Sommet Mondial Climat et Territoires – un beau succès et une mobilisation concrète pour la CoP21

Sommet3Le Sommet Mondial Climat et Territoires, qui s’est tenu les 1er et 2 juillet à Lyon, est un grand succès.

Les acteurs non étatiques s’y sont retrouvés pour des engagements, propositions et plans d’actions regroupant 2/3 de la population de la planète.

Réunissant des villes, régions, entreprises, ONG… ce Sommet s’est composé de différents ateliers et débats, débouchant sur une déclaration concrète et ambitieuse.

  • Retrouvez le texte final de la Déclaration : ICI
  • Sa version en anglais : ICI
Sommet 2

© MEDDE

Parmi les thèmes abordés : énergie, transports, déchets, bâtiment, éducation, forêt, adaptation… Autant de thématiques abordées au Sommet, avec l’ambition, selon Ronan Dantec, que les acteurs réunis réduisent leurs émissions « d’environ 1,5 milliards de tonnes de CO2 d’ici 2020 ».

Green Cross se félicite de la qualité des travaux de ce Sommet. Nous prenons note de la Déclaration finale, dont nous serons, comme chacune et chacun des participants, les porte-parole jusqu’à la CoP21.

 

C’est également une feuille de route collective que nous aurons à cœur de faire vivre. Nous notons que la Déclaration est universelle, établie en présence de représentants de tous les continents, et notamment celle remarquée de l’Océanie et de ses peuples sentinelles du climat.

2015-07-01 14.15.45

 

Photo 242

Houria Tazi-Sadeq, ALMAE & CNDH, Maroc © Région Rhône-Alpes

Avec ses co-animateurs la Chambre de Commerce Internationale et ICLEI, Green Cross France et Territoires a animé l’atelier « Adaptation ». Nous avons particulièrement apprécié le réalisme, les ambitions et la diversité des projets présentés. Nous avons en particulier retenu 3 éléments essentiels mis en avant par les débats :

  • la nécessité d’une approche inclusive, intégrant notamment les enjeux liés à l’eau, à l’agriculture et aux sols,
  • l’importante d’une adaptation aux objectifs globaux, mais conçus localement sur les territoires, urbains et ruraux,
  • les enjeux de coopération décentralisée et de financement, au plus proche des projets.

Nous avons également participé aux ateliers sur l’énergie, et vu l’urgence de développer plus avant les solutions concrètes qui existent déjà, en mode « 4D » : des énergies Déconcentrées, Diversifiées, Décarbonées, Démocratiques.

Reste désormais à faire entendre plus encore la voie de l’océan, et globalement à faire levier sur la CoP21 pour des engagements concrets, avec un texte lisible, court et ambitieux. Il nous faut notamment pendant l’été avoir des engagements concrets pour lancer une dynamique sur le prix du carbone, la prise en compte de l’océan, des financements décentralisés et effectivement accessibles pour une transition écologique rapide, tant en adaptation qu’en atténuation.

C’est ce que nous allons nous atteler à faire avancer dès la semaine prochaine, en participant notamment à la Global Conference des Ateliers de la Terre, à Chantilly (globalconference2015.org). Nous y présenterons la Déclaration « ParisClimat2015 – Objectif OCEAN : les propositions de l’Economie Bleue », ratifiée désormais par plus de 30 parties prenantes significatives à l’échelle internationale, un mois après la Journée Mondiale de l’Océan.

Quelques articles de presse :