La canicule révèle la tendance à la hausse des besoins en énergie

La semaine de canicule qu’affronte actuellement la France est qualifiée de très énergivore, selon une étude récente publiée dans Nature Communications. La demande en énergie pourrait augmenter de 25% d’ici 2050. La climatisation serait le premier secteur responsable, avec une explosion des ventes de climatiseurs individuels. La probabilité d’une baisse des énergies fossiles dans le mix énergétique, face à cette demande en constante augmentation, s’avère très faible.

La majorité des scénarios prospectivistes montrent un cercle vicieux du changement climatique. Cela pose la question du confort individuel, et du développement de solutions résilientes pour lutter contre la chaleur sans augmenter son besoin énergétique.

L’étude est disponible sur : https://www.nature.com/articles/s41467-019-10399-3