Bulletin d’actualités de juin 2012 – spécial Rio+20

La newsletter est téléchargeable ici: juin2012

EDITO

Dans quelques jours, le début du sommet Rio+20.
Presque tous les leaders internationaux seront présents à l’appel. Dans la continuité du G20,
les signes de rapprochement entre les deux événéments seront épiés, et souhaités.

Le 8 juin, à la Villette, le Club France Rio+20 s’était mobilisé au grand complet. Ouverts par
le Président François Hollande, les travaux se sont conclus avec la Ministre Nicole Bricq.
L’échec est possible, il n’y a pas de plan B, mais c’est par des solutions concrètes, des
objectifs précis qu’il faut avancer. La France peut faire émerger, depuis le G20 jusqu’à
Rio+20, une nouvelle dynamique concrète, pas à pas, en cherchant la cohésion sur des
objectifs ambitieux pour éviter l’échec.

François Hollande a exprimé la position française, autour de trois objectifs principaux :
souveraineté alimentaires, renouvelables, de véritables outils économiques. Mais également
éviter les effets d’annonce, suivre les engagements et leur réalisation, définir des indicateurs
concrets et factuels, et, que ce soit via le PNUE ou l’OME, obtenir une organisation
universelle de l’environnement.

La grande famille Green Cross sera réunie à Rio. Nous serons force de proposition,
notamment via nos événements (éthique, prévention des conflits, eau, océans, alimentation,
énergie…). Mais aussi pour suggérer, encourager, ancre de nouvelles formes de
gouvernances, avec un rôle accru pour les gouvernements locaux. Et toujours attentif sur le
rôle de l’eau, sur le fait d’aller plus vite et plus loin pour que la résolution prise en Assemblée
Générale des Nations Unies à l’été 2010 devienne un droit concrètement mis en oeuvre.

Rio+20 ne peut pas être un échec: l’Humanité ne peut pas se le permettre, l’économie et nos
sociétés non plus. Ce ne peut pas non plus être un sommet de plus : il est temps de changer,
de passer aux solutions…et d’enclencher des faisceaux d’actions concrètes, suivies,
coordonnées. En bref de passer des paroles aux actes, de faire que ce sommet soit un
tournant vers plus de sérennité, une réponse à la hauteur des enjeux qui nous conduisent
vers un avenir plus juste et durable.

Nous y veillerons

Nicolas Imbert

P.S. : les deux dernières pages, détachables, présentent notre calendrier Rio+20