«

»

Juin 30 2017

Imprimer ce Article

Etats Généraux de l’Alimentation: de l’importance de mobiliser les filières et les territoires

Green Cross est engagé de longue date sur les thématiques alimentaires, dans une triple logique d’une agriculture, d’une pêche et d’une aquaculture performance écologiquement, d’une alimentation de qualité pour tous chaque jour, et de faire de nos systèmes alimentaires des outils de transition écologique des territoires.

Faire des Etats Généraux de l’Alimentation qui permettent de définir et mettre en place la transition écologique de l’alimentation est non seulement nécessaire, mais indispensable pour la préservation d’une alimentation de qualité, la compétitivité de la France et la réponse aux attentes des consommateurs et des territoires.

Nous ne pouvons pas faire l’économie d’Etats Généraux qui associent l’ensemble des parties prenantes, et permettent par la co-construction de mettre en place le schéma alimentaire d’aujourd’hui et de demain. La sur-focalisation sur des discussions court-terme prix / quantités au détriment de la trajectoire vers une inflexion de notre modèle alimentaire et productif, là où les français veulent des produits plus sains et de meilleure qualité et où les metteurs en marché sont souvent obligés de les sourcer à l’extérieur, nous incite à une métamorphose rapide, et si possible coordonnée, de notre modèle alimentaire.

C’est pourquoi Green Cross souhaite réaffirmer, dans la continuité des travaux entrepris par son think-and-do tank alimentation depuis 2015:

  • notre engagement partagé pour des Etats Généraux qui mobilisent les filières et les territoires (amont et aval, y compris distribution) pour identifier une feuille de route à 5-8 ans et des objectifs à 2-3 ans avec les engagements associés pour la transition écologique de l’alimentation,
  • un positionnement qui permette à l’alimentation française (notamment agriculture / pêche / élevage) d’être forte sur un positionnement revendiquant la triple performance et notamment la qualité écologique et sociétale, l’économie circulaire, et le bien-manger,
  • l’incarnation et  du lien au sol, et d’une santé environnementale préservée au premier chef par l’alimentation, et d’une alimentation qui préserve la qualité de l’air, des milieux aquatiques et des sols.

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/etats-generaux-de-lalimentation-de-limportance-de-mobiliser-les-filieres-et-les-territoires/