Notre action vous intéresse ? Soutenez nous, engagez vous !

Nos actions vous intéressent et vous souhaitez vous engager ? Pensez à adhérer à l’association ou nous faire un don.

Votre don et votre cotisation sont nécessaires à notre fonctionnement (et déductibles à hauteur de 60%). Pensez à nous soutenir maintenant :

Les informations recueillies sont nécessaires pour votre adhésion et la bonne tenue de l’association et de ses membres. Elles ne sont pas cédées à des tiers. Elles font l’objet d’un traitement informatique non soumis à la déclaration au titre de la dispense n°8 de la délibération CNIL n°2006-130 (J.O. du 3 juin 2006). Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification ou d’opposition vous concernant. Pour l’exercer, n’hésitez pas à nous contacter !

Green Cross France et Territoires est une association d’intérêt général enregistrée à la Préfecture de Police de Paris sous le n° W751211388.

Vous pouvez aussi télécharger notre formulaire d’adhésion 2015 et nous le retourner par courrier.

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/soutenir/

Les filières REP, une chance pour l’économie circulaire !

sicr

Le 10 octobre 2014, Nicolas Imbert a participé à une journée de travaux consacrée à la filière REP (Responsabilité Elargie du Producteur), organisée à La Réunion par le SICR (Syndicat des importateurs et commerçants de La Réunion).

 

La REP (Responsabilité Elargie du Producteur) est un dispositif qui décline le principe du pollueur – payeur en obligation réglementaire. Les acteurs mettant sur le marché les produits utilisés quotidiennement (emballages ménagers, piles, batteries, pneumatiques, éléments d’ameublement, équipements électriques et électroniques, papiers, etc.) doivent pourvoir à la gestion des déchets qui résultent de la consommation de leurs produits.

 

Concrètement, l’application de la REP a engendré et continue d’impulser la création de filières pour organiser des activités nouvelles de tri, collecte, ou encore des industries de recyclage… L’enjeu consiste en effet à stimuler une nouvelle dynamique permettant de concrétiser l’économie circulaire sur toute la chaîne de valeurs d’un produit, depuis la conception jusqu’au recyclage. Le développement de filières REP a donc des effets bénéfiques en matière de création d’emploi et d’insertion professionnelle ; et génère des dynamiques de collaborations pour mutualiser les coûts induits.

 

Dans le cas de la Réunion, une quinzaine de filières a été créée pour améliorer la gestion des déchets. L’événement du 10 octobre 2014, organisé par le SICR, a permis de revenir sur les acquis et défis de ces filières sur l’île et sur d’autres territoires de l’Océan Indien, en réunissant divers experts et porteurs de projets.

 

Parmi les principaux défis identifiés par les participants, le défaut ou l’insuffisance d’implication de la part de certains producteurs et distributeurs, mais aussi une économie parallèle qui fragilise l’économie officielle, et des moyens de contrôle insuffisants.

 

Des pistes de solutions concrètes ont également été présentées, comme la massification des gisements par le développement de stratégies interrégionales. Pour cela, il serait nécessaire d’actionner les leviers réglementaires existants, avoir une meilleure connaissance des flux (déchets, matières…) et développer des synergies industrielles dans la zone Océan Indien.

 

SICR1

Le préfet (à droite), Dominique Sorain, a ouvert le second colloque des filières REP organisé par le SICR, présidé par Frédéric Foucque (au centre) ( © photo L.L-Y., source : www.ciclanoo.re).

 

 

 

 

 

Le directeur exécutif de Green Cross France et Territoires, Nicolas Imbert, est intervenu en clôture des travaux au sein d’un panel de haut-niveau :

– ADEME : M. Philippe BEUTIN, Directeur Régional

– REGION : M Monsieur ALIN GUEZELLO, Conseiller régional, élu délégué aux énergies nouvelles

– PREFECTURE : M. Thierry DEVIMEUX, Secrétaire général pour les affaires régionales

 

Nicolas Imbert a notamment rappelé que GCFT a contribué à la création de l’Institut de l’Economie Circulaire en 2012, pour fédérer l’ensemble des acteurs visant à préfigurer une économie qui soit plus économe en ressources fossiles, qui soit également plus intense en emplois locaux et qui soit une économie réconciliée avec l’écologie.

 

La notion d’« économie circulaire » est très utilisée dans le contexte industriel, mais peut être appliquée à d’autres secteurs, comme l’agriculture. Par exemple à La Réunion, un process tout à fait intéressant est développée pour réutiliser le déchet de la canne, la bagasse, et en faire une source d’énergie. Aujourd’hui, on voit apparaître des processus similaires autour des algues, ou d’autres matières agricoles primaires ou secondaires peu, mal ou sous-utilisées. Une dimension intéressante de l’économie circulaire réside dans son incarnation dans un territoire donné, en fonctions des spécificités locales.

 

SICR2

De gauche à droite : Frédéric Foucque, président du SICR (Syndicat des importateurs et commerçants de La Réunion), et Nicolas Imbert, directeur exécutif de Green Cross France et Territoires. (© Philippe Stéphant, source : www.ecoaustral.com)

Le Cluster GREEN est une brique essentielle pour la structuration d’une stratégie territoriale entraînant les différents acteurs concernés à La Réunion, y compris les collectivités locales. Plus d’informations : http://sicr.re/green/

Nicolas Imbert est également revenu sur la « chance formidable » des îles, dont la taille est particulièrement adaptée à l’action, avec des réseaux et jeux d’acteurs qui peuvent converger sur le territoire autour d’une stratégie concertée.

« Nous pensons, et c’est une conviction partagée avec l’Institut de l’Economie Circulaire, que les îles doivent être des pionnières de la transition écologique ».

 

 

Pour plus d’informations sur ce colloque, rendez-vous sur : http://sicr.re/evenements/colloque-2014/

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/les-filieres-rep-une-chance-pour-leconomie-circulaire/

Retour sur la Conférence « Océan : merveille à sauvegarder » sur le village de la Solitaire du Figaro, à Dieppe

Le 26 juin 2015, Green Cross a organisé une conférence-débat portant sur l’économie circulaire maritime sur le village d’arrivée de La Solitaire du Figaro, à Dieppe, avec le soutien de la CCI de Dieppe et de la Solitaire du Figaro – Eric Bompard Cachemire, et en partenariat avec le Réseau GRANDDE et l’Institut de l’Economie Circulaire.

Pour témoigner et partager leurs expertises, les intervenants suivants étaient réunis :

  • Nicolas Imbert, Directeur exécutif, Green Cross France et Territoires
  • Isabelle Joschke et Vincent Biarnès, navigateurs
  • Laurent Georgeault, Institut de l’Economie Circulaire

 

DSCF2708

© GCFT

 

Le panel a échangé autour de la thématique : « Préserver les océans en développant l’économie circulaire maritime, c’est bénéfique pour le climat, pour l’économie et pour l’humanité. Les entreprises et les associations font des propositions et s’engagent sur les territoires. »

 

 

 

La Conférence environnementale a fait de l’Economie circulaire une priorité nationale. Selon l’ADEME, l’économie circulaire est un système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement.

 

Pour les filières maritimes, l’enjeu consiste à impulser une nouvelle dynamique permettant de concrétiser l’économie circulaire sur toutes les activités économiques opérées en mer et sur le littoral, en intégrant tout la chaîne de valeurs des produits (biens et services). L’économie circulaire maritime est porteuse de nouvelles solutions pour préserver et valoriser l’océan et les littoraux, tout en contribuant au développement des territoires et à la création d’emplois.

 

 

DSCF2732

Nicolas Imbert © GCFT

Parmi les pistes concrètes évoquées à Dieppe, les propositions de l’économie bleue réunies dans la Déclaration de Paris sur l’Océan, lancée le 8 juin à l’Agence Spatiale Européenne, sont porteuses de solutions applicables dès maintenant. Pour les retrouver :

  • La Déclaration de Paris « ParisClimat2015 – Objectif OCEAN » est disponible ICI en français.
  • Paris Declaration « ParisClimate2015 – OCEAN Objectif » is available HERE in english

Cette Déclaration est encore ouverte à signature, et les propositions associées seront à nouveau mises en avant par Green Cross et ses partenaires à Chantilly pour la Global Conference des Ateliers de la Terre, du 6 au 8 juillet.

 

 

DSCF2717

Laurent Georgeault © GCFT

Le potentiel de créations d’emploi de l’économie circulaire constitue une vraie raison d’être optimiste quant à l’avènement d’une meilleure gestion des ressources dans les territoires, quelles que soient les critiques et réticences suscitées actuellement par le processus de négociation internationale sur le climat pour la CoP21.

Retrouvez plus d’informations sur l’étude de l’Institut de l’Economie Circulaire relative au gisement d’emplois que constitue l’économie circulaire : http://www.institut-economie-circulaire.fr/L-Institut-publie-une-etude-sur-le-potentiel-d-emplois-en-economie-circulaire_a867.html

 

 

 

DSCF2714

Vincent Biarnès © GCFT

DSCF2727

Isabelle Joschke © GCFT

Fraîchement arrivés au port après une dernière étape particulièrement éprouvante, les skippers Isabelle Joschke et Vincent Biarnès ont rappelé leur solide engagement pour la préservation de l’environnement, étant eux-mêmes aux premières loges pour observer les pollutions marines et côtières. Leurs témoignages ont donné à voir l’urgence d’agir, au gré d’anecdotes préoccupantes glanées au fil de l’eau.

De son côté, notre ambassadrice Isabelle Joschke s’engage également pour la mixité avec son association « Horizon Mixité ». Plus d’informations : http://institutionnel.generali.fr/ambassadrice-Isabelle-Joschke

 

 

DSCF2735

© GCFT

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/retour-sur-la-conference-ocean-merveille-a-sauvegarder-sur-le-village-de-la-solitaire-du-figaro-a-dieppe/

Fish Eye Technologies

FET_CB72Spécialiste en recrutement, et prestations informatiques, nous intervenons auprès de grands comptes et PME pour contribuer  à la réalisation de leurs projets, la constitution de leurs équipes.

Nous sommes très attentifs à l’évolution de nos équipes et la qualité de services apportée à nos clients. Nous travaillons sur le long terme en partenariat avec nos clients et collaborateurs depuis plus de 18 ans.

Nous sommes heureux de soutenir Green Cross, s’inscrivant de plus dans le cadre de notre démarche RSE.

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/fish-eye-technologies/

Samedi 27 juin: suivez en direct les 10 heures pour l’outremer

Vous pouvez nous rejoindre à Bordeaux, ou bien simplement accéder à l’émission depuis le lien ci-après, fourni par notre partenaire Terre.TV: https://www.terre.tv/direct-10-heures-de-l-outermer-2015/ 

 

10h

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/samedi-27-juin-suivez-en-direct-les-10-heures-pour-loutremer/

26 juin, 16h30: Conférence « Océan: merveille à sauvegarder » sur le village d’arrivée de la Solitaire du Figaro, Dieppe

Avec le soutien de la CCI de Dieppe et de la Solitaire du Figaro – Eric Bompard Cachemire, Green Cross, le Réseau GRANDDE et l’Institut de l’Economie Circulaire co-organisent une conférence-débat portant sur l’économie circulaire maritime sur le village d’arrivée de La Solitaire du Figaro, à Dieppe.

 

Préserver les océans en développant l’économie circulaire maritime, c’est bénéfique pour le climat, pour l’économie et pour l’humanité. Les entreprises et les associations font des propositions et s’engagent sur les territoires.

 

Venez nombreux échanger sur le sujet lors de notre conférence-débat, organisée ce vendredi 26 juin 2015 de 16h30 à 17h30 sur le village d’arrivée de la Solitaire du Figaro à Dieppe ! (RDV Quai Duquesne, tente de la CCI de Dieppe)

 

Pour témoigner et partager leurs expertises, les intervenants suivants seront réunis :

  • Nicolas Imbert, Directeur exécutif, Green Cross France et Territoires
  • Mme Isabelle Joschke et M. Vincent Biarnès, navigateurs
  • Laurent Georgeault, Institut de l’Economie Circulaire
  • Bruno Morin, Directeur de GRANDDE

 

#LaSolitaire @LaSolitaire2015 @_GCFT

Inscriptions sur http://on.fb.me/1NaNYuo

 

 

Invitation_Dieppe_ecocirculaire

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/ocean-merveille-a-sauvegarder-propositions-de-leconomie-bleue/

Crèmes solaires : pourquoi et comment bien les choisir ?

(c) GCFT

(c) GCFT

 

En France, 15 millions de crèmes solaires seraient vendues chaque année. Certains de leurs composants, notamment le « benzophenone-2 » (BP2), peuvent être toxiques pour les organismes vivants : nous, mais aussi les récifs coralliens…

 

Quels sont les impacts ?

 

  • Santé humaine : le BP2 aurait des conséquences néfastes sur le système hormonal et les fonctions reproductrices féminines, le système immunitaire et les fonctions thyroïdiennes.

 

  • Récifs coralliens : aujourd’hui, 75% des récifs coralliens sont menacés de disparition dans le monde et on estime qu’entre 4000 et 6000 tonnes de crèmes solaires sont libérées sur les récifs coralliens chaque année à travers le monde. Le danger que constituent les crèmes solaires pour les coraux est encore souvent sous-estimé et mal connu, bien que leur impact toxique ait été démontré par les travaux de différents chercheurs (Schlumpf et al. en 2004, Weisbrod et al. en 2007).

 

  • Un exemple : à la Réunion, l’ARVAM tire la sonnette d’alarme. Les récifs coralliens de l’île, étroits et très fréquentés, hébergent plus de 3600 espèces (faune et flore), dont 170 espèces de coraux constructeurs. Une enquête menée en 2014 a révélé entre autres que 25% des composants des crèmes solaires finissent dans le lagon à chaque bain de 20 minutes.

 

 Alors, comment chacun d’entre nous peut agir ?

 

  • La mention de la présence de BP2 dans les crèmes solaires est devenue obligatoire sur les emballages depuis le 11 juillet 2013 : voilà une bonne indication pour un achat responsable !

 

  • Il existe aussi des crèmes solaires certifiées sans danger pour le milieu marin : ce sont celles-ci que nous devrions utiliser désormais. En effet, les fabricants commencent à développer de nouvelles gammes de produits, avec le soutien de chercheurs.

 

  • Le biomimétisme constitue une remarquable source d’inspiration : les végétaux et invertébrés marins sessiles ne peuvent se déplacer, et développent donc des mécanismes de protection intrinsèques dont les Hommes peuvent s’inspirer. L’exploitation de ces solutions a même déjà commencé, notamment celle des MAAs (Mycosporine like Amino Acids), contenues dans certaines algues rouges comme les Porphyra umbilicalis. L’Océan, une belle source de solutions !

 

 

CONTEXTE :

 A l’occasion du colloque « Paris Climat 2015 – Objectif Océans : Les propositions de l’économie bleue », qui se tenait à l’Agence Spatiale Européenne à l’initiative de Green Cross, notre note sur les crèmes solaires a été lancée. Ce papier est issu d’une table ronde organisée à l’Aquarium de la Porte Dorée le 9 février, réunissant les intervenants suivants :

  • Michel Hignette : directeur de l’Aquarium de la Porte Dorée – Paris
  • Nicolas Imbert : directeur exécutif GREEN CROSS France et Territoires
  • Jean-Pascal Quod : directeur général de l’ARVAM (Agence de Recherche et de Valorisation Marines), La Réunion

Retrouvez l’intégralité de la note « Crèmes solaires, perturbateurs endocriniens, santé humaine et impact sur les récifs coralliens » ici

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/cremes-solaires-pourquoi-et-comment-bien-les-choisir/

MERVEILLES A SAUVEGARDER – Concours photo Green Cross / Palaos

A l’occasion de la Journée mondiale de l’Océan, les lauréats de notre concours photo sur les territoires insulaires, « Merveilles à sauvegarder », ont pu voir leurs clichés en grand format exposés à l’UNESCO !

L’occasion d’un échange convivial entre photographes amateurs talentueux et engagés.

Bravo à eux :

  • Margaux MICHEL, avec 3 clichés retenus,
  • Pascal CARRERE, avec 2 clichés,
  • Kristel BA, Pascal DUMAS et Julien LOUIS, 1 cliché.

Les photos de cette exposition, organisée avec la Délégation des Palaos auprès de l’UNESCO, peuvent être visionnées en ligne : www.wonderstosave.com ou www.merveillesasauvgarder.org

 

Green Cross, World Ocean Day Symposium, Paris Climate 2015, Ocean Objective proposition form the Blue Economy Conference.

Margaux MICHEL, lauréate du concours GREEN CROSS / Palaos, devant l’une de ses photos à l’UNESCO le 8 juin 2015 – (c) Ania FREINDORF / GCFT

 

 VOUS SOUHAITEZ VOIR OU REVOIR CETTE EXPOSITION ?

  • Les photos sont actuellement exposées à l’Agence Spatiale Européenne, jusqu’à la fin du mois de juin
  • Du 6 au 8 juillet, l’exposition sera à Chantilly pour la Global Conference des Ateliers de la Terre
  • Elle circulera ensuite dans divers lieux publics et galeries parisiennes jusqu’à la COP21 – lieux en cours de finalisation, nous contacter si intéressés : contact@gcft.fr
Wonders to save

(c) GCFT

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/merveilles-a-sauvegarder-concours-photo-green-cross-palaos/

Agenda Green Cross – juin 2015

  • 25 et 26 juin: Forum Enerpresse (Deauville) – Nicolas Imbert présent le 26 juin au matin
  • 26 juin, 16h30: Conférence « Océan: merveille à sauvegarder » sur le village d’arrivée de la Solitaire du Figaro (Dieppe) – renseignements et inscription ici: http://on.fb.me/1Ni61iW 
  • 27 juin 2015 (9h à 19h): enregistrement de l’émission « 10h pour l’Outremer », proposée par Métamorphose outremer, à Bordeaux. Participation de Nicolas Imbert à l’une des tables rondes – renseignements :http://bit.ly/1BAJrRh
  • 1er et 2 juillet : Sommet Climat & Territoires à Lyon (GCFT en charge avec ICLEI et la Chambre de Commerce Internationale de la thématique adaptation…) – en savoir plus: http://en.rhonealpes.fr/1202-world-climate-summit-2015-fr.htm
  • 6 au 8 juillet : Global Conference des Ateliers de la Terre, Chantilly : http://www.globalconference2015.org/ – Concocté par la directrice des programmes Sonia Henry, le programme est désormais en ligne: http://www.globalconference2015.org/pdf/Program_of_the_Global_Conference_2015.pdf11
  • 26 – 27 juillet : Green Cross participera à Alternatiba Paris, dans le quartier Eau du Village Alternatiba, en particulier sur le thème « Un seul cycle de l’eau ». Seront abordés les enjeux climat, alimentation, océans, qualité de vie, avant ParisClimat2015. Informations : contact@gcft.fr

 

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/agenda-green-cross-juin-2015/

ParisClimat2015: Objectif OCEAN – co-construisons les propositions de l’économie bleue

 

COP21-labelColloque du 8 juin 2015

Notre événement du 8 juin a été un grand succès….vous trouverez ci-joint le dossier de presse pour la manifestation (téléchargeable en cliquant ICI, avec notamment le programme, la présentation des intervenants et les réseaux mobilisés.

La Déclaration de Paris « ParisClimat2015 – Objectif OCEAN » est disponible ICI en français.

Paris Declaration « ParisClimate2015 – OCEAN Objectif » is available HERE in english

Une vingtaine d’intervenants, représentatifs des acteurs de l’économie de la mer, des réseaux des collectivités locales, d’associations et d’acteurs économiques, ont souligné le rôle essentiel joué par l’océan dans la régulation du climat et de l’ensemble des grands équilibres de notre planète. Ne se contentant pas d’alerter sur la nécessité de préserver un océan en bonne santé, les intervenants ont également présenté des solutions existantes et initiatives en cours, réplicables ou inspirantes. De la Nouvelle-Calédonie à la Colombie, nombre de projets se structurent pour créer une véritable économie bleue. Des éléments de synthèse des différentes interventions seront disponibles très prochainement.

Rassemblant plus de 150 participants à l’Agence Spatiale Européenne, cette rencontre a également abouti à la signature de la Déclaration de Paris sur l’Ocean. Le texte est constitué de quatre propositions et dix-huit engagements et voies de réalisation précises et concrètes – les thèmes abordés: gestion harmonisée des activités littorales, alimentation et santé des océans et des Hommes, transport et navires du futur, sécurité et surveillance pour le développement durable.

declaration_paris

La présente déclaration a été signée par les organisations suivantes :

  • ACIDD, ACB – Réseau des bretons d’influence, ARF – Association des Régions de France, Armateurs de France, Climates, Club France Développement Durable, Cluster Maritime Français, Collège des Directeurs du Développement Durable, Comité 21, Décider Ensemble, Durapole, European Partners for the Environment, Expédition 7ème continent, Fondation Malpelo et Autres Ecosystèmes Marins, Forum China Europa, France Libertés, GICAN, Green Cross, Institut de l’Economie Circulaire, Institut Michel Serres, Métamorphose Outremers, Ocean Futures Society, Orée, R20, SeaOrbiter, WWF…

Les personnalités qualifiées suivantes ont également signé la déclaration :

  • Pr Robert Bell, Mme Céline Cousteau, M. Gregory B. Gallagher, M. Anthony Lecren, Mme Corinne Lepage, Mme Houria Tazi Sadeq, M. Gino Van Begin

Ce texte est proposé pour signature sur le site http://www.cop21.mobi. Il sera ensuite communiqué et officiellement distribué, avec l’ensemble des signataires à date, lors de la Global Conference 2015 des Ateliers de la Terre, à Chantilly, du 6 au 8 juillet 2015.

Si vous souhaitez signer ce texte au nom d’une organisation, merci de contacter contact@cop21.mobi

La présente déclaration a été initiée le 8 juin 2015, à l’issue du colloque organisé par Green Cross à l’Agence Spatiale Européenne, à Paris, pour la Journée Mondiale des Océans.

 

Nous avons soumis ces propositions aux votes des participants, ce qui a été très suivi et apprécié, et a fait ressortir 7 priorités:
  • réaffirmer l’espace marin comme propice aux activités humaines durables pour améliorer les conditions de vie et compléter les écosystèmes terrestres (notamment via un développement serein des énergies marines et renouvelables en mer),
  • développer la fiscalité verte et bleue (carbone, biodiversité…) via des initiatives volontaires, mises en place par plaque géographique et ensuite défendues au niveau international,
  • créer des filières d’économie circulaire, en commençant par les eaux de ballast, le traitement des résidus pétroliers et l’économie circulaire portuaire,
  • mettre en place un processus international pérennisant la préservation de l’Antarctique et son statut international, et assurer une gouvernance durable et apaisée de l’Arctique,
  • développer en partenariat avec les parties prenantes les aires marines protégées, qui démontrent la pertinence d’une reconquête des écosystèmes,
  • accélérer le recueil open data des données sur la santé des océans,
  • rendre les labels plus inclusifs et encourager leur utilisation, en particulier dans l’alimentation.

 

 

 

PREMIERES PHOTOS

Green Cross, World Ocean Day Symposium, Paris Climate 2015, Ocean Objective proposition form the Blue Economy Conference.

Green Cross, World Ocean Day Symposium, Paris Climate 2015, Ocean Objective proposition form the Blue Economy Conference, Jaques Rougerie, Boris Federovski, Dominique Martin Ferrari

Green Cross, World Ocean Day Symposium, Paris Climate 2015, Ocean Objective proposition form the Blue Economy Conference.

Green Cross, World Ocean Day Symposium, Paris Climate 2015, Ocean Objective proposition form the Blue Economy Conference, Michel Sabban, President of R20.

Green Cross, World Ocean Day Symposium, Paris Climate 2015, Ocean Objective proposition form the Blue Economy Conference.

Contexte

Green Cross coordonne au premier semestre 2015, la tenue d’un forum multi-acteurs Economie Bleue et Stratégie Maritime pour ParisClimat2015 en vue de mobiliser l’ensemble des réseaux maritime, suffisamment en amont de la Conférence Paris Climat 2015, et d’obtenir un accord concret, ambitieux pour le climat et pour l’environnement.

Le monde de la mer est un pilote idéal pour accélérer la lutte contre le dérèglement climatique : d’une par eu égard à la maritimisation du monde, d’autre part par l’universalité des solutions qu’il peut y apporter, de par le caractère continu des océans.

Ce forum est en deux étapes : une séance de travail qui s’est tenue le 9 avril, et une séance de restitution et de mobilisation lors de la Journée Mondiale des Océans, le 8 juin, à l’Agence Spatiale Européenne, à Paris.

Objectifs du forum

Dans un contexte pré-ParisClimat2015 très chargé en événements, le Forum peut se dégager en construisant la proposition concrète d’un objectif climat consolidé entre tous les acteurs, notamment sur les sujets-clé climat et santé des océans, alimentation santé et satisfaction des besoins humains, navire du futur, gestion du littoral. Le Forum aura une approche économique, et notamment s’attachera à mettre en rapport l’opportunité et le coût financier de l’inaction.

Pour mémoire – séance de travail du 9 avril 2015

Un grand merci à tous les participants venus à cette belle journée de travail – une synthèse sera très prochainement mise en ligne .

Programme_9_avril

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/parisclimat2015-co-construisons-les-propositions-de-locean/

Articles plus anciens «