Archives de l’étiquette : plastique

Avr 14 2017

Retour sur la session de travail «2017 : Stoppons le plastique dans l’Océan »

Jeudi 13 avril a eu lieu la journée « Littoral, Océan et Climat », organisée par Green Cross France et Territoire, sous la présidence de Jean-Michel Cousteau, et  l’Agence Spatiale Européenne (ESA), avec notamment Nathalie Meusy, ‎Responsable du Développement Durable au sein de l’ESA.

Dans la continuité des travaux effectués le 11 novembre 2016 à Marrakech, lors de la CoP22 (https://vimeo.com/196260464), la matinée « Stoppons le plastique dans l’Océan » a été conçue dans une dynamique de workshop, avec une table de co-construction, pour s’attaquer à deux dimensions : tarir les gisements de plastique; et gérer les déchets plastiques déjà présents. Elle a permis de progresser dans la consolidation de nos propositions collectives (expéditions, associations, collectivités locales, entreprises, scientifiques, journalistes et institutions gouvernementale), afin de présenter lors de la journée mondiale de l’océan, le 8 juin 2017, un plan d’action à la hauteur des enjeux.

Jean-Michel Cousteau, Président de Green Cross France et Territoires, a su souligner à quel point nous sommes dépendants de la qualité des océans, mais aussi que « nous sommes la seule espèce qui peut décider de ne pas disparaître ».

De nombreuses initiatives existent déjà, comme la campagne de sensibilisation initiée par Vacances Propres, et parrainée par Jean-Michel Cousteau. La 6ème édition de l’opération « Je navigue, je trie » complètement dédiée à la prévention des déchets marins et au tri, a d’ailleurs permis de sensibiliser 131000 plaisanciers, notamment grâce à un slogan accrocheur « Rien par-dessus bord, tous mes déchets au port ! ».

Le projet The Sea Cleaners consiste, quant à lui, à fabriquer un multicoque de 72 mètres de large, le Manta, afin de ramasser les macro-déchets plastiques, pour, d’une part, nettoyer les océans, en priorité dans les zones les plus critiques, et, d’autre part, être un symbole de cette lutte contre la pollution plastique et de la nécessité de prises de décision de la part des Etats. La démarche se décompose en trois volets : la collecte ; l’analyse scientifique ; et l’éducation.

Il en est de même pour Expedition MED, qui se veut être un laboratoire citoyen pour la protection de l’environnement marin, et qui a d’ailleurs spécifié que « dans certaines zones avaient pu être trouvés autant de déchets plastiques que de plancton ». Les déchets plastiques, c’est 100000 mammifères étouffés ou asphyxiés par an. De plus, il existe un lien, peu évident, et pourtant très fort entre le plastique et le climat : la moitié du captage de CO2 de l’atmosphère se fait via les phytoplanctons, qui s’avèrent être très perturbés par les substances plastiques, et notamment par les perturbateurs endocriniens.

Cependant, 70% des macro-déchets coulent, rendant difficile le nettoyage des mers : il faut donc agir d’urgence en amont, et mettre en place, par exemple, des filières de collecte et de valorisation des filets de pêche, qui s’avèrent avoir des effets dévastateurs en mer.

Cette matinée a donc permis de voir émerger des lignes de force, et surtout l’importance, d’une part, que tiennent l’éducation et la sensibilisation dans la réduction de la présence de plastique dans l’océan, mais aussi la nécessité indubitable de créer une plateforme permettant de publier et partager l’ensemble des découvertes, études et conclusions scientifiques concernant le plastique, mais également de former une alliance, une coalition réunissant l’ensemble des acteurs mettant en œuvre des projets et des actions dans le sens d’une réduction de la quantité de déchets plastiques dans l’océan. Il est vital de mettre en commun les référencements et les données existants, d’où, d’ailleurs, le lancement par l’ESA de Copernicus, ce programme européen d’observation de la Terre, qui permet d’enregistrer une quantité de données essentielles à la compréhension du changement climatique et des bouleversements qu’il crée et pourra engendrer dans un futur proche si les prises de décision ne sont pas rapides et à la hauteur des enjeux.

 

Différents projets et expéditions à retrouver sur :

 

Ils parlent de notre événement sur Twitter :

#STOPplasticsINtheSEA

@_GCFT ; @technoscopie ; @Ale_moreau ; @AmadouCleverBa ; @Emdupuy ; @PlasticOdyssey ; @R20Paris ; @sandrinebelier ; @HenriRobert6 ; @faimano ; @Amelie_Rouvin

 

N’hésitez pas à télécharger nos ouvrages « Eau, des clés pour agir » et « Océan, des clés pour agir » sur la plateforme suivante : http://www.desclespouragir.fr/

Et à contribuer à l’édition 2017 « Océan, des clés pour agir » par ici : POUR CONTRIBUER 

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/retour-sur-la-session-de-travail-2017-stoppons-le-plastique-dans-locean/

Mar 28 2017

Initiative 2017 : Stoppons le Plastique dans l’océan – 13 avril

Stop Plastique

Présentation


Dans la continuité des travaux effectués le 11 novembre 2016 à Marrakech, lors de la CoP22 (https://vimeo.com/196260464), Green Cross et ses partenaires vous conduisent à un colloque « 2017: stoppons le plastique dans l’océan », permettant de consolider nos propositions collectives (expéditions, associations, collectivités locales, entreprises, scientifiques, journalistes et institutions gouvernementale), afin de présenter lors de la journée mondiale de l’océan, le 8 juin 2017, un plan d’action à la hauteur des enjeux.

Cette session sera effectuée sous la présidence et en présence de Jean-Michel Cousteau, président de Green Cross France et Territoires, à l’Agence Spatiale Europénne, à Paris, le 13 avril de 9h15 à 11h15.

Toutes les contributions sont bienvenues, l’entrée est libre sur inscription préalable obligatoire. Pensez à vous munir de vos papiers d’identité.

Lien court de l’événement : http://bit.ly/PLASTICS1304 – Hashtag: #STOPplasticsINtheSEA

Vous avez un contenu à suggérer, une initiative remarquable à proposer ? N’hésitez pas: contact@gcft.fr

 

Date, heure et lieu


Jeudi 13 avril 2017 // 9h15 – 11h15

Lieu : Agence Spatiale Européenne, 15 rue Mario Nikis, 75015 Paris (proche Unesco)

 

Inscription et renseignements: http://bit.ly/PLASTICS1304

 

Déroulé


9.15 – 9.30: introduction et objectifs de l’action

  • Premiers répondants : Nathalie Meusy (ESA), Henri Robert et Nicolas Imbert (Green Cross)
    • Travaux 2016 – focus sur la table ronde CoP22 du 11 novembre 2016
    • Axes de travail:
    • Comment minimiser l’arrivée des déchets / débris dans l’océan ?
    • Quelles priorités pour traiter les déchets / débris déjà dans l’océan
    • Enjeux, objectifs et priorités 2017
    • Les grandes échéances 2017 (World Ocean Conference – CoP23 + mobilisation europénne / française / marocaine (CoP22) et opportunités de projets internationaux)
    • Comment faire ?

 

9.30 – 10.15: comment minimiser l’arrivée des déchets dans l’océan?

  • Témoignages vidéos : François-Michel Lambert (Institut de l’Economie Circulaire), Christian Huglo (Huglo Lepage)
  • Premiers répondants : Carole Carpentier (Vacances Propres), Thierry Touchais (Goodplanet)
    • accélérer la mise en place de l’économie circulaire
    • le rôle de la réglementation , les comportements pionniers des initiatives de filière – REX sacs à usage unique, vaisselle jetable…ou autres
    • innover pour des produits moins impactant sur l’environnement…et une meilleure collecte et valorisation
    • sortir les toxiques de nos paniers – oui mais lesquels et quelles priorités.

 

10.15 – 11.00: quelles priorités pour traiter le plastique dans l’océan ?

  • Premiers répondants : Bruno Dumontet (Expédition MED), Patrick Fabre (The Sea Cleaners), Jean-Pascal Quod (Arvam), Bettina Laville (Comité 21)

     

    • contamination des chaînes alimentaires – impacts sur le climat – toxicité pour l’homme – quels enjeux et quelles priorités ?
    • l’importance et le rationnel des campagnes d’identification et de collecte (en mer / en zone littorale / via les berges et cours d’eau intérieurs)
    • comment encourager et faire partager innovation et transferts d’expérience
    • les financements – que faire et comment ?

 

11.00 – 11.15: perceptions et pistes de solutions: Jean-Michel Cousteau

 

Hashtag: #STOPplasticsINtheSEA

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/initiative-2017-stoppons-le-plastique-dans-locean/

En 2017, sortons le plastique de l’océan – le 11 novembre à la CoP 22

Rejoignez la conférence organisée par Green Cross et la coalition climat: objectif OCEAN, le 11 novembre à 11h à Marrakech, sur le site de la CoP 22, zone verte, salle Bouregreg.

Ancré au cœur de nos vies, le plastique est désormais présent sur tous les océans. Des pôles à l’équateur, aucune région du globe n’est épargnée. Ces plastiques, qui souvent n’ont passé que quelques minutes entre les mains de leurs utilisateurs, portent atteinte à la vie marine et aux oiseaux, altèrent la qualité des eaux, influencent l’activité planctonique et le climat.

Les résultats récents issus des expéditions marines nous montrent d’une part l’importance des stocks présents sur les différents océans, d’autre part la nocivité pour l’homme et le milieu, principalement issue des additifs que ce plastique contient (métaux lourds, perturbateurs endocriniens…), et l’urgence à agir.

Les solutions sont disponibles: il s’agit d’une part de tarir le gisement par un retour plas rapide et plus massif à l’économie circulaire, en commençant par les sacs plastiques et la vaisselle jetable, d’autre part de mettre en place les innovations technologiques et les modèles économiques pour récupérer les plastiques déjà en mer. 2017 est le moment de mettre en oeuvre ces solutions, par une coopération opérationnelle, à l’échelle des territoires, avec le soutien de toutes les parties prenantes. C’est maintenant que ceci peut être acté.

C’est pourquoi Green Cross et la coalition climat: objectif OCEAN vous convient, le 11 novembre à 11h, à un side-event  dans le cadre de la CoP22, à Marrakech, en zone verte, salle Bouregreg, sur le thème « 2017: sortons les plastiques de l’océan ».

Cette conférence, initiée par une brève présentation du film « Wonders of the Sea » de Jean-Michel Cousteau, prendra la forme de 3 tables rondes:

  • 1ère table ronde – 25 minutes – pourquoi nous avons choisi de nous mobiliser maintenant, de manière complémentaire, pour lutter contre la pollution plastique de l’océan ? 
  • 2ère table ronde –  25 minutes – le rôle des expéditions, prise de conscience, éducation, identification et prototypage de pistes de solution – entre sciences et citoyenneté
  • 3ère table ronde –  25 minutes – comment va-t-on se mettre en mouvement pour  pistes de solution peut-on mettre en place en 2017 – tarir le flux et récupérer le gisement (débat – 3 minutes chacun en réponse à une question, pas de slide)

Parmi les premiers orateurs confirmés: Yvan Bourgnon (The Sea Cleaners), Patrick Deixonne (7ème continent), Bruno Dumontet (Expédition MED), Luc Hardy (Sagax), Dominique Héron (ICC France), François-Michel Lambert (Institut de l’Economie circulaire), Anthony Lecren (Ministre de l’Ecologie de Nouvelle-Calédonie), Corinne Lepage (avocate), Houria Tazi Sadeq (Coalition Marocaine pour l’eau), Bouchta El Moumni (Université Abdelmalek Essaadi), Pierre Victoria (Veolia), Bran Quinquis (délégué interministériel en charge du Climat pour le gouvernement de Polynésie Française), Génération Responsable et le R20+…

Venez nombreux: entrée libre sur le site de la CoP22, zone verte. Renseignements: cop22@gcft.fr 

Il est également possible d’agir pour l’océan et l’économie circulaire en consultant nos ouvrages « Océan: des clés pour agir » et « Economie Circulaire et coopération décentralisée: des clés pour agir », disponibles sur le site www.desclespouragir.fr

Nos autres événements pour la CoP 22

Vous pouvez télécharger ici notre ESSENTIEL DE LA COP22, ainsi que le GUIDE DETAILLLE DE LA COP22,régulièrement actualisés.

Parmi les événements principaux des prochains jours:

  • ce 10 novembre, 17h, conférence en zone verte, espace conférences, salle 7: une économie verte pour des sociétés résilientes, durables et prospères,
  • le 11 novembre de 15h à 16h30, projection du film « A la Poursuite de l’Endurance », de Luc Hardy, suivie d’un débat,
  • le 12 novembre de 14h30 à 18h30, colloque « Guerre, Paix et Climat », à l’Institut Français de Marrakech,
  • le 14 novembre de 16h à 16h45, zone verte, espace territoires, agora Comité 21: économie circulaire et climat: quels enjeux ? Regards croisés.
  • le 15 novembre de 15h à 16h30, zone verte, salle à confirmer: contribution des enseignes de commerce organisé au déploiement des solutions dédiées en Afrique,
  • le 16 novembre de 14h à 15h30, zone verte, salle à confirmer: journée MEDCOP – quels engagements pour la mer et le littoral,
  • le 17 novembre de 13h à 14H30, zone vete, espace conférences, salle 7: Youth on the Move: a new perspective on climate migration.

 

Et, pour suivre la CoP22 en direct:

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/en-2017-sortons-le-plastique-de-locean/

Juin 08 2016

Journée Mondiale de l’Océan ce 8 juin: nous agissons

Green Cross se mobilise internationalement pour la Journée Mondiale de l’Océan, le 8 juin 2016.
  • Nous faisons tout d’abord le point sur les initiatives des 60 têtes de réseau de Climat: objectif OCEAN,et des engagements pris par les 60 têtes de réseau représentant 30 000 organisations dans 60 pays,
  • Nous dévoilons notre INFOGRAPHIE extraite de l’ouvrage à paraître « OCEAN: des clés pour AGIR » – réservez d’ores et déjà votre soirée du 5 juillet pour la conférence de lancement de l’ouvrage,
  • Nicolas Imbert intervient le 8 juin au Sénat pour présenter nos travaux sur la Ville Littorale au colloque organisé par Métamorphoses Outremers, Outremers 360 et BeYOU. Programme et inscriptions sur http://bit.ly/1tetehM
  • Enfin, Jean-Michel Cousteau et Nicolas Imbert seront, ainsi que Gilles Boeuf, les grands témoins de la Nuit de l’Océan organisée par France Télévisions: http://www.francetelevisions.fr/nuit-ocean2016
____________________

« Climat: Objectif OCEAN » – le point en 4 dimensions, 1 an après le 8 juin 2015

Le 8 juin 2015, plus de 60 têtes de réseau, représentant 30 000 organisations dans 30 pays, se retrouvaient pour créer ParisClimat2015 : Objectif OCEAN, une mobilisation autour de la signature et de la mise en œuvre de 18 propositions pour la santé des océans, un climat et une humanité préservés.

Le 3 décembre 2015, ces propositions ont été présentées à la CoP21 lors de la Journée de l’Océan, et sont devenues Climat : Objectif OCEAN. Le 12 décembre 2015, la Déclaration de Paris était signée, positionnant les milieux terrestres et aquatiques au cœur des enjeux climat.

Le 22 avril 2016, la période de ratification commençait par une cérémonie des Nations-Unies à New York, et Green Cross autour de Jean-Michel Cousteau distribuait à toutes les délégations son « Message aux Leaders de l’Océan », accessible sur http://bit.ly/OceanLeaders

Ces propositions et les réalisations associées seront mises en débat du 26 au 28 septembre 2016 lors du sommet international Climate Chance à Nantes, et ensuite portées à la CoP22 à Marrakech, du 7 au 18 novembre 2016.

Les signataires, au vu des travaux engagés cette année, ont également souhaité compléter leurs engagements par 3 initiatives complémentaires :1 sur l’élimination des micro-débris, des déchets plastiques et perturbateurs endocriniens, une relative aux migrants, et la dernière mettant en avant les pistes de solutions apportées par la Déclaration Universelle des Droits et Devoirs de l’Humanité.

Voici la synthèse de l’avancement de nos travaux et plaidoyers :

  • La gestion harmonisée des activités littorales a été au cœur de l’agenda des territoires, avec une belle mobilisation sur les territoires. Les mots-clés en sont résilience, adaptation, atténuation. Points d’attention :des aires marines protégées à plus doter et mieux organiser (mer de corail notamment), une mobilisation du fonds vert à mieux gérer à l’échelle des territoires.  Satisfactions : belle mobilisation et consolidation dans les forums non étatiques et multiacteurs (Oceania 22, Forum de la Mer d’El Jadida, MEDCOP, Climate Chance, Habitat III + CoP22), avancées en France via la loi Leroy sur l’économie maritime
  • L’alimentation et la santé des océans et des hommes a vu se développer le passage à l’acte vers une information plus transparente et plus précise sur le contenu de nos assiettes, l’accentuation de la veille scientifique, le développement de la pédagogie. Points d’attention : engagements attendus plus fort de l’Europe et des Etats sur l’affichage, la transparence et l’information, ainsi que dans la sensibilisation et la pédagogie. Satisfactions : succès des colloques thématiques (Seafood Fuzion, Restauration Durable…) et lancement de « océan : des clés pour agir » en juillet 2016.
  • Les transports et navires du futur ont vu se développer une forte mobilisation des professionnels et des territoires. Points d’attention : l’absence d’avancée sérieuse sur le prix du carbone est particulièrement problématique, et ne donne pas le signal positif attendu pour faire migrer des filières qui sont prêtes à cette transition. Satisfactions : la loi Leroy sur l’économie maritime fixe un cadre ambitieux et pose des jalons concrets qui place la France et son pavillon à l’avant-garde.
  • La sécurité et surveillance pour le développement durable a bénéficié d’une forte mobilisation, internationale, des acteurs non étatiques, notamment des grandes ONG internationales (WWF, Conservation International…), ainsi que d’un intérêt accru des représentants du secteur privés. Points d’attention : la nécessaire législation pour une propriété publique des données et des standards. Satisfactions : la réalisation par le GIEC d’un rapport spécial sur l’océan et les avancées sur l’Arctique, ainsi que la mobilisation des forums non étatiques et multiacteurs (Oceania 22, Forum de la Mer d’El Jadida, MEDCOP, Climate Chance, Habitat III + CoP22)

Le détail des engagements, de leur avancement et des signataires se trouve ICI.
________________________

INFOGRAPHIE « les multiples visages de l’OCEAN« 

En avant-première, vous trouverez ci-joint l’INFOGRAPHIE de notre ouvrage océan: des clés pour agir qui sera lancé à Paris le 5 juillet à 18h (détails à venir) et complétera notre collection http://www.desclespouragir.fr/#publications

(c) Green Cross France et Territoires« .
Green Cross remercie l’ensemble de ses mécènes et partenaires ayant rendu possible la réalisation de cet ouvrage, et en particulier Sopra Steria, Léa Nature, le Groupe La Française, le Collège des Directeurs du Développement Durable, l’IPAG, les Associations MerTerre, Orée, Vacances Propres, la fondation WaterTrek et le 1% pour la Planète.
_________________________

8 juin – vos rendez-vous avec Green Cross

  • Green Cross est partenaire de la journée effectuée par Outremer Métamorphose et Outremers 360 et BeYou, sur le thème ville tropicale en métamorphoses. Nous y parlerons de la ville littorale, sujet essentiel si il en est, et que nous allons ensuite présenter et coconstruire à la MEDCoP, à Climate Chance, à Habitat III, à la CoP22 et sur les différents projets territoriaux, de Dunkerque à Nouméa et de Marseille à Tanger. Programme et inscriptions sur http://bit.ly/8juinSénat
  • Les 23 et 24 juin, Green Cross interviendra aux GreenDays Génération Responsable pour y présenter nos travaux et retours d’expérience sur l’agriculture, l’alimentation, le bien-manger et les territoires. Renseignements sur http://www.generation-responsable.fr
  • Le 30 juin, nous serons au 21ème anniversaire du Comité 21, dont Green Cross est administrateur et coordinateur du collège des associations. Informations et inscriptions sur http://www.comite21.org/
  • Le 5 juillet, nous dévoilerons notre ouvrage OCEAN: des clés pour agir, qui rejoindra alors la collection desclespouragir.fr
  • Le 6 juillet, nous lancerons notre groupe de travail alimentation, agriculture, pêche et territoires. Informations: contact@gcft.fr
  • Le 7 juillet à 16h pour la rencontre Climat de France Stratégie, à Grenoble. Dates, programme et modalités en cours de confirmation
Voici également les prochains rendez-vous internationaux sur lesquels Green Cross sera présent:
  • 18 et 19 juillet, Tanger: deuxième MEDCoP. Plus d’information sur http://bit.ly/MEDCOP
  • 26 au 30 septembre, Nantes: Climate Chance. Plus d’informations sur http://www.climatechance2016.com/fr/
  • 7 au 18 novembre, Marrakech: CoP22, 11 mois après l’accord de Paris, une CoP essentielle pour la mise en oeuvre des solutions. Green Cross y sera présent, et contribuera via le site http://www.cop22.mobi

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/journee-mondiale-de-locean-ce-8-juin-nous-agissons/

Avr 12 2016

Avis de concours photo – océan: des clés pour agir

Avis de concours photo – OCEAN : des clés pour agir

Clôture des candidatures : 9 MAI 2016

Green Cross, organise un jeu-concours qui débouchera sur la réalisation d’une exposition itinérante et l’illustration d’un ouvrage à paraître avant septembre 2016, sur le thème océan : des clés pour agir. Cet ouvrage tout comme l’exposition associée cherchent à mettre en avant les merveilles de l’océan, mais aussi son quotidien, et la nécessité de le préserver.

Vous êtes photographe ? Participez à notre concours !

Envoyez-nous un portfolio de 2 à 8 clichés (ainsi que les légendes 150 mots max en français et en anglais) en JPEG ou TIFF haute définition (email jusque 10 Mo, Dropbox au-delà), accompagnée d’une note d’intention de 500 mots en français, qui soit en rapport avec au moins 1 des 10 thématiques suivantes :

  1. Merveilles de l’océan,
  2. Santé de l’océan,
  3. Océan et humanité (femme, enfant, homme…),
  4. Territoires littoraux, territoires pionniers
  5. Océan dans notre assiette, océan à préserver,
  6. Maritimisation du Monde,
  7. Sureté et surveillance pour un développement plus durable,
  8. Innovation durable (navire, infrastructures, préservation…)
  9. Littoral, océan et dérèglement climatique,
  10. Comment réduire les macrodéchets plastiques

Toutes les localisations peuvent concourir, mais nous examinerons avec un intérêt tout particulier les travaux photographiques réalisées dans les régions et pays du monde suivants : Amérique du Sud, Cameroun, Campagnes et Villes françaises, Chine, Cuba, golfe de Guinée, îles pionnières (toutes mers du monde), Maroc, Nouvelle-Calédonie, Québec, Sénégal.

Nous pourrons retenir entre 1 et 3 clichés par lauréat.

Le concours est doté de 3 prix principaux (que le jury pourra décider de compléter avec des prix spéciaux), dotés financièrement comme suit :

  • Premier prix : 500 euros,
  • Deuxième prix : 300 euros,
  • Troisième prix (et éventuels prix spéciaux du jury) : 200 euros chacun.

Les lauréat(e)s bénéficieront d’une mise en visibilité sur le lieu de l’exposition, sur l’ouvrage « des clés pour agir » et sur le catalogue, et seront cités pendant 1 an comme partenaire de Green Cross, et invités à différentes manifestations de Green Cross et de ses partenaires.

En répondant, le candidat autorise Green Cross, si il est lauréat, à reproduire et adapter son œuvre pour l’intégrer à l’exposition, pour l’utiliser également dans le catalogue, distribué en format papier et électronique, et dans les ouvrages de la série « les clés pour agir / keys to act », également distribués en format papier et électronique, et ce sans autre rétribution que le prix ci-avant cité.

Les candidatures sont à envoyer par email exclusivement, à contact@gcft.fr, avant le 9 mai 2016 à 23h59.

Elles comprendront:

  • de 2 à 8 clichés, format JPEG ou TIFF haute définition (email jusque 10 Mo, Dropbox au-delà), tous légendés en français et en anglais (150 mots max en français et en anglais).
  • une note d’intention de 500 mots en français.
  • une photo portait du photographe (format 4/3), une description en 250 signes en français / 250 signes en anglais, ainsi que 2 liens vers un site web (idéalement 1 en français, 1 en anglais).
  • les prénoms et nom d’artiste du photographe (si différent du nom d’expéditeur).

 

 

Clôture des candidatures : 9 MAI 2016

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/avis-de-concours-ocean-des-cles-pour-agir/

Green Cross et les Expéditions 7ème continent s’associent dans la lutte contre la pollutions des océans par les déchets plastiques

Green cross septieme continent océans

Jean-Michel Cousteau le rappelle « il n’y a qu’un seul cycle de l’eau – nous buvons l’océan »…raison de plus pour considérer « qu’un océan en bonne santé, c’est un climat préservé ».
Pour Patrick Deixonne Chef de mission des expéditions 7° Continent : La pollution plastique dans nos océans est une véritable catastrophe écologique qui passe inaperçue et qui fait froid dans le dos  quand on se retrouve nez à nez avec elle.
C’est pourquoi les Expéditions 7e Continent et Green Cross vont collaborer dans la lutte contre la dispersion des déchets plastiques dans nos océans. Les océans du monde entier sont soumis à de très nombreuses pollutions.
L’effet des plastiques sur les océans sont encore peu connus, mais déjà identifiés comme problématiques.

Impacts des plastiques sur la faune océanique, transport, de relargage et bioaccumulation de polluants tels les PCBs (PolyChloroBiphényle) ou les HAPs (hydrocarbures aromatiques polycycliques), modifications des écosystèmes induites par la présence de substances réactives…de nombreuses observations nous inquiètent, et appellent à agir.

Nous devons continuer à faire progresser la science et  tout faire pour trouver des solutions afin de réduire cette pollution qui pourrait affecter la santé des écosystèmes et de l’humanité. Le prochain départ des Expéditions 7ème continent en Atlantique Nord et Sud, et les travaux de Green Cross sur l’économie circulaire et le cycle de l’eau contribuent à solliciter l’attention et à viser l’implication de chacune et chacun.
Les Expéditions 7e Continent et Green Cross vont collaborer dans la lutte contre la dispersion des déchets plastiques dans nos océans. Ce partenariat s’inscrit dans le souhait de développement des Expéditions 7e Continent d’accueillir au sein du club 7e Continent des associations et entreprises qui œuvrent pour la protection de l’environnement, dans un contexte international. Il permet à Green Cross, très investi dans l’économie circulaire et les enjeux liés à l’eau et aux océans, de développer ces opportunités de solution et de continuer à agir dans la prévention et la gestion des pollutions critiques pour préserver un avenir serein.

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/expe7econtinent/

Khamu Ram Bishnoï

Khamu-Ram-Bishnoi-par-Franck-VogelKhamu Ram Bishnoï se bat depuis 2005 contre la pollution du désert par le plastique. Il ramasse les sacs plastiques, sensibilise la communauté au problème en parcourant les plus grands pèlerinages avec son mégaphone et ses banderoles. Avec ses propres deniers de petit fonctionnaire il se bat et obtient de bons résultats : il a mis en place une distribution gratuite de sacs en toile pour les pèlerins afin d’éviter qu’ils utilisent des sacs plastiques pour réaliser les dunes. Par ailleurs, son ami le photographe Franck Vogel a pu l’inviter en France en décembre 2008 au Forum international du développement durable à Courchevel, où il a pu transmettre la philosophie et parler de son combat. Lors de son séjour à Paris, il a découvert les poubelles urbaines. Grâce au documentaire de Franck Vogel et Benoit Ségur, « Rajasthan, l’âme d’un prophète » (France 5), dans lequel il est un des personnages principaux, il eu les moyens de fabriquer les premiers exemplaires, avec des matériaux locaux et des techniques de productions faciles sur place. Les lieux saints Bishnoïs sont maintenant propres, mais il reste désormais à gérer la collecte et le retraitement. Un projet est en cours avec l’aide de Green Cross France. Il a  été élu homme extraordinaire d’Inde pour l’environnement en février 2013.

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/khamu-ram-bishnoi/