une restauration durable alors que la crise sanitaire actuelle rappelle plus que jamais la nécessité d’adaptation et de résilience de notre société.

Table-Ronde: Construire l’économie régénérative : Pourquoi maintenant et comment? – Replay

A retrouver en ligne:

Notre Table-Ronde en partenariat avec Innopolis Expo est désormais disponible en replay! 💻 🌍 https://www.youtube.com/watch?v=83-Gc8jdfWM

Bon visionnage !

En préparation du Salon Innopolis Expo des 21 & 22 septembre.

Autour des enjeux de l’économie régénérative, Nicolas Imbert, Isabelle Delannoy, Pascal Petit, et Fabienne Durand ont échangé leur réflexion, analyse et les perspectives pour une gestion durable des ressources.

La situation pandémique actuelle et la crise économique et sociale qui en découle auront mis en exergue l’interdépendance entre les êtres humains et l’environnement. Il est apparu très clairement le besoin d’un changement de paradigme, en reconstruisant cette symbiose entre l’ensemble des éléments de la société et son environnement, et garantissant la régénération des ressources pour une gestion durable. Le concept d’économie régénérative offre des clés de réflexion qu’il reste à appliquer afin de réintégrer l’être humain au cœur de son écosystème.

Vos prochains rendez-vous avec Green Cross

Bonjour à toutes et à tous,

En cette période, toute l’équipe Green Cross France & Territoires reste mobilisée pour agir de manière impliquée et apportant les bonnes réponses à hauteur de l’urgence écologique, climatique et sanitaire.

Après l’Assemblée Générale du 31 Mars dernier, nous sommes ressorti.e.s plus motivé.e.s que jamais afin de poursuivre nos engagements et cela, à vos côtés.

Ainsi, nous vous donnons prochainement rendez-vous aux dates suivantes :

  • 20 avril, 17h00 à 18h30 : table-ronde autour d’Isabelle Delannoy, Pascal Petit et Fabienne Durand, sur le thème « L’économie régénérative au service des territoires, comment être à l’avant-garde de la transition écologique ?». Inscription ici,
  • 23 Avril : 51ème journée de la Terre. Après le succès du 50ème anniversaire en 2020 de la Journée de la Terre relayée par EarthX (que vous pouvez retrouver ici ), nous nous donnons de nouveau rendez-vous pour la 51ème édition de cette journée,
  • 21 Mai : Green Cross  partenaire du webinaire « Ports et Energie, Ports et Environnement » des Voiles de l’Energie et de l’Environnement. Infos et inscription : https://www.v2e.eu/ ,
  • 7 juin, 18h00 à 19h30 : webinaire « Bien tracer le carbone pour lutter au mieux contre le dérèglement climatique » avec Jacques Degroote et de nombreux invités. Plus d’infos à venir sur https://gcft.fr/
  • 6 au 17 Juillet : pendant le Festival de Cannes, Green Cross effectuera différents événements sur l’urgence climatique. Plus d’information à venir
  • 4 au 7 septembre: présence de Green Cross au Congrès Mondial de l’UICN (Marseille), planning de nos événements et interventions à venir.

Différents événements récents ont également été mis en ligne:

La 5ème édition du colloque « Mon restaurant passe au durable » qui s’est déroulé le 16 mars dernier, est désormais en ligne : https://www.youtube.com/watch?v=RmF6zKI20_s . Avec en particulier l’intervention de Nicolas Imbert en première partie,

L’intégralité de l’Université d’hiver E5T du 17 mars est également en ligne sur https://www.youtube.com/watch?v=cExXuCFjyZ4 – vous y retrouverez en particulier la dernière table ronde sur la reconquête de la santé de l’océan et la sortie du plastique qui dégage une belle énergie.

Vous retrouverez également sur http://bit.ly/SanteENV2021 le podcast de notre webinaire « plan de relance pour la santé globale et pour la société du bien-être en France », co-construit avec « Santé en Danger ».

Après l’Assemblée Générale et la Conférence annuelle du 31 mars dernier : nous vous remercions !
  
Nous tenons à vous remercier pour votre implication au sein de Green Cross lors de notre dernière Assemblée Générale du 31 Mars, qui a été non seulement un franc succès mais aussi une occasion de nous retrouver.

Cet événement a été l’occasion de revenir sur les activités de Green Cross pour l’année écoulée et les orientations en cours. Nous avons également apporté 3 éclairages complémentaires sur nos coopérations:

  • une présentation de la démarche partenariale avec le Prix Carmignac – par Margaux Granjou (Fondation Carmignac),
  • un retour sur les avancées de la Déclaration Universelle des Droits de l’Humanité par Corinne Lepage (ancienne Ministre de l’environnement),
  • le renforcement des dynamiques internationales au sein du réseau Green Cross avec Elio Pacilio (directeur exécutif de Green Cross Italia).

Tout cela est possible aussi grâce à votre soutien et c’est ensemble que nous poursuivrons sur le chemin de la résilience et de l’engagement écologique.
 
Nous sommes avec vous, nous avons besoin de vous, nous comptons sur VOUS.
Pour nous soutenir: http://www.desclespouragir.fr/adherer/ ou bien par envoi postal de ce bulletin, à notre nouvelle adresse: 19 rue de Miromesnil, 75 008 Paris.

Notre rapport d’activité 2019 – 2020 est disponible ici.

Le Conseil d’Administration élu lors de l’Assemblée Générale Statutaire du 31 mars 2021 est le suivant:
Jean-Michel Cousteau (Président), Jacques Degroote (Trésorier), Patrice-Albert Comte, Emmanuel Dupuy, Jean-Yves Leber, Faiçal Slim, Eric Villalonga, inchangé par rapport à l’Assemblée Générale précédente.

Le Comité d’Orientation (consultatif) est élu avec les membres suivants: Anne Beaufumé, Jean-Marie Collin, Nelly-Françoise Comte, Camille Fernez, Marc Frilet, Géraud Guibert, Marjorie Hagobian, Cyrielle Hariel, Michel Hignette, Julie Lasne, Corinne Lepage, Pascal Petit, Henri Robert, Anne-Catherine Trépagne.

Green Cross accueille toutes les bonnes volontés et les engagements à même de démultiplier ses actions. Celles et ceux qui souhaitent s’investir pour Green Cross et contribuer à nos instances sont bienvenues pour se signaler auprès de contact@gcft.fr en précisant comment ils souhaitent contribuer.

Nous vous souhaitons un bon mois d’avril 2021, prenant soin de la planète terre et mer.


Marine Seimandi, volontaire chargée de communication GCFT et l’équipe Green Cross France et Territoires

Soirée annuelle GCFT – réalisations de l’année passée et plan de travail des prochains mois

Alors que la conférence s’est retrouvée en concurrence avec l’allocution du Président de la République, et que le pays allait connaitre son 3e confinement, elle a été l’occasion de partager les réalisations de l’année, mais également de revenir sur les perspectives concrètes des années à venir.

A la suite de la présentation du compte rendu de l’AG, et après la présentation des équipes Green Cross, Nicolas Imbert a rappelé les nombreux projets sur lesquels Green Cross s’est engagée pour cette nouvelle année. Jacques Degroote, trésorier de >Green Cross, a ajouté que ces réalisations n’ont été rendues possibles que par les fortes mobilisations des impliqués, ces bénévoles adhérents et partenaires qui font vivre Green Cross au quotidien.

Parmi les interactions entre Green Cross et ses partenaires, 3 ont fait l’objet d’une présentation par celles et ceux qui les font vivre au quotidien :

  • Présentation de la démarche partenariale avec le Prix Carmignac –par Margaux Granjou (Fondation Carmignac)
    • Un partenariat actif depuis plusieurs années
    • Après l’accompagnement du Prix Carmignac par la rédaction de plaidoyer sur l’Arctique et l’Amazonie, cette nouvelle année se focalise sur la situation en RDC
    • Une dynamique transverse qui se programme sur la Villa Carmignac, et permet des réalisations concrètes.
  • Présentation de la Déclaration Universelle des Droits de l’Humanité –par Corinne Lepage
    • Rappelle l’importance d’un tel outil juridique pour la reconnaissance des droits & devoirs de l’humanité
    • Un document qui continue à circuler et à être signé par de nombreuses parties prenantes
  • Présentation de la coopération entre Green Cross France et Territoires et Green Cross Italia–par Elio Pacilio (Green Cross Italia)
    • Face aux difficultés que nous connaissons actuellement et aux défis à venir, besoin d’une action à l’échelle européenne pour des projets d’envergure
    • Nos deux Green Cross oeuvre de concert et de manière très complémentaire, en France et en Italie, pour aller de l’avant,
    • A quelques mois de notre anniversaire des 30 ans, nous espérons que cette démarche de coopération opérationnelle inspire non seulement d’autres Green Cross, mais également de nombreux partenaires.

La soirée s’est terminée par un échange avec les participants et une belle photo de groupe.

Tribune de Nicolas Imbert, directeur de Green Cross, le 3 avril: http://bit.ly/Covid1AN


 

Il y a un tout petit peu plus d’un an, le 30 mars 2020, Green Cross a publié ses 10 propositions pour des territoires plus résilients (also available in english– en espanol). 

Depuis, entre dérèglement climatique et urgence sanitaire, atteintes à la biodiversité et enjeux sociétaux, tout pousse à la fois à faire évoluer drastiquement nos priorités, à accélérer et rendre plus impactantes les transformations, et à reconquérir rapidement un vivre ensemble serein et perenne.

Force est de constater que la France, en particulier dans sa gouvernance, a énormément de mal à entendre cette voix (et cette voie), pourtant précisée et décrite tant par la Convention Citoyenne pour le Climat, le Haut Conseil pour le Climat ou la One Planet Task Force – pour ne citer que quelques instances consultatives nouvellement créées sur le sujet. Auprès des instances européennes, et à quelques mois désormais de la Présidence Française de l’Europe (janvier à juin 2020), quelques prises de position sont particulièrement inquiétantes:

  • en cherchant une nouvelle fois à maintenir un modèle agricole monolithique et industrieux ne correspondant plus ni aux besoins de consommation, ni à la nécessité impérieuse de reconquérir la qualité de nos eaux, de nos sols et de nos systèmes alimentaires.
  • et en s’acharnant sur une demande d’intégration de l’énergie nucléaire (fissile et générant des déchets dangereux de long terme) parmi les énergies renouvelables, notre pays bloque le processus européen de transition vers des économies décarbonées, pourtant déjà relativement timide. De plus, cette requête mortifère ne peut que mettre à mal l’efficacité européenne, puisque à supposer qu’elle aboutisse elle serait ensuite cassée par les instances légales car incompatible avec les traités internationaux et avec l’urgence climatique et environnementale. Pourtant, notre pays s’isole, avec pour seuls alliés de circonstance la Hongrie, la Pologne et la Roumanie, et s’éloigne dangereusement des dynamiques d’innovation écologique durable et structurée autour de l’efficacité énergétique, des énergies renouvelables et d’une filière hydrogène vert pragmatique, incrémentale et opérationnelle.

Afin de pouvoir sortir de cette impasse rapidement et efficacement, des mouvements citoyens, comme #onestpret, notamment impulsé par Camille Etienne, réalisent une interpellation aussi nécessaire que salutaire.

Il nous appartient, en tant que Green Cross, plus que jamais, de proposer des clés pour agir, des retours d’expériences et des inspirations qui montrent à quelle point la transformation rapide vers une humanité réconciliée avec la planète, via l’économie et les territoires, est essentielle, enthousiasmante, et beaucoup plus créatrice de performance écologique, sociétale, et économique. C’est vital pour l’humanité. Nos 10 propositions sont plus que jamais d’actualité, l’urgence d’agir également via la co-construction et en écoute attentive du message des jeunes générations.

Un levier essentiel pour ceci est l’inflexion de nos économies. C’est pourquoi nous vous proposons, le 6 avril de 15h00 à 16h30,en partenariat avec Innopolis, un webinaire sur l’économie régénérative. http://bit.ly/RenegenerEconomie6avril – Y seront notamment présents Isabelle Delannoy, Pascal Petit et Fabienne Durand.

Un autre levier est la reconquête de nos politiques de santé, par exemple via la santé globale. Nous avons organisé un colloque en ce sens en janvier avec le Collectif Santé en Danger (à revivre ici), et vous revenons prochainement avec de nouvelles propositions.

Un troisième levier est la transformation active pour un quotidien plus résilient, en particulier en faisant évoluer fortement à l’échelon territorial – en particulier des régions – par des choix de gouvernance en accord avec l’urgence environnementale, notamment sur les thématiques de l’eau, de l’alimentation de l’agriculture et de la pêche, de l’habitat, des mobilités, de l’énergie, de l’économie circulaire, et des solidarités.

D’ici à la Journée de la Terre (le 23 avril), nous vous ferons parvenir des propositions concrètes et structurées en ce sens.

Et nous vous reviendrons – on l’espère vivement – dès juillet 2021 avec un programme de conférences, rencontres et événements festifs en commun, sur les territoires.


Entretemps, soyons tous solidaires contre le Covid-19, intégrons les gestes barrières et mesures à notre quotidien, et utilisons ce temps si particulier pour repréciser nos priorités, faire entendre nos propositions et coconstruire la transformation à la hauteur des enjeux climatiques, environnementaux et sanitaires.

Nous vous souhaitons un bon week-end de Pâques, en mode confiné, et un excellent mois d’avril, 

Prenez soin de vous, prenons soin de notre planète terre et mer

Nicolas Imbert, Directeur exécutif

Covid-19 – un an après, sommes-nous sur la bonne trajectoire face à l’urgence climatique, environnementale et sanitaire ?

Il y a un tout petit peu plus d’un an, le 30 mars 2020, Green Cross a publié ses 10 propositions pour des territoires plus résilients (also available in english– en espanol). 

Depuis, entre dérèglement climatique et urgence sanitaire, atteintes à la biodiversité et enjeux sociétaux, tout pousse à la fois à faire évoluer drastiquement nos priorités, à accélérer et rendre plus impactantes les transformations, et à reconquérir rapidement un vivre ensemble serein et perenne.

Force est de constater que la France, en particulier dans sa gouvernance, a énormément de mal à entendre cette voix (et cette voie), pourtant précisée et décrite tant par la Convention Citoyenne pour le Climat, le Haut Conseil pour le Climat ou la One Planet Task Force – pour ne citer que quelques instances consultatives nouvellement créées sur le sujet. Auprès des instances européennes, et à quelques mois désormais de la Présidence Française de l’Europe (janvier à juin 2020), quelques prises de position sont particulièrement inquiétantes:

  • en cherchant une nouvelle fois à maintenir un modèle agricole monolithique et industrieux ne correspondant plus ni aux besoins de consommation, ni à la nécessité impérieuse de reconquérir la qualité de nos eaux, de nos sols et de nos systèmes alimentaires.
  • et en s’acharnant sur une demande d’intégration de l’énergie nucléaire (fissile et générant des déchets dangereux de long terme) parmi les énergies renouvelables, notre pays bloque le processus européen de transition vers des économies décarbonées, pourtant déjà relativement timide. De plus, cette requête mortifère ne peut que mettre à mal l’efficacité européenne, puisque à supposer qu’elle aboutisse elle serait ensuite cassée par les instances légales car incompatible avec les traités internationaux et avec l’urgence climatique et environnementale. Pourtant, notre pays s’isole, avec pour seuls alliés de circonstance la Hongrie, la Pologne et la Roumanie, et s’éloigne dangereusement des dynamiques d’innovation écologique durable et structurée autour de l’efficacité énergétique, des énergies renouvelables et d’une filière hydrogène vert pragmatique, incrémentale et opérationnelle.

Afin de pouvoir sortir de cette impasse rapidement et efficacement, des mouvements citoyens, comme #onestpret, fondée en 2018 par Magali Payen et qui autour de Camille Etienne et de nombreuses autres personnalités, réalisent actuellement une interpellation aussi nécessaire que salutaire.

Il nous appartient, en tant que Green Cross, plus que jamais, de proposer des clés pour agir, des retours d’expériences et des inspirations qui montrent à quelle point la transformation rapide vers une humanité réconciliée avec la planète, via l’économie et les territoires, est essentielle, enthousiasmante, et beaucoup plus créatrice de performance écologique, sociétale, et économique. C’est vital pour l’humanité. Nos 10 propositions sont plus que jamais d’actualité, l’urgence d’agir également via la co-construction et en écoute attentive du message des jeunes générations.

Un levier essentiel pour ceci est l’inflexion de nos économies. C’est pourquoi nous vous proposons, le 6 avril de 15h00 à 16h30,en partenariat avec Innopolis, un webinaire sur l’économie régénérative. http://bit.ly/RenegenerEconomie6avril – Y seront notamment présents Isabelle Delannoy, Pascal Petit et Fabienne Durand.

Un autre levier est la reconquête de nos politiques de santé, par exemple via la santé globale. Nous avons organisé un colloque en ce sens en janvier avec le Collectif Santé en Danger (à revivre ici), et vous revenons prochainement avec de nouvelles propositions.

Un troisième levier est la transformation active pour un quotidien plus résilient, en particulier en faisant évoluer fortement à l’échelon territorial – en particulier des régions – par des choix de gouvernance en accord avec l’urgence environnementale, notamment sur les thématiques de l’eau, de l’alimentation de l’agriculture et de la pêche, de l’habitat, des mobilités, de l’énergie, de l’économie circulaire, et des solidarités.

D’ici à la Journée de la Terre (le 23 avril), nous vous ferons parvenir des propositions concrètes et structurées en ce sens.

Et nous vous reviendrons – on l’espère vivement – dès juillet 2021 avec un programmes de conférences, rencontres et événements festifs en commun, sur les territoires.


Entretemps, soyons tous solidaires contre le Covid-19, intégrons les gestes barrières et mesures à notre quotidien, et utilisons ce temps si particulier pour repréciser nos priorités, faire entendre nos propositions et coconstruire la transformation à la hauteur des enjeux climatiques, environnementaux et sanitaires.

Nous vous souhaitons un bon week-end de Pâques, en mode confiné, et un excellent mois d’avril, 

Prenez soin de vous, prenons soin de notre planète terre et mer

Nicolas Imbert, Directeur exécutif

Retour sur l’Université d’hiver E5T 2021

PORTS & TRANSPORT MARITIME, NOUVEAUX CARBURANTS ET PROPRETÉ DES OCÉANS

Le 17 mars se tenait sous format digital la nouvelle édition des Universités d’hiver organisé par notre partenaire E5T.

Le lien pour le replay : 
https://www.youtube.com/watch?v=cExXuCFjyZ4&t=2s

A cette occasion, Nicolas Imbert s’est exprimé sur le sujet de la santé des océans en rappelant que « Yes we can, all together ».

Face aux menaces grandissantes qui pèsent sur le monde marin, les déchets, les perturbateurs endocriniens, ou encore le réchauffement climatique, la nécessité d’une réponse urgente apparait désormais comme une évidence pour la majorité d’entre nous.

Il reste toutefois le besoin d’une action coordonnée, inclusive et multisectorielle afin de faire face à cet enjeu collectif.

Cette approche synergique serait notamment une solution face aux problèmes des déchets qui polluent le monde marin. Tarir à la fois le gisement et neutraliser le stock, par le passage du jetable au durable par exemple, ne pourra être réalisable que par le partenariat de l’ensemble des acteurs, consommateurs, scientifiques, entreprises etc…