Green Cross au Forum pour la Coopération UE-Chine Post-Covid 19

Le 15 octobre, Nicolas Imbert a été intervenant à la table ronde sur le sujet “Développement vert ou civilisation écologique”.  

Animée par Wen-Cui Pottier, la table-ronde a réuni également Brice Lalonde, ancien Ministre de l’Environnement; Guillaume Henry, Président de l’Association d’Analyse Ecologique du Droit & The Bridge; Zhao Wei, chercheur à l’Université Sun Yatsen, Guagzhou & The Bridge Tank. 

Cette rencontre a été l’occasion de promouvoir les opportunités de partenariat entre la Chine et l’Europe en faveur de la transition écologique.  

Cette discussion a notamment débouché sur l’idée consensuelle de la nécessité d’un partage des connaissances et des savoir-faire complémentaires de la Chine et de l’Europe. L’intégration de l’ensemble des acteurs, et notamment économiques, est une condition essentielle pour le passage à un développement vert vers une civilisation écologique.  

Nicolas Imbert s’est notamment exprimé sur la nécessité d’une transition en 4 dimensions (déconcentrée, décarbonée, diversifiée, démocratique) pour rendre opérationnel nos engagements.  

“ On observe deux tendances : la première, Greta Thunberg et son “How dare you”- comment osez-vous être si peu impliqués dans ces questions environnementales. Mais d’autre part, on observe des initiatives sectorielles, locales, suivant leur propre feuille de route : un Yes We Can local” 

C’est là que la civilisation écologique prend tout son sens, en incorporant aux enjeux de développement durable, la construction d’une résilience qui est plus que jamais une nécessité dans ce contexte de pandémie mondiale.  

Dans ces domaines, la Chine est particulièrement inspirante pour son accès à l’eau et son alimentation récente.