Glaciers Nus – expositions et fundraising en 2021

Cette année 2020 aura battu des records de pics de chaleur, témoins du changement climatique et accélérateurs de la fonte des glaciers. Les scientifiques alertent sur cette urgence climatique, et estiment que d’ici 20 ans, tout les glaciers de moins de 3500m d’altitude auront disparu.  Bientôt, les alpinistes chevronnés seront les seuls à pouvoir y accéder. 

Témoin de la beauté et de la vulnérabilité de ces glaciers, l’expédition photographique Glaciers Nus est un moyen d’émouvoir sur les mystères de ces géants de glace avant qu’ils ne disparaissent et de rendre compte de la brutalité humaine mais aussi du pouvoir que nous avons de les préserver. 

L’urgence climatique incite à mobiliser chacune et chacun d’entre nous. Pour ceci, l’émotion et l’art sont des vecteurs essentiels de la prise de conscience

Un projet impactant: témoigner de la vulnérabilité des glaciers

Naked Glaciers Expedition, Glacier Pointe du Dard, Alps, France

L’artiste-photographe, Ania Freindorf, après avoir réalisé pendant 20 ans des reportages documentaires et un projet Humanus, mettant en exergue la diversité des corps humains nus, se retrouve aujourd’hui dans un lieu où les glaciers retiennent toute son attention, considérant que leur existence, ou plutôt leur disparition, est essentielle à notre propre survie. Ici, inutile de demander à ses modèles de se déshabiller, car les actions humaines s’en sont déjà chargées.  

Green Cross continue en 2021 sa mobilisation autour de ce projet impactant, qui fera l’objet de différentes expositions nationales et internationales (calendrier à venir).

C’est pourquoi nous lançons désormais une campagne de fundraising dédiée à ce projet: http://bit.ly/GlaciersNus2021

Participez-y nombreux et n’hésitez pas à en parler autour de vous.

OFFRE DE STAGE – Chargé.e de communication

Green Cross France et Territoires recherche un.e stagiaire chargé.e de communication, en appui aux projets de l’association. Le poste ouvre à partir du 15 janvier 2021

Présentation de la structure

Green Cross France et Territoires est une ONG fondée en 1993 par Mikhaïl Gorbatchev, à la suite de la conférence de Rio 1992, et est présidée par Jean-Michel Cousteau.

Elle apporte des clés pour agir, des solutions concrètes et opérationnelles, et apporte un soutien pratique aux parties prenantes du territoire dans leur transition écologique et pour la mise en place de leur résilience.

Convaincue du rôle des territoires à jouer face à l’urgence d’agir, Green Cross lie des partenariats avec les acteurs économiques, institutionnels, les médias et la société civile pour la mise en place d’une société durable, saine, sereine et résiliente.

Les sujets traités recouvrent l’ensemble des enjeux prioritaires à la transition écologique, soit les thèmes de l’eau, de l’océan et du littoral, l’énergie, l’économie circulaire, l’alimentation saine et durable, et la résilience.

Les missions :

  • Rédaction des newsletters et animation des think tanks sur les enjeux clés de l’énergie, l’eau et le littoral, l’économie circulaire, l’alimentation durable et la résilience
  • Préparation d’outils et de supports de communication
  • Mise à jour du site web et des réseaux sociaux (Facebook/Linkedin/Twitter) + Initiation d’un compte instagram
  • Communication opérationnelle
  • Dialogue avec les adhérents, sympathisants et mécènes de l’association, en appui aux chargées de mission

Le stage sera d’une durée de 3 à 6 mois et fera l’objet d’une rémunération, à négocier selon profil.

En fonction de la situation Covid-19, l’organisation du travail (présentiel et télétravail) sera déterminée d’un commun accord entre la ou le stagiaire, l’établissement, et notre association.

Les prérequis :

Le poste requiert les qualités suivantes :

  • Maitrise des outils de communication et des réseaux sociaux
  • Autonomie
  • Polyvalence
  • Maitrise requise du français et de l’anglais. La connaissance d’autres langues est la bienvenue (notamment en espagnol ou en italien)
  • Compétences en graphisme, photographie ou vidéo

Pour postuler, vous pouvez transmettre votre candidature, CV et lettre de motivation à l’appui, à l’adresse mail suivante : contact@gcft.fr

Il est demandé aux candidats d’indiquer leurs dates de stage souhaitées, et leurs dates de disponibilités.

Nouvelle année : nous avons plus que jamais besoin de vous

Chères et chers amis,

Cette année 2020 qui se termine a été inédite, et nous a rappelé de manière extrême le lien entre l’urgence absolue de changer nos priorités pour plus et mieux préserver l’environnement, et l‘impact sur nos activités humaines du dérèglement climatique et écologique.

Ceci renforce – si besoin était – la pertinence de la vision fondatrice de Mikhaïl Gorbatchev, l’importance de préserver l’environnement pour assurer un présent et un futur serein pour tou(te)s, et la nécessité d’appuyer tout plaidoyer par des retours d’expérience de projets très concrets, co-construits, sur les territoires.

Maintenant, pour aller plus loin en 2021, nous avons besoin de vous, et très concrètement de vos dons et adhésions. Vous pouvez nous soutenir:

  • en ligne, via http://bit.ly/JeRejoinsGCFT
  • ou en remplissant le formulaire ci-joint et en le retournant, avec votre règlement, par courrier à Green Cross France et Territoires, 37 avenue Franklin D. Roosevelt, 75 008 Paris, France.

Dans le contexte que nous connaissons, ce sont vos cotisations, vos dons et votre mécénat qui donnent du sens, du souffle et de l’impact à nos activités.

Pour être de plus en plus utiles et impactant, nous avons prévu:

  • un renforcement des équipes, d’ores et déjà en cours avec Margot Coesnon et Olivia Mantello qui nous ont rejoints,
  • notre implication pour aider à l’émergence et à la structuration de véritables plans de relance à la hauteur des enjeux, en particulier sur la santé globale, sur les enjeux de résilience territoriale (en particulier ilienne et littorale), l’alimentation et l’agriculture saine et résiliente, une transition énergétique pertinente et effective, l’évolution vers l‘économie régénérative, le maintien de la paix vers la résilience climatique
  • des initiatives pionnières et inspirantes sur l’art et l’environnement, le passage d’une compensation carbone à une logique ambitieuse de neutralité environnementale et de compensation environnementale locale à fort impact écologique, économique et sociétal, et la généralisation des programmes de format et partage d’expérience des ambassadeurs et des sentinelles (de l’océan, de la résilience climatique, de l’alimentation durable…)

En 2019-2020, ce sont de belles étapes qui ont été réalisées grâce à votre soutien :

  • Nous avons contribué au développement de solutions d’alimentation saine et durable territorialisées, et co-écrits avec notre mécène et partenaire METRO un livre blanc « Mon restaurant passe au durable » (l’ouvrage est disponible sur cette page), qui permettra à chaque restaurateur après le confinement de devenir un ambassadeur de la qualité alimentaire de son territoire
  • Nous continuons l’accompagnement des territoires pour le développement de leur adaptation et résilience à l’égard des bouleversements climatiques, notamment sur les îles (Nouvelle-Calédonie et les îles Loyauté, Porquerolles…), mais également auprès des territoires littoraux (Communauté Urbaine de Dunkerque). Cet appui s’effectue par la mise en place de projets concrets répondant à des enjeux multidimensionnels (récolte et recyclage des mégots, gouvernance de l’eau…)
  • Nos travaux en partenariat avec les experts et grands acteurs de transport ont débouché sur 35 propositions pour appuyer le rôle du rail dans le maillage et la performance logistique des territoires (disponible sur ce lien). Nous avons également publié une note de 10 propositions pour un financement raisonné du transport aérien (lien ici)
  • Pour la sensibilisation aux défis de la préservation des mers et du littoral, Green Cross a co-participé à l’organisation des Voiles de l’Energie et de l’Environnement Edition 2019 afin de créer un espace de dialogue entre acteurs de l’Energie et de l’Environnement autour des valeurs de la Voile. Nos formations « ambassadeurs du littoral », régulièrement réalisées, permettent désormais à plus de 400 ambassadeurs, de toutes classes d’âge, d’agir au quotidien pour une préservation accrue de l’océan,
  • Enfin, nous continuons nos actions de sensibilisation et la diffusion de nos plaidoyers sur la préservation de l’humain et des écosystèmes vulnérables (Arctique, Amazonie, bassin du Congo). Nous avons également organisé l’exposition Glaciers Nus de l’artiste Ania Freindorf dans le cadre du Tour de France afin d’avertir sur les effets visibles du réchauffement climatique sur les glaciers, exposition désormais à nouveau disponible pour des initiatives d’impact majeures.

Par ailleurs, Green Cross a déjà publié en mars et mai 2 notes de propositions sectorielles post covid-19 :

Notre approche environnementale et humaniste est consolidée par notre soutien à la Déclaration Universelle des Droits de l’Humanité (www.droitshumanite.org).

Pour rappel, Green Cross France et Territoires étant une association d’intérêt général, vos cotisations et dons sont :

  • déductibles de vos revenus à hauteur de 66% pour les particuliers (ainsi, une cotisation à 40 euros vous revient à 14 euros, mais génère 40 euros de budget pour l’association),
  • déductibles de 60% pour les entreprises (ainsi, une cotisation à 400 euros coûte 120 euros à votre entreprise, mais génère 400 euros de budget pour l’association).

Si vous avez la moindre question sur votre cotisation ou don, n’hésitez pas à joindre Margot Coesnon, chargée de mission Green Cross, à l’adresse mail : margot.coesnon@gcft.fr.

Vous souhaitant une belle fin de semaine, Jean-Michel Cousteau, Nicolas Imbert et l’ensemble des équipes Green Cross France et Territoires.

Fret ferroviaire – nos propositions pour un plan de relance post covid-19 écologique

Green Cross France et Territoires publie aujourd’hui une version actualisée de son rapport Le rôle du rail dans le maillage et la performance logistique, sociétale & environnementale des territoires. L’objectif de ce rapport est la mise en perspective des contributions du rail à la performance logistique des territoires, dans une vision systémique – intégrant notamment performance énergétique, écologique, qualité de l’air et contributions à la ville durable. Une mise en débat d’experts effectuée depuis fin juillet nous a permis de développer les retours d’expériences, de renforcer la mise en avant des enjeux économiques et volets d’investissement, et de préciser l’enjeu d’une meilleure prise en compte du transport combiné au sein du territoire.

Le résultat de ces réflexions est traduit dans les 39 propositions opérationnelles et stratégiques de Green Cross, structurées entre les 5 parties du rapport comme suivent : 

1.     L’évolution de la logistique en France ne correspond pas à l’urgence climatique 

2.     Le ferroviaire apporte des pistes de réponse pertinentes

3.     Besoin d’une forte dynamique de relance pour la mobilité péri-urbaine des marchandises

4.     Ancrage territorial et partenaires de filière

5.     Décider et investir pour demain.

Voici les points saillants issus du rapport :

  • Post-Covid, le transport de marchandises doit évoluer rapidement sur les territoires pour gagner en performance écologique et répondre aux enjeux de résilience urbaine et rurale.
  • En étant couplée à une intermodalité performante, les pistes de réponse apportées par le ferroviaire sont pertinentes sur les enjeux de performance carbone et environnementale, de qualité de l’air et de bruit, de sécurité sanitaire ainsi que de transparence et de performance logistique.
  • Cependant, pour atteindre ce potentiel, la mobilité péri-urbaine des marchandises a besoin d’une forte dynamique de relance, d’innovation et de développement commercial opérationnel.
  • Cette dynamique de relance ne peut s’exprimer que par un ancrage territorial et des partenariats de filières forts et structurants. Pour cela, nous avons identifié cinq dimensions complémentaires, chacune avec leurs enjeux propres, réseaux d’acteurs et plans d’actions : la reconquête des centres urbains et l’évolution vers des villes résilientes, rapidement plus durables et vivables ; l’intégration terre-mer permettant un meilleur acheminement de point à point des marchandises ; une urgence d’aménagement du territoire en termes de compétitivité, qualité de l’air et vivabilité pour les riverains sur la desserte de l’arc alpin ; la mise en place d’un laboratoire d’offres innovantes, triplement performantes et multimodales ; et enfin, une démarche intégrée d’accompagnement des territoires en transition via une logistique verte, innovante et multimodale.

Enfin, il est temps de décider et investir pour demain, et, si décidée maintenant, la relance du fret ferroviaire permettra de mobiliser de manière concrète et fédératrice sur le territoire l’ensemble des parties prenantes, en mode « équipe de France », coordonnée avec les secteurs fluvial, maritime et routier.

Le rapport complet est TELECHARGEABLE ICI

Voici quelques illustrations issues de ce rapport.

La synthèse des 39 propositions est également disponible ici.

METRO, partenaire de Green Cross, dévoile ses fiches pratiques pour une restauration durable

En Mars 2020, Green Cross et METRO ont publié leur livre blanc, fruits de 4 ans de collaboration, pour accompagner les restaurateurs dans la transition de leur(s) restaurant(s) et synthétiser ces 4 années de co-construction, à retrouver ici.

Désormais, METRO continue ses démarches pour une restauration durable et dévoile ses fiches pratiques à destination des restaurateurs. De la gestion des déchets, la réduction du gaspillage à l’utilisation de produits d’entretien écologique, en passant par la maitrise de l’énergie ou la réduction du plastique, ce sont autant de solutions simples et concrètes pour un restaurant durable

Ce guide Mon restaurant passe au durable est à retrouver ici

Save the date – World Island Networks (rencontre en ligne)

[ENGLISH BELOW]

Au cours des derniers mois, SMILO a travaillé sur une cartographie des réseaux et des organisations qui contribuent à la protection de l’environnement ou du patrimoine des îles. Cette initiatives vise à identifier les réseaux et organisations qui travaillent au moins sur plus d’une île à un niveau national.

Soutenu par Green Cross, SMILO va maintenant organiser une série de réunions en ligne pour commencer à répondre au besoin de savoir qui fait quoi et où, afin d’identifier les lacunes géographiques ou thématiques de ces organismes, d’encourager de nouveaux partenariats, offrant à terme de meilleures réponses aux besoins des îles.

La première session, en anglais, se concentrera sur l’Europe, l’Afrique, les Caraïbes et les Amériques.

📅

Jeudi 19 Novembre 2020, à 14h UTC

➡️Information et réservation gratuite : https://zoom.us/webinar/register/WN_gJ3wh1hKTFyAQeGWdi5TPQ

Cet événement est soutenu par le Conservatoire du Littoral, le Global Island Partnership, Green Cross France et Territoires, Island Conservation, Initiative PIM pour les Petites Iles de Méditerranée, Precovery Labs et se déroule dans cadre de ICO Solutions

[ENGLISH]

In the past months, SMILO has been working on a mapping of island networks and organisations that focus on environmental or island heritage protection. This initiative aims to identify island networks and organisations that work at least on more than one island at a national level.

Supported by Green Cross, SMILO will now conduct a series of online meetings to start answering the need to know who does what and where, in order to identify geographical or thematical gaps of such organisms, to encourage new partnerships, ultimately offering better answers to islands’ needs.

This first session will focus on Europe, Africa, the Caribbean and the Americas. More information coming soon! islandresilience

📅Thurday 19 November 2020

⏱2 pm UTC

➡️Info & free registration:  https://zoom.us/webinar/register/WN_gJ3wh1hKTFyAQeGWdi5TPQ

This event is supported by the @Conservatoire du littoral, the @Global Island Partnership, Green Cross France et Territoires, @Island Conservation, @precovery labs, @Initiative PIM pour les Petites Iles de Méditerranée, and takes place under the umbrella of ICO solutions.

Green Cross au Forum pour la Coopération UE-Chine Post-Covid 19

Le 15 octobre, Nicolas Imbert a été intervenant à la table ronde sur le sujet “Développement vert ou civilisation écologique”.  

Animée par Wen-Cui Pottier, la table-ronde a réuni également Brice Lalonde, ancien Ministre de l’Environnement; Guillaume Henry, Président de l’Association d’Analyse Ecologique du Droit & The Bridge; Zhao Wei, chercheur à l’Université Sun Yatsen, Guagzhou & The Bridge Tank. 

Cette rencontre a été l’occasion de promouvoir les opportunités de partenariat entre la Chine et l’Europe en faveur de la transition écologique.  

Cette discussion a notamment débouché sur l’idée consensuelle de la nécessité d’un partage des connaissances et des savoir-faire complémentaires de la Chine et de l’Europe. L’intégration de l’ensemble des acteurs, et notamment économiques, est une condition essentielle pour le passage à un développement vert vers une civilisation écologique.  

Nicolas Imbert s’est notamment exprimé sur la nécessité d’une transition en 4 dimensions (déconcentrée, décarbonée, diversifiée, démocratique) pour rendre opérationnel nos engagements.  

“ On observe deux tendances : la première, Greta Thunberg et son “How dare you”- comment osez-vous être si peu impliqués dans ces questions environnementales. Mais d’autre part, on observe des initiatives sectorielles, locales, suivant leur propre feuille de route : un Yes We Can local” 

C’est là que la civilisation écologique prend tout son sens, en incorporant aux enjeux de développement durable, la construction d’une résilience qui est plus que jamais une nécessité dans ce contexte de pandémie mondiale.  

Dans ces domaines, la Chine est particulièrement inspirante pour son accès à l’eau et son alimentation récente.  

Appel à manifestation d’intérêt – réparer concrètement et localement la planète via l’agro-écologie, l’agroforesterie et le littoral méditerranéen

Préserver biodiversité et climat est une urgence absolue, dans l’intérêt même de l’Humanité. Notre consommation énergétique a un lourd impact tant sur le climat que sur la biodiversité terrestre et marine, qu’il s’agit tout d’abord de réduire – par l’efficacité énergétique – et de rendre renouvelable via une démarche 4D – déconcentrée, diversifiée, décarbonée, démocratique. Les entreprises citoyennes comme les territoires engagés se sentent particulièrement concernés par cet enjeux, et souhaitent souvent trouver des mécanismes appropriés pour contribuer à réduire, localement et avec création de valeur sociale, culturelle et économique, l’impact négatif sur l’environnement (émissions carbone, biodiversité, pollution) qu’ils ne sont pas arrivé à réduire préalablement.

Green Cross travaille actuellement sur le littoral méditerranéen avec différents partenaires complémentaires pour mettre en place un mécanisme de contribution écologique concrète entrepreneuriale artistique et territoriale qui permettre de montrer que l’on peut créer de la valeur écologique, sociale et économique en contribuant à réduire localement et avec une grande exigence qualitative ce qui est consommé localement.
 
Nous souhaitons désormais identifier des projets opérationnels permettant via une activité entrepreneuriale et productive, et idéalement avec une démarche artistique, une restauration de la qualité écologique des milieux, visant le moyen et long terme, dans les domaines suivants :  

  • Agricole et Forestier,
  • Aquacole et de préservation du littoral, des écosystèmes littoraux et marins,
  • De captation carbone via des algues ou des microorganismes.
  • Etre mis en visibilité,
  • Bénéficier d’un appui méthodologique,
  • Obtenir des financements d’appui à l’investissement de contribution écologique.
Vous avez un projet à nous présenter ? N’hésitez pas à nous faire parvenir à contact@gcft.fr votre dossier de candidature (format libre entre 4 et 12 pages) précisant:
– Le projet, son territoire, son écosystème, et qui le porte,
– En quoi c’est un projet qui répond à cet appel à manifestation d’intérêt,
– En quoi l’apport complémentaire d’un investissement ponctuel entre 5 000 et 20 000 euros au titre de la compensation carbone peut faire une différence effective.

Appel à projet prolongé – Date limite : 30 janvier 2021 – par email à contact@gcft.fr

Les répondants à la présente manifestation d’intérêt mettront en avant leurs réponses courtes et précises aux éléments suivants :

  • En quoi leur projet est ancré dans le territoire, et pourquoi il contribue à la restauration des écosystèmes,
  • Sa triple performance économique, sociale et écologique,
  • Un modèle économique viable et ne reposant pas uniquement sur la compensation,
  • L’interaction avec la société civile (visites, matériel de présentation…),
  • La dimension artistique et la capacité à accueillir et faire résonner des performances artistiques en lien avec le projet,
  • Les assertions de compensation carbone doivent être vérifiables par des tiers accrédités, et la méthodologie doit être préalablement approuvée et validée par des tiers référencés et crédibles,
  • La viabilité du projet et de ses effets positifs sur l’écosystème doit aller au-delà des périodes d’observation des crédits carbone – et le projet doit démontrer un appui précis aux Objectifs de Développement Durable (ODD).

 
Différentes sessions d’examen des projets sont prévus:

  • Une première, courant novembre, sur les dossiers reçus complets à cette date, permettant de présélectionner 3 projets pour une analyse plus approfondie. Voici le détail de l’appel à projets.
  • Une seconde, en avril 2021.

Ayant reçu plus de 50 candidatures d’excellente qualité, l’appel à contributions d’expertise et de partenariat société civile se clôt lui comme prévu le 15 octobre. Il peut être téléchargé ici.

Olivia Mantello – Chef de Projets

Olivia Mantello | Chef de Projets
Olivia Mantello | Chef de Projets

Formée à Grenoble Ecole de Management, Olivia travaille d’abord en tant que directrice de la communication pour le film Wonders of the Sea 3D. Réalisé par Jean-Michel Cousteau et narré par Arnold Schwarzenegger, ce documentaire sous-marin en 3D vise à sensibiliser le public à l’importance des océans et de ses habitants pour notre survie collective.

Après cette expérience, Olivia se lance dans un projet autour de l’eau minérale embouteillée dans des bouteilles en bioplastique (PLA), afin de proposer une alternative aux bouteilles plastiques sur le marché.

Elle rejoint aujourd’hui Green Cross en tant que Chef de Projets, pour assurer le suivi des projets entrepris avec nos partenaires.

Green Cross au Forum pour la Coopération UE-Chine

Le 15 octobre 2020 se tiendra en version numérique le Forum pour la Coopération entre l’Union Européenne et la Chine post-Covid-19, auquel Nicolas Imbert prendra part en qualité de panéliste

Dans le contexte du dialogue UE-Chine, ce forum réunit des experts pour discuter et formuler des propositions en matière de gouvernance, d’enjeux économiques et écologiques dans un contexte post-Covid-19

En début d’après-midi, Nicolas Imbert interviendra au cours de la table-ronde portant sur le thème « Développement vert ou civilisation écologique » pour aborder le sujet de la transition des territoires.

Animée par Wen-Cui Pottier, ancienne journaliste du Shanghai Media Group, la table-ronde réunira également Brice Lalonde, ancien Ministre de l’Environnement; Guillaume Henry, Président de l’Association d’Analyse Ecologique du Droit & The Bridge; Zhao Wei, chercheur à l’Université Sun Yatsen, Guagzhou & The Bridge Tank.

Pour plus d’information et pour l’inscription, c’est par ici.