Invitation à l’avant-première du film “Nous sommes l’Humanité” jeudi 12 avril à 19h au Musée Guimet

Projection GCFT du 12 avril 2018
Alexandre Dereims et Claire Beilvert, l’Association des Amis de la Déclaration Universelle des Droits de l’Humanité,
Green Cross et le Mouvement des Entrepreneurs de la Nouvelle Economie sont heureux de vous inviter,
jeudi 12 avril à 19h à l’avant-première du film
“Nous Sommes l’Humanité” d’Alexandre Dereims
au Musée national des Arts Asiatiques Guimet
(6, Place d’Iéna  –  Paris 16)

Pour vous inscrire, cliquez ICI (c’est gratuit !)

La projection sera suivie de la signature de la Déclaration Universelle des Droits de l’Humanité (DDHu), puis d’un débat avec la participation de :
Alexandre Dereims et Claire Belvert, réalisateur et productrice du film ;
Corinne Lepage, présidente de l’Association des Amis de la DDHU ;
Nicolas Imbert, directeur de GCFT ;
Jean-Louis Servan-Schreiber, journaliste ;
Aboudou Soefo, ancien Ministre des Comores.

Alexandre Dereims a filmé le dernier monde encore vierge des îles Andaman, et un peuple sur le point de disparaître. “Nous sommes l’Humanité” est leur témoignage, et nous donne une incroyable leçon d’humanité.

Green Cross à la Monaco Ocean Week, mardi 10 avril de 14h à 17h. Îles et zones littorales : de la vulnérabilité à la résilience

Monaco Ocean Week

Le Centre Scientifique de Monaco, l’ONG Green Cross et le Centre d’Économie de l’Université Paris Nord organisent, dans le cadre de la Monaco Ocean Week, un colloque international, le 10 avril  de 14h à 17h, à Monaco. Programme détaillé, renseignements et inscriptions: www.monacooceanweek.org

Les activités maritimes des PEID (Petits Etats Insulaires en Développement) face au changement climatique : premières leçons et perspectives d’actions après la COP23

Les territoires insulaires se sont dotés d’un plan d’action face aux meaces que fait peser sur eux le changement climatique. Le panel fera un point sur les actions entreprises, envisagées et envisageables pour ce qui concerne plus particulièrement les activités de pêche hauturière et côtière, que cette dernière soit marchande ou pour l’auto consommation. Le bilan prospectif proposé s’intéressera tout à la fois aux systèmes d’information et d’investigation, tant sur l’état du milieu marin que sur les bonnes pratiques de pêche, et aux possibilités de mise en valeur de ces activités, tenant compte des aides nécessaires à leur montée en régime.

Une diffusion des bonnes pratiques, tenant compte de la diversité des cas étudiés, sera une plus-value notable suite à la COP 23. De plus, le panel va définir quelques pistes de recherche-action qui auraient l‘avantage de mobiliser les populations locales concernées dans un suivi de l’évolution des milieux et dans la mise en place d’expérimentations adaptées aux conditions locales.

AU PROGRAMME

Pascal Petit : Modérateur
Sania El Kadi : Rapporteur /discussant
Avec les contributions de, par ordre de présentation :

  • Nicolas Imbert
  • Albert Marouani
  • Sandra Cassotta
  • Nathalie Hilmi
  • Nicolas Pascal et Angélique Brathwaite
  • Jean-Pierre Philippe
  • Erwan Lannon
  • une vidéo du COP23 Champion Minister Inia Seruiratu

Manger bon pour soi et pour la planète: Green Cross vous invite à son colloque annuel sur l’alimentation – le 21 mars, de 14h30 à 18h30, à Paris

07Colloque GCFT 21.03.17

Green Cross vous invite le 21 mars 2018 de 14h30 à 18h30, au Groupe la Française (128 boulevard Raspail, 75006 Paris),  pour le colloque annuel de son Think&Do Tank Alimentation, qui sera sur le thème

Manger  bon pour soi et pour la planète

 

Nous aborderons en particulier les thématiques suivantes  :

  • Entre crises, volonté d’évolutions, prises de pouvoir et modifications de comportement, l’évolution des pratiques de consommation,
  • Les systèmes alimentaires locaux, une manière de mettre en rapport les attentes des consommateurs et les potentiels des territoires,
  • Passer de l’expérimentation de la transition à la transition en grandeur réelle : l’importance des filières durables et performantes,
  • Manger bio, kesako : bio, local, de saison, « sans » vs. avec…
  • « C’est qui le patron », Nutriscore : un besoin accru de transparence, de nouveaux indicateurs et modes de fonctionnement qui apportent des réponses encore partielles,
  • Le besoin de nouveaux labels et de trajectoires de transition – et l’apport de la démarche HVE…

 

Parmi les intervenants confirmés : Monique Axelos (INRA), Arnaud Brulaire (Picard), Vincent Colomb (ADEME), Arnaud Daguin (Agiculture du Vivant), Thierry Larnicol (Keraliou), Yves Leers (ça chauffe dans nos assiettes), Jocelyne Leporatti (Génération Responsables), Frédéric Morizot (Système Alimentaire Territorial en Haute-Garonne), Louis Win-Nemou (Tribu Gohapin)…

Il reste encore 10 places, inscrivez-vous dès maintenant.

Entrée libre, inscription préalable obligatoire sur http://bit.ly/MangerBon

Chambre des Energies Renouvelables et de l’Ecologie de Monaco

Logo CEREMLa Chambre des Énergies Renouvelables et de l’Ecologie de Monaco (CEREM) regroupe des sociétés liées aux Energies Renouvelables, au développement durable, à l’économie d’énergie et à l’écologie.

Sa vocation est d’offrir aux entreprises monégasques de la filière, ainsi qu’à la Principauté de Monaco, l’opportunité et la capacité d’entretenir un savoir-faire et une cohésion dynamique de l’activité “green”, y compris à l’étranger.

Les actions entreprises par le CEREM sont tournées vers la promotion de la filière énergétique et environnementale. Des opérations aussi diverses que des missions dans des pays étrangers demandeurs de solutions renouvelables et écologiques sont menées ainsi que des rencontres avec des plateformes de R&D de groupes industriels sont initiés dans le cadre de projets pilotes. Ce choix est la volonté d’être un outil au service du privé et du public afin de promouvoir et de rendre opérationnelle dès à présent les solutions énergétiques et écologiques de demain.

Gootenberg, partenaire de GCFT

Logo agence de RP Gootenberg
Agence de relations publics nouvelle génération, Gootenberg accompagne ses clients, entreprises et organisations, dans une stratégie de communication unifiée couvrant les médias traditionnels et les médias sociaux.

Spécialiste des problématiques complexes, l’agence a développé une méthodologie exclusive, Data PR, permettant la mise en place de programmes efficaces et mesurables selon des KPI objectifs.
Sa mission recouvre l’amélioration de la visibilité de marque et la gestion des situations sensibles.
Elle intervient prioritairement sur les secteurs en mutation structurelle tels que les technologies de l’information, le conseil, les services et la transition énergétique.
Membre du réseau IPREX, l’agence permet aussi la mise en œuvre de programmes RP dédiés sur l’ensemble des grands marchés mondiaux

Le Comité 21, partenaire de GCFT

Logo du Comité 21Depuis 1995, le Comité 21 a incité, mobilisé, accompagné… éclairé cette période  particulière qui s’est ouverte avec le premier Sommet de la terre de Rio en 1992.

Une nouvelle étape a été franchie avec l’Accord de Paris signé lors de la COP21 et les Objectifs de développement durable adoptés par l’Assemblée générale de l’ONU en septembre 2015. Ils s’inscrivent dans la voie de la transformation en proposant une « nouvelle vision pour amener l’humanité dans un nouveau monde » et en écrivant un « récit collectif », capable de susciter une communauté de destins.

Les ODD doivent être mis en œuvre par l’ensemble des acteurs publics et privés, et à toutes les échelles territoriales. Le Comité 21, premier réseau français multi-acteurs du développement durable, contribue déjà depuis plus de 21 ans à cette mise en oeuvre, à travers ses valeurs et ses pratiques. A travers son « coeur de métier », le partenariat multi-acteurs, le  Comité 21 accompagne et participe, à ce titre, et à son niveau, à co-construire  la transformation.

Le Comité 21 n’est pas un think tank mais un « do tank », une plate-forme qui ingénierie des synergies entre acteurs non-étatiques et étatiques pour la mise en oeuvre des ODD par les Français au plan international, pour la France au plan national, et au niveau de chacun de ses territoires.

Le Syndicat de l’Importation et du Commerce de la Réunion (SICR), partenaire de GCFT

Logo du Syndicat de l'Importation et du Commerce de La RéunionLe Syndicat de l’Importation et du Commerce de la Réunion (SICR) est un syndicat professionnel dont les adhérents ont une conscience forte de leur contribution à l’action collective.

Créé par des chefs d’entreprises soucieux de s’adapter aux évolutions de leurs métiers et de pérenniser leurs activités, le SICR effectue sa mission dans le cadre d’une démarche légaliste, en respectant les valeurs d’un syndicat à vocation professionnelle : éthique, proximité, pragmatisme.

Ses missions ont évolué en fonction des préoccupations de l’île et des prises de conscience collectives qui dépassent largement ses rivages.

Le SICR milite notamment pour que :

  • les conditions d’une saine concurrence soient favorisées tant à l’importation qu’à l’exportation ;
  • les produits importés respectent les normes européennes ;
  • les exportations, notamment celles de déchets, se fassent suivant les réglementations en vigueur en matière de transferts transfrontaliers.

Mar 14

Une nouvelle signature de la Déclaration Universelle des Droits de l’Humanité

Photo signature Déclaration Universelle Droits de l'Humanité

Mercredi 7 mars 2018, Nicolas Imbert s’est rendu à Lyon avec Mme Corinne Lepage, ancienne ministre de l’environnement, pour une nouvelle signature de la Déclaration Universelle des Droits de l’Humanité par M. le Professeur Olivier Garro dans le cadre de l’Institut International pour la Francophonie. Cet événement a été organisé en partenariat avec l’Université Jean Moulin Lyon 3.

La signature a été suivie d’une conférence-débat sur le thème « Les droits universels de l’humanité : enjeux et difficultés » puis d’une rencontre avec les étudiants de l’Institut. Les échanges y ont été de grande qualité, montrant l’intérêt et la prise de conscience des jeunes sur le sujet.Signature Déclaration Universelle Droits de l'Humanité

La déclaration progresse pas à pas et les signatures se multiplient, pour un avenir plus serein.

Pour en savoir plus : http://droitshumanite.fr/DU

logos-partenaires-DUDH

Mar 12

C’était il y a 7 ans : la catastrophe nucléaire de Fukushima-Daïchi

C’était il y a 7 ans : le 11 mars 2011, la catastrophe nucléaire de Fukushima devenait, rejoignant celle de Tchernobyl, l’une des 2 catastrophes nucléaires civiles les plus graves de l’histoire mondiale.

Ce triste anniversaire est l’occasion d’écouter une nouvelle fois le témoignage que Naoto Kan nous avait accordé lors de sa venue en France, le 24 février 2015 : https://vimeo.com/122089945

Vous retrouverez la synthèse de la conférence et du débat qui s’ensuivit sur http://gcft.fr/WP/conference-fukushima-du-24-fevrier-premiers-elements-de-synthese/

A cette occasion, la recommandation de Naoto Kan était la suivante : La France doit s’engager sur une sortie progressive du nucléaire avec de premières étapes avant ParisClimat2015, et aussi à se préparer de la manière la plus démocratique et transparente, à l’éventualité d’une catastrophe nucléaire. Il a rappelé que « le risque zéro n’existe pas, que la question des coûts n’a que peu de sens devant les traumatismes subis et que l’impact d’une catastrophe nucléaire comme celle de Fukushima, pire que de perdre une grande guerre ».

Manger bon pour soi et pour la planète – colloque à Paris le 21 mars 2018

Colloque GCFT 21.03.17

Green Cross vous invite le 21 mars 2018 de 14h30 à 18h30, au Groupe la Française (128 boulevard Raspail, 75 006 Paris), pour le colloque annuel de son Think&Do Tank Alimentation, qui sera sur le thème

Manger  bon pour soi et pour la planète

Nous aborderons en particulier les thématiques suivantes:

  • Entre crises, volonté d’évolutions, prises de pouvoir et modifications de comportement, l’évolution des pratiques de consommation,
  • Les systèmes alimentaires locaux, une manière de mettre en rapport les attentes des consommateurs et les potentiels des territoires,
  • Passer de l’expérimentation de la transition à la transition en grandeur réelle : l’importance des filières durables et performantes,
  • Manger bio, kesako : bio, local, de saison, « sans » vs. avec…
  • « C’est qui le patron », Nutriscore : un besoin accru de transparence, de nouveaux indicateurs et modes de fonctionnement qui apportent des réponses encore partielles,
  • Le besoin de nouveaux labels et de trajectoires de transition – et l’apport de la démarche HVE…

Parmi les premiers intervenants confirmés: Monique Axelos (INRA), Arnaud Brulaire (Picard), Vincent Colomb (ADEME), Jocelyne Leporatti (Génération Responsables), Frédéric Morizot (Système Alimentaire Territorial en Haute-Garonne), Valérie Nicolas (Régions France)…

Entrée libre, inscription préalable obligatoire sur http://bit.ly/MangerBon