Archives de la Catégorie : Vu d’ailleurs

Juin 30 2017

Alimentation: les actions de Green Cross

Green Cross opère depuis 2015 un think-and-do tank « Alimentation », qui réunit dans une logique de co-construction les professionnels de la filière, ainsi que différents organismes et relais territoriaux impliqués.

Le 28 février 2017, ce think-tank a notamment organisé son colloque annuel « Coup de projecteur sur les filières qui marchent« : http://bit.ly/Alim28fev….des interlocuteurs de l’ADEME, du Commissariat Général à la fête de la Gastronomie, de Bonduelle, Interbev, Intermarché, Keraliou, Ia Française…sont venus témoigner et mettre en avant les modèles de territoire qui permettent de produire une alimentation de qualité accessibles à tous.

Par ailleurs, depuis 2 ans, Green Cross est partie prenante à la concertation menée par Interbev sur la performance environnementale de l’élevage allaitant. Présentés ce jour à l’Assemblée Générale Interbev, la présentation de synthèse des travaux est disponible ici, et le délai de la concertation là.

Nous avons également contribué à mettre en avant les bénéfices de l’économie circulaire dans l’aquaculture, en co-écrivant avec Raphaela le Gouvello un papier pour le dernier rapport de l’UICN sur le sujet, paru en juin 2017.

Green Cross continue également ses activités de terrain sur le sujet, avec notamment:

  • un focus sur les activités « Alimentation » outremer lors du Green and Blue Festival qui aura lieu du 14 au 16 septembre à Nouméa,
  • la continuation de son projet « Porc Durable » visant à faire émerger une filière accélérant la transition vers une production bio locale et performante,
  • la mise en avant des thématique « Alimentation & Santé » et l’impact de notre consommation sur la planète.

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/alimentation-les-actions-de-green-cross/

Juin 30 2017

Etats Généraux de l’Alimentation: de l’importance de mobiliser les filières et les territoires

Green Cross est engagé de longue date sur les thématiques alimentaires, dans une triple logique d’une agriculture, d’une pêche et d’une aquaculture performance écologiquement, d’une alimentation de qualité pour tous chaque jour, et de faire de nos systèmes alimentaires des outils de transition écologique des territoires.

Faire des Etats Généraux de l’Alimentation qui permettent de définir et mettre en place la transition écologique de l’alimentation est non seulement nécessaire, mais indispensable pour la préservation d’une alimentation de qualité, la compétitivité de la France et la réponse aux attentes des consommateurs et des territoires.

Nous ne pouvons pas faire l’économie d’Etats Généraux qui associent l’ensemble des parties prenantes, et permettent par la co-construction de mettre en place le schéma alimentaire d’aujourd’hui et de demain. La sur-focalisation sur des discussions court-terme prix / quantités au détriment de la trajectoire vers une inflexion de notre modèle alimentaire et productif, là où les français veulent des produits plus sains et de meilleure qualité et où les metteurs en marché sont souvent obligés de les sourcer à l’extérieur, nous incite à une métamorphose rapide, et si possible coordonnée, de notre modèle alimentaire.

C’est pourquoi Green Cross souhaite réaffirmer, dans la continuité des travaux entrepris par son think-and-do tank alimentation depuis 2015:

  • notre engagement partagé pour des Etats Généraux qui mobilisent les filières et les territoires (amont et aval, y compris distribution) pour identifier une feuille de route à 5-8 ans et des objectifs à 2-3 ans avec les engagements associés pour la transition écologique de l’alimentation,
  • un positionnement qui permette à l’alimentation française (notamment agriculture / pêche / élevage) d’être forte sur un positionnement revendiquant la triple performance et notamment la qualité écologique et sociétale, l’économie circulaire, et le bien-manger,
  • l’incarnation et  du lien au sol, et d’une santé environnementale préservée au premier chef par l’alimentation, et d’une alimentation qui préserve la qualité de l’air, des milieux aquatiques et des sols.

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/etats-generaux-de-lalimentation-de-limportance-de-mobiliser-les-filieres-et-les-territoires/

Avr 18 2017

Retour sur la session plénière « Climat : Objectif Océan » du 13 avril

Jeudi 13 avril a eu lieu la journée « Littoral, Océan et Climat », organisée par Green Cross France et Territoire, sous la présidence de Jean-Michel Cousteau, et  l’Agence Spatiale Européenne (ESA), avec notamment Nathalie Meusy, ‎Responsable du Développement Durable au sein de l’ESA.

 

Le colloque « Climat : Objectif Océan » de l’après-midi a été co-organisé avec l’Agence Spatiale Européenne (ESA), Sud Radio et Presidency Key Brief, avec la participation du Comité 21, de la Coalition Marocaine pour l’Eau, de l’Institut pour la Prospective et la Sécurité en Europe, de la Fondation Goodplanet, de Humanité et Biodiversité, de l’Institut de l’Economie Circulaire, d’Outremers 360, du Partenariat Français pour l’Eau, de la Revue de la Marine Marchande, du R20+ Regions of Climate Action….

 

Afin de répondre aux priorités 2017 et aux urgences, confirmées notamment par les travaux des Conférences Climat (COP et conférences régionales MEDCOPs et Oceania Meetings), comme par le rapport spécial à venir du GIEC sur la cryosphère et l’océan, ce colloque a été articulé en trois parties :

  • Améliorons la résilience et la gestion écologique des territoires littoraux et des îles,
  • Stoppons le plastique dans l’océan,
  • Rendons par l’innovation et les engagements le transport maritime plus écologique.

 

Les débats ont été animés par Fanny Agostini, journaliste TV et présentatrice météo, Philippe David, journaliste et animateur Sud Radio sur Sud Radio, et Nicolas Imbert, directeur exectif de Green Cross France et Territoires.

 

Ils parlent de notre événement sur Twitter :

Hashtag: #ClimatOcean

@_GCFT ; @technoscopie ; @Ale_moreau ; @AmadouCleverBa ; @Emdupuy ; @PlasticOdyssey ; @R20Paris ; @sandrinebelier ; @HenriRobert6 ; faimano ; @Amelie_Rouvin

 

N’hésitez pas à télécharger nos ouvrages « Eau, des clés pour agir » et « Océan, des clés pour agir » sur la plateforme suivante : http://www.desclespouragir.fr/

 

Et à contribuer à l’édition 2017 « Océan, des clés pour agir » par ici : JE SOUHAITE CONTRIBUER 

 

LES PHOTOGRAPHIES DE L’EVENEMENT SONT A RETROUVER ICI

 

Bettina Laville - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Bettina Laville – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Houria Tazi Sadeq - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Houria Tazi Sadeq – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Philippe Guettier - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Philippe Guettier – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Thierry Touchais - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Thierry Touchais – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Sandrine Bélier - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Sandrine Bélier – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Fanny Agostini - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Fanny Agostini – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Jacques Degroote - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Jacques Degroote – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Patrick Fabre; Henri Robert - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Patrick Fabre; Henri Robert – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Amadou Ba - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Amadou Ba – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Hervé Deiss - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Hervé Deiss – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Carole Carpentier - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Carole Carpentier – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

GCFT, Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

GCFT, Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Jean-Michel Cousteau - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Jean-Michel Cousteau – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Carmen Bouley de Santiago - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Carmen Bouley de Santiago – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Philippe David - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Philippe David – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Nathalie Meusy - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Nathalie Meusy – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Jean-Michel Cousteau - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Jean-Michel Cousteau – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Philippe Rigout - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Philippe Rigout – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Nicolas Imbert - Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France - ©Ania Freindorf/GCFT

Nicolas Imbert – Green Cross France at ESA, European Space Agency, Conference Ocean, Paris, France – ©Ania Freindorf/GCFT

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/retour-sur-la-session-pleniere-climat-objectif-ocean-du-13-avril/

Avr 14 2017

Retour sur la session de travail «2017 : Stoppons le plastique dans l’Océan »

Jeudi 13 avril a eu lieu la journée « Littoral, Océan et Climat », organisée par Green Cross France et Territoire, sous la présidence de Jean-Michel Cousteau, et  l’Agence Spatiale Européenne (ESA), avec notamment Nathalie Meusy, ‎Responsable du Développement Durable au sein de l’ESA.

Dans la continuité des travaux effectués le 11 novembre 2016 à Marrakech, lors de la CoP22 (https://vimeo.com/196260464), la matinée « Stoppons le plastique dans l’Océan » a été conçue dans une dynamique de workshop, avec une table de co-construction, pour s’attaquer à deux dimensions : tarir les gisements de plastique; et gérer les déchets plastiques déjà présents. Elle a permis de progresser dans la consolidation de nos propositions collectives (expéditions, associations, collectivités locales, entreprises, scientifiques, journalistes et institutions gouvernementale), afin de présenter lors de la journée mondiale de l’océan, le 8 juin 2017, un plan d’action à la hauteur des enjeux.

Jean-Michel Cousteau, Président de Green Cross France et Territoires, a su souligner à quel point nous sommes dépendants de la qualité des océans, mais aussi que « nous sommes la seule espèce qui peut décider de ne pas disparaître ».

De nombreuses initiatives existent déjà, comme la campagne de sensibilisation initiée par Vacances Propres, et parrainée par Jean-Michel Cousteau. La 6ème édition de l’opération « Je navigue, je trie » complètement dédiée à la prévention des déchets marins et au tri, a d’ailleurs permis de sensibiliser 131000 plaisanciers, notamment grâce à un slogan accrocheur « Rien par-dessus bord, tous mes déchets au port ! ».

Le projet The Sea Cleaners consiste, quant à lui, à fabriquer un multicoque de 72 mètres de large, le Manta, afin de ramasser les macro-déchets plastiques, pour, d’une part, nettoyer les océans, en priorité dans les zones les plus critiques, et, d’autre part, être un symbole de cette lutte contre la pollution plastique et de la nécessité de prises de décision de la part des Etats. La démarche se décompose en trois volets : la collecte ; l’analyse scientifique ; et l’éducation.

Il en est de même pour Expedition MED, qui se veut être un laboratoire citoyen pour la protection de l’environnement marin, et qui a d’ailleurs spécifié que « dans certaines zones avaient pu être trouvés autant de déchets plastiques que de plancton ». Les déchets plastiques, c’est 100000 mammifères étouffés ou asphyxiés par an. De plus, il existe un lien, peu évident, et pourtant très fort entre le plastique et le climat : la moitié du captage de CO2 de l’atmosphère se fait via les phytoplanctons, qui s’avèrent être très perturbés par les substances plastiques, et notamment par les perturbateurs endocriniens.

Cependant, 70% des macro-déchets coulent, rendant difficile le nettoyage des mers : il faut donc agir d’urgence en amont, et mettre en place, par exemple, des filières de collecte et de valorisation des filets de pêche, qui s’avèrent avoir des effets dévastateurs en mer.

Cette matinée a donc permis de voir émerger des lignes de force, et surtout l’importance, d’une part, que tiennent l’éducation et la sensibilisation dans la réduction de la présence de plastique dans l’océan, mais aussi la nécessité indubitable de créer une plateforme permettant de publier et partager l’ensemble des découvertes, études et conclusions scientifiques concernant le plastique, mais également de former une alliance, une coalition réunissant l’ensemble des acteurs mettant en œuvre des projets et des actions dans le sens d’une réduction de la quantité de déchets plastiques dans l’océan. Il est vital de mettre en commun les référencements et les données existants, d’où, d’ailleurs, le lancement par l’ESA de Copernicus, ce programme européen d’observation de la Terre, qui permet d’enregistrer une quantité de données essentielles à la compréhension du changement climatique et des bouleversements qu’il crée et pourra engendrer dans un futur proche si les prises de décision ne sont pas rapides et à la hauteur des enjeux.

 

Différents projets et expéditions à retrouver sur :

 

Ils parlent de notre événement sur Twitter :

#STOPplasticsINtheSEA

@_GCFT ; @technoscopie ; @Ale_moreau ; @AmadouCleverBa ; @Emdupuy ; @PlasticOdyssey ; @R20Paris ; @sandrinebelier ; @HenriRobert6 ; @faimano ; @Amelie_Rouvin

 

N’hésitez pas à télécharger nos ouvrages « Eau, des clés pour agir » et « Océan, des clés pour agir » sur la plateforme suivante : http://www.desclespouragir.fr/

Et à contribuer à l’édition 2017 « Océan, des clés pour agir » par ici : POUR CONTRIBUER 

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/retour-sur-la-session-de-travail-2017-stoppons-le-plastique-dans-locean/

Déc 09 2016

Vente généreuse « A la Poursuite de l’Endurance »

 

2016-12-09-16-03-06En cette fin d’année 2016, et jusqu’au 31 décembre, une vente généreuse de l’ouvrage « A la Poursuite de l’Endurance » est organisée, au projet de Green Cross France et Territoires.

L’ouvrage est disponible au prix de 40 euros, port compris. L’intégralité du produit de la vente (100 %) sera reversée à GCFT et consacrée à notre programme OCEAN.

Vous pouvez soit commander par correspondance, via le bon de commande ci-joint, soit de manière électronique par email et / ou Paypal (adresse de paiement: contact@gcft.fr), soit en envoyant un chèque du montant correspondant à l’adresse de Green Cross.


Endurance



BON DE COMMANDE A IMPRIMER

Je soussigné………………………………………. souhaite commander « A la Poursuite de l’Endurance », comme suit

Je commande (TTC, 1 seul point de livraison, port compris):
⃝ 1 ouvrage: 40 euros,
⃝ 9 ouvrages + 1 offert: 360 euros,

Nom :………………………………………………Prénom : …………………………………………..

Organisation :………………………………………………………………………………………………

Adresse  :…………………………………………………………………………………………………….

Code postal : …………………………Ville : …………………………………………………….……

Téléphone : ………………………….Email : …………………………………………………….……

A retourner à :

Green Cross, 33 rue Chaptal, 92 300 Levallois-Perret contact@gcft.frwww.gcft.fr

Si vous souhaitez en profiter pour commander également A la Poursuite de l’Endurance, c’est ici: http://bit.ly/LHEndurance 

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/vente-genereuse-a-la-poursuite-de-lendurance/

Nov 22 2016

Compte-rendu du Forum de la Transition de Grande-Synthe

Jeudi 17 novembre s’est tenu le Premier Forum de la transition économique, écologique et sociale organisé par la ville de Grande-Synthe et la Communauté urbaine de Dunkerque. Ce forum, conçu comme un espace ouvert de dialogue, de rencontres et d’échanges, a pour objectif d’anticiper les mutations économiques, technologiques et sociétales pour penser le territoire de demain.

forum-17-novembre

Pour Damien Carême, Maire de Grande-Synthe, les crises que traverse actuellement le territoire (climatiques, migratoires, démocratiques…) font émerger la nécessité d’inventer un nouveau modèle. L’agglomération de Dunkerque, née autour de l’industrie, doit aujourd’hui anticiper la transformation du secteur industriel afin d’être résiliente. Patrice Vergriete, président de la CUD (Communauté Urbaine de Dunkerque), a également souligné que les deux points forts de l’industrie de l’agglomération, l’automobile et l’énergie, sont deux secteurs qui vont connaître des changements majeurs dans les années à venir.

La journée s’est structurée en deux plénières et deux tables-rondes, durant lesquels des acteurs du territoire ou des experts d’ailleurs ont pu exprimer leur point de vue, leurs attentes, leurs travaux sur la transition.

#1 Plénière : Comprendre les limites de notre modèle de développement et identifier les germes du changement pour construire le modèle de demain. Mais, vers quels futurs souhaitables ou souhaités ?

Jean-François Vereecke, économiste de l’AGUR, agence d’urbanisme Flandre-Dunkerque, a présenté les atouts et fragilités du territoire à travers la Toile industrielle du dunkerquois, un outil de compréhension de l’économie locale représentant des flux interentreprises dans le bassin d’emploi de Dunkerque. La synthèse de cette Toile : Dunkerque, c’est un port, un pilier énergétique avec des énergies de stocks, de la sidérurgie, une présence importante de l’automobile, mais aussi des filières agricoles. La Toile industrielle, destinée aux investisseurs, au service public et aux experts, est consultable ici.

Stéphane Juguet, Anthropologue de l’agence WT2I, a présenté la démarche de prospective participative d’un nouveau genre engagée à Grande-Synthe, à la demande de la ville ainsi que de l’ADEME. Utilisant la méthode POP (Populaire, Optimiste et Participative), Stéphane et son équipe ont mis en place un débat mobile, avec la volonté de mettre en récit le territoire en faisant jouer l’imaginaire collectif : les résultats mettent notamment en lumière le fait que Grande-Synthe reste un territoire « naturellement industriel » dans l’esprit de ses acteurs.

Dominique Bourg, philosophe de l’Université de Lausanne, grand témoin de cette plénière, a souligné le fait que la transition prend un sens tout à fait particulier dans le fleuron de l’industrie carbonée. Si le monde d’hier se basait sur un seul indicateur, le PIB, pour mesurer le bien-être, aujourd’hui ce lien n’est plus d’actualité. La consommation de ressources à travers le monde croît plus vite que le PIB, dans une économie concentrant de plus en plus les richesses : la nécessité de revoir notre conception du développement est plus forte que jamais.

#2 Table-ronde : Des principes aux actes ! Regards croisés sur les orientations et les outils pour accompagner une transition économique, écologique et sociale à l’échelle des territoires et des organisations.

img_0887

Nathalie Libbrecht est chargée de mission au Commissariat spécial à la revitalisation et à la ré-industrialisation des Hauts de France. Elle a présenté l’objectif et les actions de ce Commissariat, qui œuvre à détecter des projets ayant le potentiel de revitaliser le territoire, et d’aider à leur accélération.

Michel Angers est maire de Shawinigan au Québec, une ville industrielle très riche durant la première moitié du XXème siècle qui a connu de grosses difficultés économiques dans les années soixante. Un Comité de diversification économique a vu le jour, avec pour objectif la reconversion de l’économie à travers 4 cibles de diversification : numérique, technologies vertes, électronique, transformation métaux Aujourd’hui, c’est une ville très dynamique avec 12,5% de propriétaires d’entreprise chez les 18-34 ans contre 4% pour la moyenne du Québec.

Pour Damien Carême, il faut s’inspirer de l’exemple de Shawinigan et anticiper les chocs industriels. Il est compliqué pour un jeune d’aujourd’hui de se lancer dans l’entreprenariat, notamment à cause des lois interdisant aux collectivités de financer des prototypes. La nécessité d’un droit à l’innovation se fait de plus en plus pressante.

Christian du Tertre, économiste et directeur scientifique d’ATEMIS et grand témoin de cette table-ronde a souligné qu’au-delà des crises, il est important de regarder les mutations que traversent nos sociétés, car « la crise a des sources plus complexes que son expression ». Il a notamment alerté sur les nouvelles start-up entièrement financiarisées, à l’image de Blablacar.

#3 Plénière : Expérimentations et travaux prospectifs d’ailleurs : Enseignements et perspectives pour renforcer une transition économique, écologique et sociale de notre territoire.

Une plénière un peu plus technique où Valérie Vincent, chef du service Economie et Prospective de l’ADEME, a présenté l’évaluation macro-économique des visions énergétiques 2030-2050 et l’élaboration d’un scénario 100% énergie renouvelable d’ici 2050 en France, en évoquant les impacts sur les branches énergétiques clés du Dunkerquois. L’évaluation est téléchargeable ici.

Alain Mestre, du cabinet Syndex, a présenté l’étude prospective « Compétences-Emplois-Climat Ile de France », qui  pour objectif d’étudier l’impact en termes d’emplois et de compétences des politiques et des mesures d’adaptation et d’atténuation du changement climatique en IDF. La synthèse de l’étude est téléchargeable ici.

Boris Chabanel, expert associé du cabinet Utopies, s’est exprimé sur le développement des territoires par le circuit économique local: Comment agir sur l’ancrage et la circulation des richesses ? Substituer une partie des importations par une production locale est un enjeu majeur. Il est également important de prendre en compte l’interdépendance entre secteurs. De plus, parler de circuit économique local implique de mieux comprendre la demande locale.

Claude Lenglet, de TIR Consulting Group, a présenté la « Feuille de route pour une nouvelle économie » de la Métro-Région Rotterdam-La-Haye : vision pour une stratégie globale de transition d’un territoire ». Les chemins vers la transition identifiés : faire d’un port marqué par les énergies fossiles le premier port numérique d’Europe, créer un delta des énergies renouvelables, et opérer dans une logique d’économie circulaire.

Pierre Veltz, ingénieur-sociologue et grand témoin  de cette plénière, a souligné entre autres la grande diversité de solutions selon les territoires (mix énergétique), le potentiel de l’économie dite du partage, dont les formes organisationnelles sont en décalages avec celles issues du siècle dernier, ainsi que l’importance croissante des facteurs relationnels dans notre économie moderne malgré la technicisation.

#4 Table-ronde : réactions et propositions de notre panel de participants

De nombreux acteurs du territoire de domaines très variés (syndicats, énergie, service…) ont pu exprimer leur point de vue sur ce qui fut dit dans la journée, et faire part de leurs réflexions sur la transition du Dunkerquois.

panneau-4

©Olivier Sampson

L’équipe de Green Cross tient à féliciter les organisateurs de ce forum qui s’est déroulé avec succès, et se réjouit d’avance de la prochaine édition du Forum de la Transition!

 

Pour télécharger le programme complet

Pour découvrir Grande-Synthe, ville durable

Retrouvez ici la WebTV Green Cross « La transition énergétique, une réalité sur les territoires » lors de la CoP21 avec Damien Carême

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/compte-rendu-du-forum-de-la-transition-de-grande-synthe/

Oct 13 2016

Table ronde La Finance Responsable à La Française

logo

 

Le lundi 26 septembre s’est tenue à La Française une table ronde autour du thème de la finance durable. Cette table ronde a été l’occasion pour des acteurs de la finance durable de présenter leurs visions et projets.

imgp0590

Ghislain d’Alançon (2ème à gauche), président de Heoh, a présenté cette entreprise qui propose des solutions technologiques innovantes de financement pour les associations, et se veut ainsi être un lien entre le monde commerçant, le monde des associations et le monde de la finance. Les solutions de dons innovantes développées par Heoh sont multiples : don par SMS, don via Twitter ou Facebook, don via un terminal de paiement ou grâce à une borne fixe… entre autres. La Française a, à cette occasion, inauguré une borne de don fixe sans contact dédiée à soutenir Green Cross.

imgp0598

https://heoh.net

Thibaut Couturier (1er à gauche) a présenté l’association Finansol, dont l’objet est la promotion de la solidarité dans l’épargne et la finance. L’association a notamment développé le label finansol, qui permet d’identifier les supports d’investissement solidaires. L’ambition à moyen-terme de finansol est d’arriver à 1% du patrimoine français investi dans des produits d’épargne solidaire, contre 0,20% aujourd’hui.

www.finansol.org

Fabrice Vernay a présenté HERB, une start-up du tourisme qui propose un nouveau standard d’hébergement touristique, plus humain, plus responsable et plus solidaire. Ce nouveau standard sera d’abord décliné à Paris avec le premier « Boutique Hôtel Eco Reponsable & Solidaire », un hôtel *** de 50 chambres qui sera le premier hôtel à proposer des échanges de services entre les habitants du quartier et les touristes, et à Energie Positive, le tout en respectant la loi de l’ESS du 31 Juillet 2014.

http://www.herb-paris.com/

Perinne Dutronc a présenté l’activité d’IPCM (Inflection Point Capital Management) à travers l’approche SAI, la Stratégie Avancée d’Investissement, qui complète l’ESG avec deux critères supplémentaires essentiels, ceux de l’adaptation et de l’innovation.

http://www.inflectionpointcm.com/

 

Un grand merci à La Française pour cette superbe borne de dons et cet événement de qualité!

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/table-ronde-la-finance-responsable-a-la-francaise/

Sep 25 2016

Conférence de Global Chance sur le nucléaire le 5/10/2016

global-chance-encore-meilleure-image

L’association Global Chance œuvre en faveur d’une appropriation démocratique des enjeux collectifs liés à l’énergie, à l’environnement et au développement.

Dans le cadre de sa contribution et consultation sur la PPE (la Programmation Pluriannuelle de l’Energie, un élément fondateur de la politique énergétique de la France), l’association organise une conférence au cœur de l’actualité sur un sujet controversé :

« Le nucléaire à l’heure de la PPE : programmation ou dangereuse fuite en avant ? »

Le mercredi 5 octobre, de 10h à 11h30,
à l’Hôtel de ville du 2ème arrondissement de Paris, 8 rue de la Banque

Au programme de la conférence : la PPE et le scénario énergétique, la compromission durable de la sûreté nucléaire, l’engagement d’EDF à construire Hinkley Point… entre autres !

Vue aérienne de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly avec ses quatre unités de production.

Contact :
Mathieu Richard (président de Global Chance) – 07 81 78 90 45
Bernard Laponche – 06 08 90 52 48 – bernard.laponche@fr.oleane.com
Yves Marignac – 06 07 71 02 41 – yves.marignac@wise-paris.org

Invitation complète de la conférence à retrouver ici

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/conference-de-global-chance-sur-le-nucleaire-le-5102016/

Sep 22 2016

Assemblée Générale annuelle de Green Cross

Chers adhérents,

Nous vous convoquons par la présente à l’Assemblée Générale Statutaire, qui aura lieu le 10 octobre 2016 à 17h30, au siège de la Française (128 boulevard Raspail, 75 006 Paris), en présence notamment de notre président Jean-Michel Cousteau.

Comme chaque année, cette Assemblée Générale sera suivie de notre conférence annuelle et d’un cocktail.

L’ordre du jour en est le suivant:

1. Point sur l’activité de l’année
2. Rapport financier
3. Election des administrateurs et membres du C.A.
4. Orientations proposées par le conseil d’administration
5. Questions diverses
6. Présentation des résultats des élections et élection du bureau de l’association.
Cette Assemblée Générale Statutaire se tiendra notamment en la présence de Jean-Michel Cousteau, et sera suivie d’une soirée-événement de 18h45 à 21h, avec de nombreuses surprises.
L’Assemblée Générale est réservée aux seuls adhérents à jour de cotisation la veille de l’Assemblée Générale, soit le 9 octobre.

Cet avis tient lieu de convocation.

L’entrée et le vote sont réservés aux seuls adhérents à jour de cotisation la veille de l’A.G., soit le 9 octobre 2016. Pensez à actualiser votre cotisation dès maintenant: http://gcft.fr/WP/soutenir/

Au cas où vous ne pourriez être présent, vous pouvez nous renvoyer le bon pourpouvoir téléchargeable en cliquant ICI rempli et signé afin que votre voix soit comptabilisée.

Pour s’inscrire (gratuit et obligatoire, les dons sont bienvenus): http://www.eventbrite.com/e/ag-statutaire-green-cross-tickets-27754507479

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/assemblee-generale-annuelle-de-green-cross/

Sep 20 2016

Green Cross vous invite à participer à la semaine de la Finance Responsable à la Française, le 26 septembre

logo-semaine-finance-responsable

A l’occasion de la semaine de la Finance Responsable, qui se déroule du 26 septembre au 2 octobre, notre partenaire La Française, groupe de gestion d’actifs multi-spécialistes, organise une table-ronde sur le thème de:

« La Finance responsable autrement », le lundi 26 septembre à partir de 17h30 au 128 boulevard Raspail.

Cette table-ronde sera l’occasion pour les épargnants, les étudiants ou encore les professionnels et les associations de se familiariser avec la finance responsable à travers l’intervention de nombreux acteurs innovants :

  • Ghislain d’Alençon – HeoH : solutions technologiques innovantes de financement pour les associations.
  • Thibault Couturier – Finansol : label de la finance solidaire
  • Perinne Dutronc – IPCM : produit zero carbon
  • Fabrice Vernay – HERB : boutique Hôtel Eco Responsable & Solidaire

A cette occasion, La Française inaugurera une borne de don sans contact Heoh dédié à Green Cross.

img_3511

L’inscription à cet évènement se fait par mail à communicationISR@lafrançaise-group.com

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/green-cross-vous-invite-a-participer-a-la-semaine-de-la-finance-responsable-a-la-francaise-le-26-septembre/

Articles plus anciens «