«

»

Mar 02 2012

Imprimer ce Article

Communiqué de presse – 1er mars 2012

A l’occasion du 6ème Forum Mondial de l’Eau, Green Cross France et Territoires souhaite réaffirmer la nécessité d’adopter une vision transverse focalisée sur le cycle de l’eau

Green Cross France et Territoires (GCFT) se réjouit que le Président Mikhaïl Gorbatchev, Président fondateur de Green Cross International, participe à la session présidentielle d’ouverture du prochain Forum Mondial de l’eau à Marseille, le 12 mars 2012.

GCFT salue les progrès accomplis par la gouvernance internationale vers une meilleure reconnaissance du rôle essentiel joué par les collectivités territoriales en tant qu’acteurs de l’eau sur les territoires, et prend acte d’une meilleure prise en compte de l’importance de l’assainissement dans le contexte des Objectifs du Millénaire et de l’adoption de la résolution de l’Assemblée Générale de l’ONU en juillet 2010.

Pourtant, les enjeux liés à l’eau restent pris en compte d’une manière relativement fragmentée et cloisonnée. Nous pensons qu’il convient de mettre en place une approche plus transverse, intégrant le cycle de l’eau dans son ensemble.

Comme le souligne Jean Michel Cousteau, Président de Green Cross France et Territoires : « Aujourd’hui, entre 4000 et 5000 enfants meurent chaque jour faute d’un accès suffisant à l’eau potable. Dans le même temps, nous continuons à faire de nos cours d’eau et océans de véritables poubelles, et à exploiter voire surexploiter les ressources marines. Il est urgent de prendre ensemble, et de manière concernée, de véritables engagements pour préserver et restaurer le cycle de l’eau, et donc d’assurer l’accès a l’eau potable à chaque individu sur la Planète. Juste avant Rio+20, le Forum Mondial de l’Eau est l’occasion idéale pour formaliser des engagements concrets».

Dans ce cadre, nous militons pour l’adoption d’une vision globale et transverse, focalisée sur le cycle de l’eau, pour : • hiérarchiser les besoins, en consacrant la priorité des usages individuels vitaux de l’eau (alimentation, hygiène, santé) sur ceux agricoles ou énergétiques ; • favoriser la convergence des politiques de l’eau (cours d’eau intérieurs, zones littorales, types d’usage, qualité et pollution de la ressource, prévention des risques…) • proposer concrètement sur les territoires des solutions qui améliorent conjointement l’accès à l’alimentation, à l’énergie, à la santé, et la préservation de l’environnement ; • adopter des moyens qui soient véritablement à la hauteur du défi d’accès pérenne à l’eau pour tous, notamment en mettant en place des initiatives déconcentrées de développement local, et de non pollution de l’eau.

Nous développerons cette approche transverse pendant la semaine de l’eau à Marseille, afin de co-construire, avec le concours de toutes les parties prenantes, les solutions les plus pérennes, concrètes en vue d’une meilleure gestion partagée de l’eau dans le monde.

Nicolas Imbert, Directeur exécutif de Green Cross France et Territoires : « Bien menées, les réunions de ce mois de mars sur l’eau peuvent apporter des briques fondamentales à la construction du sommet Rio+20. Je pense notamment à l’approche systémique de l’accès à l’eau, qui fera l’objet du nexus Eau-Alimentation-Energie à Rio. Cette vision systémique de la ressource en eau nous semble être l’un des enjeux fondamentaux qu’il nous faudra pousser à Marseille, afin de favoriser de véritables avancées vers un accès à l’eau qui soit à la fois plus serein et plus pérenne sur les territoires. »

Lien Permanent pour cet article : http://gcft.fr/WP/communique-de-presse-1er-mars-2012/