Archives de la Catégorie : Eau et océans

Nov 18 2016

La CoP 22,est une CoP de transition, mais aussi d’adaptation.

Perturbée par l’actualité internationale, en attente d’actions concrètes quant au financement effectif, sur les territoires, de l’adaptation et de l’atténuation, cette CoP 22 fut particulièrement peu intense en son cœur historique, les salles de négociations.

Mais nous aurions tort de penser qu’il ne s’y est rien passé, bien au contraire. Les thématiques de l’eau et l’agriculture connaissent des avancées, notamment par une mobilisation de l’Afrique qui se structure de plus en plus concrètement. Un énorme élan d’enthousiasme, et d’action de terrain, s’est dégagé du Women Leader’s Forum, avec de très belles initiatives entrepreneuriale. Et, plus que jamais, la MEDCOP, dont la prochaine édition sera en Sicile, les Oceania Meetings et autres forums régionaux multi-acteurs ont montré leur pertinence pour accélérer, par des initiatives volontaires et des coalitions d’action sur le terrain, la transition écologique de nos sociétés…et ce, via l’eau et l’assainissement, l’alimentation, l’énergie, la mobilité, le littoral et l’océan, le tourisme, la finance et l’économie,, la culture et les savoirs traditionnels.

Dans ce contexte, la création du fond vert pour les femmes sous l’égide du R20, des fondations Schwarzenegger, Di Caprio et Albert de Monaco, sont remarquables par leur caractère immédiatement opérationnel, la qualité des projets candidats au financement et leur capacité à être répliqué. Mais ces initiatives, quelle que soit leur valeur, ne doivent faire oublier une mobilisation étatique qui n’est pas à la hauteur des enjeux.

La CoP 21 avait consacré et mis en avant les îles et territoires insulaires, petits par leur surface terrestre mais grands territoires maritime. L’Accord de Paris insistait en particulier sur l’importance d’un accompagnement à la résilience, à l’adaptation et à l’atténuation des émissions  de ces îles et territoires insulaires.mais, ils  sont malheureusement inaudibles en ce début de CoP 22. Le Maroc a invité les petits Etats Insulaires, mais l’agenda de négociation ne leur permet pas une expression à la hauteur des enjeux.

D’un point de vue symbolique, il est essentiel, si il est encore temps, de tout mettre en oeuvre pour que la mobilisation sur l’océan de Juin 2017 ainsi que la prochaine Conférence des Parties puissent non seulement être présidées par Fidji, mais également avoir lieu sur le sol Fidjien et dans l’océan Pacifique.

M. Anthony Lecren, Ministre de l’Environnement et des Affaires Coutumières de Nouvelle-Calédonie, initiateur des Oceania Meetings, précise « il n’y a pas de compétition, mais un océan de solidarité entre le Pacifique et l’Afrique, dont le Maroc est au cœur. Nous devons désormais avancer beaucoup plus vite, et beaucoup plus concrètement. C’est pourquoi nous allons mettre en place, en 2017, le Green Pasifik Festival permettant de rendre concrète pour tous la nécessaire transition écologique de nos territoires terrestres et marins. C’est une manière concrète de mettre en mouvement toutes nos forces des territoires, des associations et des entreprises, en n’oubliant ni les échanges culturelles, ni les réalisations concrètes, ni les solidarités humaines ».

M. Bran Quinquis, Délégué intergouvernemental au dérèglement climatique pour la Polynésie Française, enchaîne « avec le Polynesian Leaders Group, nous mettons en place les outils et moyens pour améliorer notre résilience, tant en atténuation qu’en adaptation, et pour protéger notre océan commun, principal régulateur du climat mondial. Mais nous avons besoin d’être soutenus, notamment car les moyens mobilisés ne sont que très partiellement à la hauteur du dérèglement climatique que nous subissons. Et ce, de manière coordonnée avec tous nos collègues des grands pays océaniques. »

Demandée par le Président François Hollande en prévision de la CoP 21, la Déclaration des Droits de l’Humanité peut permettre dans ce contexte d’apporter des outils juridiques adaptés à la transition écologique et humaine  que nos sociétés réclament. Le groupe de travail ayant conduit à cette déclaration, présidée par Mme Corinne Lepage, a été très présent lors de cette première partie de la CoP. Il a notamment obtenu la reconnaissance de l’Union des Comores, via son président M. Azali Assoumani, qui devient ainsi le premier chef d’Etat à reconnaître la déclaration.

Mme Corinne Lepage, avocate, ancienne ministre et coordinatrice de la mission sur la Déclaration des Droits de l’Humanité, déclare : « nous avons de nombreux Etats intéressés par la Déclaration. Les territoires, en particulier les Régions et villes capitales suivent actuellement l’exemple donné par Paris et Strasbourg, premières villes ayant reconnu cette déclaration des Droits de l’Humanité. Dans un contexte où les conférences des parties doivent démontrer des acquis concrets par rapport à leurs parties prenantes, cette Déclaration est un très bon outil, à reconnaitre rapidement et mondialement pour marquer concrètement la mise en action du cadre ratifié de l’Accord de Paris ».

Mme Houria Tazi Sadeq, Présidente de la Coalition Marocaine pour l’Eau, témoigne « La COP 22 a,  après 21  COP , replacé la question de l’eau à sa juste place. Première victime des changements climatiques, l’eau se révèle via les INDC être LA priorité des pays du Continent africain. C’est une question transversale, qui  devrait être abordée selon une approche globale dans le cadre du cycle de l’eau. Dès lors le littoral, cet entre deux entre la terre et la mer , exige une attention complémentaire. La résilience pour le Continent africain passe par des mécanismes multi acteurs, un financement conséquent, le renforcement des capacités et surtout une solidarité. C’est pourquoi la Déclaration pour l’Humanité se présente comme un texte pertinent qui renforcerait le droit a l’eau et encouragerait à son effectivité! »

Nicolas Imbert, directeur de Green Cross, confirme « Il y a donc urgence, dans les 72 heures de négociation restant, à agir concrètement pour que cette CoP 22 soit vraiment la conférence des solutions, par des financements à la hauteur des engagements déjà pris, par une meilleure mobilisation vis-à-vis des territoires insulaires, et par une transition écologique de nos sociétés, via notamment la Déclaration des Droits de l’Humanité. Ceci est encore possible, mais doit faire l’objet d’une volonté politique et opérationnelle de chaque instant. »

En conclusion,  Jean-Michel Cousteau, Président de Green Cross France et Territoires, Chairman de Green Cross International, confirme « en assurant la transition écologique de nos économies, nous avons l’opportunité de créer des millions de jobs non délocalisables. C’est comme ceci que l’espèce humaine sera capable de prendre les mesures pour se sauver elle-même. Agissons maintenant encore plus et plus vite, il y a urgence ! Et commençons en 2017 par sortir les déchets plastiques de l’océan, en changeant nos comportements et en réparant la planète. »

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/la-cop-22-une-cop-de-transition-mais-aussi-dadaptation/

Nov 16 2016

CoP 22 – nos événements pour le 17 novembre

La journée du 16 novembre a été particulièrement dense en événements.

En matinée, Nicolas Imbert a rencontré, collectivement avec d’autres représentants de la société civile, le Président de la République François Hollande. Ce fut l’occasion d’échanger sur l’avancement de la COP, le sommet africain, et de rappeler l’intérêt d’une reconnaissance large de la Déclaration des Droits et Devoirs de l’Humanité, notamment pour le littoral et l’océan, mais aussi pour une gestion de l’eau et de l’assainissement, de l’alimentation, de l’énergie plus durable.

Ensuite, nous avons assisté à la reconnaissance par le Président des Comores de la Déclaration. L’Union des Comores devient ainsi le premier Etat, par la voix de son Président, à reconnaître la Déclaration des Droits et Devoirs de l’Humanité.

Ce mardi 17 novembre, voici nos événements:

  • de 11h00 à 11h45, nous serons en zone verte, agora territoires, sur l’espace Comité 21, pour une table ronde « finance durable et consommation responsable« ,
  • de 14h00 à 15h30, en zone verte, sur l’agora territoire, nous parlerons biodiversité littorale et terrestre pour la MEDCOP.

Vous trouverez également de nouvelles vidéos sur la WebTV:

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/cop-22-nos-evenements-pour-le-17-novembre/

Nov 16 2016

Décryptage de la CoP 22 – Mercredi 16 novembre, 12h

La CoP22, qui entame ce jour son segment présidentiel notamment, en présence du Roi du Maroc Mohammed VI et du Président de la République Française François Hollande, n’a désormais plus que 72 heures pour aboutir à un accord des solutions, concret et à la hauteur des enjeux.

Le temps presse. Les thématiques de l’eau et l’agriculture connaissent des avancées, notamment par une mobilisation de l’Afrique qui se structure de plus en plus concrètement.

Le financement apparaît , une fois de plus, comme l’un des sujets les plus délicats. L’évolution récente de la situation géopolitique rendant difficile un accord global concret et des dotations immédiates permettant dès maintenant de mobiliser les investissements.

Dans ce contexte, les initiatives des acteurs non-étatiques, et notamment la création du fond vert pour les femmes sous l’égide du R20+, des fondations Schwarzenegger et Di Caprio, sont remarquables par leur caractère immédiatement opérationnel, la qualité des projets candidats au financement et leur capacité à être répliqué. Mais ces initiatives, quelle que soit leur valeur, ne doivent faire oublier une mobilisation étatique qui n’est pas à la hauteur des enjeux.

La CoP 21 avait consacré et mis en avant les îles et territoires insulaires, petits par leur surface terrestre mais grands territoires maritime. L’Accord de Paris insistait en particulier sur l’importance d’un accompagnement à la résilience, à l’adaptation et à l’atténuation des émissions  de ces îles et territoires insulaires.mais, ils  sont malheureusement inaudibles en ce début de CoP 22. Le Maroc a invité les petits Etats Insulaires, mais l’agenda de négociation ne leur permet pas une expression à la hauteur des enjeux.

M. Anthony Lecren, Ministre de l’Environnement et des Affaires Coutumières de Nouvelle-Calédonie, initiateur des Oceania Meetings, précise « il n’y a pas de compétition, mais un océan de solidarité entre le Pacifique et l’Afrique, dont le Maroc est au cœur. Nous devons désormais avancer beaucoup plus vite, et beaucoup plus concrètement. C’est pourquoi nous allons mettre en place, en 2017, le Green Pasifik Festival permettant de rendre concrète pour tous la nécessaire transition écologique de nos territoires terrestres et marins. C’est une manière concrète de mettre en mouvement toutes nos forces des territoires, des associations et des entreprises, en n’oubliant ni les échanges culturelles, ni les réalisations concrètes, ni les solidarités humaines ».

M. Bran Quinquis, Délégué intergouvernemental au dérèglement climatique pour la Polynésie Française, enchaîne « avec le Polynesian Leaders Group, nous mettons en place les outils et moyens pour améliorer notre résilience, tant en atténuation qu’en adaptation, et pour protéger notre océan commun, principal régulateur du climat mondial. Mais nous avons besoin d’être soutenus, notamment car les moyens mobilisés ne sont que très partiellement à la hauteur du dérèglement climatique que nous subissons. Et ce, de manière coordonnée avec tous nos collègues des grands pays océaniques. »

Demandée par le Président François Hollande en prévision de la CoP 21, la Déclaration des Droits de l’Humanité peut permettre dans ce contexte d’apporter des outils juridiques adaptés à la transition écologique et humaine  que nos sociétés réclament. Le groupe de travail ayant conduit à cette déclaration, présidée par Mme Corinne Lepage, a été très présent lors de cette première partie de la CoP.

Mme Corinne Lepage, avocate, ancienne ministre et coordinatrice de la mission sur la Déclaration des Droits de l’Humanité, déclare : « nous avons de nombreux Etats intéressés par la Déclaration. Les territoires, en particulier les Régions et villes capitales suivent actuellement l’exemple donné par Paris et Strasbourg, premières villes ayant reconnu cette déclaration des Droits de l’Humanité. Dans un contexte où les conférences des parties doivent démontrer des acquis concrets par rapport à leurs parties prenantes, cette Déclaration est un très bon outil, à reconnaitre rapidement et mondialement pour marquer concrètement la mise en action du cadre ratifié de l’Accord de Paris ».

Mme Houria Tazi Sadeq, Présidente de la Coalition Marocaine pour l’Eau, témoigne « La COP 22 a,  après 21  COP , replacé la question de l’eau à sa juste place. Première victime des changements climatiques, l’eau se révèle via les INDC être LA priorité des pays du Continent africain. C’est une question transversale, qui  devrait être abordée selon une approche globale dans le cadre du cycle de l’eau. Dès lors le littoral, cet entre deux entre la terre et la mer , exige une attention complémentaire. La résilience pour le Continent africain passe par des mécanismes multi acteurs, un financement conséquent, le renforcement des capacités et surtout une solidarité. C’est pourquoi la Déclaration pour l’Humanité se présente comme un texte pertinent qui renforcerait le droit a l’eau et encouragerait à son effectivité! »

Nicolas Imbert, directeur de Green Cross, confirme « Il y a donc urgence, dans les 72 heures de négociation restant, à agir concrètement pour que cette CoP 22 soit vraiment la conférence des solutions, par des financements à la hauteur des engagements déjà pris, par une meilleure mobilisation vis-à-vis des territoires insulaires, et par une transition écologique de nos sociétés, via notamment la Déclaration des Droits de l’Humanité.

Ceci est encore possible, mais doit faire l’objet d’une volonté politique et opérationnelle de chaque instant. »

En conclusion,  Jean-Michel Cousteau, Président de Green Cross France et Territoires, Chairman de Green Cross International, confirme « en assurant la transition écologique de nos économies, nous avons l’opportunité de créer des millions de jobs non délocalisables. C’est comme ceci que l’espèce humaine sera capable de prendre les mesures pour se sauver elle-même. Agissons maintenant encore plus et plus vite, il y a urgence ! Et commençons en 2017 par sortir les déchets plastiques de l’océan, en changeant nos comportements et en réparant la planète. »

Vous trouverez également de nouvelles vidéos sur la WebTV:

  • Bran Quinquis, délégué interministériel de Polynésie Française au déréglement climatique: https://vimeo.com/191243638
  • Gino van Begin, secrétaire général d’ICLEI (en anglais): https://vimeo.com/191731970
  • Sylvie Fayolle, vice-présidente de Saint-Etienne Métropole en charge du développement durable: https://vimeo.com/191736774
  • Maina Sage, députée de Polynésie Française, qui réaffirme qu’il ne peux pas y avoir de migration positive: https://vimeo.com/191241719
  • Michel Prieur, président du Centre International de Droit Comparé de l’Environnementhttps://vimeo.com/191100756
  • Jean Launay, Président du Partenariat Français pour l’Eau, qui s’exprime lors de la Journée Eau à la CoP22: https://vimeo.com/190775795
  • Nicolas Imbert, directeur de Green Cross France et Territoires, qui salue la création de la Coalition Marocaine pour l’Eau, dont Green Cross est partenaire: https://vimeo.com/190946182

 

Notre plaidoyer

Les conférences climat ne réussissent que si elles sont portées par des élans citoyens. Plus que jamais, il est essentiel de se mobiliser pour des avancées climat concrètes, à la hauteur des enjeux, et d’obtenir une mise en place rapide et concrète de l’Accord de Paris. Car il y a urgence.

La COP21 de Paris a été historique (cf. cop21.mobi) car elle a enregistré un accord global, l’Accord de Paris, qui entrera en vigueur le 4 novembre 2016, et permet d’avoir des contributions nationales concrètes (INDC puis NDC) précisant les engagements de chacun pour réaliser cet accord.

A ce jour, 84 pays représentant 61% des émissions carbone de la planète, ont ratifié l’Accord. Après cet accord historique, la COP22 se veut être celle de l’action, dans la continuité de la COP21.
AncreAncreAncreAncreAncreAncreAncreAncreAncreAncreAncreAncreAncreAncreAncre

Les 5 axes de la COP22 annoncés par le gouvernement marocain

Axe 1 : Être dans la continuité de l’accord de Paris
Axe 2 : Maintenir l’élan de mobilisation impulsé par l’ensemble des parties
Axe 3 : Réduire les émissions de gaz à effets de serre d’ici 2020
Axe 4 : Consolider la mobilisation des acteurs non-étatiques
Axe 5 : Développer le système financier Fond vert pour le climat impulsé par la COP15 de Copenhague

LES 11 OBJECTIFS DE GREEN CROSS POUR LA COP 22

7 objectifs relevant de la négociation :

  1. Accroître rapidement, et d’ici à mi-2017, la ratification de l’Accord de Paris, et s’assurer de la bonne mise en place de ces engagements
  2. Mieux faire reconnaitre les liens entre santé, climat et environnement, ainsi que l’importance d’une approche inclusive de la santé environnementaleAncreAncre
  3. Continuer la publication des INDC, et vérifier la bonne transcription des INDC en NDCAncreAncre
  4. Développer l’accès aux financements, tant en adaptation et en atténuation, pour les territoires les plus vulnérables
  5. Développer la reconnaissance et la mise en réseau des savoirs traditionnels
  6. Reconnaître et faire reconnaître la Déclaration des Droits et Devoirs de l’Humanité (DuDHu) comme outil juridique structurant pour la transition écologique des territoires
  7. Mettre en place une stratégie inclusive et opérationnelle de coopération et de coconstruction internationale sur la préservation de l’océan, en commençant par le littoral

4 objectifs relevant des territoires :

 

  1. Mettre en place des schémas et plans d’adaptation opérationnels et territorialisés
  2. Développer ou accélérer des politiques territoriales ambitieuses de transition écologique
  3.  Généraliser les démarches d’économie circulaire territoriale
  4. Encourager la co-construction territoriale

 

POUR EN SAVOIR PLUS

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre Guide de la CoP22, en 48 pages.

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/decryptage-de-la-cop-22-mercredi-16-novembre-12h/

En 2017, sortons le plastique de l’océan – le 11 novembre à la CoP 22

Rejoignez la conférence organisée par Green Cross et la coalition climat: objectif OCEAN, le 11 novembre à 11h à Marrakech, sur le site de la CoP 22, zone verte, salle Bouregreg.

Ancré au cœur de nos vies, le plastique est désormais présent sur tous les océans. Des pôles à l’équateur, aucune région du globe n’est épargnée. Ces plastiques, qui souvent n’ont passé que quelques minutes entre les mains de leurs utilisateurs, portent atteinte à la vie marine et aux oiseaux, altèrent la qualité des eaux, influencent l’activité planctonique et le climat.

Les résultats récents issus des expéditions marines nous montrent d’une part l’importance des stocks présents sur les différents océans, d’autre part la nocivité pour l’homme et le milieu, principalement issue des additifs que ce plastique contient (métaux lourds, perturbateurs endocriniens…), et l’urgence à agir.

Les solutions sont disponibles: il s’agit d’une part de tarir le gisement par un retour plas rapide et plus massif à l’économie circulaire, en commençant par les sacs plastiques et la vaisselle jetable, d’autre part de mettre en place les innovations technologiques et les modèles économiques pour récupérer les plastiques déjà en mer. 2017 est le moment de mettre en oeuvre ces solutions, par une coopération opérationnelle, à l’échelle des territoires, avec le soutien de toutes les parties prenantes. C’est maintenant que ceci peut être acté.

C’est pourquoi Green Cross et la coalition climat: objectif OCEAN vous convient, le 11 novembre à 11h, à un side-event  dans le cadre de la CoP22, à Marrakech, en zone verte, salle Bouregreg, sur le thème « 2017: sortons les plastiques de l’océan ».

Cette conférence, initiée par une brève présentation du film « Wonders of the Sea » de Jean-Michel Cousteau, prendra la forme de 3 tables rondes:

  • 1ère table ronde – 25 minutes – pourquoi nous avons choisi de nous mobiliser maintenant, de manière complémentaire, pour lutter contre la pollution plastique de l’océan ? 
  • 2ère table ronde –  25 minutes – le rôle des expéditions, prise de conscience, éducation, identification et prototypage de pistes de solution – entre sciences et citoyenneté
  • 3ère table ronde –  25 minutes – comment va-t-on se mettre en mouvement pour  pistes de solution peut-on mettre en place en 2017 – tarir le flux et récupérer le gisement (débat – 3 minutes chacun en réponse à une question, pas de slide)

Parmi les premiers orateurs confirmés: Yvan Bourgnon (The Sea Cleaners), Patrick Deixonne (7ème continent), Bruno Dumontet (Expédition MED), Luc Hardy (Sagax), Dominique Héron (ICC France), François-Michel Lambert (Institut de l’Economie circulaire), Anthony Lecren (Ministre de l’Ecologie de Nouvelle-Calédonie), Corinne Lepage (avocate), Houria Tazi Sadeq (Coalition Marocaine pour l’eau), Bouchta El Moumni (Université Abdelmalek Essaadi), Pierre Victoria (Veolia), Bran Quinquis (délégué interministériel en charge du Climat pour le gouvernement de Polynésie Française), Génération Responsable et le R20+…

Venez nombreux: entrée libre sur le site de la CoP22, zone verte. Renseignements: cop22@gcft.fr 

Il est également possible d’agir pour l’océan et l’économie circulaire en consultant nos ouvrages « Océan: des clés pour agir » et « Economie Circulaire et coopération décentralisée: des clés pour agir », disponibles sur le site www.desclespouragir.fr

Nos autres événements pour la CoP 22

Vous pouvez télécharger ici notre ESSENTIEL DE LA COP22, ainsi que le GUIDE DETAILLLE DE LA COP22,régulièrement actualisés.

Parmi les événements principaux des prochains jours:

  • ce 10 novembre, 17h, conférence en zone verte, espace conférences, salle 7: une économie verte pour des sociétés résilientes, durables et prospères,
  • le 11 novembre de 15h à 16h30, projection du film « A la Poursuite de l’Endurance », de Luc Hardy, suivie d’un débat,
  • le 12 novembre de 14h30 à 18h30, colloque « Guerre, Paix et Climat », à l’Institut Français de Marrakech,
  • le 14 novembre de 16h à 16h45, zone verte, espace territoires, agora Comité 21: économie circulaire et climat: quels enjeux ? Regards croisés.
  • le 15 novembre de 15h à 16h30, zone verte, salle à confirmer: contribution des enseignes de commerce organisé au déploiement des solutions dédiées en Afrique,
  • le 16 novembre de 14h à 15h30, zone verte, salle à confirmer: journée MEDCOP – quels engagements pour la mer et le littoral,
  • le 17 novembre de 13h à 14H30, zone vete, espace conférences, salle 7: Youth on the Move: a new perspective on climate migration.

 

Et, pour suivre la CoP22 en direct:

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/en-2017-sortons-le-plastique-de-locean/

Oct 31 2016

La COP22 en bref

Infos essentielles pour les impliqués de Green Cross

logo_0_1La COP22 aura lieu du 7 au 18 novembre 2016, sur un terrain de 25 hectares situé à Bab Ighli à Marrakech.

La COP21 de Paris a été historique (cf. cop21.mobi) car elle a enregistré un accord global, l’Accord de Paris, qui entrera en vigueur le 4 novembre 2016, et permet d’avoir des contributions nationales concrètes (INDC puis NDC) précisant les engagements de chacun pour réaliser cet accord.

A ce jour, 84 pays représentant 61% des émissions carbone de la planète, ont ratifié l’Accord. Après cet accord historique, la COP22 se veut être celle de l’action, dans la continuité de la COP21.

 

Les 5 axes de la COP22 annoncés par le gouvernement marocain

 

Axe 1 : Être dans la continuité de l’accord de Paris

Axe 2 : Maintenir l’élan de mobilisation impulsé par l’ensemble des parties

Axe 3 : Réduire les émissions de gaz à effets de serre d’ici 2020

Axe 4 : Consolider la mobilisation des acteurs non-étatiques

Axe 5 : Développer le système financier Fond vert pour le climat impulsé par la COP15 de Copenhague

 

LES 11 OBJECTIFS DE GREEN CROSS POUR LA COP 22

7 objectifs relevant de la négociation :

  1. Accroître rapidement, et d’ici à mi-2017, la ratification de l’Accord de Paris, et s’assurer de la bonne mise en place de ces engagements
  2. Mieux faire reconnaitre les liens entre santé, climat et environnement, ainsi que l’importance d’une approche inclusive de la santé environnementale
  3. Continuer la publication des INDC, et vérifier la bonne transcription des INDC en NDC
  4. Développer l’accès aux financements, tant en adaptation et en atténuation, pour les territoires les plus vulnérables
  5. Développer la reconnaissance et la mise en réseau des savoirs traditionnels
  6. Reconnaître et faire reconnaître la Déclaration des Droits et Devoirs de l’Humanité (DuDHu) comme outil juridique structurant pour la transition écologique des territoires
  7. Mettre en place une stratégie inclusive et opérationnelle de coopération et de coconstruction internationale sur la préservation de l’océan, en commençant par le littoral

4 objectifs relevant des territoires :

 

  1. Mettre en place des schémas et plans d’adaptation opérationnels et territorialisés
  2. Développer ou accélérer des politiques territoriales ambitieuses de transition écologique
  3. Généraliser les démarches d’économie circulaire territoriale
  4. Encourager la co-construction territoriale

 

COMMENT PARTICIPER ?

Sur place, 2 zones :

  • zone bleue directement géré par le Secrétariat Général de la CCNUCC. Les accréditations sont closes, sauf pour la presse.
  • zone verte / société civile gérée par la Présidence marocaine de la CoP22. Pour y accéder, faire parvenir liste des personnes et numéros de CNI (ou de passeport) à societecivile@cop22.ma.

 

EVENEMENTS GREEN CROSS (et ses partenaires) PENDANT LA COP22

semaine1

semaine2

Précisions : les petit-déjeuners des Acteurs du Changement : ils se dérouleront au 14 derb Zouina Riad Zitoun El Jdid, Marrakech. C’est à 15 minutes du site de la CoP22. Pour s’inscrire et contribuer : cop22@gcft.fr – Ces petit-déjeuners alimenteront la webTV de Green Cross (http://tv.cop22.mobi), et pourront notamment être co-organisés ou repris par notre partenaire levert.ma.


CONTACTS ET ADRESSES UTILES

 

Site de la CoP 22 : Bab Ighli, boulevard Mohammed VI, le long des remparts de la Medina.

Fil rouge Green Cross: cop22@gcft.fr

Et sur Internet:

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/la-cop22-en-bref/

Oct 24 2016

Green Cross se prépare pour la CoP22

Dans la continuité du travail accompli lors des précédentes CoP climat, Green Cross sera présente à Marrakech du 6 au 18 novembre, avec de nombreux événements et contenus:logo_0_1

  • Nous serons particulièrement mobilisés, avec les 60 têtes de réseaux provenant de 30 pays, représentés par l’initiative Climat: objectif OCEAN (http://ocean.cop22.mobi), sur la thématique OCEAN (qui a de nombreuses interconnections avec les thématique résilience et migrations environnementales), et le partage de nos clés pour agir (http://www.desclespouragir.fr),9791093022185
  • Nous coordonnons une initiative « 2017: sortons le plastique de l’océan » qui, le 11 novembre de 11h00 à 12h00 mobilisera les expéditions, les institutions de science, les entreprises, les territoires, les acteurs associatifs et représentants des sociétés traditionnels pour collectivement prendre des engagements et mettre en place des dispositifs pour que 2017 soit l’année où l’on tarisse la production de plastiques qui finissent dans l’océan, et où l’on mette en place les moyens appropriés pour traiter les « continents » de plastiques qui avec leur cortège de micro-débris et perturbateurs endocriniens mettent à mal la santé de l’océan et des organismes vivants,
  • Nous co-animons le dispositif Solutions Jeunesse CoP22, qui mobilise les acteurs de la société civile, en particulier les jeunes, autour du partage d’expérience et de la mise en place de solutions opérationnelles issues du terrain, avec un focus tout particulier sur l’Afrique, l’Innovation et les Territoires.

 

Vous trouverez ci-après notre calendrier pour la CoP22. N’hésitez pas si vous le souhaitez à nous suggérer un contenu ou un événement, la construction de ce calendrier se passant en mode participatif. Le guide Green Cross de la CoP22, seront diffusés la semaine prochaine.

Calendrier de la première semaine de la CoP22 – Green Cross

7 novembre

  • 8h45 – 9h30 – 11 mois après la CoP21, quelles attentes ?
    • Petit-déjeuner informel sur invitation (contact@gcft.fr), à 800m du lieu de la CoP22
    • Le petit-déjeuner sera suivi de 5 passages webTV. Si intéressé, merci de candidater à contact@gcft.fr
  • 14h00 – 16h00 – Agriculture et alimentation
    • En zone verte, espace Solutions Jeunesse CoP22, en partenariat avec la FAO
    • Informations: contact@gcft.fr

8 novembre

  • 15h00 – 16h30 – Climate is Water: zone bleue

9 novembre

  • 13h30 – 16h00 – Water dialogue: ensemble pour le nexus eau et climat: un objectif partagé – zone bleue
    • En zone bleue
    • Organisation: Coalition Marocaine pour l’Eau

10 novembre

  • 11h00 – 12h30 Eau et Climat dans les Territoires Insulaires
  • heure à confirmer –  Water & Climate Security
    • Lieu: à confirmer
  • 13h30 – 16h00 – Solutions Jeunesse CoP22 spécial Energie
    • Lieu: zone verte, espace Solutions Jeunesse Cop22
    • Informations: contact@gcft.fr

11 novembre

  • 11h00 – 12h30 – 2017: sortir le plastique de l’océan

  • 13h30 – 16h00 – Projection-débat: à la poursuite de l’Endurance

12 novembre

  • OCEAN – session en cours de calage

14 novembre

  • 09h00 – 17h00 – Financer la mutation durable des territoires (sommet des élus locaux et régionaux pour le Climat)
    • Informations:  contact@climatesummit4localandregional leadersmarrakech.com

15 novembre

  • Horaire à confirmer – Agenda des solutions concrètes pour la Méditerranée
  • 10h00 – 16h00 – journée « consommation responsable » 
    • Lieu: zone verte, espace Solutions Jeunesse Cop22
    • Informations: contact@gcft.fr

 

16 novembre

  • Horaire à confirmer – Women leaders and the Global Transformation Summit
    • Lieu: Palmeraie Golf Palace, Marrakech
    • Informations: contact@womenglobaltransformationsummit.com
  • 11h00 – 12h30 – Gouvernance multi-acteurs et multi-niveaux pour la mise en oeuvre de l’accord de Paris
    • Lieu: zone verte, espace conférences
    • Organisateurs: Club France Développement Durable, CESE, Comité des Régions et OCDE
  • 15h00 – 16h30 – Contribution des enseignes du commerce organisé au déploiement des solutions et innovations dédiées à l’Afrique
    • Lieu: zone verte, salle à confirmer
    • Contact: Jocelyne Leporatti: jocelyne@generation-responsable.fr

17 novembre

  • 11h30 – 13h00 – Financing climate-resilient and low carbon urban water and waste management in Emerging Cities
    • Lieu: zone verte, salle Méditerranée
    • Organisateurs : OECD, ISWA, IWA – Contact : Corinne Trommsdorff – Corinne.Trommsdorff@iwahq.org
  • 14h00 – 16h00 – Journée finance durable – Solutions Jeunesse CoP22
    • Lieu: zone verte, espace Solutions Jeunesse Cop22
    • Informations: contact@gcft.fr

18 novembre

  • 13h15 – 14h45 – Innover et mobiliser pour améliorer la résilience des populations dans les PMA – expérience du Niger
    • Lieu: zone verte, salle Pacifique
    • Organisateurs : Niger, Energies 2050
    • Contact: kamayemaazou@yahoo.fr – stephane.pouffary@ energies2050.org

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/green-cross-se-prepare-pour-la-cop22/

Sep 15 2016

UN Climate week & Our OCEAN conference – A.G. Nations-Unies et conférence OUR OCEAN

Version française ci-après
Following the recent announcements and ratification of Paris Agreement, current weeks are key to save the ocean and the climate.
(c) GCFT
With Jean-Michel Cousteau, with the « Climate: OCEAN objectiv » coalition, their 20 engagements, 60 leaders signing from 30 countries and perspective, civil societies are acting.Please find enclosed in preparation of the « Our Ocean » conference, Climate Week and Marrakech CoP22 initiative, the following:

We will be happy to share with you our agenda for Cop22 and beyond, and get back on an individual basis to prepare Marrakech summit

Best regards,

Green Cross team

________________________________

Chers amis et signataires de Climat: objectif OCEAN,

Nous tenons à partager avec vous l’ouverture de la conférence « OUR OCEAN », et le fait que nous avons partagé avec les différentes délégations internationales présentes à OUR OCEAN et à la Climate Week les documents suivants:

Pour information, il existe également une version française du point d’avancement « Climat: Objectif OCEAN », ci-jointe.

Nous allons lancer très prochainement la seconde édition de notre ouvrage « OCEAN: des clés pour agir » (le premier tirage paru en juillet étant déjà victime de son succès), qui sera prêt pour la CoP22, avec 4 pages supplémentaires sur les pôles.
Bien à vous,
L’équipe Green Cross France et Territoires

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/un-climate-week-our-ocean-conference-a-g-nations-unies-et-conference-our-ocean/

Agenda d’été et de rentrée pour Green Cross

  • les 23 et 24 août, nous vous convions au Festival du Film Francophone, dont Green Cross est partenaire « environnement ». A l’occasion du festival, nous présenterons le mercredi 24 août, à 10h, le film ‘A la poursuite de l’Endurance », de Luc Hardy. La journée du 23 août étant placée sous le signe de l’aventure familiale Cousteau, nous effectuerons également une présentation-débat autour de l’ouvrage « OCEAN: des clés pour AGIR » co-écrit par Jean-Michel Cousteau et Nicolas Imbert, disponible dans les librairies physiques et en ligne (prix de vente 5 euros) et sur le site www.desclespouragir.fr, avec la version PDF en téléchargement gratuit.
  • le 7 septembre, session de travail du think&do tank « villes et territoires durables, économie circulaire et énergie », réservée aux seuls membres du groupe de travail. Renseignements: contact@gcft.fr
  • le 8 septembre, réunion du Club des Mécènes et Partenaires de Green Cross. Renseignements: contact@gcft.fr
  • le 9 septembre, à Montpellier, nous serons présents pour parler de la Déclaration Universelle des Droits et Devoirs de l’Humanité à l’Observatoire International du Bonheur. Programme sur www.oib-france.com/wp-content/uploads/Programme-Assises-Internationales.pdf, inscriptions sur www.oib-france.com
  • Le 14 septembre, session de travail du think&do tank « alimentation, agriculture, pêche, aquaculture et territoires durable », réservée aux seuls membres du groupe de travail. Renseignements: contact@gcft.fr
  • les 16 et 17 septembre, nous co-organisations les rencontres Crises de l’Eau et Migrations, organisées à Casablanca par l’Alliance Marocaine pour l’Eau,
  • le 21 septembre, nous serons à l’ouverture des Etats Généraux de l’Economie Circulaire de la Ville de Paris.
  • du 26 au 28 septembre, Green Cross est partenaire de Climate Chance à Nantes. Nous co-organisatons les travaux sur l’adaptation, l’océan et le littoral, l’eau et le climat. Programme et inscriptions sur climatechance2016.com,
  • du 28 au 30 septembre, Green Cross sera présent aux assises de l’économie circulaire organisées par NEXA en Région la Réunion,
  • réservez dès maintenant votre soirée du 10 octobre (18h30 à 21h) pour l’Assemblée Générale de Green Cross à Paris, et le 12 octobre pour une soirée surprise autour de Jean-Michel Cousteau, à Nîmes.
  • le 13 octobre, Green Cross est partenaire contenu des Rencontres Territoriales de l’Energie, à Rabat, événement labellisé CoP22,
  • le 25 octobre, nous serons à Marseille pour une grande rencontre « Droit et Environnement »,
  • et, du 7 au 18 novembre, nous aurons de nombreuses animations autour de la CoP22, à Marrakech mais aussi en France.

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/agenda-dete-et-de-rentree-pour-green-cross/

Août 04 2016

MEDCoP Tanger Climat: une mobilisation au sommet pour le littoral, l’océan et le climat

Grand succès pour la MEDCOP Climat Tanger 2016 qui a mobilisé tous les réseaux de la Méditerranée sur le climat, et accélère la préparation de la Cop22.

Co-pilotée par le Pr. Bouchra El Moumni et Nicolas Imbert, les travaux mer & littoral mettent en avant des propositions concrètes, dans la continuité de l’initiative Climat: objectif OCEAN qui mobilise déjà les têtes de réseau de 30 000 organisations dans 30 pays.

La MEDCOP Climat est une conférence internationale, mobilisant les principales parties prenantes (Etats, territoires, entreprises, associations, citoyens) de la Méditerranée autour de thématiques concrètes pour mettre en place à l’échelle méditerranéenne des pistes de solutions et accélérer l’ambition et la mise en place des actions des conférences climat (les CoP).

Après une première édition à Marseille, la seconde édition a eu lieu à Tanger, organisée par la région Tanger – Tétouan – Al Hoceima. Cet événement de dimension mondiale a mobilisé les pays du pourtour de la Méditerranée pour débattre ensemble des moyens à mettre en oeuvre pour lutter contre le changement climatique.

Green Cross copilote avec l’UICN et l’Université Abdelmalek Essaadi – Tétouan la thématique mer et littoral, qui a été présentée le lundi 18 juillet dans l’après-midi, et contribue aux travaux sur le droit et l’environnement.

En synthèse de cet événement, les participants, élus, représentants d’entreprises et de territoires, scientifiques et enseignants, professionnels de la mer et du tourisme, déclarent faire de la reconquête du bon état écologique de la Méditerranée une priorité opérationnelle forte, et partager les solutions avec les autres mers, en particulier le Pacifique. L’aquaculture durable, une pêche responsable et respectueuse des écosystèmes – y compris corrélée avec le développement de nouveaux parcs marins, et la lutte contre les déchets, les débris plastiques et les perturbateurs endocriniens sont les 3 priorités opérationnelles identifiées.
Un observatoire régional de la Mer peut être créé rapidement à Tanger dans le cadre d’un partenariat s’ouvrant sur l’espace méditerranéen. Il pourra être mis en réseau avec des structures similaires intégrant science, société et gouvernance. Cet observatoire a vocation à cartographier et fédérer les initiatives et compétences existantes, formalisées ou non, tout en répondant aux exigences de coopération régionale et internationale.
2016-07-18 12.57.50Ces travaux vont montrer des avancements concrets qui pourront être présentés à la CoP22, pour laquelle nous souhaitons une journée dédiée mer et littoral. Au vu de l’importance de la Méditerranée à l’échelle de la population mondiale, au vu des liens importants entre humanité et climat préservés en Méditerranée, les travaux doivent être inscrits dans l’agenda des territoires, à l’échelle méditerranéenne, et servir de creuset de partage d’expérience pour la lutte contre le dérèglement climatique à l’échelle globale.
Grand témoin de l’atelier, le Ministre de l’Environnement de Nouvelle-Calédonie Anthony Lecren, initiateur des Oceania Meetings, a précisé l’importance d’outils de gestion efficace, concertés, à l’échelle locale, tels que le Comité de Gestion du Parc Marin de la Mer de Corail. Il a précisé que ceci pouvait être fait en concertation avec plusieurs états frontaliers (en l’occurrence, Nouvelle-Calédonie et Vanuatu), avec la possibilité d’une juridiction et de forces d’intervention partagées (y compris pour juger dans un port un bateau contrevenant pris dans un autre pays), mais également l’impact bénéfique pour l’économie d’une gestion sereine de l’espace marin.
Il a également insisté sur les synergies entre savoirs traditionnels et coutumiers et connaissances scientifiques pour une gestion rationnelle, l’impact positif d’une bonne gestion pour la pêche et le tourisme, et la nécessité de trouver des solutions adaptées aux territoires insulaires en termes d’accès à l’eau et un assainissement écologiquement responsables à des coûts et avec des technologies éprouvées, la nécessité de trouver des solutions opérationnelles sur l’énergie et l’économie circulaire.
Sur l’ensemble de ces secteurs, il a confirmé l’importance d’une solidarité entre Pacifique et Méditerranée, la nécessité de partages d’expériences et d’échanges concrets, la volonté de l’ensemble des opérateurs des Oceania Meetings d’aller dans le sens d’une coopération accrue, et l’importance d’en faire un outil de développement, économique notamment, et de coopération. Il a salué la création de l’observatoire de la Méditerranée à Tanger, et indiquer l’opportunité de partager entre cet observatoire et le Pacifique Sud les savoirs appropriés.
2016-07-19 13.01.11Sur le droit de l’environnement, nous avons contribué, aux côtés notamment de Houria Tazi Sadeq, Geneviève Maillet et Corinne Lepage, à l’atelier mettant en avant l’importance d’une approche méditerranéenne, reposant en particulier sur le soutien et l’adoption de la Déclaration des Droits et Devoirs de l’Humanité (www.droitshumanite.fr), et l’importance d’une approche concrète, humaniste et écologiquement responsable, à l’échelle des territoires. En ce sens, des droits comme le droit à l’eau, montrent bien la valeur d’une approche fondée sur une gestion sereine, au plus proche de la ressource, dans le respect des besoins et droits humains et en phase avec les possibilités naturelles. Le groupe de travail a notamment salué l’inscription par la France de la Déclaration des Droits et Devoirs de l’Humanité à l’agenda de l’Assemblée Générale 2016 des Nations-Unies, et encouragé la mise en place de vœux dans toutes les régions et métropoles de la Méditerranée proclamant leur adhésion à la Déclaration, suivant en ceci le triple exemple de Strasbourg, Marseille et Paris.

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/medcop-tanger-climat-une-mobilisation-au-sommet-pour-le-littoral-locean-et-le-climat/

Océan: des clés pour AGIR – retour sur la conférence du 5 juillet

A l’occasion du lancement de l’ouvrage Océan, des clés pour agir, le 5 juillet, Green Cross France et Territoires avait réuni des intervenants de choix pour débattre des thématiques abordées dans l’ouvrage et a rassemblé un large auditoire.

 

CIMG9144

 

Xavier Lépine, directeur de la Française, qui accueillait l’événement, a introduit le débat en saluant cette époque qui donne l’occasion de repenser le modèle économique et favorise l’émergence de nouveaux acteurs qui se croisent. La vision par silo n’est plus possible et les grandes problématiques de l’homme liées au financement du logement, de la santé, à l’alimentation constituent toujours les grands enjeux. Le défi qui se pose dès lors aux financiers est d’assurer cette transversalité.le 5 juillet des intervenants de choix pour débattre des thématiques abordées dans l’ouvrage et a rassemblé un large auditoire.

CIMG9166

Nicolas Imbert, Green Cross France et Territoires, a alors rappelé que l’exercice va consister pour les acteurs à remettre l’Océan au cœur des débats. L’ouvrage lancé ce jour propose un chemin avec des acteurs diversifiés. L’objectif étant d’oeuvrer pour une gouvernance apaisée et de porter les solutions proposées lors de la Medcop à Tanger et lors des autres conférences internationales à venir. La CoP22 doit être le moment où l’on sort les déchets de l’océan.

CIMG9148
Jean-Michel Cousteau, dans une vidéo, a insisté sur la responsabilité de chacun dans la protection et la préservation de l’Océan, notamment en ce temps de vacances. Il n’y a pas de petit geste et chaque déchet ramassé participe à la préservation de ce bien commun. Protéger l’Océan, c’est aussi nous protéger nous-même, a-t- il affirmé avec force.

CIMG9151
Lors de l première table ronde intitulée « comment l’humanité peut-elle gérer un rapport serein à l’Océan? », Brice Lalonde a rappelé que l’océan est un bien commun que se partagent 195 Etats-nations avec des visions différentes et qu’il est révélateur de constater qu’il n’y a pas d’organisation internationale spécifiquement dédiée à l’océan. Pour Michèle Sabban du R20, il s’avère nécessaire d’actionner des solutions qui amènent du bien-être aux populations des îles submersibles. La campagne des 100 projets permet de préparer des solutions à présenter à Marrakech. Raymond van Ermen a relevé, quant à lui deux bonnes nouvelles en 2016. Les ODD et la CoP 21 actent le changement de méthode de l’humanité qui s’organise pour faire face aux grands challenges. Cela implique des partenariats multi-secteurs, multi-niveaux et la France a une responsabilité particulière du fait de son domaine maritime.

CIMG9156
Quatre points de vue de personnalités issues d’univers variés, ont ensuite été présentés. Séverine Vasselin, comédienne, a évoqué son expérience de l’eau de l’ordre du ressenti et non pas uniquement de la connaissance. Elle a souligné l’hérésie que constitue le fait d’introduire du plastique dans notre propre chaîne alimentaire. Elle a également insisté sur la nécessité pour la population urbaine de se reconnecter à l’eau qui commence dès le caniveau.

CIMG9172

CIMG9175
Luc Lavanture, qui se définit lui-même comme un ultramarin a déclaré que l’outre-mer a structuré l’histoire. Il estime que les routes maritimes commerciales des siècles passés ont préfiguré celles, sous-marines des câbles de télécommunications. Il n’a pas manqué d’ajouter que cela entraîne aussi des inégalités économiques et ramène à la problématique de l’équilibre des territoires.

CIMG9183
Cyrielle Hariel, journaliste, a présenté les « change makers », personnes à l’origine d’initiatives remarquables , innovantes et durables comme Jadav Payeng qui a reboisé une île en friche, Corentin de Chatelperron, qui a construit le premier navire 100% en fibres de jute ou les Bureo Stakeboarding, qui transforment les filets de pêche dérivants et dévastateurs en skateboards. Le changement, ce n’est pas seulement maintenant, c’est surtout possible.

CIMG9191
François-Michel Lambert, député, a répété l’injonction d’aller vers l’économie circulaire afin d’assurer un équilibre terre-mer. Le milieu océanique est un écosystème très abouti dont il peut être tiré bénéfice de manière intelligente et respectueuse par l’aquaponie, notamment. Il a mentionné quelques succès de coopération entre différents acteurs économiques comme à Fos.

CIMG9200

Le débat s’est poursuivi au cours d’une deuxième table ronde sur le thème de « L’économie circulaire, creuset de solutions ». Nathalie Boyer, Orée, a insisté sur les avantages de la mutualisation qui s’observe dans l’écologie industrielle territoriale et portuaire La zone portuaire est une zone d’interface qui concentre des activités et a rappelé l’exemple du grand port de Dunkerque, première démarche en France avec Ecopôle. Boris Fedorovski, Groupement des Industries de construction et activités navales (GICAN), a exposé les possibilités de disposer de navires propres et pourquoi pas à énergie positive, un jour. Il a évoqué les navires à propulsion éolienne et a souligné l’intérêt des plateformes multi-fonctions en mer, là où le littoral est saturé. La conjugaison d’énergies multiples en offshore permet de former une boucle d’économie circulaire. La logique du CO2 est à réinventer selon Jacques Degroote, Algonesia, qui a mis en évidence les promesses phénoménales des micro-algues, disponibles partout. Elles ont des applications dans beaucoup de domaines, en alimentation, en cosmétiques, pour la santé…Sylviane Villaudière, C3D, a soulevé la question du rôle de la société civile. Elle a, a par ailleurs, indiqué le besoin d’aller au-delà de la seule atténuation et de travailler aussi le sujet de l’adaptation. La méditerranée est le laboratoire de tous les maux qui arrivent et en même temps un formidable laboratoire du travail sur la résilience. Il est nécessaire d’articuler l’interface mer/fleuve. Selon elle, les grandes conférences, comme les CoP, ce sont avant toutes choses, le partage des ambitions et des actions.

CIMG9218

Le lancement de l’ouvrage Océan : des clés pour agir s’est conclu par la remise des prix aux lauréats du concours photos. Le prix spécial du jury a été attribué à Xavier Desmier, photographe indépendant, grand spécialiste des sujets de fond liés à l’environnement. Christophe Boisvieux, qui parcourt le monde depuis plus de 30 ans et collabore avec de nombreux magazines internationaux a reçu le premier prix. Ania Freindorf, reconnue pour ses reportages sociétaux en collaboration avec des médias européens, s’est vue accorder le deuxième prix. Enfin, Younes Benseddik, âgé de 16 ans et passionné par l’océan et la photographie a été récompensé par un troisième prix.

.

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/synthese-lancement-5-juillet-ocean-des-cles-pour-agir/

Articles plus anciens «