La canicule révèle la tendance à la hausse des besoins en énergie

La semaine de canicule qu’affronte actuellement la France est qualifiée de très énergivore, selon une étude récente publiée dans Nature Communications. La demande en énergie pourrait augmenter de 25% d’ici 2050. La climatisation serait le premier secteur responsable, avec une explosion des ventes de climatiseurs individuels. La probabilité d’une baisse des énergies fossiles dans le mix énergétique, face à cette demande en constante augmentation, s’avère très faible.

La majorité des scénarios prospectivistes montrent un cercle vicieux du changement climatique. Cela pose la question du confort individuel, et du développement de solutions résilientes pour lutter contre la chaleur sans augmenter son besoin énergétique.

L’étude est disponible sur : https://www.nature.com/articles/s41467-019-10399-3

Intervention de Nicolas Imbert dans le Perriscope de LCI, le 24 juin 2019

Green Cross, représenté par son directeur exécutif Nicolas Imbert, a eu l’occasion de s’exprimer sur l’actualité caniculaire sur le plateau de LCI, le 24 juin dernier. Il a été question d’observer les enjeux que soulève cette vague de chaleur, qui implique des mesures concrètes sur le long terme. Comme soulevé par la Ministre de la Santé Agnès Buzin, c’est un événement précoce mais pas exceptionnel, qui risque de se multiplier avec le dérèglement climatique.

Nicolas Imbert a aussi pu présenter son analyse du tourisme, avec la question de la continuité des activités touristiques notamment en montagne, et de son impact sur l’environnement. On constate une nette augmentation de l’utilisation du plastique jetable en cas de fortes chaleurs, notamment sur les plages et les terrasses. Une tendance géographique se fait actuellement sur des mouvements montants, du Sud au Nord, dans l’agriculture, l’élevage, mais aussi le tourisme. Ces évolutions géographiques s’expliquent majoritairement par la montée des températures.

Enfin, il explique le besoin d’une prise de conscience dans le secteur du transport, et notamment du transport collectif urbain, pour rendre la ville plus résiliente face au changement climatique. Cela doit passer par une réduction de la vitesse en ville, une piétonnisation des voies sur berges, un dévLCI (2)eloppement de la mobilité douce, voire une gratuité des transports publics comme appliqué à Dunkerque.

Vous pouvez retrouver l’émission en replay sur https://www.lci.fr/replay/replay-perri-scope-du-lundi-24-juin-2019-2125095.html

Diane Meyer-Simon devient présidente de Green Cross International

Green Cross International, le réseau réunissant les 30 organisations Green Cross territoriales dont nous faisons partie, est désormais présidé par Diane Meyer Simon. Membre du Board depuis la création de Green Cross International, et toujours à l’avant-garde du développement de sa structure américaine Global Green, Diane joue un rôle essentiel dans l’histoire et les activités de Green Cross. Désormais présidente de Green Cross International, elle s’emploiera au développement de l’impact de notre organisation et de nos travaux, de la vitalité du réseau Green Cross et du partage de nos expériences.

Pour en savoir plus sur Diane: https://www.gcint.org/who-we-are/our-people/diane-meyer-simon/DMS

OFFRE DE STAGE – bras droit du directeur exécutif – 6 mois

Nous proposons un stage de bras droit du directeur exécutif d’une durée de 6 mois, à pourvoir en septembre 2019. Le stage fera l’objet d’une indemnisation, à négocier selon profil. Le lieu de travail est à Levallois (à 5 minutes des lignes 1 et 3).

Le stage est structuré autour de 5 activités principales :

  • Le suivi et l’animation des adhérents, sympathisants et mécènes de l’association (contact personnalisé, lettre d’information, préparation et suivi d’événements),
  • Une contribution à la préparation (en mode projet) des événements organisés ou co-organisés par Green Cross, le maintien et le suivi des agendas Green Cross,
  • La préparation d’outils et de moyens de support de communication – des compétences en graphisme, photographie ou vidéo seront particulièrement appréciées.
  • Une contribution à la gestion administrative de l’association, au suivi administratif des contacts, partenaires et adhérents, et à la réalisation des dossiers de financement,
  • Le suivi du plan d’action climat et ODD de l’association, et la communication avec nos relais régionaux, nationaux, européens, et internationaux.

Le / la candidat(e) idéal(e)possède un excellent relationnel et une très bonne compréhension des enjeux de gouvernance, techniques, économiques, environnementaux et sociaux. Il/elle possède également une bonne maîtrise des outils internet (twitter, facebook, instagram…), ainsi que des techniques de communication par la vidéo, le texte, et l’image. Il/elle est capable de fonctionner en autonomie, et se vit en chef de projet de ses activités.

Il/elle sera en communication régulière avec des interlocuteurs de haut niveau au sein des entreprises, des institutions et des médias, sur des enjeux de gouvernance. La maîtrise du français et de l’anglais est requise, des capacités de communication en espagnol seront un plus.

Une première expérience ou un stage réussi d’assistant(e) de direction en entreprise ou en cabinet (maire, région ou département, ministère, organisations internationales) est un plus. Idéalement, ce stage est effectué dans une logique de pré-recrutement. Les candidatures en fin d’études seront privilégiées, même si les stages de césure (d’une durée minimale de 5 mois) peuvent également candidater.

Les candidatures seront reçues en français et par email exclusivement, à l’adresse email contact@gcft.fr. Il est demandé aux candidats de préciser avec attention leurs dates de disponibilités possibles et souhaitées (si différentes).

Transition énergétique du littoral et esprit de convivialité, au cœur des Voiles de l’Energie et de l’Environnement

La seconde édition des Voiles de l’Energie et de l’Environnement, du 7 au 9 juin 2019, a été l’occasion d’allier débats, régates et convivialité. S’inscrivant comme un temps d’échanges formels et informels en vue de Biodiversité Marseille 2020, du Congrès Mondial de l’IUCN et des JO 2024, la transition énergétique du littoral a été le thème choisi. Le choix d’organiser cet événement à Marseille et sur la façade méditerranéenne, profondément affectée par les changements climatiques et la perte de biodiversité, fait sens.

La journée de conférence du 7 juin marque un vrai succès de cette seconde édition. Modérée par Nicolas Imbert, Directeur exécutif de Green Cross France et Territoires, la journée a vu succéder des tables rondes, des inspirations, des retours d’expériences et des défis. Les intervenants, issus de secteurs et de territoires très différents, ont su mettre en exergue l’importance d’accélérer la transition énergétique dans les territoires maritimes et les littoraux. L’inspiration ressortie le plus de cette journée de conférence renvoie à l’importance de sensibiliser les citoyens à une prise de conscience, à un changement dans les représentations et les mentalités, et à un besoin de remodeler les priorités.

V2E, Les Voiles de l'energie et de l'environment, Green Cross France, regate, Marseille, France,

V2E, Les Voiles de l’energie et de l’environment, Green Cross France, regate, Marseille, France,

« 70% de la population mondiale vit sur le littoral, mais tous n’ont pas forcément conscience de la fragilité de l’écosystème. » estime Thierry Tatoni, enseignant-chercheur à l’Université Aix-Marseille.

Pour Corinne Lepage, avocate et ancienne ministre de l’Environnement, l’action territoriale et locale s’avère être d’autant plus impactante que l’action étatique. La transition écologique et énergétique du littoral ne peut se faire que par une synergie entre les acteurs. Les citoyens doivent interpeller directement les pouvoirs politiques, à l’instar des marches pour le climat inspirées par l’action de la Suédoise Greta Thunberg. Les collectivités et structures locales, doivent encourager et accompagner les porteurs de projets durables, qui bénéficient directement au littoral et aux écosystèmes marins. Enfin les entreprises et industriels doivent davantage tourner leurs investissements vers des solutions soutenables, positives, dans une vision à long terme. Gaëlle Rebec, Directrice régionale de l’Ademe PACA, observe qu’historiquement, « cette transition a été prise sous le prisme de l’énergie. Cependant, la transition doit être prise au sens large du terme, avec la question de l’accès aux ressources, d’économie, et d’équité sociale. Il faut parler d’opportunités d’emplois et de nouvelles perspectives d’avenir. »

Les enjeux et acteurs des énergies renouvelables étaient largement représentés lors de cette conférence. RTE et le Pôle Mer Méditerranée ont pu détailler les caractéristiques de l’éolien en mer en France, et l’avenir de l’éolien en mer flottant en Mer Méditerranée, technologie dans laquelle la France se place comme leader. Le développement d’énergies nouvelles comme le gaz naturel liquéfié, aujourd’hui vu comme l’énergie d’avenir pour les croisiéristes et amateurs, l’hydrogène ou l’électricité, implique des investissements audacieux des énergéticiens, ports et compagnies de transport maritime.

Pour Robert Assante, adjoint au Maire de Marseille et délégué à l’environnement, la priorité dans les villes portuaires est donnée à la qualité de l’air et le bien-être. Des solutions concrètes et durables doivent être trouvées, notamment sur le transport public et l’accueil d’entreprises innovantes.

Cette journée de conférence dense et fructueuse a été suivie par deux journées de régates, elles aussi organisées par l’association V2E et guidées par l’esprit sportif, la convivialité et le vivre-ensemble. Avec 20 bateaux en course, les équipages ont été invités à détailler l’impact de leur activité du jour (empreinte carbone, biodiversité, eau, santé) et à émettre des suggestions de bonnes pratiques qui pourraient être adoptées par les régatiers et les organisateurs. Ces suggestions, recueillies par les équipes Green Cross et V2E, seront utilisées pour élaborer un guide de recommandations à destination du CNOSF en vue des épreuves de voiles des JO 2024 à Marseille.

Pour en savoir plus : http://destimed.fr/Voiles-de-l-energie-et-de-l-environnement-accelerer-la-transition-energetique

V2E, Les Voiles de l'energie et de l'environment, Green Cross France, regate, Marseille, France,

V2E, Les Voiles de l’energie et de l’environment, Green Cross, Marseille, France,

 

Camille Fernez

unnamedD’abord formée à l’Esag Penninghen par un Master d’architecture intérieure validé avec mention, Camille Fernez a toujours voulu partager et affirmer son attirance pour les lieux chargés d’histoire. Ainsi, elle a complété son cursus par un diplôme d’architecte HMONP (habilitation à exercer la maîtrise d’œuvre en son nom propre) qu’elle a obtenu grâce à une thèse sur l’avenir des littoraux face a la montée des eaux.
C’est lors de sa présentation, félicitée par le jury, qu’elle croisera la route de Green Cross France et Territoires.
Personnalité typiquement éclectique, l’occasion était parfaite pour s’engager aux côtés de l’équipe, motivée pour écrire une nouvelle page ensemble, pleine d’enthousiasme et d’idées nouvelles.

Les Voiles de l’Energie et de l’Environnement – édition 2019

24Doc3_page-0001 (2)Pour la deuxième année consécutive, Green Cross France et Territoires est partenaire de l’édition 2019 des Voiles de l’Energie et de l’Environnement, du 7 au 9 juin à Marseille, plus précisément à la Société Nautique de Marseille et au Palais de la Bourse., et co-organise le programme de la journée du 7 juin.

L’événement s’inscrit sous le prisme de l’esprit sportif (de belles surprises sont
d’ores et déjà prévues), des Objectifs du Développement Durable (ODD), et avec pour ligne de mire Biodiversité Marseille 2020, où le Congrès Mondial de l’UICN mettra en valeur le territoire, tant dans ses dimensions maritime que terrestre.

 

Inscriptions sur : http://bit.ly/V2E7juin

 

Programme de la journée de conférences et de débats (sous réserve de confirmation)

Horaire : 09h00 à 17h00

Lieu : Palais de la Bourse de Marseille

Animation par Nicolas Imbert, Directeur Exécutif Green Cross France et Territoires

  • 09h00 : accueil
  • 09h15 – 09h30 : ouverture de l’événement
  • 09h45 – 10h45 : Table ronde introductive : pourquoi y-a-t-il urgence à accélérer la transition ? Comment faire système, jouer en équipe
    Thèmes abordés : l’urgence climatique et la feuille de route de l’accord de Paris (CoP 21) / air, climat, énergie : enjeux et urgence pour une ville littorale en Méditerranée / des enjeux essentiels, des priorités à reconsidérer, un océan de solutions / des opportunités de nouvelles activités créatrices de valeurs et de richesses / la nécessité d’une co-construction à hauteur humaine / des bénéfices importants à accélérer la transition pour mieux vivre ensemble
  • 10h45 – 11h00 : pause-café.
  • 11h00 – 11h15 : première inspiration : un océan à préserver, des clés pour agir, une urgence à le faire
  • 11h15 – 12h15 : Seconde table ronde : tourisme, plaisance, régate – sommes-nous exemplaires ? Quelles forces, quels retours d’expérience, quelles perspectives d’amélioration ?
    Thèmes abordés : éco-événements, impact du tourisme, évolutions de comportements, navires et outils du plaisancier, importance de l’éco-conception, gestion du cycle de vie, économie de la fonctionnalité, biomimétisme
  • 12h15 – 12h35 : deuxième inspiration : le Fort du Petit Langoustier
  • 12h35 – 13h45 : buffet.
  • 13h45 – 14h45 : troisième table ronde : la Mer, source d’énergies à protéger
  • 14h45 – 15h10 : Retour d’expérience : le raccordement à quai au port de Marseille
    Thèmes abordés : transition du transport maritime, les différents leviers et les options possibles, branchement à quai, quelles interfaces entre la terre et la mer, que font nos voisins, quelles sont les concurrences établies et émergeantes, quels retours d’expérience mondiaux, quels défis pour la Méditerranée et pour le quart sud-est de la France…
  • 15h15 – 15h30 : pause-café.
  • 15h10 – 15h50 : Défi 1 : la plateforme éolienne, partage et co-construction
  • 15h50 – 16h30 : Défi 2 : qualité de l’air et transition énergétique littorale – quels impacts, quels retours, quels enjeux ?
  • 16h30 – 17h15 : Conclusion

 

Les premiers intervenants confirmés sont :

Robert Assante, Adjoint au Maire de Marseille et délégué à l’environnement 

Frédéric Béringuier, Directeur territorial – Enedis Provence-Alpes

Marc Frilet, Petit Langoustier de Porquerolles ; Laboratoire pour une Planète Durable 

Guy Herrouin,  Directeur stratégie – Pôle Mer Méditerranée 

Nathalie Ille, Fondatrice – Earthship Sisters

François Jalinot, Vice Président de la Société Nautique de Marseille 

Loïc Le Helley, Responsable de l’Ecole de voile de Marseille

Corinne Lepage, Avocate associé, ancienne Ministre de l’Environnement et député européenne

Geneviève Maillet,  Avocate associé spécialiste en droit des affaires et de la concurrence, bâtonnier

Hervé Moine, Directeur adjoint des Ports, élu CCI Var

Jean-Paul Mouren,  Initiateur de la Charte du Plaisancier, Sentinelle de la mer

Gaëlle Rebec, Directrice Régionale de l’Ademe en Provence Alpes Côte d’Azur

Sophie Rouan,   Chef du Département Voyageurs et Energie au Grand Port Maritime de Marseille

Georges Seimandi, Président des Voiles de l’Energie et de l’Environnement 

Giuseppe Spotti,  Directeur stratégie, développement et commercialisation d’Elengy

Jean-François Suhas,  Président du Club de la Croisère Marseille-Provence et élu CCIMP

Thierry Tatoni, Enseignant chercheur à Aix-Marseille Université

Julien Topenot, Responsable Sécurité Sûreté Environnement – CMA-CGM

Eric Villalonga,  Président de la Chambre des Energies Renouvelables et de l’Environnement de Monaco

Philippe Zichert, Membre élu CCI Marseille-Provence

 

Pourquoi nous avons besoin de vous, maintenant !

NI_JMC

Chers amis, mécènes et partenaires de Green Cross,

Plus que jamais, nous avons besoin de votre soutien et de vos cotisations et dons: http://www.desclespouragir.fr/adherer/

Notre mobilisation a par exemple contribué à voir inscrits dans la Constitution française, et la biodiversité, et l’océan et le littoral. Nos actions sur l’alimentation, autour du manger bon pour soi et pour la planète, portent progressivement leurs fruits. Nos travaux sur la transition énergétique, autour de l’efficacité énergétique et des énergies 4D (déconcentrées, diversifiées, décarbonées, démocratique…) ont fait mouche dans le débat public et sur la programmation pluriannuelle de l’énergie. Nos engagements auprès des territoires qui veulent passer de la vulnérabilité à la résilience,et pour une meilleure santé environnementale au quotidien – notamment via la qualité de l’air, des eaux et des sols, l’alimentation et la santé, une meilleure régulation des perturbateurs endocriniens micro-polluants – ont produit de bons résultats, tant dans le développement des plaidoyers que dans les actions concrètes. Enfin, nos engagements pour la paix, mais aussi la sortie des armements nucléaires et chimiques et la reconnaissance accrue des droits et devoirs de l’Humanité, sont de plus en plus visibles et effectifs.

Ce sont tous ces travaux, toutes ces actions complémentaires et très concrètes qui nous permettent de construire et de partager, grâce à vous et AVEC VOUS, nos CLES POUR AGIR, pour passer de la vulnérabilité à la résiliencewww.desclespouragir.fr.

Sachez que ce sont vos dons, vos cotisations, mais aussi votre investissement personnel autour de vous, sur les réseaux sociaux– notamment Facebook https://www.facebook.com/GCFetT/ etTwitter https://twitter.com/_GCFT, qui nous donnent l’énergie d’agir, de travailler et d’avancer.

Avec un engagement moyen – don plus cotisation – de 75 euro par impliqué, vos dons et cotisations de personnes physiques contribuent à 25 % de notre budget annuel, vos mécénats et cotisations de personnes morales à 60 % du budget. Vous êtes plus de 250 à vous être mobilisé au moins 1 journée cette année pour Green Cross, représentant l’équivalent de 25 temps plein bénévoles en soutien de l’association, et de nos causes.

Nous devons non seulement confirmer cette implication, mais également relever des défis complémentaires. Les Assises de l’Eauouvriront un nouveau temps fort en France autour des enjeux du vulnérabilité et de résilience autour de cette ressource essentielle à la Vie, de sa disponibilité, de sa qualité, et de l’usage qu’on en fait. L’accélération des effets du dérèglement climatique nous incite à aller plus vite et plus loin dans la transition écologique, et à gagner simultanément notre transition énergétique, l’évolution de notre alimentation et de nos modes de vie pour une meilleure santé environnementale, la reconquête d’un air, des sols et des eaux saines, le développement des solidarités et coopérations et la prévention des conflits environnementaux.

Ces thèmes sont au cœur de l‘ADN de Green Cross, ils forment le terreau de nos actions, et c’est pour les développer maintenant que nous avons BESOIN DE VOUS.

Comment AGIR ?

  • En renouvelant votre adhésion, en adhérant ou en faisant adhérer auprès de vous. C’est simple et rapide, en ligne dès 10 euros http://www.desclespouragir.fr/adherer/ et vous pouvez également nous retourner le formulaire papier téléchargeable ICI, Chaque geste compte.
  • En effectuant un don, directement en ligne sur http://gcft.fr/WP/soutenir/ (vous pouvez même faire un don tous les mois) ou via le formulaire téléchargeable ICI, Dès 1 euro, chaque geste compte, et est essentiel pour nous.
  • En nous suggérant des organisations, entreprises associations et collectivités, qui peuvent être mécènes ou partenaires de Green Cross,
  • En vous engageant personnellement dans chacune de nos actions, comme par exemple de reconnaître la déclaration des droits et devoirs de l’Humanité (DDHU) sur le site http://droitshumanite.fr/

Clotilde et Margot vous ont peut-être contacté, ou bien vont le faire prochainement, en ce sens. N’hésitez pas à leur réserver le meilleur accueil.

Nous sommes avec vous, nous avons besoin de vous, nous comptons sur VOUS.

Vous souhaitant un excellent été,

Jean-Michel Cousteau, Président
Nicolas Imbert, Directeur exécutif

 

 

 

Retour sur le workshop Ambassadeur du Littoral de Green Cross lors de l’Ocean Impact Day ce 18 mai à Cannes

 

Green Cross France et Territoires, a effectué, dans le cadre de l’Ocean Impact Day du 18 mai (organisé par le Monaco Better World Forum en partenariat avec Green Cross), un workshop Ambassadeur du Littoral qui a permis de rassembler, à Cannes pendant le Festival International du Film, différentes têtes de réseaux unies pour la préservation de l’environnement en général, et du littoral en particulier.

Ainsi, bravant la pluie et un agenda des plus chargés, quarante-deux personnalités de tous secteurs, internationales, nationales et locales – 18 nationalités représentées – se sont rassemblées vers 14h30 dans le salon d’honneur du 3.14 pour une séance de travail spécifique sur les enjeux globaux des océans et spécifiques des littoraux, l’urgence d’agir et les solutions déjà existantes.

Comme le rappelait Nicolas Imbert, Directeur Exécutif de Green Cross France et Territoires, dans son propos introductif : « l’urgence climatique nous oblige, et comme les manifestations pour le climat nous le rappellent chaque vendredi, y compris pendant le Festival de Cannes, nous devons changer maintenant nos priorités. C’est maintenant qu’il faut agir pour préserver cet océan dont nous dépendons tous. Les solutions existent, il nous appartient de les mettre en place concrètement ».

Yannick Monget, prospectiviste et président fondateur du groupe Symbiom, nous a à la fois présenté ce qui nous attendait si nous n’agissions pas, et montre, comme il l’a déjà présenté en marge du G7 Environnement, et a précisé l’intérêt du workshop « Ambassadeurs du littoral » pour ses réseaux de décideurs impliqués au sein du réseau de personnalité HOPES « la vision transversale introduite par la diversité des personnalités en présence et des horizons permet de faire émerger de nouvelles solutions, voire des projets communs ».

Les participants ont pu ensuite interagir autour de 5 tables rondes animées notamment avec les contributions de Camille Fernez, architecte, Eric Villalonga, Président de la Chambre des Energies Renouvelables et de l’Environnement de Monaco et Yannick Monget, en s’appuyant notamment sur l’ouvrage Océan : des clés pour agir de GCFT (www.desclespouragir.fr / www.keysforaction.org) . Les études de cas ont fait ressortir une mobilisation concrètes et des propositions fortes quant au plastique dans l’océan (réduction à la source et récupération), l’évolution des activités littorales (tourisme, transport, mode de vie) et l’importance de mieux partager les solutions et innovations locales.

Un clin d’œil a également été effectué envers l’association « 1 déchet par jour », et son fondateur Edmund Platt (Mr Bin) et plus généralement toutes et tous les impliqués qui, sur le terrain, contribuent à la préservation de l’océan et des littoraux.

La remise des diplômes a été un moment très émouvant, concrétisé par un photocall, et a permis de dévoiler officiellement le T-Shirt OceanImpact & Me, co-réalisé Green Cross X Soslo, grâce au visuel victorieux du concours. La lauréate, Ingrid B, est une artiste peintre très engagée sur la question de la préservation des littoraux. Elle a également décoré le salon avec d’autres de ses œuvres, provenant pour certaines de déchets plastiques récupérés sur les plages, qui ont particulièrement inspiré nos travaux.

Green Cross peut donc désormais, à l’issue de cet atelier, compter sur 42 ambassadeurs – de bonne volonté – du littoral, de 18 nationalités différentes, de 7 à 74 ans, qui ont accepté dans leur diversité et leurs engagements respectifs, de relever 7 défis communs :

  • Ecouter le littoral,
  • Sensibiliser, informer et communiquer,
  • Débattre, entendre et convaincre,
  • Agir,
  • Partager,
  • Faire système,
  • Coopérer.

 

Cet événement a été effectué en partenariat entre le Monaco Better World Forum, Green Cross, et la Chambre des Energies Renouvelables et de l’Environnement de Monaco.

Orgas

Il a été rendu possible par le soutien de nos mécènes et partenaires, et en particulier Michel & Augustin, Soslo, et le Casino 3.14.

Partenaires

Voici quelques photos de l’événement (toutes (c) GCFT – Soslo – Ingrid b – Ania Freindorf)

Contexte_Cannes_resultat End_Diploma_resultat HelpOcean_resultat IngridCreation_resultat IngridKarineNicolas_resultat IngridKarineTShirtCopyrightSoslo_resultat MBWF_OceanImpactDay_resultat NicolasYannickIntro_resultat OeuvreIngrid_resultat PhotoCallGr1_resultat PhotoCallJeunesCannois_resultat SoireeMBWF_resultat SoireeMBWF2_resultat

 

Nicolas Imbert

28

Green Cross France et Territoires, teamIngénieur de formation, Nicolas exerce professionnellement depuis plus de 15 ans sur des enjeux de transition écologique de l’économie. Actuellement directeur exécutif de Green Cross, ONG créée en 1993 par M. Mikhaïl Gorbatchev, présidée actuellement par Jean-Michel Cousteau, il a auparavant exercé de consultant à senior manager dans des cabinets de conseil en stratégie, sur des sujets de transition écologique, de développement durable et de ville durable.

Nicolas a notamment contribué à la structuration des propositions de la société civile structurée autour des conférences climat (depuis 2009), à la création et au développement de l’Institut de l’Economie Circulaire, et aux rencontres Chine-Europe 2014 et 2015. Il coordonne ou prend part à différentes actions de prospective territoriale (ville durable, économie littorale, territoires en transition), de transition de filières et de coopération autour des thématiques environnementales et humanistes.