Les désastres environnementaux de l’industrie minière appuient l’idée d’un tribunal pénal international pour l’environnement

En Argentine, dans la région de Catamarca, l’activité des mines de métaux précieux cause des ravages sur l’environnement: destruction de terres arables, consommation d’eau asséchant les nappes phréatiques, résidus toxiques d’extraction tuant la faune et la flore et rendant l’eau non potable… Cette industrie est une catastrophe pour les habitants et leur habitat.  Le procureur général Gomez a pris à bras le corps ce dossier explosif pour faire face aux géants de cette industrie (Xstrata, Goldcorp,…) qui n’hésitent pas à faire du greenwashing et engranger de la corruption. Le procureur en appelle alors aux instances internationales  pour la création d’un tribunal pénal international de l’environnement arguant que les crimes environnementaux sont également des crimes contre l’humanité.

Article en version intégrale sur Les Echos:  http://bit.ly/Mpwxd6