Archives de l’étiquette : alimentation

Sep 11 2017

Filières et Territoires au cœur du produit – Fête de la Gastronomie

A l’occasion de l’ouverture de la Fête de la Gastronomie, le think&do tank Alimentation de Green Cross vous invite à son colloque Filières et Territoires au coeur du produit. Cet après-midi de restitution de nos travaux et de débat sera l’occasion de :

  • mettre en avant l’importance des filières et territoires dans la réalisation de produits de qualité,
    faire témoigner celles et ceux qui agissent pour accélérer la transition écologique de l’alimentation,
    restituer le travail effectué par le think&do tank Alimentation, agriculture, pêche, aquaculture et territoires durables,
    montrer le succès et la valorisation économique et patrimoniale de ces démarches, pour donner envie.

Ce colloque a lieu le 22 septembre, de 14h30 à 18h30, dans les locaux de la Française (128 boulevard Raspail, 75 006 Paris).

Parmi les premiers intervenants confirmés:

  • Sophie le Bouleise, Commissaire Générale à la Fête de la Gastronomie
  • Christophe Chateau, Bonduelle
  • Léopoldine Charbonneaux, CIWF
  • Pascale Cheynet, Groupe la Française
  • Corinne Lepage, ancienne ministre de l’environnement
  • Jocelyne Leporatti et/ou un adhérent du Club Génération Responsable
  • Jérôme Mousset, ADEME
  • Stanislas Pottier, Crédit Agricole
  • Olivier Touzé, Groupement des Mousquetaires

N’hésitez pas à réserver votre place dès maintenant. Accès libre, inscription préalable et présentation de la pièce d’identité à l’entrée obligatoires.

Inscriptions sur https://www.facebook.com/events/290861484725540 et http://bit.ly/2209Alim

2017-07-03 20.41.24

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/filieres-et-territoires-au-coeur-du-produit-fete-de-la-gastronomie/

Alimentation et agriculture: les filières qui marchent: colloque le 28 février, 17h30, Paris

27A l’occasion du Salon de l’Agriculture, Green Cross vous propose de mettre fin au pessimisme ambiant, et de mettre en avant les filières qui s’organisent, se développent ou qui émergent pour une alimentation plus respectueuse de l’humain, des écosystèmes et du climat.

Flip_conference

Au coeur du produit, nous mettrons en avant des filières qui aujourd’hui sont de belles réussites économiques avec des leaders mondiaux, des filières existantes qui se réinventent ou ajustent leurs modèles pour être plus durables, et des filières émergentes qui construisent de nouveaux modèles économiques ou de territoires.

Le colloque, qui se déroulera au Groupe la Française, 128 bd Raspail, 75 006 Paris, le 28 février de 17h30 à 21h, sera un temps d’échange et de débat accessible à tous, sur inscription préalable uniquement, pour découvrir et mieux connaître ces nouveaux modèles, mais également débattre sur leur mise en place.

Parmi les premiers participants confirmés: Stéphane Brélivet (éleveur), Christophe Chateau (Bonduelle), Arnaud Daguin (consultant en bien-manger), Laure Flesselles (savourez bio), Caroline Guinot (Interbev), Thierry Larnicol (Keraliou), Sophie Le Bouleise-Mise (commissaire générale à la gastronomie), Patrick Ribouton (Groupe la Française), Audrey Trevisiol (ADEME)…

3 questionnements structureront les débats:

  • Et si la clé de la réussite se trouvait au coeur du produit ?
  • Coup de projecteur sur les filières qui marchent
  • Quelles pistes de solution pour des filières alimentaires optimisées ? 

Les débats seront modérés par Philippe David (Sud Radio) et Nicolas Imbert (Green Cross)

Le colloque sera également l’occasion de découvrir, en avant-première:

  • La brochure « Agriculture en transition – Les filières en marche » que l’ADEME publie lors du Salon de l’Agriculture,
    Ainsi que la publication « Elevage allaitant bovin français et climat », issue d’une démarche de concertation menée entre l’interprofession bovine (INTERBEV) et 4 ONGs environnementales (Fondation Nicolas Hulot, France Nature Environnement, Green Cross, WWF).

Événement gratuit, ouvert à tous sur invitation. Inscription gratuite obligatoire sur http://bit.ly/28fevAlim

Page facebook de l’événement: https://www.facebook.com/events/107565466430089

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/agriculture-en-transition-les-filieres-qui-reussissent-colloque-le-28-fevrier-17h30-paris/

Cop22: Green Cross publie sa synthèse, et lance sa feuille de route 2017

Sitôt la CoP22 terminée, le contexte sur nos territoires nous rappelle l’urgence d’une transition écologique à la hauteur des enjeux.

Afin de figer les travaux effectués en commun, vous trouverez notre première ébauche de synthèse de la CoP22, en cliquant sur le lien suivant: http://bit.ly/CoP22brief

img_0528Voici quelques-unes de nos priorités pour 2017:

  • 2017: stop plastics in the sea, avec des mesures concrètes co-construites entre janvier et mars 2017, annoncées à New-York en juin pour la Journée Mondiale de l’Océan, mises en place dès que possible, et dont il sera rendu compte notamment à la CoP23,
  • la déclaration universelle des droits de l’humanité, qui suivant la fois de ratification gouvernementale impulsée par la reconnaissance des Comores via son président, se propagera dans les instances étatiques tout en continuant à être reconnue sur le terrain, par les collectivités locales, les entreprises et le secteur associatif,
  • la transition écologique des territoires, tant en adaptation qu’en atténuation, avec ses dimensions eau littoral et océan, alimentation et agriculture, ville durable, énergie et économie circulaire, ainsi que les enjeux sur la paix et la coopération.

Vous trouverez également de nombreux contenus issus de la CoP22 sur la webTV Green Cross: https://vimeo.com/GCFT

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/cop22-green-cross-publie-sa-synthese-et-lance-sa-feuille-de-route-2017/

Nov 16 2016

Décryptage de la CoP 22 – Mercredi 16 novembre, 12h

La CoP22, qui entame ce jour son segment présidentiel notamment, en présence du Roi du Maroc Mohammed VI et du Président de la République Française François Hollande, n’a désormais plus que 72 heures pour aboutir à un accord des solutions, concret et à la hauteur des enjeux.

Le temps presse. Les thématiques de l’eau et l’agriculture connaissent des avancées, notamment par une mobilisation de l’Afrique qui se structure de plus en plus concrètement.

Le financement apparaît , une fois de plus, comme l’un des sujets les plus délicats. L’évolution récente de la situation géopolitique rendant difficile un accord global concret et des dotations immédiates permettant dès maintenant de mobiliser les investissements.

Dans ce contexte, les initiatives des acteurs non-étatiques, et notamment la création du fond vert pour les femmes sous l’égide du R20+, des fondations Schwarzenegger et Di Caprio, sont remarquables par leur caractère immédiatement opérationnel, la qualité des projets candidats au financement et leur capacité à être répliqué. Mais ces initiatives, quelle que soit leur valeur, ne doivent faire oublier une mobilisation étatique qui n’est pas à la hauteur des enjeux.

La CoP 21 avait consacré et mis en avant les îles et territoires insulaires, petits par leur surface terrestre mais grands territoires maritime. L’Accord de Paris insistait en particulier sur l’importance d’un accompagnement à la résilience, à l’adaptation et à l’atténuation des émissions  de ces îles et territoires insulaires.mais, ils  sont malheureusement inaudibles en ce début de CoP 22. Le Maroc a invité les petits Etats Insulaires, mais l’agenda de négociation ne leur permet pas une expression à la hauteur des enjeux.

M. Anthony Lecren, Ministre de l’Environnement et des Affaires Coutumières de Nouvelle-Calédonie, initiateur des Oceania Meetings, précise « il n’y a pas de compétition, mais un océan de solidarité entre le Pacifique et l’Afrique, dont le Maroc est au cœur. Nous devons désormais avancer beaucoup plus vite, et beaucoup plus concrètement. C’est pourquoi nous allons mettre en place, en 2017, le Green Pasifik Festival permettant de rendre concrète pour tous la nécessaire transition écologique de nos territoires terrestres et marins. C’est une manière concrète de mettre en mouvement toutes nos forces des territoires, des associations et des entreprises, en n’oubliant ni les échanges culturelles, ni les réalisations concrètes, ni les solidarités humaines ».

M. Bran Quinquis, Délégué intergouvernemental au dérèglement climatique pour la Polynésie Française, enchaîne « avec le Polynesian Leaders Group, nous mettons en place les outils et moyens pour améliorer notre résilience, tant en atténuation qu’en adaptation, et pour protéger notre océan commun, principal régulateur du climat mondial. Mais nous avons besoin d’être soutenus, notamment car les moyens mobilisés ne sont que très partiellement à la hauteur du dérèglement climatique que nous subissons. Et ce, de manière coordonnée avec tous nos collègues des grands pays océaniques. »

Demandée par le Président François Hollande en prévision de la CoP 21, la Déclaration des Droits de l’Humanité peut permettre dans ce contexte d’apporter des outils juridiques adaptés à la transition écologique et humaine  que nos sociétés réclament. Le groupe de travail ayant conduit à cette déclaration, présidée par Mme Corinne Lepage, a été très présent lors de cette première partie de la CoP.

Mme Corinne Lepage, avocate, ancienne ministre et coordinatrice de la mission sur la Déclaration des Droits de l’Humanité, déclare : « nous avons de nombreux Etats intéressés par la Déclaration. Les territoires, en particulier les Régions et villes capitales suivent actuellement l’exemple donné par Paris et Strasbourg, premières villes ayant reconnu cette déclaration des Droits de l’Humanité. Dans un contexte où les conférences des parties doivent démontrer des acquis concrets par rapport à leurs parties prenantes, cette Déclaration est un très bon outil, à reconnaitre rapidement et mondialement pour marquer concrètement la mise en action du cadre ratifié de l’Accord de Paris ».

Mme Houria Tazi Sadeq, Présidente de la Coalition Marocaine pour l’Eau, témoigne « La COP 22 a,  après 21  COP , replacé la question de l’eau à sa juste place. Première victime des changements climatiques, l’eau se révèle via les INDC être LA priorité des pays du Continent africain. C’est une question transversale, qui  devrait être abordée selon une approche globale dans le cadre du cycle de l’eau. Dès lors le littoral, cet entre deux entre la terre et la mer , exige une attention complémentaire. La résilience pour le Continent africain passe par des mécanismes multi acteurs, un financement conséquent, le renforcement des capacités et surtout une solidarité. C’est pourquoi la Déclaration pour l’Humanité se présente comme un texte pertinent qui renforcerait le droit a l’eau et encouragerait à son effectivité! »

Nicolas Imbert, directeur de Green Cross, confirme « Il y a donc urgence, dans les 72 heures de négociation restant, à agir concrètement pour que cette CoP 22 soit vraiment la conférence des solutions, par des financements à la hauteur des engagements déjà pris, par une meilleure mobilisation vis-à-vis des territoires insulaires, et par une transition écologique de nos sociétés, via notamment la Déclaration des Droits de l’Humanité.

Ceci est encore possible, mais doit faire l’objet d’une volonté politique et opérationnelle de chaque instant. »

En conclusion,  Jean-Michel Cousteau, Président de Green Cross France et Territoires, Chairman de Green Cross International, confirme « en assurant la transition écologique de nos économies, nous avons l’opportunité de créer des millions de jobs non délocalisables. C’est comme ceci que l’espèce humaine sera capable de prendre les mesures pour se sauver elle-même. Agissons maintenant encore plus et plus vite, il y a urgence ! Et commençons en 2017 par sortir les déchets plastiques de l’océan, en changeant nos comportements et en réparant la planète. »

Vous trouverez également de nouvelles vidéos sur la WebTV:

  • Bran Quinquis, délégué interministériel de Polynésie Française au déréglement climatique: https://vimeo.com/191243638
  • Gino van Begin, secrétaire général d’ICLEI (en anglais): https://vimeo.com/191731970
  • Sylvie Fayolle, vice-présidente de Saint-Etienne Métropole en charge du développement durable: https://vimeo.com/191736774
  • Maina Sage, députée de Polynésie Française, qui réaffirme qu’il ne peux pas y avoir de migration positive: https://vimeo.com/191241719
  • Michel Prieur, président du Centre International de Droit Comparé de l’Environnementhttps://vimeo.com/191100756
  • Jean Launay, Président du Partenariat Français pour l’Eau, qui s’exprime lors de la Journée Eau à la CoP22: https://vimeo.com/190775795
  • Nicolas Imbert, directeur de Green Cross France et Territoires, qui salue la création de la Coalition Marocaine pour l’Eau, dont Green Cross est partenaire: https://vimeo.com/190946182

 

Notre plaidoyer

Les conférences climat ne réussissent que si elles sont portées par des élans citoyens. Plus que jamais, il est essentiel de se mobiliser pour des avancées climat concrètes, à la hauteur des enjeux, et d’obtenir une mise en place rapide et concrète de l’Accord de Paris. Car il y a urgence.

La COP21 de Paris a été historique (cf. cop21.mobi) car elle a enregistré un accord global, l’Accord de Paris, qui entrera en vigueur le 4 novembre 2016, et permet d’avoir des contributions nationales concrètes (INDC puis NDC) précisant les engagements de chacun pour réaliser cet accord.

A ce jour, 84 pays représentant 61% des émissions carbone de la planète, ont ratifié l’Accord. Après cet accord historique, la COP22 se veut être celle de l’action, dans la continuité de la COP21.
AncreAncreAncreAncreAncreAncreAncreAncreAncreAncreAncreAncreAncreAncreAncre

Les 5 axes de la COP22 annoncés par le gouvernement marocain

Axe 1 : Être dans la continuité de l’accord de Paris
Axe 2 : Maintenir l’élan de mobilisation impulsé par l’ensemble des parties
Axe 3 : Réduire les émissions de gaz à effets de serre d’ici 2020
Axe 4 : Consolider la mobilisation des acteurs non-étatiques
Axe 5 : Développer le système financier Fond vert pour le climat impulsé par la COP15 de Copenhague

LES 11 OBJECTIFS DE GREEN CROSS POUR LA COP 22

7 objectifs relevant de la négociation :

  1. Accroître rapidement, et d’ici à mi-2017, la ratification de l’Accord de Paris, et s’assurer de la bonne mise en place de ces engagements
  2. Mieux faire reconnaitre les liens entre santé, climat et environnement, ainsi que l’importance d’une approche inclusive de la santé environnementaleAncreAncre
  3. Continuer la publication des INDC, et vérifier la bonne transcription des INDC en NDCAncreAncre
  4. Développer l’accès aux financements, tant en adaptation et en atténuation, pour les territoires les plus vulnérables
  5. Développer la reconnaissance et la mise en réseau des savoirs traditionnels
  6. Reconnaître et faire reconnaître la Déclaration des Droits et Devoirs de l’Humanité (DuDHu) comme outil juridique structurant pour la transition écologique des territoires
  7. Mettre en place une stratégie inclusive et opérationnelle de coopération et de coconstruction internationale sur la préservation de l’océan, en commençant par le littoral

4 objectifs relevant des territoires :

 

  1. Mettre en place des schémas et plans d’adaptation opérationnels et territorialisés
  2. Développer ou accélérer des politiques territoriales ambitieuses de transition écologique
  3.  Généraliser les démarches d’économie circulaire territoriale
  4. Encourager la co-construction territoriale

 

POUR EN SAVOIR PLUS

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre Guide de la CoP22, en 48 pages.

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/decryptage-de-la-cop-22-mercredi-16-novembre-12h/

Oct 31 2016

La COP22 en bref

Infos essentielles pour les impliqués de Green Cross

logo_0_1La COP22 aura lieu du 7 au 18 novembre 2016, sur un terrain de 25 hectares situé à Bab Ighli à Marrakech.

La COP21 de Paris a été historique (cf. cop21.mobi) car elle a enregistré un accord global, l’Accord de Paris, qui entrera en vigueur le 4 novembre 2016, et permet d’avoir des contributions nationales concrètes (INDC puis NDC) précisant les engagements de chacun pour réaliser cet accord.

A ce jour, 84 pays représentant 61% des émissions carbone de la planète, ont ratifié l’Accord. Après cet accord historique, la COP22 se veut être celle de l’action, dans la continuité de la COP21.

 

Les 5 axes de la COP22 annoncés par le gouvernement marocain

 

Axe 1 : Être dans la continuité de l’accord de Paris

Axe 2 : Maintenir l’élan de mobilisation impulsé par l’ensemble des parties

Axe 3 : Réduire les émissions de gaz à effets de serre d’ici 2020

Axe 4 : Consolider la mobilisation des acteurs non-étatiques

Axe 5 : Développer le système financier Fond vert pour le climat impulsé par la COP15 de Copenhague

 

LES 11 OBJECTIFS DE GREEN CROSS POUR LA COP 22

7 objectifs relevant de la négociation :

  1. Accroître rapidement, et d’ici à mi-2017, la ratification de l’Accord de Paris, et s’assurer de la bonne mise en place de ces engagements
  2. Mieux faire reconnaitre les liens entre santé, climat et environnement, ainsi que l’importance d’une approche inclusive de la santé environnementale
  3. Continuer la publication des INDC, et vérifier la bonne transcription des INDC en NDC
  4. Développer l’accès aux financements, tant en adaptation et en atténuation, pour les territoires les plus vulnérables
  5. Développer la reconnaissance et la mise en réseau des savoirs traditionnels
  6. Reconnaître et faire reconnaître la Déclaration des Droits et Devoirs de l’Humanité (DuDHu) comme outil juridique structurant pour la transition écologique des territoires
  7. Mettre en place une stratégie inclusive et opérationnelle de coopération et de coconstruction internationale sur la préservation de l’océan, en commençant par le littoral

4 objectifs relevant des territoires :

 

  1. Mettre en place des schémas et plans d’adaptation opérationnels et territorialisés
  2. Développer ou accélérer des politiques territoriales ambitieuses de transition écologique
  3. Généraliser les démarches d’économie circulaire territoriale
  4. Encourager la co-construction territoriale

 

COMMENT PARTICIPER ?

Sur place, 2 zones :

  • zone bleue directement géré par le Secrétariat Général de la CCNUCC. Les accréditations sont closes, sauf pour la presse.
  • zone verte / société civile gérée par la Présidence marocaine de la CoP22. Pour y accéder, faire parvenir liste des personnes et numéros de CNI (ou de passeport) à societecivile@cop22.ma.

 

EVENEMENTS GREEN CROSS (et ses partenaires) PENDANT LA COP22

semaine1

semaine2

Précisions : les petit-déjeuners des Acteurs du Changement : ils se dérouleront au 14 derb Zouina Riad Zitoun El Jdid, Marrakech. C’est à 15 minutes du site de la CoP22. Pour s’inscrire et contribuer : cop22@gcft.fr – Ces petit-déjeuners alimenteront la webTV de Green Cross (http://tv.cop22.mobi), et pourront notamment être co-organisés ou repris par notre partenaire levert.ma.


CONTACTS ET ADRESSES UTILES

 

Site de la CoP 22 : Bab Ighli, boulevard Mohammed VI, le long des remparts de la Medina.

Fil rouge Green Cross: cop22@gcft.fr

Et sur Internet:

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/la-cop22-en-bref/

Mar 02 2016

Agriculture et alimentation – le mieux-manger, seule voie durable pour l’agroalimentaire français

(c) Green Cross

(c) Green Cross

Alors que le Salon de l’Agriculture est émaillé des troubles que l’on connait, Green Cross réaffirme que le seul choix possible pour l’avenir des filières et territoires agroalimentaires est celui de la qualité, du bien-manger pour tous, et de l’urgence de passer d’une politique de subventions de fonctionnement sans stratégie agroalimentaire à une politique agroalimentaire des filières et territoires, portés par les différents maillons en concertation (producteurs, territoires, transformateurs, marques, distributeurs, consommateurs…).

C’est possible et nous y travaillons, sur les filières bovine, porcine, le maraîchage, les produits de la mer…Notre récente participation à Business Durable (BFM TV) est une bonne synthèse de nos points de vue, disponible sur http://bit.ly/MieuxMangerBFM. Vous trouverez également notre récente note de prospective sur l’agriculture, diffusée pour la CoP21.

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/agriculture-et-alimentation-le-mieux-manger-seule-voie-durable-pour-lagroalimentaire-francais/

Climat : Objectif OCEAN – co-construisons les propositions de l’économie bleue

 

COP21-labelColloque du 8 juin 2015

Page actualisée au 11 mars 2016.

Notre événement du 8 juin a été un grand succès….vous trouverez ci-joint :

Une vingtaine d’intervenants, représentatifs des acteurs de l’économie de la mer, des réseaux des collectivités locales, d’associations et d’acteurs économiques, ont souligné le rôle essentiel joué par l’océan dans la régulation du climat et de l’ensemble des grands équilibres de notre planète. Ne se contentant pas d’alerter sur la nécessité de préserver un océan en bonne santé, les intervenants ont également présenté des solutions existantes et initiatives en cours, réplicables ou inspirantes. De la Nouvelle-Calédonie à la Colombie, nombre de projets se structurent pour créer une véritable économie bleue. Des éléments de synthèse des différentes interventions seront disponibles très prochainement.

Rassemblant plus de 150 participants à l’Agence Spatiale Européenne, cette rencontre a également abouti à la signature de la Déclaration de Paris sur l’Ocean. Le texte est constitué de quatre propositions et dix-huit engagements et voies de réalisation précises et concrètes – les thèmes abordés: gestion harmonisée des activités littorales, alimentation et santé des océans et des Hommes, transport et navires du futur, sécurité et surveillance pour le développement durable.

declaration_paris

Au 11 mars, la présente déclaration a été signée par les organisations suivantes :

  • ACB – Réseau des bretons d’influence, ACIDD, ALMAE, ARF – Association des Régions de France, Armateurs de France, Association des EcoMaires, Association MerTerre, AUGEO Africa, Bio Thau, Bridgers One, Cerpac, Climates, Club France Développement Durable, Cluster Maritime Français, Collège des Directeurs du Développement Durable, Comité 21, Conect, Crédit Agricole SA, Cyclamed, Décider Ensemble, Durapole, Earth Guardians, Ecocean, Eco DDS, Ecologie Sans Frontière, ECOSYS Group, Energies de la Mer, End Ecocide on Earth, ESA, European Partners for the Environment, Expédition 7ème continent, Fédération des Industries Nautiques, Fondation 2019, Fondation Ensemble, Fondation GoodPlanet, Fondation Malpelo et Autres Ecosystèmes Marins, Fondation Nature et Découvertes, Fondation Watertrek, Forum China Europa, Forum de la Mer, France Libertés, France Nature Environnement, Forest Sterwardship Council, GICAN, GREEN, Green Cross France et Territoires, Green Cross International, Groupe SOS, Humanbe, Initiative for Africa, Institut de l’Economie Circulaire, Institut Michel Serres, IPAG Business School, JB Conseils en Énergies Renouvelables, Les Ateliers de la Terre, La Boudeuse, Métamorphose Outremers, Missions Publiques, Moana nui, Monde Volontaire au Développement, Oceania 21, Ocean Futures Society, Open agrifood Orléans, Orée, Pax Arctica, PlanetSolar, R20, Race For Water, Seafood Fusion, SeaOrbiter, SER, SICR, Sunaxon, Tecensys, The Bridge Tank, WWF, YB-FR…

Les personnalités qualifiées suivantes ont également signé la déclaration :

  • Jean-Luc Aigoin, M. Mehdi Alaoui Mdaghri, M. Mounir Beltaifa, Pr Robert Bell, M. Patrice Comte, Mme Céline Cousteau, M. Fabien Cousteau, Mme Laurence Eymard, M. Gregory B. Gallagher, M. Anthony Lecren, Mme Corinne Lepage, Mme Houria Tazi Sadeq, M. Gino Van Begin, Mme Séverine Vasselin

Ce texte désormais disponible également sur le site http://www.cop21.mobi.

Si vous souhaitez signer ce texte au nom d’une organisation, merci de contacter contact@cop21.mobi

La présente déclaration a été initiée le 8 juin 2015, à l’issue du colloque organisé par Green Cross à l’Agence Spatiale Européenne, à Paris, pour la Journée Mondiale des Océans. Elle a également été présentée et discutée à la Global Conference 2015 des Ateliers de la Terre, et dans le cadre de l’Atelier adaptation du Sommet Mondial Climat et Territoires et remise à Ségolène Royal le 31 aout dernier. Elle a fait l’objet d’une conférence le 3 décembre 2015 aux espaces Générations Climat au Bourget pendant la COP21, conclue par la Ministre du Développement et de la Francophonie, Mme Annick Girardin. Elle reste ouverte aux signatures.

 

Nous avons soumis ces propositions aux votes des participants, ce qui a été très suivi et apprécié, et a fait ressortir 7 priorités:
  • réaffirmer l’espace marin comme propice aux activités humaines durables pour améliorer les conditions de vie et compléter les écosystèmes terrestres (notamment via un développement serein des énergies marines et renouvelables en mer),
  • développer la fiscalité verte et bleue (carbone, biodiversité…) via des initiatives volontaires, mises en place par plaque géographique et ensuite défendues au niveau international,
  • créer des filières d’économie circulaire, en commençant par les eaux de ballast, le traitement des résidus pétroliers et l’économie circulaire portuaire,
  • mettre en place un processus international pérennisant la préservation de l’Antarctique et son statut international, et assurer une gouvernance durable et apaisée de l’Arctique,
  • développer en partenariat avec les parties prenantes les aires marines protégées, qui démontrent la pertinence d’une reconquête des écosystèmes,
  • accélérer le recueil open data des données sur la santé des océans,
  • rendre les labels plus inclusifs et encourager leur utilisation, en particulier dans l’alimentation.

 

 

 

QUELQUES PHOTOS

Green Cross, World Ocean Day Symposium, Paris Climate 2015, Ocean Objective proposition form the Blue Economy Conference.

Green Cross, World Ocean Day Symposium, Paris Climate 2015, Ocean Objective proposition form the Blue Economy Conference, Jaques Rougerie, Boris Federovski, Dominique Martin Ferrari

Green Cross, World Ocean Day Symposium, Paris Climate 2015, Ocean Objective proposition form the Blue Economy Conference.

Green Cross, World Ocean Day Symposium, Paris Climate 2015, Ocean Objective proposition form the Blue Economy Conference, Michel Sabban, President of R20.

Green Cross, World Ocean Day Symposium, Paris Climate 2015, Ocean Objective proposition form the Blue Economy Conference.

Contexte

Green Cross coordonne au premier semestre 2015, la tenue d’un forum multi-acteurs Economie Bleue et Stratégie Maritime pour ParisClimat2015 en vue de mobiliser l’ensemble des réseaux maritime, suffisamment en amont de la Conférence Paris Climat 2015, et d’obtenir un accord concret, ambitieux pour le climat et pour l’environnement.

Le monde de la mer est un pilote idéal pour accélérer la lutte contre le dérèglement climatique : d’une par eu égard à la maritimisation du monde, d’autre part par l’universalité des solutions qu’il peut y apporter, de par le caractère continu des océans.

Ce forum est en deux étapes : une séance de travail qui s’est tenue le 9 avril, et une séance de restitution et de mobilisation lors de la Journée Mondiale des Océans, le 8 juin, à l’Agence Spatiale Européenne, à Paris.

Objectifs du forum

Dans un contexte pré-ParisClimat2015 très chargé en événements, le Forum peut se dégager en construisant la proposition concrète d’un objectif climat consolidé entre tous les acteurs, notamment sur les sujets-clé climat et santé des océans, alimentation santé et satisfaction des besoins humains, navire du futur, gestion du littoral. Le Forum aura une approche économique, et notamment s’attachera à mettre en rapport l’opportunité et le coût financier de l’inaction.

Pour mémoire – séance de travail du 9 avril 2015

Un grand merci à tous les participants venus à cette belle journée de travail – une synthèse sera très prochainement mise en ligne .

Programme_9_avril

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/climat-objectif-ocean-co-construisons-les-propositions-de-locean/

Revue de presse hebdo #11

Veuillez trouver ci-après la revue de presse de Green Cross France et Territoires couvrant la période du 21 au 31 juillet 2015.

Revue de presse #11

Bonne lecture et bel été

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/revue-de-presse-hebdo-11/

Revue de presse hebdo #10

Veuillez trouver ci-après la revue de presse de Green Cross France et Territoires couvrant la période du 10 au 20 juillet 2015.

Revue de presse #10

Bonne lecture

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/revue-de-presse-hebdo-10/

Revue de presse hebdo GCFT #5

Veuillez trouver ci-après la revue de presse de Green Cross France et Territoires couvrant la période du 23 mai au 5 juin 2015.

Revue de presse #5

Bonne lecture

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/revue-de-presse-hebdo-gcft-5/

Articles plus anciens «